Un blog Transilien pour Île-de-France Mobilités

Ça ne vous a pas échappé, votre blog a fait peau neuve ! Vous retrouverez les fonctionnalités habituelles, mais il y a quelques nouveautés… Je vous propose une visite guidée dans cet article.

Train en panne au Val d’Or

Ce matin à 8h10 un agent de conduite a repéré un dysfonctionnement sur son train en direction de La Verrière alors qu’il était stationné au Val d’Or. Il a immédiatement demandé l’arrêt des circulations voie 1 et voie centrale pour effectuer en toute sécurité le diagnostic du train.

L’agent, après n’avoir rien pu constater d’anormal en appliquant son guide de dépannage, a conduit les voyageurs jusqu’à la gare de Saint-Cloud où un train en direction de La Verrière a pu les récupérer 5 minutes plus tard. Le train est ensuite reparti vide à destination de Trappes pour un diagnostic approfondi.

Cet incident a entraîné une quinzaine de suppressions de trains sur la ligne, des retards, et quelques trains ont vu leur desserte modifiée pour les terminus Saint-Cloud, Versailles Rive Droite et Saint-Nom la Bretèche. Plusieurs trains de la ligne U ont également été impactés. Au bout de 30 minutes d’interruption de circulation, le trafic a repris progressivement avec des retards résiduels jusqu’à la fin de matinée. Des arrêts supplémentaires ont pu être effectués par des trains directs pour Bécon les Bruyères, Asnières sur Seine, Puteaux, Suresnes Mont Valérien et le Val d’Or.

Certains d’entre vous ont peut-être manqué d’informations les premières minutes de l’incident. L’agent de conduite étant en train d’examiner son train, il ne pouvait pas être en cabine pour donner plus de précisions pendant un certain temps aux différents interlocuteurs concernés. Les agents des gares et ceux des postes d’information voyageurs vous ont communiqué les renseignements sur l’incident dès qu’ils ont pu avoir l’information.

Comme à chaque fois, n’hésitez pas à exposer votre vision de l’information reçue en gare. Je ne répéterai jamais assez que vos témoignages nous sont très utiles.

17 commentaires pour “Train en panne au Val d’Or”

  1. tb06Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Je n’ai pas été directement impacté par cet incident mais j’ai compatis au sort des voyageurs concernés à Bécon-les-Bruyères.
    En effet, ceux-ci ont attendu une vingtaine de minutes sur le quai D avant qu’on les invite (par annonce sonore et agents sur le quai) à passer par Nanterre-Université (départ du quai B) puis à revenir à la Défense par le RER A. Mais à peine étaient-ils sur le quai B que, sur le quai D – et uniquement sur celui-là – était finalement annoncé le départ du train à quai, qui reprenait sa marche normale. Ceux qui avaient entendu l’annonce de loin on pu courir attraper le train, mais les autres ont été littéralement dégoutés de voir le train du quai D partir sans en avoir été avertis !
    Une annonce dans l’ensemble de la gare aurait permis à tous les voyageurs concernés de reprendre leur train et d’éviter un détour fort long, qui a encore ajouté du retard à leur trajet.

    T.B.

  2. BNC dit :

    Bonjour,
    « Les agents des gares et ceux des postes d’information voyageurs vous ont communiqué les renseignements sur l’incident dès qu’ils ont pu avoir l’information. »

    >> Hé ben rien de tout ça !
    Moi j’étais en plein dedans, et je me suis pris l’impact de l’incident pleine face, puisque les trains de 08h53 et 09h08 depuis Saint Nom La Bretèche vers Paris-St-Lazare ont été supprimés.

    Bien entendu, arrivé en gare de St Nom La Bretèche à 08h47 avec le GCO de 08h41 au départ de la gare du Bel Air, c’était pour me rendre compte que les 2 trains sont supprimés, MAIS comme d’habitude, aucune annonce n’a été faite ni en gare du Bel Air, ni à bord du GCO pour nous informer de l’incident. (Comme ça je ne l’aurai pas pris et j’aurais été direct vers le RER A de St Germain depuis le Bel Air).

