Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Bonjour à tous ! Le blog sera en pause, jusqu'au 22 juillet. Je serais de retour à cette date ! A bientôt. Aurélien

Comprendre votre ligne

Des Z 1300, des Z 6400 sont de rames automotrices de la SNCF qui ont fait partie de quotidiens de beaucoup d’entre vous jusqu’en 2020. La Z 6400 était la dernière rame automotrice avant l’arrivé de la Z 50000. Reconnaissable avec sa carlingue toute en inox, la Z 6400 a officié sur la ligne L depuis sa création en 2004 (et même avant, la fameuse ligne F pour les plus anciens !) et ce jusqu’à la fin de l’année 2020.

Bon depuis le début, je vous parle de Z 1300, Z 6400 ou encore de la Z 50000, mais c’est quoi la vraie histoire de la ligne L ? Que faut-il savoir sur une des premières lignes franciliennes ?

Commençons par un peu d’Histoire…

Ligne L du Transilien est le nom original mais tout le monde l’appel Ligne L. C’est une ligne qui dessert l’ouest de l’Ile-de-France. Elle part de Paris-Saint-Lazare et se divise en deux branches à Bécon-les-Bruyères :

Au total, la ligne L traverse 4 départements : Paris, les Hauts de Seine, Les Yvelines er le Val d’Oise.

Carte de la ligne L avec le nom de chaque arrêt et branche.
Carte de la Ligne L

Comme mentionnée précédemment, le nom « ligne L » existe depuis 2004 mais la relation entre Paris Saint Lazare et Nanterre-Université existe depuis le 26 août 1837 dans le cadre de la ligne Paris-Saint-Lazare à Saint-Germain-en-Laye. C’est donc la première ligne francilienne.

La partie allant de Paris Saint-Lazare à Versailles Rive-Droite est apparue le 2 août 1839. Elle est devenue la seconde ligne ferroviaire créée en Ile-de-France. Elle permettait de relier Paris à Versailles en un temps plus court.

Enfin le 5 mai 1884 le tronçon amenant jusqu’à Saint-Nom la Bretèche est réalisé. Il s’agit d’un embranchement au niveau de Saint-Cloud de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Versailles-Rive-Droite chargé de desservir les coteaux de Garches, Vaucresson, Louveciennes et Marly-le-Roi.

Photo de la sortie de la gare Saint-Lazare pris du pont l'Europe
Sortie de la gare pris du pont de l’Europe, Gare Saint Lazare

À la fin du XIXe siècle, la Compagnie des chemins de fer de l’ouest envisage l’électrification de ses lignes de banlieue. En effet lors de la naissance des relations Paris Saint-Lazare et Nanterre-Université/Versailles-Rive-Droite/ Saint-Nom-la-Bretèche toutes les circulations s’effectuaient avec des locomotives à vapeur. Pour améliorer la circulation des trains, l’électrification de la ligne s’est réalisée progressivement durant les années 1920. 

Différentes branches mais le même point de départ

Comme vous avez pu le constater, la ligne L est divisé en 2 branches mais le point de départ est le même, la gare de Paris-Saint-Lazare.

Elle a été inaugurée en 1837 par la compagnie ferroviaire Paris-Saint-Germain, qui exploitait à l’époque la ligne de Paris à Saint-Germain-en-Laye. Au fil des années, la gare a été agrandie et rénovée à plusieurs reprises pour répondre à la demande croissante de transport ferroviaire à Paris. Elle est devenue le terminus de plusieurs lignes importantes, notamment celles qui desservent la Normandie, la Bretagne, et la Vallée de la Seine.

La gare de Saint-Lazare est bien plus qu’un simple point de départ pour les voyageurs. C’est aussi un lieu de vie à part entière. Les voyageurs y trouvent une multitude de services, de boutiques, de restaurants et de cafés. Le célèbre grand magasin parisien, le Printemps, est situé à proximité de la gare, offrant aux visiteurs la possibilité de faire du shopping de luxe après leur voyage.

