Un blog Transilien pour Île-de-France Mobilités

Ça ne vous a pas échappé, votre blog a fait peau neuve ! Vous retrouverez les fonctionnalités habituelles, mais il y a quelques nouveautés… Je vous propose une visite guidée dans cet article.

La ponctualité voyageurs de février

SNC_Illu_Outils_16-02Vous vous en serez rendus compte par vos déplacements quotidiens sur la ligne, les résultats de février sont en baisse par rapport à ceux de janvier et ne correspondent pas à la qualité de service souhaitée.

Dès le début du mois, le trafic de la ligne a été notamment marqué par des dérangements d’aiguilles et un malaise voyageur à La Défense, et deux incidents à fort impact pour les circulations au départ de Paris Saint-Lazare le 11 février (dus à des problèmes d’infrastructure et de difficultés de gestion des trains). La deuxième partie du mois, des jets de pierre au niveau des Vallées et de La Garenne Colombes ont retardé un nombre important de voyageurs. Enfin, l’incendie du poste de signalisation de Sèvres Ville d’Avray a eu de très lourdes conséquences sur les résultats de la ligne en fin de mois.

 

La ponctualité voyageurs globale

La ponctualité voyageurs du mois de février est de 82,1%. Pour rappel, elle est de 85,2% pour le mois de janvier.

En cumul depuis le début de l’année elle est donc de 83,4% par rapport à 88,8% en 2012.

 

La ponctualité voyageurs par branches de ligne

Comme vous le savez, la branche de Cergy le Haut est interdépendante avec la ligne A du RER et est également touchée par les incidents de cette dernière. Les résultats de la Grande Ceinture Ouest sont en légère hausse. Quant à la branche de Versailles Rive Droite et de Saint-Nom la Bretèche, elle chute de plusieurs points. En effet, suite à l’incendie de Sèvres Ville d’Avray nous avons fait rouler le plus de trains possible, les laissant circuler avec du retard jusqu’à Saint-Cloud et Paris Saint-Lazare, dans les deux sens.

Branches Saint-Nom la Bretèche et Versailles Rive Droite : 82,9%
Grande Ceinture Ouest : 96,6%
Cergy le Haut : 80,9%

 

Les incidents majeurs

Les journées où vous avez été le plus retardés dans votre parcours sont :
– les 25, 26, 27 et 28 février avec les conséquences de l’incendie du poste de Sèvres Ville d’Avray
– le 22 février avec un rail fissuré à Viroflay Rive Droite

 

Je le précise à chaque fois, vous pouvez retrouver plus d’informations sur l’indicateur de la ponctualité voyageurs ici.

150 commentaires pour “La ponctualité voyageurs de février”

  1. BNC dit :

    Merci Mr Langé.

    • Lisa dit :

      82,9 % de ponctualité sur la branche Paris-St-Lazare-Versailles ? A quelle heure de la journée ? Est-ce une moyenne sur toute la journée ? Parce que dans le créneau horaire entre 7h30 et 9h du matin, c’est loin (très loin) d’être possible que les trains soient à 82,9 % à l’heure et ce depuis des mois… En effet, un trajet qui continue à être affiché dans les horaires comme prenant 28 ou 35 mn suivant si le train est un semi-directe ou un omnibus, prend en fait 40 à 50 mn et ce tous les jours ! Et quid des suppressions. Ca fait des mois que nous subissons des désagréments. Sur cette branche de la ligne, le train est déjà plein en partant de Versailles, son terminus. Les gens sont debouts dès la gare de Montreuil. Faites quelque chose. On n’en peut plus !

  2. Bonjour Jacques-Guy,

    Merci pour ces chiffres. Il me semble que ce sont les plus mauvais chiffres mensuels depuis deux ans sur cette ligne, pouvez-vous nous le confirmer ?
    Et pourtant la neige c’était en janvier et en mars, pas en février…
    En terme d’irrégularité, nous sommes tombés au niveau des RER A et B. C’est une confirmation de plus que nous avons besoin d’investissements urgents, comme ces lignes de RER. Et qu’usagers et responsables SNCF de cette ligne L doivent alerter ceux qui ont les moyens d’investir : le STIF, les élus, la direction générale de la SNCF.

    Arnaud

    • EPPasser en mode normal dit :

      Bien que les conditions météo n’ait pas été défavorables, M. Langé a bien précisé que l’incendie du poste de Sèvres-Ville d’Avray a eu un fort impact sur la régularité car tous les trains de Versailles RD ont circulé avec du retard.

      Par contre, pour la réaction des autorités compétentes, en lisant la presse, j’ai l’impression qu’elles réagissent (pour ce qui est d’agir, il y a encore de la marge !) rapidement lorsqu’il s’agit du RER mais qu’elles n’ont pas l’air de connaître les lignes Transilien.

    • Tom92 dit :

      Le RER est plus utilisé que le réseau Transilien, et beaucoup plus médiatique… pourtant des investissements peu conséquents seraient extrêmement bénéfiques, comme l’installation du futur système NExT sur tous les tronçons de ligne où circulent 16 trains par heure ou plus…
      Ça nous éviterai de rester bloqué à Bécon! 😉

    • Bonjour Tom92, en effet il pourrait s’agir d’une des pistes d’amélioration pour le futur, à long terme.

    • Tom92 dit :

      J’ai lu sur les Echos qu’il serait d’abord déployé sur EOLE (tronçon central La FolieRosa Parks), puis sur le RER B (enfin! mais je ne sais pas où précisément).
      Peut-être que la L2 ferait bien de se mobiliser, car cela ne coûte pas si cher que cela (comparé à une nouvelle voie par exemple)…

    • Bonjour Arnaud, le résultat global du mois de février est effectivement le résultat le plus bas depuis deux ans. Comme l’explique EP, ce mois a été marqué par l’incendie du poste de signalisation de Sèvres Ville d’Avray et ce dernier a eu de fortes conséquences sur les résultats de la ligne. Ce ne sont pas seulement les trains de Versailles Rive Droite qui ont circulé avec du retard. De manière générale, les trains Paris Saint-Lazare – Saint-Cloud et ceux de Saint-Nom la Bretèche ont aussi été impactés par effet de chaîne. Vous avez donc été nombreux à être retardés pour vos trajets quotidiens et ceci pendant plusieurs jours, également au mois de mars.

  3. Arnaud C. dit :

    Une bonne occasion pour aborder le sujet des dédommagement prévus pour les problèmes de trains suite à l’incendie du poste de Sèvres, sujet systématiquement évité jusqu’alors.
    Que l’on puisse au moins avoir une réponse claire de la direction de la ligne L par rapport à ce sujet (c’est à dire grosso modo qu’on nous explique pourquoi nous n’aurons droit à rien…).

    • Adrien dit :

      Allez réclamer des indemnités au(x) responsable(s) de l’incendie, si il y en a…
      Les opérateurs, eux, ont été les premières victimes de cet évènement…

    • Arnaud C. dit :

      Donc vous trouvez normal d’avoir eu pendant plus de 3 semaines des trains supprimés, et un retard systématique sur tous les autres et de payer exactement la même somme que lorsque tout est normal ?
      Second point, l’incendie a été déclaré comme non criminel, la cause est donc due à une défaillance matériel. Quand la SNCF fait des économies sur l’entretien, en tombant dans une politique bien connue du « pas (ou plus) de prévention, on attend que ça tombe en panne », c’est l’usager qui paye (dans tous les sens du terme) les pots cassés…
      Et je ne vois pas en quoi indemniser ces usagers se feraient aux détriments des opérateurs.
      J’ai bien conscience que les équipes de maintenance ont travaillé d’arrache-pied pour tout remettre en fonction. J’ai également conscience (et bien plus que vous ne l’imaginez) que le quotidien en situation dégradée a aussi impacté forcément le travail de tous les agents (conduite, gare, etc.).
      Mais encore une fois, je ne demande pas aux agents SNCF de se cotiser pour rembourser (une partie de) mon abonnement Navigo, je demande à la direction de la ligne L d’assumer ses responsabilités.