    Monsieur Langé, il faut combien de temps pour vos agents pour se former à ce que quand il y a un problème sur l’axe St-Nom/Paris, il faudrait qu’ils passent aussi les annonces dans les trains et gares du GCO ? ça fait un peu + de 3 mois qu’on en a parlé quand même..
    Ou alors, quand allez vous arrêter de prendre des vacanciers, et nous mettre du personnel qualifié, habitué au poste et qui connaît bien les directives ?

  3. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonsoir BNC

    le train de 09h08 aurait pu circuler même retardé, car l’incident aurait pu se terminer d’une minute à l’autre.. cependant la suppression de ce train a été annoncée par le COGC vers 09h00 (+/- 1mn) et définitivement confirmée par le COT à 09h16 précises, car en fonction des circonstances il aurait pu être remis en marche, y compris partiellement, comme cela a été le cas pour d’autres trains.

    y avait-il un message conjoncturel sur les écrans de la GCO indiquant l’incident ?

    • BNC dit :

      Bonsoir Paulo,
      « y avait-il un message conjoncturel sur les écrans de la GCO indiquant l’incident ? »

      >> Je ne saurai pas te dire s’il y avait un message conjoncturel sur les écrans de la GCO indiquant l’incident : Je connais tellement les horaires de ces trains, que je ne les lis presque plus jamais.

      Quand je suis descendu du GCO à St-Nom à 08h47, les 2 trains suivants pour « Paris St. Lazare » étaient marqués à « supprimé » sur l’infogare du quai du GCO à St-Nom vers Noisy-Le-Roi. Cela m’a fait estimer la situation « très grave » et courir prendre le GCO dans l’autre sens pour revenir au Bel-Air, case départ..

      J’imagine que les 2 trains marqués à « supprimé » à 08h47 pour Paris, ne pouvaient être que celui de 08h51 et 09h08. Alors, je me demande comment ils ont pu afficher « supprimé » à 08h47 pour un train dont la suppression n’aura été effective qu’à 09h16 ?

  4. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Salut BNC
    le train est annoncé supprimé dès l’instant que le situation en temps réel est bloquée (et aléatoire en durée, l’interruption de service sur la branche St-nom a finalement été d’environ 30mn). Du coup les Clients sont redirigés. Ceci dit il se peut qu’une rame présente dans le secteur assure tel ou ou tel train de manière inopinée, y compris après son heure théorique – ce qui remet en marche un train initialement – et justement – annoncé supprimé à la Clientèle.

    Maintenant si aucune solution n’est envisageable le train est en qq sorte « confirmé » supprimé.

    Après, lorsqu’infogare indique un train supprimé, il n’indique pas lequel. on peut parfois le déduire, sachant qu’il n’est pas forcément supprimé sur tout le parcours.

    • BNC dit :

      Salut Paulo,
      Merci pour ta réponse.
      Je t’avais posé, il y a de cela longtemps, une question au sujet du « service minimum » : Je me demandais pourquoi, quand au final 60% des conducteurs viennent effectivement travailler le jour de la grève, alors qu’ils étaient 70% à se déclarer gréviste, on ne faisait pas alors rouler des trains supplémentaires par rapport au « service minimum » initialement prévu.
      Et il me semble que tu m’avais répondu, que c’est parce qu’on ne voulait pas que la clientèle qui avait été prévenue que le train de 17h33 ne roulerait pas, le voit finalement rouler : Que ça ferait mauvais effet.

      Est-ce qu’on n’est pas un peu dans la même situation dans le cas présent ?
      Faire rouler un train qui était initialement annoncé « supprimé » ne ferait il pas mauvais effet auprès de la clientèle ?

      Aussi, il me semblait que tu m’avais expliqué, que des fois on retarde au plus tard une annonce voyageurs, parce qu’on n’est pas sûrs de la décision finale (qui est sujette à changements même en l’espace de 2 minutes), et qu’on ne voulait pas se contredire avec une annonce préalablement faite, ou annoncer quelque chose sujette à changement.
      Est-ce qu’on n’est pas dans ce même cas dans la situation dont on parle ? A savoir que le train n’était pas confirmé « supprimé », alors qu’on l’a annoncé « supprimé », et que ça nous prive d’utiliser un moyen de déblocage qui se présente parce qu’on ne peut pas revenir sur l’annonce faite, qui est une annonce forte ?
      (Pour moi, annoncer un train à « supprimé » est une annonce forte, formelle et définitive : Le train en question ne peut plus rouler après l’annonce..)