C’est aussi une gare où les journées commencent tôt. Le premier train part à 5h21 et le dernier train quitte le quai vers 1h du matin. La gare compte le plus grand nombre de trains au départ et de passagers parmi toutes les gares parisiennes (hors trafic RER). En semaine, 1 200 trains partent ou arrivent chaque jour à Saint-Lazare, avec 360 000 passagers voyageant à bord des trains. De nos jours, la moitié du trafic périurbain part de la gare : il représente 91 % des trains et 87 % des passagers. Sur la ligne L ce sont 726 rames Z50000 qui circulent tous les jours. Mais c’était comment avant ? Quels autres rames ont déjà circulé sur notre ligne ?

Les différentes rames qui ont circulé sur votre ligne

Les Z 1300 aussi connues par le nom des rames « standard » arrivent dans les années 1924 et viennent remplacer les locomotives à vapeur. Des rames modernes, qui demeurent emblématiques de la banlieue Saint-Lazare durant plus de 50 ans.

Z 1300 en gare de Saint-Cloud
Z 1300 en gare de Saint-Cloud

Suite à cela, nous avons eu les Z 5100, plus connus par nom de « petits-gris ». Premier matériel moderne d’après-guerre, ils ont assuré des dessertes omnibus jusqu’en 1998, principalement en banlieue de Paris.

Rame Z 5100, train de banlieue dénommée "petit gris" en gare de paris Saint-Lazare.
« Petit gris » en gare de Paris-Saint-Lazare en 1958

Durant les années 1960, le côté ouest de Paris connaît un important développement démographique avec l’arrivé du quartier de Paris La Défense. Connu aujourd’hui comme le premier quartier d’affaires d’Europe et le quatrième au monde. C’est alors qu’en 1968 que la gare de Paris La Défense a été créé. L’apparition de ce quartier a fait accélérer l’électrification de la ligne.

Les travaux de réélectrification ont nécessités d’importantes modifications : abaissement des plates-formes dans les tunnels, modification, et même reconstruction de plusieurs ponts routiers pour effacer les limites de distance d’électrification, ajustement des plans de voie pour augmenter les limitations de vitesse et les opérations, entre autres. Entre 1966 et 1977 d’autres sections de la ligne ont été électrifiées les unes après les autres.

  • Le 20 septembre 1966, la section de Paris-Saint-Lazare
  • Le 14 mai 1968, la section Gare de triage d’Achères
  • Le 9 septembre 1976 , la section de Paris à Saint-Cloud
  • Le 15 septembre 1977, la section de Saint-Cloud à Versailles-Rive-Droite

C’est en 1976 que nos fameuses Z 6400 arrivent sur Paris Saint-Lazare. Le Z 6400 est déployé pour la première fois le 9 septembre 1976 sur les lignes Paris – Becon-les-Bruyères et Paris – Saint-Cloud, les trains étant toujours constitués des anciens éléments standards. Le 15 septembre 1977, la rame est équipée pour les liaisons Paris-Garche et Paris-Versailles-Rive-Droite. Finalement les 15 et 16 septembre 1978, après avoir achevé la réélectrification caténaire de ces lignes, elles atteignent Saint-Nom-la-Bretêche et Nanterre-Université. 

Photo de la rame Z 6400 en gare de VAUCRESSON en 1983
Rame Z 6400 en gare de VAUCRESSON en 1983

Durant toutes ces années, la dénomination Ligne L n’existait pas encore. C’est seulement que la nomenclature des lignes Transilien est remaniée. La « ligne L du Transilien » est constituée, à la suite de la scission de la ligne F.

Le 15 juillet 2013, une version courte de la rame francilien (Z 50000) a été mise en service sur la ligne Paris Saint-Lazare – Bécon-les-Bruyères, certaines rames s’étendant jusqu’à l’Université de Nanterre. La première mission commerciale est le train BOPE de 7h02 (Paris Saint-Lazare – Bécon-les-Bruyère), exploité par des trains courtes distances jusqu’en août 2013.

Photographie de la rame Z 50000
Rame Z 50000

Le francilien offre 20 % de sièges en plus (396 places contre 330 pour la Z 6400) permettant une meilleure répartition en cas d’affluence. Ces trains dits « Boa » permettent de se déplacer sans encombre d’un bout à l’autre de la rame afin d’avoir une vue d’ensemble sur les places disponibles et/ou pour recevoir les informations utiles à la poursuite du voyage.