    • Adrien dit :

      Disons qu’en de telles circonstances, je ne suis pas « surpris » d’avoir dû subir un service dégradé durant 3 semaines (et ça aurait pu être pire, allez en toucher deux mots aux usagers de la ligne U…).

      Pour ce qui est de l’incendie, il n’est peut-être pas d’origine criminelle mais, à ma connaissance, il n’a pas non plus été dit que son origine se trouvait dans une quelconque défaillance d’un matériel.

      Au final, peu importe à qui vous demandez un dédommagement mais de mon point de vue, vous payez un abonnement pour accéder à l’ensemble du réseau et non un abonnement pour la seule ligne L. En partant de ce principe, on peut dire que 98% du réseau était opérationnel durant ces 3 semaines et que vous pourriez donc éventuellement prétendre au même titre que tous les usagers franciliens à un dédommagement à hauteur d’2% de votre abonnement pour le préjudice subit sur les 3/4 du mois… autrement dit, pas grand chose…
      Pour une indemnisation au cas par cas, il faudrait à chaque usager prouver le préjudice subit et pas seulement dire « la ligne L était perturbée, remboursez moi… ».

    • Christophe_ligneJ dit :

      98% du réseau opérationnel ? Ah Ah Ah …
      Le 1er poisson d’avril ? 🙂

    • Arnaud C. dit :

      Subir un service dégradé n’avait, au vu des circonstances, rien de surprenant je vous l’accorde. Mais ce n’est pas le propos. On ne parle pas de surprise ici mais de dédommagement pour une dégradation de service planifiée et de (relativement) longue durée.
      J’ose espérer que pour les usagers de la ligne U la dédommagement sera même plus conséquent, cela va sans dire.
      Quant à l’abonnement NAVIGO, si on se place de votre point de vue, je paie donc pour un accès à l’ensemble du réseau. Dans ce cas, je dois donc me sentir concerné dès qu’il y a un problème sur une autre ligne même de l’autre côté de Paris.
      On peut même considéré que de ce point de vue, la SNCF n’assure probablement pas la qualité de service demandée TOUS les jours de l’année car il y a toujours quelque part un problème technique. On ne parle donc plus de 3 semaines là, si on suit votre logique, mais de 365 jours par an…
      Donc, s’il vous plait, trêve d’hypocrisie, l’immense majorité des gens ne paie un abonnement que pour un trajet donné. Si, sur ce trajet, il existe un problème récurent entraînant une dégradation de service, alors oui je trouve normal d’avoir droit à une dédommagement.

    • Adrien dit :

      Excusez moi mais je ne pense pas que l’on puisse parler d’une dégradation de service « planifiée » dans le sens où je doute que l’incendie l’ait été…

      Et oui, nous devrions être solidaires des conditions de transport de nos voisins de l’est parisien (ou autres). Il n’y a pas que la ligne L dans le réseau francilien…
      Aussi, bien sûr, il y a des problèmes chaque jour sur l’ensemble du réseau et il serait intéressant de connaître la ventilation de ces problèmes par « acteur » et le % de trains impactés… (sachant que la SNCF paie déjà des amendes au STIF en cas de non respect des engagements).

      Ceci étant dit, je suis d’accord sur le fait que les usagers, dans leur grande majorité, utilise un trajet principal (domicile/travail) et que les usagers des lignes U et L (branche de VRD, dont je fais partie) ont été pénalisé par cet incident.
      Mais la grande majorité de ces usagers ont pu bénéficier de moyens de substitution (RER C, ligne N, T2, …) pour faire face aux difficultés (avec bien sûr un préjudice en terme de confort et de temps de transport).

      Donc au final, je serai intéressé de connaître votre façon de concevoir l’indemnisation, sur quelle base ?

    • Arnaud C. dit :

      Quand je parlais de « dégradation de service planifiée », je faisais allusion non pas à l’incendie en lui-même bien évidemment mais au fait que l’incident une fois pris en compte, la SNCF a clairement indiqué qu’il faudrait 3 semaines de réparations pendant lesquelles des trains seraient supprimés et les autres systématiquement en retard. On est bien dans un cas de dégradation planifiée à mon humble avis.
      Quant à l’indemnisation, la SNCF, sauf erreur de ma part, a déjà fait ce genre de chose sous forme de réduction sur le prix du prochain abonnement. Réduction uniquement valable dans les gares desservies par la ligne en question. Il est donc tout fait faisable d’imaginer une réduction de 75% pour la ligne U et une de 20% par exemple pour la ligne L pour le prochain mois. À la direction de la SNCF d’évaluer précisément ces pourcentages.
      Je vais même aller plus loin car une réduction de 20% sur mon prochain mois « Navigo » ne me rendra pas plus riche (ou moins pauvre). Par contre, cela serait perçu comme un geste effectué par la direction de la ligne L. Une manière de faire comprendre que nous ne sommes pas seulement du bétail que l’on entasse dans des rames ou un numéro de pass Navigo qui vient gonfler des statistiques. Ce n’est pas le montant qui compte mais plus la volonté de la SNCF de montrer que de simples excuses affichées sur les TV de quais, rabâchées dans les annonces sonores ou même écrites sur ce blog, ne sont pas le maximum qu’elle est capable de faire… Il y a clairement une cassure entre usagers et transporteur(s), cela pourrait être un bon début…

    • Adrien dit :

      Nous ne serons pas d’accord sur les qualificatifs, personnellement, je parlerai de dégradation « imposée par les événements » et « subie » aussi bien par les usagers que par les opérateurs.

      Pour ce qui est des dédommagements, j’ai déjà entendu parler de dédommagements sur des abonnements grandes lignes (avec un trajet clairement défini) mais jamais concernant le réseau francilien (ce qui ne veut pas dire que ça n’est jamais arrivé…).

      Votre solution me paraît légitime à première vue mais comment être certain que les gens qui se présenteraient aux guichets des gares concernées sont bien des usagers ayant subi les nuisances et non des usagers voisins venant saisir l’aubaine d’obtenir un abonnement à moindre prix ? Et qu’en est il des usagers ayant souscrit un abonnement annuel ?
      Tout ça pour dire que je ne suis pas foncièrement hostile à une indemnisation des usagers en cas de service dégradé mais je pense qu’il faudrait vraiment
      réfléchir à une politique globale sur le sujet car c’est, à mon sens, une gestion très « difficile », « délicate » et « coûteuse » que d’avoir des actions au cas par cas.