      Pour finir, sur l’infogare, quand un train est marqué « supprimé » en jaune sur l’infogare, il y a bien son horaire en 1ère colonne, non ? Donc on sait de quel train il s’agit.
      Dans mon cas, quand je suis descendu du GCO, et que j’avais remarqué par la fenêtre du GCO que le train pour Paris n’est pas déjà stationné (ce qui est mauvais signe en général), j’ai couru en descendant vers l’infogare du quai du GCO : j’ai alors constaté que 2 trains étaient marqués à « supprimé », mais je n’en ai pas regardé l’heure; j’ai par contre vu que le prochain train à circuler était le 09h23 (dans une demi heure), ce qui ne m’allait pas. J’ai alors couru pour aller attraper le GCO dans l’autre sens qui me permettait de revenir au Bel Air.

      Et tu l’auras bien compris : je déplore cet aller-retour Bel-Air/St-Nom qui me faisait revenir à la case départ, alors que j’aurais pu/du être prévenu en gare du Bel Air.
      (je n’étais pas le seul d’ailleurs parmi les GCOistes à le prendre dans l’autre sens, 2 autres personnes ont pris la même initiative)

  5. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Salut BNC

    Sur Infogare,lorsqu’un train est supprimé, l’horaire n’apparaît que sur les écrans d’accès,lieu de passage en direction des quais, mais pas sur les écrans sur quais, là où se trouve la quasi-totalité des Clients en souffrance.

    Après, il existe deux manières d’annoncer:
    – soit une info en temps réel et par nature rapidement caduque et surtout évolutive
    – soit une info définitive mais par nature tardive

    La quadrature du cercle consiste à savoir si la probabilité de reprise du trafic justifie une attente prolongée au risque d’annoncer une suppression tardivement.

    En pratique, l’annonce de suppression en fonction de la situation en temps réel permet en théorie de reporter immédiatement la Clientèle sur un autre mode de transport: la reprise du trafic est toujours aléatoire et les temps moyens estimés restent… des estimations conditionnées par des paramètres qui évoluent.

    Genre: j’ai une fuite d’eau, je coupe l’eau. Quand pourrai-je rouvrir ? Si ce n’est qu’un écrou à resserrer, un joint à changer, ça peut être rapide… mais si c’est la plomberie que je découvrirai avariée, trouée, etc… seulement voilà: je ne pourrai le dire qu’après l’examen proprement dit… dont la durée même est aléatoire !

    En l’occurrence, la visite du train bloqué voie 1 au Val d’Or aurait pu être plus courte, plus longue… peu importe: annoncer supprimer parce que c’est la réalité, tout en se gardant le maximum de possibilités de remise en marche si la localisation du matériel, des Conducteurs, la situation en ligne le permettent…

    La remise en marche d’un train est difficile à appréhender par le Clientèle, car ce n’est souvent ni la rame ni le Conducteur « titulaires » qui le feront: certains se demandent comment « un train qui est supprimé réapparaît comme par enchantement »:
    Mais aujourd’hui, lorsqu’on a la possibilité d’envoyer un train alors que 30s avant ce n’était pas possible… on le fait.
    Impossible d’expliquer dans une annonce le pourquoi du comment de la complexité de gestion de la circulation: on annonce que tel train va partir, on attend au mieux pour embarquer les Clients pas forcément au bon endroit et le train part.
    Mieux vaut un Client désorienté mais acheminé qu’un Client à quai.

    Personnellement, en ce qui concerne le cas très particulier de la GCO, qui est une ligne en antenne, la solution pourrait être la répétition des écrans de St-Nom (L2 bis) et ce dans toutes les gares de la GCO.