Les rames Z 50000 apportent un véritable gain de confort de voyage : des sièges larges et confortables, le chauffage au sol et une climatisation performante, des prises USB, un éclairage doux, de grandes vitres panoramiques font entrer le maximum de lumière naturelle à bord tout en filtrant davantage les rayons du soleil.

Les rames sont équipées de marches mobiles pour un meilleur accès depuis les quais, de portes plus larges pour faciliter la montée et la descente des voyageurs, mais aussi d’optimiser le temps de stationnement en gare. La dernière rame Z50000 a été livrée en décembre 2022.

En 2015, les trains de l’embranchement Versailles-Rive-Droite desservent désormais toutes les gares dans les deux sens de Versailles-Rive-Droite à Saint-Cloud, Suresnes-Mont-Valérien, La Défense et d’Asnières-sur-Seine à Paris-Saint-Lazare. Ainsi que les trains de l’embranchement de Saint-Nom-la-Bretèche qui desservent toutes les gares de Saint-Nom-la-Bretèche à Val d’Or, de Puteaux à Bécon-les-Bruyères et Paris-Saint-Lazare dans les deux sens.

Et aujourd’hui ? Comment bien voyager sur la ligne L ?

Comme mentionnée précédemment, un train quitte la gare de Paris Saint Lazare toutes les 40 secondes. Sur la ligne L c’est pas moins de 726 trains qui circulent, avec 36 points d’arrêt de 05h du matin à 02h du soir. Comment bien voyager sur cette ligne ? Que peut-on découvrir en prenant la ligne L ?

Titres de transport

Premièrement, il faut voyager en règle, c’est-à-dire voyager avec un titre de transport validé. Il existe de différents titres de transport pour bien voyager sur la ligne L.

Pour les voyageurs occasionnels :

Vous prenez le train de temps en temps ou alors beaucoup mais pour une durée limitée, vous êtes donc un « occasionnel » des transports. Les offres qui s’offrent à vous sont donc :

  • Le ticket O-D (Origine – Destination) : Ce ticket vous permet d’aller d’un point A à un point B, sans sens de circulation. Il est vendu à l’unité ou en carnet de 10 (au prix de 8 tickets unitaires).
  • Le forfait journée : Le forfait jour permet de voyager en illimité et dans tous les types de transport pour une journée choisie dans un nombre de zone définie. Il se charge sur le passe Navigo Easy.
  • Le forfait Paris Visite : Pour voyager 1, 2, 3 ou 5 jours consécutifs de façon illimitée sur les zones 1-3 ou 1-5 et sur tous les modes de transport et bénéficier d’avantages culturels et commerciaux.

Il existe deux types de passes sur lesquels vous pouvez charger votre forfait :

  • Le Passe Navigo Easy : Ce passe est un support qui vous permet de stocker des tickets dématérialisés. Pour l’instant, il ne permet que de stocker des tickets t+ (pour le métro, bus, tram et RER dans Paris) et les forfaits journées.
  • Le Passe Navigo Découverte : Le passe Navigo Découverte est un support qui ressemble beaucoup au passe Navigo classique sauf qu’il est payant (5€) et que son propriétaire n’est pas enregistré dans la base de données Navigo. Il est intéressant si vous restez en Île-de-France pour une durée plus prolongée. Vous pouvez charger dessus le forfait Jour, Semaine ou Mois.

Pour les voyageurs réguliers :

Vous habitez ou travaillez en Île-de-France, vous faites plus de deux trajets par semaine, et ce, toutes les semaines. Il vous faut un passe Navigo. Il existe de différents forfaits :

  • Forfait semaine ou mois : C’est une particularité peu connue, mais qu’il vaut mieux savoir si vous comptez acheter un forfait hebdo ou mensuel. En effet, les forfaits ont une validité calendaire. Ils sont ainsi valables du lundi au dimanche inclus pour le forfait hebdo et du premier au dernier jour pour le mensuel.
  • Forfait annuel : Il offre les mêmes avantages que le Passe Navigo mais vous bénéficiez d’un mois gratuit tous les 11 mois et le renouvellement en cas de perte, casse ou vol est gratuit.
  • Imagine R : Le forfait imagine R est un abonnement annuel réservé aux scolaires et étudiants et propose trois formules : forfait imagine R Junior, forfait imagine R Scolaire, forfait imagine R Etudiant

Pour en savoir plus sur les différents titres de transport valables sur la ligne L, je vous invite à consulter cet article, où vous trouverez tous les détails.