    • Arnaud C. dit :

      Au delà des mots (j’aurais sans doute dû employer l’expression : « perturbations planifiées sur une période de 3 semaines », qui vous aurait probablement moins choqué), cet échange est intéressant car il permet aussi de comprendre que personne ne possède LA vérité. Ce qui apparaît comme une évidence pour certains (indemnisation) ne l’est pas pour tout le monde. Et comme personne n’est supposé avoir la science infuse, c’est toujours bon d’échanger les points de vue. D’ailleurs, il serait intéressant d’avoir celui d’autres personnes sur ce point.
      Sinon, pour le système d’indemnisation en lui-même, effectivement, rien n’empêchera un petit malin de traverser tout Paris pour venir recharger son Pass Navigo moins cher. Mais je pense que si l’info reste localisée aux lignes concernées, ce genre d’attitude devrait être marginal.
      Pour l’abonnement annuel par contre, il me semble effectivement compliqué de cumuler les réductions pour l’achat de l’année suivante. Un remboursement direct est alors sans doute le plus simple. Là encore, je laisse les personnes compétentes travailler sur le sujet.

      Enfin dernier point, Adrien, j’ai cru remarquer que vous sembliez particulièrement préoccupé par le sort des opérateurs (notez que ce n’est pas une critique, juste une remarque). Est-ce à dire que vous êtes vous même partie prenante sur ce sujet d’une façon ou d’une autre ?

    • Bonjour Arnaud C, pour répondre à votre demande d’explication, l’activité Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale suite à des difficultés d’exploitation rencontrées sur les lignes, sauf cas exceptionnel. Cette orientation s’appuie sur le fait que le nombre élevé de circulations sur les lignes Transilien (plus de 6000 trains par jour) permet de réaliser des déplacements même si des retards et des suppressions de trains, inhérents aux contraintes de l’exploitation en zone dense, peuvent être déplorés. Le montant des dédommagements pour un client pris individuellement paraîtrait faible et insuffisant, alors qu’il constituerait une charge élevée pour l’entreprise compte tenu du nombre de voyageurs transportés (près de 3 millions par jour). Nous préférons donc engager nos ressources dans des actions visant à améliorer la qualité de service. A noter que le contrat qui nous relie au STIF se base sur des objectifs de qualité de service accompagnés d’un système d’incitation financière. La ponctualité voyageurs y a un poids important et des malus sont versés si les résultats ne sont pas atteints.

    • Bonjour Adrien, il ne faut pas que la SNCF, le STIF et RFF fuient leurs responsabilité : l’incendie est dû a la grande vétusté des installations de cette ligne. Comme les nombreux rails cassés c’est le résultat de 30 de sous investissements. En cela la SNCF et le Stif ne peuvent fuir leurs responsabilité. On n’est pas en train de dire que les responsables actuels font mal leur boulot, on dit juste que ceux d’avant ont fait preuve de négligence en délaissant pendant des années des lignes qui sont utilisées par des centaines de milliers d’usagers tous les jours et qui sont vitales pour l’île de France.
      Ça ne pêche pas que sur la partie investissements: les dessertes par exemple sont tout a fait anachroniques, avec des villes très habitées comme Clichy ou Asnieres qui ne sont pas reliées a la défense. Il y a aussi les grilles de service minimum, utilisées en cas de grève ou de neige, qui méritent un bon toilettage. Et dans deux ans, la ligne L aura les trains les plus vieux de toute l’île de France.

      Arnaud de Plus de trains (qui est tout fait solidaire de Arnaud C.)

    • hikkiPasser au statut dit :

      @Adrien : par le passé nous avons déjà eu des dédommagements, le dernier, de mémoire, était lors d’une grève en juin (je ne sais plus l’année ) sur St Lazare : 15 jours de grève pour une histoire de cantine déplacée à gare du nord pour travaux, les agents devaient aller déjeuner là-bas , ils se battaient pour un temps de trajet je crois …. Le remboursement avait été automatique sur les prélèvements, ils se sont basés sur notre adresse et pour ceux qui achetaient leur coupon en gare ils suffisait de venir avec un justificatif de domicile au guichet. Et il y en a eu d’autres = c’est tout à fait faisable !
      certes je paye pour utiliser tout le réseau mais un réseau qui fonctionne ! Là j’estime que le service n’est pas rendu = un dédommagement s’impose.

    • Adrien dit :

      Vous me donnez du « boulot »… mais j’apprécie le débat 🙂

      Arnaud C., nous sommes d’accord, il n’y a pas UNE vérité (ce serait trop facile et ça ne mériterait pas de débattre).
      Alors bien sûr, vous trouverez sans doute plus de soutien ici pour réclamer des indemnités. D’un parce-que c’est très « populaire » et que personne ne cracherait sur une indemnisation (quand bien même la gène aurait été superficielle pour certains…) et de deux parce-que les usagers qui n’attendent rien n’ont alors aucune raison de venir se manifester ici.
      Une info localisée aux lignes concernées ? Malheureusement, je crains qu’à l’époque d’internet et des réseaux sociaux, ils seraient nombreux à tenter de profiter d’une telle aubaine…
      Enfin, pour répondre à votre dernier point, je n’ai aucun lien avec les opérateurs. Mon lien le plus proche fût mon oncle cheminot en province vers la fin du siècle dernier…
      En deux mots, je suis salarié du privé et j’utilise quotidiennement la ligne L pour mes trajets domicile/travail.

      Arnaud – plus de trains, je suis d’accord pour dire que les opérateurs (et j’apprécie le fait que vous ne cibliez pas que la seule SNCF…) doivent assumer leurs responsabilités.
      Vous dites que l’incendie est dû à la grande vétusté des installations mais c’est avéré ? On connaît l’origine de l’incendie ? (je pose la question car je n’ai pas vu d’info en ce sens)
      Après, on peut toujours parler de « sous-investissement », ce qui est peut-être le cas localement mais il faut regarder le réseau dans sa globalité. Et ces 30 dernières années ont vu naître la ligne 14, le RER E, les lignes de Tram, etc. Donc je ne nie pas que certaines installations aient pu être privilégiées par rapport à d’autres mais je n’ai pas l’impression que le réseau dans sa globalité ait manqué d’investissements.
      Pour ce qui est des problèmes de dessertes, Asnières est bien si je ne m’abuse reliée à la Défense et Clichy/Levallois ont le métro en plus des trains pour aller chercher une correspondance à St-Lazare afin de rejoindre la Défense (tout ceci, sans parler des bus…).
      Il faut arrêter de dire que ces villes ne sont pas reliées à la Défense…
      Après, que vous souhaitiez des dessertes supplémentaires, c’est, je pense, le souhait de tout un chacun, moi le premier 😉
      Pour ce qui est des services minimum, j’ai déjà dit que j’aimerai que, dans ce cas de figure, tous les trains soient rendus automatiquement omnibus.
      Enfin pour ce qui est du matériel roulant, ce sera à notre tour d’avoir les trains les plus vieux mais ce fût le cas d’autres lignes avant nous et je ne suis pas choqué que cela tourne, nous serons sans doute alors les prochains à attendre du matériel neuf et ainsi de suite…

      hikki, je n’ai pas souvenir de cet épisode (c’était à priori en 2008) et je n’ai pas dit que ce n’était pas « faisable ». J’utilise la ligne L au quotidien par « choix » mais je pourrais tout aussi bien aller chercher le RER A à la Défense pour rejoindre Auber. Donc le dérangement de la ligne L m’a certes contrarier (bien que je n’ai pas privilégié l’option RER A pour autant) mais j’ai toujours un moyen d’effectuer mon trajet (et ce fût le cas pour de nombreux usagers (avec les lignes C, N, T2 et ce qui restait de la L) bien que je ne nie pas que ça ait entraîné une dégradation des conditions de transport).
      Enfin, se baser sur l’adresse des gens me paraît très discriminant pour les usagers en provenance de toute la région qui eux aussi sont susceptibles d’emprunter la ligne L au quotidien pour se rendre à Versailles, St-Nom, etc. et qu’un simple justificatif de domicile n’aidera pas.
      C’est pour ça que je pense que le problème des indemnisations devraient être géré d’une façon globale de la même manière qu’est géré l’abonnement.