    L’affaire du service garanti, quant à elle, a été réglée par une loi votée il y a quelques mois: un Agent ayant indiqué son intention de cesser le travail au moins 48h à l’avance… devra procéder de la même manière si finalement il décide de ne pas le faire. Je passe sur les détails…

    Tout ça se complexifie de plus en plus…

  6. BNC dit :

    Salut Paulo,
    Merci pour ces explications bien imagées 🙂 (J’aime bien « Mieux vaut un Client désorienté mais acheminé qu’un Client à quai. »)

    Mon ressenti concernant le GCO c’est qu’ils sont entrain de laisser couler en attendant le projet tram-train, auquel cas ça deviendra une ligne à part entière, et ça justifiera encore moins de devoir gérer une interdépendance avec l’axe St-Nom – Paris.
    Alors, je ne pense pas qu’ils sont prêts à admettre que c’est une ligne en antenne, et faire les traitements en conséquence.

    Pour info, après 6 ans d’effort, j’arrive à saturation de cette ligne. Je vais faire au mieux pour déménager en minimisant au maximum les risques liés au transport quitte à avoir une chambre de bonne dans Paris. Donc voilà, le GCO ne sera bientôt plus qu’un vieux mauvais souvenir. (enfin, j’espère !)
    Adieu les beaux rêves de grande surface habitable à 1 heure de Paris : Ce n’était qu’une douce illusion.

  7. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Courage BNC, la GCO reste quand même un cas d’exploitation très particulier… ceci dit bon nombre de Clients aimeraient se rapprocher de Paris aussi, ne serait-ce que d’une zone.
    Peut-être cela pourrait-il suffisamment changer la donne pour éviter la chambre de bonne…

    • BNC dit :

      Merci Paulo.
      Justement, je n’arrête pas de me poser la question du meilleur compromis à trouver : Le problème si on prenait en exemple des gares de notre ligne, tel que Marly, la Celle-Saint-Cloud, Vaucresson, Louvecienne, c’est que pour peu qu’il y ait le moindre incident sur la ligne (tel que le Train en panne au Val d’Or), on y reste bloqué et il n’y a pas d’alternatives.
      Un des avantages du GCO est la possibilité de jouer entre la ligne L et le RER A.
      Aussi, en étant sur une branche, il y a un problème de fréquence horaire; c’est toujours frustrant d’avoir à dire à ses amis en plein milieu d’une conversation « Je dois y aller, j’ai un train que je dois pas louper ».
      Dimanche par exemple, j’étais avec une personne de Paris qui n’a pas ce genre de considération, du coup, elle s’est un étendu dans la conversation, et m’a fait loupé le 16h32 pour St-Nom de peu : Hé ben, je me suis retrouvé à rien faire en gare St-Lazare pendant 1/2 heure..

      Aussi, pour la petite remarque, c’est très frustrant quand tu sors avec des potes, et qu’ils te passent un coup de fil pour te dire qu’ils sont déjà au lit; alors que toi tu en es encore à attendre le train à la Défense..

  8. Bonjour tb06, BNC, merci de vos témoignages.

    tb06, effectivement les agents de Bécon les Bruyères m’ont confirmé n’avoir pas pu donner d’informations précises les premières minutes de l’incident car sa durée ne pouvait pas être prévue à l’avance. C’est pourquoi le message sur l’orientation vers Nanterre Université n’a pas été effectué dès le début de l’incident. De manière générale à Bécon, les messages en local peuvent être privilégiés pour ne pas troubler les voyageurs non impactés par un incident. Votre remarque est judicieuse concernant la façon dont l’information a été diffusée, cependant il faut aussi prendre en compte la sécurité des voyageurs et la gestion des flux en gare.

    BNC, l’information a bien été reprise sur les écrans infogare de la Grande Ceinture Ouest dès le début de l’incident : « 8h10 la panne d’un train au Val d’Or perturbe la circulation des trains de la ligne L Paris/Saint-Cloud/Saint-Nom la B, Paris/Versailles RD et la ligne U La Défense/La Verrière. Prévoir des retards de 10 à 15 minutes ainsi que des suppressions et des modifications de desserte pendant 1h environ ». Pour le moment je n’ai pas pu avoir de retour sur les annonces effectuées dans ce secteur vendredi dernier mais il faut considérer le fait que les annonces sont diffusées à un instant donné (5 minutes avant le passage du train par exemple) alors que l’information des écrans est statique et consultable à tout moment.

