MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Véligo à Bécon les Bruyères

9
Publié le 11/05/2012

Avis aux adeptes du vélo qui veulent le laisser dans un endroit sûr quand ils prennent les transports en commun : un service d’abri à vélos fermé nommé Véligo va être expérimenté à partir du 15 mai en gare de Bécon les Bruyères. Les travaux débutés mi-décembre viennent de prendre fin.

Cet abri couvert, éclairé et placé sous vidéoprotection se situe côté Courbevoie. A l’intérieur, vous pourrez profiter de 32 places avec des accroches à 2 niveaux permettant de sécuriser entièrement votre vélo. L’accès se fera par le biais du passe Navigo avec souscription d’un abonnement  annuel de 20 euros. Financé par la Région, le STIF, et la SNCF, la mise en place et l’exploitation sont assurées par la SNCF. L’information et le suivi journalier seront effectués  par les agents de la gare. Les deux parking à vélos classiques (donc non sécurisés) côté Asnières et Courbevoie seront toujours à disposition. 

Si l’expérience est concluante à Bécon les Bruyères et dans les autres gares franciliennes concernées par le test (comme Sartrouville par exemple), le service Véligo pourra être plus largement étendu dans les gares, arrêts ou stations de la Région Île-de-France. A vous de nous dire si ce nouveau service vous intéresse !

Si vous souhaitez en savoir davantage, vous pouvez vous rendre sur la rubrique dédiée du site Transilien.

9 commentaires pour “Véligo à Bécon les Bruyères”

  1. Bonne initiative ! Mais ce qui me gène un peu c’est qu’il faudra souscrire 20 € en plus de l’abonnement au Navigo. Vu le prix mensuel du pass ne pouvait-il être compter dedans ?

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour Franck, merci. Véligo utilise le passe Navigo et plus particulièrement son numéro pour donner l’autorisation d’accès à l’abri. Le nombre d’inscriptions est limité au nombre de places dont dispose l’abri. Il y a donc une garantie de trouver une place libre, en tenant compte de la sécurité et de la qualité du service proposé. Si l’abonnement était intégré dans le titre de transport, chaque détenteur pourrait accéder à l’abri, or pour des raisons de disponibilité d’équipements et de sécurisation de l’abri ce n’est pas le parti pris. C’est le STIF qui gère les aspects tarification et décide d’une tarification ou gratuité des produits proposés.

  2. Tom dit :

    C’est une excellente initiative !
    Vivment que ce soit étendu à plus de gares de la ligne.

  3. riveraingaredebecon dit :

    Cinq mois pour construire un local à vélo… Combien de temps prévu pour le chantier de la rénovation de la gare, et la construction de la passerelle?

  4. riveraingaredebecon dit :

    En plus il faut monter deux marches pour accèder au local à vélos « Véligo ».
    Décidément l’accessibilité à la gare de Bécon les Bruyères, c’est pas ici qu’il faut la chercher…

    • Parisien75 dit :

      Tu es positif parfois? « deux marches pour accèder au local à vélos » ça fait des obstacles en plus pour des potentiels voleurs, voilà le côté positif.

    • riveraingaredebecon dit :

      Bonjour,
      C’est de l’humour je pense… Il est vrai que les usagers de la gare de Bécon les Bruyères ont l’habitude des escaliers, mais tout de même, ces deux marches sont elles nécessaires?

  5. EPPasser en mode normal dit :

    Pas sympa le journaliste de 20 Minutes: http://www.20minutes.fr/ledirect/1006857/paris-espaces-passer-velo-train

    Il y en a déjà sur la ligne L !

  6. Gregfuturutilisateurbecon dit :

    Belle initiative pour moi qui arrive de la province. Par contre il y a des places de libres et je ne peut pas réserver tant que j’ai pas ma carte navigo. En espérant que en septembre il y aura des places.

Les commentaires sont fermés.