    • Bonsoir Arnaud C. ,

      Franchement, comment pouvez vous laisser entendre que les infrastructures de cette ligne sont super vétustes ? Les postes d’aiguillages : je ne sais pas de quand date celui qui a flambé à Sèvres mais ce que je sais c’est que sur le réseau de St lazare il y a encore des postes qui datent des années 1920… On va fêter leur centenaire dans 10 ans, c’est quand même fou…
      Les rames, elles auront 40 ans dans qq années. Les gens de la SNCF disent qu’elles sont très fiables, nous on en doute quand on voit toutes les rames abimées par 10cm de neige mi-mais mais ce n’est pas notre demande la plus urgente.
      Adrien, avez vous vu l’énorme souk de ce matin à cause d’un rail cassé à Bécon ? c’était un rail tout neuf ? même la direction Transilien reconnait qu’il y a bcp de retard à rattraper sur ses lignes en terme d’investissement…

      Une dernière chose : quand ça fonctionne, Asnières est reliée à La Défense pendant 2h le matin (mais ça s’arrete bien trop tot) et pendant 3h l’après midi (ça s’arrete trop tot là aussi). Sur les 170 trains qui relient Paris à la Defense chaque jour, seuls 8 s’arrêtent à la Défense.
      Clichy : pas un train entre Clichy-Levallois et La Défense. C’est une blague le coup de la desserte possible en métro en prenant la ligne 13 et en changeant à St Lazare ou pour la ligne 1 ? Ligne 13 totalement saturée en nombre d’usagers. Avec votre parcours, il faut 40 min de trajet alors que 9 ou 10 suffirait si qq trains parmi les 170 qui traversent cette gare s’y arrêtaient.

      Arnaud – Plus de trains

    • Tom92 dit :

      Désolé @Arnaud d’Asnieres LaDef, mais la vocation originelle du groupe II était la desserte de Versailles, puis des gares intermédiaires de l’époque (Courbevoie et après, en 1839). La gare de Bécon est ouverte en 1890, et des train omnibus sont à l’occasion mise en place (qui desservaient donc les gares situées entre Pont Cardinet et Bécon).
      Puis à l’occasion de la création du CNIT, une halte est ouverte en 1959, qui sera remaniée en 1970. Une seconde vocation se créée pour la ligne : la desserte rapide de La Défense.
      Donc Asnières peut être considérée comme un arrêt « tolérable » (n’y voyez aucun mépris de ma part), car les correspondances sont multiples à cet gare (avec les groupes 4 et 6).
      Mais après on sort de la vocation de la ligne, et l’ajout d’arrêt induirait nécessairement un temps de trajet plus long pour les usagers de la ligne vers PSL (qui seraient pénalisés obligatoirement puisque l’alternative « RER A » n’est pas une bonne solution), et surtout une augmentation (catastrophique?) de la fréquentation de la ligne, et donc plus de possibilité de retards (surtout qu’il est probable qu’on ne puisse plus monter dans le train dès Asnières…)
      Pour l’histoire de la ligne et pour mieux la comprendre, je vous conseille un bouquin disponible à la gare Saint-Lazare (boutique Vie du Rail située au bout de la gare après la voie 27) :
      De Paris Saint-Lazare à Versailles et St-Nom la Bretèche (1839-2007), de Pierre Bouchez (édition La Vie du Rail)

    • beawat dit :

      @Tom92
      Je pense que le livre de Pierre Bouchez sur l’histoire de la ligne L est certainement très intéressant et je me ferais un plaisir de le lire.
      Je voudrais juste apporter quelques précisions qui reflètent la situation actuelle :
      en 2010 :
      Asnières : 82327 habitants
      Colombes :85398 habitants
      Courbevoie : 87469 habitants
      Bois Colombes : 29284 habitants
      Levallois Perret : 64253 habitants
      Clichy : 58216 habitants
      Versailles : 86110 habitants
      Saint Nom la bretèche : 5147 habitants
      Doit-on réellement pour permettre aux usagers de Versailles et Saint Nom supprimer les rares dessertes des autres gares du tronçon saint lazare – la défense (324620 habitants sans compter ceux de Suresnes, Puteaux … quand le train continue vers Saint Cloud ?
      Quand à l’abonnement qui couvre à priori tout le réseau, c’est un faux débat : + de 90% des usagers ne prennent leur abonnement que pour leur trajet quotidien domicile-bureau : le mien c’est Bécon-Saint Cloud et il n’y a pas de solution de substituion valable qui me permette d’arriver au bureau dans des temps corrects.
      Bonne soirée

    • Tom92 dit :

      @beawat : qu’on me comprenne bien, ce que je souhaite ouvertement, c’est la conversion des mission directes Versailles en missions « omnibus » (à partir de Bécon) tous les 1/4 d’heure en heure creuse ;
      l’installation d’un système de signalisation plus performant (NExT) pour résorber plus facilement les retards, augmenter le débit et les vitesses maximales (gain de temps possibles) ;
      pourquoi pas une extension de l’heure de pointe du matin et du soir (de 2h à 3h à chaque fois)?

      P.S. : le livre de Pierre Bouchez est très bien, par contre il a un inconvénient de POIDS 😉

    • Adrien dit :

      @Arnaud d’Asnieres LaDef,
      Je suppose que votre dernier message m’était adressé mais je n’ai pas bien compris la tournure de votre première phrase…
      Mais si votre combat me paraît légitime, arrêtons svp la démagogie. Car si je ne nie pas qu’il y ait eu un manque d’investissement (pas propre à la ligne L…), il suffit d’aller visiter n’importe quel poste d’aiguillages pour se rendre compte qu’ils ont été régulièrement modernisés jusqu’à nos jours. Idem pour les rames qui ont subi une modernisation il y a une dizaine d’année. Alors il y a peut-être un déficit en nombre mais je doute que l’on puisse mettre en doute leur fiabilité par rapport à d’autres matériels roulant (et je suis persuadé que ces rames, une fois réformées par la SNCF iront faire le bonheur d’autres usagers).

      Il n’y a, à ma connaissance, actuellement pas de créneaux disponibles pour ajouter des trains sur la ligne L en heure de pointe. Donc ajouter des arrêts supplémentaires à
      Pont-Cardinet, Clichy-Levallois et Asnières, augmenteraient certes le nombre de train pour les usagers de ces gares mais le temps pris pour ces arrêts réduirait le nombre de rotation et donc de trains pour tous les autres usagers de la ligne.
      Il faut aujourd’hui 15-20mn pour rallier la Défense depuis les gares en question en passant par St-Lazare ou Bécon, ça ne me paraît pas « honteux » en rapport
      au temps de trajet quotidien de certains franciliens…

      Et pour ce qui est du « souk » et des quais « bondés », dites vous que c’est partout pareil dès lors qu’il y a des incidents, vous n’avez pas l’exclusivité de vivre dans une zone urbaine très dense.