Avoir un être de transport valable, c’est bien, mais il faut aussi voyager en toute civilité.

Quelques règles incontournables pour voyager avec un esprit sain dans un train sain ?

Il existe de différentes règles à respecter afin de voyager à bord de nos trains. En appliquant chacun ces règles, cela permettra à tout de voyager en train plus sereinement. Nos agents et équipes sont présents pour faire respecter ces règles, et en voici quelques-unes :

Règle n° 1 : Ne pas poser ses pied sur les sièges

  • Montant de l’amende pour détérioration et souillure : jusqu’à 150 €*

Règle n° 2 : Ne pas empêcher la fermeture des portes

  • Montant de l’amende pour obstacle à la fermeture des portes : 150 €*

Règle n° 3 : Ne pas faire du vélo ou trottinette en gare ou dans les trains

  • Montant de l’amende pour usage d’un engin à roues dans les trains : 150 €*

Règle n° 4 : Ne pas abandonner son bagage

  • Montant de l’amende pour un oubli ou abandon un colis ou bagage : 150 €*

Si vous voulez plus de détails je vous invite à lire cet article.

Prendre la ligne L pour des sorties pas loin en train

Saviez-vous que vous pouvez prendre la ligne L pour réaliser des sorties en famille ou avec des amis ? Souvent, on prend son train pour se rendre à son lieu de travail ou chez soi, mais sur cette même ligne, il existe des différents lieux touristiques à visiter. Vous pouvez prendre la ligne L pour aller visiter un musée, pour faire de la randonnée ou même des activités sportives. Tout ça pas loin en train.

Pour vous donner l’opportunité de découvrir ou de redécouvrir la ligne par son patrimoine, ses lieux insolites, historiques et parfois surprenants, nous vous proposons une carte interactive. Simple et ludique, elle reprend tous les endroits remarquables de votre ligne, facilement accessibles en train. Musées, activités sportives, visites en famille et sorties atypiques, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies.

Les horaires

Pour découvrir les horaires pour voyager tranquillement, vous pouvez le faire ici, mais pas seulement, car vous pouvez aussi activer des alertes sur vos smartphones pour éviter tout type de surprise en cas de perturbations sur votre ligne.

La manière la plus traditionnelle et que tout le monde connaît, c’est de voir directement sur les panneaux d’affichage en gare. Vous pouvez vous renseigner sur le compte Twitter de votre ligne ou encore sur les différentes applications telles qu’Île-de-France Mobilités, le site transilien.com et enfin SNCF Connect ou votre appli de mobilité. Dans cet article je vous explique comment activer les alertes sur vos smartphones étape par étape selon l’application que vous souhaitez utiliser.

Mais en cas de perturbations sur la ligne, comment faire si vous n’avez pas de train pour vous rendre à votre destination ?

Les itinéraires alternatifs

Sur le blog de votre ligne, il existe une page nommée « Je trouve mon itinéraire alternatif » pour vous aider à vous rendre à votre gare de destination en cas de perturbation. Dans cette page, on vous propose des itinéraires alternatifs, des horaires, un bulletin de retard ainsi que les intermodalités de chaque gare de la ligne.

Les travaux sur la ligne

Afin d’être à jour sur les différents travaux sur votre ligne n’hésitez pas consulter notre page travaux. En effet, les travaux de modernisation se poursuivent sur votre ligne. Ils ont pour but d’améliorer l’accessibilité dans nos gares, la qualité du service et votre confort lors de vos trajets.
Chez Transilien SNCF Voyageurs, nous vous accompagnons pour vous apporter des solutions durant ces travaux.

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R