    Pour revenir sur les données infogare, les trains sont indiqués supprimés par le PIVIF en local ou le COT une fois l’information validée. Si un train à sa gare de départ ne part pas, il sera au bout de quelques minutes annoncé retardé. S’il part en retard, son horaire d’arrivée en gare va être recalculé automatiquement. Un train supprimé est indiqué sur les écrans d’accès aux quais et également sur les quais.

  9. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Juste remarque BNC, à rappeler que seules la moitié des gares de la branche St-Nom n’offrent pas d’alternative: au cas où,la ligne 10 peut convoyer les Marlychois jusqu’au RER A et la ligne 460 couvre toutes les gares de La Celle Saint-Cloud à Garches, vers St-Cloud et Boulogne (la ligne 360 pouvant prendre le relais de Garches vers La Défense)

  10. Bonjour BNC, je viens d’avoir l’agent qui était en poste au PIVIF de Saint-Nom la Bretèche le 24 au matin. Des annonces sonores ont été effectuées à intervalle régulier dans toutes les gares de la Grande Ceinture Ouest en plus du message conjoncturel visible sur les écrans infogare.

    • BNC dit :

      Bonjour Mr Langé,
      Je vous remercie pour tous ces retours.
      Cependant, et comme déjà dit dans mon témoignage, je n’étais pas seul à rebrousser chemin ce jour là sur le GCO de 08h41 (j’ai reconnu 3 accoutumés du GCO qui ont dû faire la même chose que moi) : On a alors un problème, puisque l’information n’atteint apparemment pas les gens qu’elle concerne; Ce qui est, vous en conviendrez, fort dommageable..

      Concernant l’affichage d’une information sur l’infogare : Avez vous moyen de changer la couleur de l’écran de l’infogare en cas de problème sur ligne ? Et ce pour attirer notre attention et nous inviter à le lire.

      Concernant les annonces sonores, il en faut une à mon avis quand le GCO entre en gare du Bel-Air : Là, au moins, on est sûr que toutes les personnes concernées sont là. (Ce jour là, il n’y a pas eu d’annonce entre 08h40 et 08h41). Et idéalement, une annonce dans le GCO même, mais je ne sais pas si vous pouvez faire parvenir l’information au conducteur du GCO qui se chargerait alors de la relayer.

    • Bonjour BNC, excusez-moi du délai de réponse. Une nouvelle version infogare prévoit d’affecter une couleur en fonction du message diffusé : travaux ou perturbations. Cependant, pour voir cette évolution il faudra attendre le 1er semestre 2013 car il faut transférer la nouvelle version sur chaque écran adapté.

Les commentaires sont fermés.

L'info trafic sur Twitter

🎄#EnAttendantlesFêtes🎄

Les ours en peluche sont des symboles de nostalgie, des Petits Princes à fourrure permettant à une toute petite partie de nous même de rester à jamais des enfants🧸

La gare de Saint-Lazare vous offre son ours illuminé aux couleurs de Noël✨

#JeudiPhoto

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’en début d’après-midi et suis disponible pour répondre à vos questions.

Bonne journée !

Violette 🌸

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne soirée ! 🌙😴

Violette sera de retour demain dès 6h pour vous accompagner sur vos lignes L et J.

Rose 🌹

🍾#EnAttendantlesFêtes🍾

Souvenez vous il y a quelques mois la gare de Courbevoie a gagné son match contre les indélicatesses avec cette installation …⬇️

Jeu, Set et Match🎾

#Sondagedelasemaine ❄️

C'est l'hiver, c'est décembre :

1 mois de famille et d'amitié
1 mois de souvenirs et de sourires
1 mois de partage et de convivialité🍾
1 mois de…

Retrouvez en commentaire un indice💡

Bonjour à toutes et à tous,

Je prends le relais de Violette et vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’à 21h. N’hésitez pas à me solliciter si besoin !

Bon après-midi !

Rose 🌹

⚠️ Infotrafic #LigneL :

Un incident vient de se produire sur votre ligne, entre Cergy Le Haut et Paris-Saint-Lazare. En attendant des précisions, prévoir des ralentissements.

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R
prochains départs