      @beawat,
      Votre façon de voir les choses est quelque peu réductrice, le nombre d’habitant d’une commune ne reflète pas particulièrement la fréquentation de sa gare (et il serait par ailleurs intéressant de connaître ces chiffres).
      Et puis il faut mettre en // le nombre d’options offertes aux résidents de ces communes car une partie des habitants d’Asnières empruntent le métro ou les trains
      en direction de Paris (idem pour Clichy, Levallois, Courbevoie, etc.).
      Alors qu’à contrario, les résidents de St-Nom n’ont pas d’autres options que la ligne L.
      Mais j’ai bien compris que c’est la liaison Bécon/St-Cloud qui vous importe, le reste…

      @Tom92,
      Concernant la conversion des trains de la branche VRD en omnibus en heure creuse, pourquoi pas, bien que ça ne ravira pas les usagers de cette branche qui verraient ainsi leur temps de trajet augmenter significativement.
      Et malheureusement, ça ne résoudra pas les problèmes en pointes.

    • Tom92 dit :

      @Adrien : Evidemment qu’en pointe je ne me plains pas (il y a un train tous les 7 min. 30s. environ)! Et je suis évidemment contre tout autre arrêt supplémentaire en heure de pointe! Les deux seuls problèmes réels, c’est que cette dernière est bien trop courte, et que la ponctualité n’est par au rendez-vous (pour des raisons techniques), et qu’il n’y a en heure creuse trop peu de trains entre PSL et La Défense… (les usagers de la section La Défense – St-Cloud ayant par ailleurs la ligne U)
      D’ailleurs, j’ai une petite idée pour la mise en omnibus des directs VRD : il suffit de les faire partir de PSL 3 minutes plus tôt (pour éviter les conflits avec les directs St-Nom), mais on ne pourra pas a contrario les faire arrêter après La Défense (cf. ci-dessus). Je pense que pour réduire la perte de temps pour les usagers du Paris-Versailles, il suffit de mettre en place une infra améliorée (apte à 120 km/h, voire 140 si il y un intérêt, peut-être dans le cadre d’un désengorgement du RER A) et une signalisation adaptée (cantonnement mobile NExT)…
      NB : je sais bien que les Z6400 plafonnent à 120 km/h, mais à plus long terme, pourquoi pas des rames V140…

      P.S.:Jusqu’en 1977, il y avait des directs (intégralement sans arrêt !) Paris-Versailles 😀

    • Adrien dit :

      @Tom92,
      Bien sûr, la pointe pourrait être étendue mais plus elle sera « large » et plus la fin de la pointe subira de désagréments (pour des raisons techniques mais pas que…) mais pourquoi pas.
      En heure creuse, il pourrait en effet y avoir plus de trains mais est ce que la demande est suffisante ?
      Enfin, quitte à améliorer l’infrastructure, il faudrait doubler les voies (en sous-terrain ?) entre Bécon et St-Cloud afin de laisser filer les directs tandis que les omnibus seraient libres d’aller à leur rythme… mais là, je rêve… 🙂

      P.S. : Vous parlez des directs Paris/Versailles du siècle dernier mais l’évolution démographique de la région ne rend plus ce luxe possible 🙁

    • beawat dit :

      @Adrien En réponse à vos propos « Mais j’ai bien compris que c’est la liaison Bécon/St-Cloud qui vous importe, le reste… »
      Et bien non, vous avez mal compris ! s’il vous plait, veuillez ne pas interpréter des propos qui n’ont pas été dits, c’est dangereux et amène souvent à de fausses conclusions.
      J’ai simplement parlé de mon cas car c’est celui que je maitrise le mieux puisque je le vis au quotidien…
      Au vu des échanges de ce blog Je suis parfaitement consciente du fait qu’il n’est pas isolé, mais je considère que je suis moins apte que d’autres personnes à parler de leur propre cas. Ce qui ne m’empêche pas d’adhérer à leurs justes revendications, ma situation ne pouvant s’améliorer que si la situation de tous s’améliorent : les usagers de la ligne L tout comme les usagers des transiliens en général.
      La population d’Asnières est jeune (14,5% de plus de 60 ans) avec beaucoup de cadres travaillant à la défense.
      Quand à la fréquentation des gares d’Asnières (Asnières et Bécon), il suffit de regarder les photos régulièrement prises entre 7 et 9 heures pour comprendre qu’elle est très élevée en direction de la défense, comme de PSL… Si ce n’était pas le cas, je ne vois pas pourquoi les maires d’Asnières et de Courbevoie auraient pris la peine de venir constater par eux mêmes les problèmes auxquels nous sommes confrontés en gare d’Asnières et de Bécon.

    • beawat dit :

      @Adrien : 1heure de retard de façon très régulière, comme aujourd’hui, pour un trajet de 15 minutes n’a rien pour moi de superficiel ! surtout quand je suis sensée diriger une réunion qui débutera au bas mot avec au minimum une demi heure de retard

    • Adrien dit :

      @beawat,
      « 1h de retard de façon très régulière » ?
      Toutes les situations sont différentes mais personnellement je subis des retards « réguliers » mais ça excède rarement les 10mn et encore plus rarement les 45mn (je dois pouvoir compter ces derniers lors des 3 mois passés sur les doigts d’une main).

      En cas de problème sur la ligne L entre Bécon et St-Cloud, ne pouvez-vous pas passer par Nanterre U. puis la Défense pour rejoindre St-Cloud ? Ca ne devrait pas prendre 1h…

    • beawat dit :

      @Adrien : pour prendre la tangente c’est à dire la ligne Nanterre Université.. il faudrait d’abord que je sois informée du retard ou de la suppression du train…et que j’ai donc patienté sur les quais de Bécon de 15 à 20 minutes avant de voir l’affichage se modifier : les annonces vocales sont de plus en plus rares ou banalisées « en raison de travaux, la circulation sera perturbée… »
      Ensuite : même si je mets dix minutes pour arriver à Nanterre, je devrais attendre le RER A pour rejoindre la défense (en espérant qu’il n’ait pas de problème)…et ensuite aller prendre le tram pour saint cloud : 3 moyens de transport au lieu d’un pour un trajet de 18 minutes …le retard en cas de correspondance immédiate sera de 30 mn…si ce n’est pas le cas, il; pourra atteindre ou dépasser une heure.

    • Adrien dit :

      @beawat,
      Bien sûr l’option Nanterre U. n’est pas « idéale » mais elle a le mérite d’exister.
      Ca me fait d’ailleurs penser qu’avec le prolongement du T2, vous pouvez le récupérer non loin de la gare de la Garenne-Colombes et il vous mènera alors jusqu’à Saint-Cloud (cette option vous fait gagner un changement et évite le passage par le RER A).

      Après pour ce qui est de l’information en gare, on est d’accord, elle est très perfectible.

  4. BPasser au statut dit :

    … sujet qui a déjà été abordé, mais malheureusement, impossible d’avoir une réponse ! Les agents SNCF que j’ai interrogés semblaient peu optimistes.

  5. Meme David Beckham est venu soutenir les usagers desemparés de la ligne L : fr-fr.facebook.com/Usager.de.la.ligne.L

  6. SSPPasser au statut dit :

    Le mois de mars est terminé, et entre la fin des perturbations liées à l’incendie et les intempéries, on se doute que le résultat ne sera pas brillant. Avril commence donc, une occasion de remonter la pente? Pas sûr, ce matin n’a pas commencé très fort avec un incident à Bécon, avec sa cohorte de retards et suppressions. En ce qui me concerne, sur le quai a Puteaux j’attendais le train de 8h56, qui était toujours annoncé à la même heure alors qu’il était 8h58 mais à la place un train sans arrêt devait passer… Sans nouvelles du train de 56 je me dirigeais vers le quai du tramway quand un train est arrivé sans crier gare! J’ai couru dans les escaliers pour l’attraper, à bord du train le conducteur a annoncé qu’il n’aurait pas du s’arrêter et que c’était un train direct… Bref, vous n’êtes pas toujours facile a suivre!

  7. Attendunbonservice dit :

    Bonsoir,

    J’aimerai savoir la performance de mars – a mes yeux il été pas bon non plus (voir mes commentaires dans une des autres discussions du blog).

    Ce soir mon train qui devais partir à 19:38 de la défense en direction de Versailles rive droite à été retardé de 15 mins à cause d’un ‘incident d’exploitation ´ – mais que veux dire cette excuse très vague!

    Et maintenant j’apprends que mon train n’ira qu’à St. Cloud à cause de ‘difficulté de circulation ´!!!??????? Enfin je part avec 20 mins de retard et je suis frigorifier! Merci!

    Encore une fois – un meilleur service svp et pas des excuses vagues. J’ai l’impression que vous avez une liste d’excuses sur lequel vous piocher au hasard!

    Cordialement

    Un monsieur qui attend toujours un bon niveau de service et pas des excuses.

  8. Vincent dit :

    Pffff … ces chiffres parlent d’eux même. C’est très blasant et on a l’impression que tout le monde s’en fout à la SNCF…

    Quand estc e que vous allez faire quelque chose.

    82% c’est lamentable … et toujours par de remboursement

    • Tom92 dit :

      Sachez que la SNCF ne « s’en fout » pas, comme vous dites… sachez juste que notre ligne circule à flux tendus, c’est-à-dire que le moindre blocage de porte ou signal d’alarme (qualifiés d’incidents « mineurs ») peut entraîner des retards monstrueux ou une à deux suppressions de train (cette dernière option est souvent choisie, pour éviter la contagion à toute la ligne voire à tout le réseaux Montparnasse, connecté à la ligne L par la ligne U)…

    • Roro1 dit :

      Encore une fois, expliquez moi pourquoi on ne peut pas supprimer un train (l’omnibus Bécon/St Cloud) et rajouter Asnières/bécon/Courbevoie au train qui va à Versailles (ou st nom la breteche ou la ligne U*)?

      Ca ferai un train en moins donc moins d’engorgement! Surtout que le 2ème train omnibus entre La Défense et St Cloud il n’y a personne qui monte dedans (et donc ne sert à rien)! C’est vraiment con d’engorger une ligne pour un train qui n’a pas besoin de s’arrêter car il passe 2 minutes après un autre!

      *Pour la ligne U la longueur du quai est un faux problème car il suffit d’enlever un wagon!

    • Adrien dit :

      « Pour la ligne U la longueur du quai est un faux problème car il suffit d’enlever un wagon! »…
      Ca paraît si « simple » à vous lire… mais les trains de la ligne U sont composés de deux rames de 4 « caisses » et je ne suis pas spécialiste mais je doute qu’il soit si « simple » de procéder ainsi.
      Et puis les usagers concernés seront ravis de voir la capacité de leurs trains réduite…

    • Tom92 dit :

      Un système en 4+3 voitures, dite « composition hybride », a une homologue sur la ligne P, avec des compositions en 5+4 voitures (adaptés aux quais plus longs de cette ligne) sur les missions Châteaux-ThierryMeauxParis… mais c’est un incroyable casse-tête, et la moindre erreur est fatale… et aussi un casse-tête qu’il est préférable d’éviter autant que possible…
      @Roro1 : Euh… le problème, c’est que les gens qui souhaitent se rendre directement à Saint-Lazare et qui habitent entre Saint-Cloud et La Défense n’auront plus aucun train direct vers Saint-Lazare…

    • EPPasser en mode normal dit :

      Comme l’a dit Adrien, ce n’est pas certain qu’une Z8800 puisse circuler avec seulement 3 caisses. Les équipements techniques sont répartis dans l’ensemble des éléments.

      Ensuite, je ne pense pas que la ligne U soit prolongeable au-delà de La Défense. Il faudrait déjà que St Lazare ait la capacité d’absorber ce surplus de trafic sur le groupe II (voies 1 à 4). De plus, en allongeant la longueur de la ligne, il faut du matériel supplémentaire pour garder la même fréquence. Malheureusement, à ce jour, il me semble qu’il y a une pénurie de Z2N et que la nouvelle génération ne viendra que dans une dizaine d’année.

    • Vincent dit :

      Bah moi je pense que la SNCF s’en fout dans la mesure où depuis le mois de septembre la ponctualité ne cesse de baisser … Personne ne cherche de solution.

      Hier un rail cassé perturbe le traffic, ce matin c’est une restitution tardive des travaux à Bécon… On a l’impression que rien ne peut être prévu.

      Sinon un ami a fait connaitre son mécontentement sur facebook pour les retards dû au rail cassé. Nous avions un ami en commun, ingénieur chez railtech, qui réagit en disant qu’un rail cassé ça se voit à l’avance… Pas à PSL apparemment.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Ahhhhhhh vive les travaux = Tom 92 vos deux  » petites » suppressions ont entraînées ce matin aucun train pour PSL entre 8h30 et 9h06 au Val d’Or … : tout redevenait normal à partir de 9h00 la SNCF voudrait-elle nous forcer à décaler nos horaires 🙂 J’ai donc, en bon mouton, regardé passer deux trains moitié vides au ralenti, un des chauffeurs m’a fait un geste d’impuissance. Pour une fois la U fonctionnait a peu près bien = j’ai transité par la Défense….

      @Vincent : oui je pense aussi que la SNCF s’en fout complètement de nous, l’argent rentre , repart au STIF pour je ne sais quel malus et reviendra à la SNCF sous forme sûrement de subventions quelconques …

    • Tom92 dit :

      « Vos »?
      Je ne travaille pas à la SNCF, je suis simplement passionné de ferroviaire…
      et j’ai visité le COT en mars denier, ce qui s’avère très instructif 😉

    • stephadc dit :

      La plupart du temps , un rail casse au passage d’un train , quelques cas sont visibles avant , mais il faut inspecter en permanence !
      Si cet ami commun est capable de détecter tous les rails cassés en devenir , il a de quoi faire fortune!
      Pour ce qui est de la qualité de service ces derniers mois , je suis d’accord avec vous , c’est de pire en pire!

  9. lolo92210Passer au statut dit :

    On n’en peut plus des retards et autres suppressions! Toujours une excuse, toujours des responsabilités externes… Effectivement ce matin, restitution tardive des travaux et cela entraîne des perturbations jusqu’à 9h30??? Non là je crois qu’on se fout littéralement de nous. Heureusement que je n’ai pas des horaires strictes parce que sinon je ne sais pas comment je ferais! Je serais curieux de savoir combien de personnes écopent d’avertissements dus à leurs retards à cause de la SNCF!

  10. riveraingaredebecon dit :

    Mon coup de gueule du jour… Bécon les Bruyères depuis ce matin 6:30 les annonces sonores sont incessantes… Il y a plus de messages diffusés que de trains qui passent… C’est insupportable! Messieurs les dirigants de la SNCF, quand allez vous prendre des dispositions pour faire fobctionner convenablement votre entreprise? Quand allez vous arreter de communiquer et de sonoriser tout un quartier pour annoncer vos insuffisances?
    Encore une fois je vous demande de bien vouloir procéder à:
    – des comptages de messages. Le nombre incessant est il vraiment nécessaire?
    – des mesures de bruit. Etes vous dans la légalité au niveau du volume?
    – du contenu des messages. Diffusion de messages à vocation publicitaire. Est ce légal en dehors de votre périmètre d’action?
    – de la conformité de votre matériel de diffusion. Est il aux normes actuelles?
    – de la formation de votre personnel.
    J’attends vos réponses avec impatience.
    Ne botez pas en touche, répondez point par point.
    Cordialement.

    • hikkiPasser au statut dit :

      pour poursuivre cette journée nous avons donc un « incident voyageur » à Puteaux … C’est bien ma fille aura été impactée dans les 2 sens (ce matin travaux tardifs = arrivée en retard au collège pour la énième fois, et là pour le retour suicide = pas de trains à Chaville RD …)

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour à tous et à toutes,

      C’est curieux, nous sommes mercredi 3 avril, et tout le monde parle des incidents à Bécon sur la sempiternelle branche Saint-Cloud, mais personne ne parle de l’incident important qui s’est produit ce matin vers 9 h à La Garenne Colombes, entraînant la quasi paralysie du trafic des trains venant de Cergy ou Nanterre U. Et les tableaux d’affichage lumineux sont restés « figés » avec les éternelles mentions « retardé », « supprimé ». Et l’application mobile Smartphone de Transilien qui indiquait « aucun train au départ des Vallées. Alors, Monsieur LANGE, pouvez-vous nous donner des explications sur cet incident et nous dire pourquoi vos collaboratrices de la gare des Vallées n’ont pas fait d’annonce vocale, comme vous nous l’aviez promis, puisque vous les avez formées ?
      Quant aux collègues de la branche Bécon – Saint-Cloud, ,je crois que leur taux de réclamations sur ce blog a atteint une overdose, alors que, pour la branche Cergy, les statistiques prouvent que le taux de régularité est plus mauvais.
      Monsieur LANGE, encore une question : pourquoi n’avez-vous pas, sur ce blog, mis d’information au sujet du « SERVICE ALLEGE » qui va être mis en place ce week-end 6 et 7 avril, avec seulement 1 train toutes les 20 minutes entre Paris et Les Vallées puis La Garenne Colombes (au lieu d’un train toutes les 10 minutes). Pourquoi la gare de Nanterre U n’est-elle pas desservie, puisqu’à ma connaissance, elle n’est pas concernée par les travaux ?

    • Adrien dit :

      @riveraingaredebecon,
      Vous avez dû passer une bonne journée aujourd’hui…
      Il n’est pas anormal qu’il y ait plus de messages diffusés que de trains qui passent en situation dégradée étant donné que les messages en question ont pour but d’avertir les usagers des problèmes en cours et des suppressions de trains qui en résultent…

      Pour le reste, étant donné que vous n’êtes pas satisfait par les réponses apportées ici-même, avez-vous déjà tenté de contacter votre maire pour voir avec lui la possibilité de commander une étude « indépendante » à ce sujet ? Vous pourriez ainsi obtenir des réponses à vos questions et peut-être vous en servir pour appuyer vos demandes auprès du responsable de la gare.

    • riveraingaredebecon dit :

      Cher Monsieur @adrien , je me passe de vos commentaires qui dans certains cas sont bien plus que douteux aussi à l’avenir évitez de me donner vos conseils, n’attendant pas de réponses de votre part à mes questions, celles ci s’adressant aux gestionnaires du blog.

    • Adrien dit :

      @riveraingaredebecon,
      Si vous vous passez de mes commentaires soient disant « douteux », le plus sage serait alors sans doute de les ignorer plutôt que de les qualifier ainsi.

  11. BPasser au statut dit :

    Décidément, cette journée est maudite ! Trafic perturbé depuis ce matin, voire complètement interrompu par un accident voyageur puis une agression d’un agent SNCF.

    • Walldryx45 dit :

      Oh, je le confirme, cette journée est maudite pour nous usagers de la Ligne L… Mais moi, je dois prendre le train demain. J’espère que ça circulera « normalement »
      Aujourd’hui, j’ai eu de la chance de rester à la maison.^^
      Depuis 6 heures du matin, les problèmes ont commencé. Déjà, je sais qu’il y a eu ce matin, un incident à la Garenne Colombes et à Puteaux et ensuite, sur l’application Transilien, un acte de malveillance à Saint Nom La Bretèche qui a interrompu la ligne grande ceinture. Peut-être que j’en oublie.
      Bon courage à vous pour le trajet du retour!

    • VARIN dit :

      Un scandale effectivement! Toutes les lignes en direction de Paris St Lazare était totalement interrompues. Pour ma part, arrivée à Nanterre-U je prends normalemen le transilien pour la gare des vallées.
      L’annonce au micro était de reprendre le rer A, qui ne fonctionnait que partiellement pour regagner Paris. Et les autres qui n’allaient pas à Paris ???
      Résultat : 1h15 de périple en bus au lieu des 5 min de train habituelles.
      Comme disent les autres, je suis navrée et scandalisée que l’on s’en prenne au conducteur et d’autant plus étonnée dans cette petite gare tranquille que je connais bien. Malheureusement arrêter le trafic puni tout le monde sauf les agresseurs!
      Si nous usager, faisions grève chaque fois que l’un de nous se fait agresser…

  12. riveraingaredebecon dit :

    Les trains défaillent, les postes brulent, les rails cassent, les travaux tardent, les perturbations se muliplient, les voyageurs peinent; et pendant ce temps là les controleurs font leur boulot…
    Il y à au moins un truc qui fonctionne sur la ligne L…
    J’oubliais, il y en a un second qui fonctionne très bien: les haut-parleurs de Bécon les Bruyères, mais je pense que compte tenu de leur sollicitation ces jours derniers, que la panne pour surchauffe est proche…

  13. caroline J dit :

    M. Langé,
    pouvez-vous nous dire si suite à l’agression d’un agent à St-nom, le trafic est-il perturbé sur l’ensemble du réseau, et si pour se rendre à Versailles rive droite des itinéraires bis sont conseillés ? Merci

  14. Alex dit :

    Je suis dsl pour l’agent qui s’est fait agressé à St Nom, et j’espère réellement qu’il (ou elle) n’a rien de grave, mais interrompre TOTALEMENT les lignes L et J est tout simplement SCANDALEUX, surtt à de tels heures !!! Je peux très bien comprendre la colère des salariés, mais ce n’est pas une raison pour tt couper à cause d’une personne qui a agressé un agent !! On rentre comment chez nous maintenant ?!!!!!! Très utile de conseiller sur le site de transilien de prendre les rer C ou H, comme si ttes les gares déservies par les lignes L et J avaient des arrêts des rer !!! C’est inadmissible !

    • hikkiPasser au statut dit :

      Et voilà pour clore la journée trafic interrompu !! C’est désolant pour cet agent mais je rejoins Alex interrompre le trafic totalement en heures de pointe c »est pas possible !!! Le rer A va exploser vers la Défense une fois de plus.

      ma fille cadette va encore m’attendre sur le banc du basket heureusement qu’elle n’a pas la notion de l’heure et qu’il y a un cours derrière elle sinon je ne compte pas le nombre de fois depuis le début de l’année où elle se serait retrouvée sur le trottoir à m’attendre à cause de la SNCF! ….

    • EPPasser en mode normal dit :

      Bon courage à ceux qui n’ont que les lignes de St Lazare pour rentrer chez eux ce soir (a priori la ligne U refonctionne).

      Je prends un de mes itinéraires bis (par Montparnasse) et avec un peu de chance j’aurai droit à petit gris. En contre-partie, il me faudra marcher un peu. Il paraît que c’est bon de faire un peu d’exercice physique tous les jours. En récompense, il y a une bonne boulangerie-patisserie sur le chemin.

    • Adrien dit :

      @hikki,
      Ce n’est pas une décision de la SNCF que d’interrompre le trafic…

      Les agents de conduite (comme tout salarié) bénéficient du droit de retrait dès lors qu’ils se sentent menacés et l’employeur (ici la SNCF) n’a aucun droit de s’y opposer.

      Nous ne connaissons pas la nature de l’agression, ni l’état de santé de la personne agressée mais c’est leur droit et ils l’exercent.

      Moi aussi, je vais galérer ce soir pour rentrer mais ce ne sera pas la faute à la SNCF mais à l’agresseur qui par cette agression a entraîné cette réaction…

    • hikkiPasser au statut dit :

      @ Adrien : pour exercer un droit de retrait il faut que le salarié soit confronté à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé. Le danger étant grave et imminent l’employeur a le devoir de faire cesser ce qui cause le danger.

      Comme le risque de se faire agresser est quotidien pour les agents , le nombre de jours travaillés seraient très restreint pour les salariés de la SNCF confrontés au terrain ….

      Il y a peut être des réservistes qui n’ont pas exercer leur droit de retrait , la sncf peut peut être dire à ceux qui l’ont exercé que si le droit de retrait est abusif leur journée ne sera pas payée (transformée en grève), un peu au flan car cela se terminerait en procédure devant les prud’hommes je vous l’accorde, bref il y a peut être des solutions a exploitées avant de fermer totalement 2 lignes à la circulation et partiellement une 3eme (je crois que le A est touché aussi) en pleine heure de pointe.

    • lm dit :

      L’agression d’un conducteur justifie-t-il un droit de retrait sur l’ensemble de la ligne ? Le caractère imminent semble difficilement argumentable. Dans ces conditions le personnel qui croit bon de perturbé les activités de milliers de personnes ne devraient-ils pas être sanctionné ? Il va de soit que se faire agresser est totalement anormal, mais dans des domaines comme la santé il ne conduit pas heureusement à l’interruption du service public. Doit-on souhaité une privatisation du trafic banlieue ?

    • Adrien dit :

      @hikki,
      Je ne sais pas ce qu’il s’est passé en gare de St-Nom donc je me garderai de porter un jugement sur le côté « grave » et « imminent » du danger.

      Toujours est-il que si le risque d’agression existe au quotidien, ce n’est pas une raison pour la tolérer le jour où elle survient. Qu’aurais dû faire les agents de conduite ? Continuer leur journée de travail comme si de rien n’était, le « devoir » avant tout ?

      Ils ont suspendu le trafic durant 3 heures (15-18h) avant de reprendre le travail.
      Au final, la grande majorité des usagers rentreront chez eux sans même soupçonner l’existence de cette agression…

      Bref, pas de quoi parler de « scandale » à mon sens.

      Après pour ce qui est de trouver une « solution » pour éviter une suspension totale du service, l’application du service minimum dans ce cas de figure serait peut-être une option…

    • Tom92 dit :

      @hikki @lm
      Mettez-vous à la place de l’agent qui a été agressé… trouveriez-vous cela normal que tout continue à se dérouler comme d’habitude, comme si rien ne vous était arrivé?
      Imaginez seulement qu’un seul de vos collègues se fasse agresser, et vous continueriez de travailler sans la moindre émotion, comme si de rien était?
      Il n’est rien de plus dangereux qu’un train conduit par un conducteur sous le choc, et cela pourrait conduire à de graves erreurs, comme oublier de s’arrêter en gare, etc.
      De plus, au-delà d’un certain nombre d’agents déclarés « en retrait » (je ne connais pas le terme exact), la SNCF arrête complètement toutes les circulations, pour éviter que le peu de trains qui reste soit littéralement pris d’assaut par une foule en trop grand nombre, ce qui peut provoquer des bousculades, et donc tout cela s’avère beaucoup trop dangereux, avec des risques de morts par étouffements ou compressions de certains usagers…

    • EPPasser en mode normal dit :

      Au-delà de l’acte lui-même, il faudrait tout de même que les organisations syndicales de la SNCF et/ou la direction nous expliquent la notion du droit de retrait dans leur entreprise. D’après le Code du Travail (art. L4131-1), il faut que la situation présente un motif raisonnable de danger grave et imminent pour le salarié.

    • lm dit :

      Si les agents pensent que leur travail s’effectue dans des conditions de sécurité insuffisante, il peuvent parfaitement exercer de manière différé le droit de grève qui leur est reconnu. Par ailleurs organiser une limitation de trafic sans qu’aucune information du public soit possible est inacceptable (ecrans sans info dans les gares). Par ailleurs les arguments de sécurité invoqués me semblent encore plus vaseux que ceux essayant de justifier un droit de retrait.

    • lm dit :

      @tom92
      pour répondre à l’argument affectif, oui je pense que je continuerais mon travail, certainement pas sans émotions, pour affirmer la primauté du service publique qui contribue au bien commun sur des actes antisociaux qui minent le vivre ensemble (je suis médecin dans un milieu difficile et je crois savoir de quoi je parle)

    • Christophe_ligneJ dit :

      Tom92,

      Mettez vous à la place de l’agent qui a été agressé : pensez-vous qu’il serait heureux de savoir que sa situation a bloqué 2 lignes Transilien et 1 ligne de RER ?

      Ouh là… vous entendez ? Un agent EDF se fait agresser devant chez moi… vous comprendrez que nous allons couper l’électricité de tout le 92 et le 95 pendant une douzaine d’heures ?

    • Christophe_ligneJ dit :

      D’après LeMonde, le conducteur n’a été que très légèrement blessé et les individus déjà attrapés… ca valait bien tout ce bordel !

      http://www.leparisien.fr/yvelines-78/saint-lazare-trafic-perturbe-apres-l-agression-d-un-chauffeur-sncf-03-04-2013-2693943.php

    • Tom92 dit :

      @Christophe_ligneJ : la distribution de l’électricité ne nécessite pas tant de monde que ça, une centrale peut fonctionner avec le minimum (plusieurs opérateurs et techniciens)…
      le train, non! Ce dernier a besoin d’une multitude de conducteurs, ainsi que des gestionnaires de trafic, etc.
      Je vous rappelle que cet agent, en l’occurrence un conducteur, a été agressé sur son lieu de travail, donc si un agent EDF se fait agresser de la même façon, alors ce serait dans une centrale (à poste correspondant), ce qui serait inquiétant…
      @lm : ok, je suppose que vous n’impacteriez qu’une seule personne si vous commettiez une erreur… alors qu’un train, c’est plusieurs centaines de personnes qui peuvent être impactées… donc, désolé, mais « deux poids deux mesures » comme on dit…

    • Christophe_ligneJ dit :

      @Tom92 :
      Donc selon vous, s’il manque quelques personnes d’EDF alors tout peut fonctionner normalement, mais s’il manque un seul conducteur sur une ligne (voir quelques collègues en plus), il est compréhensible qu’on coupe les lignes J, L et A ?
      Hum… j’attends vos arguments avec impatience…

    • Tom92 dit :

      Non, non, je parle qu’en cas de « droit de retrait », le transport ferroviaire est plus facilement impacté (un conducteur qui n’est pas arrivé au terminus est un conducteur qui ne reprendra pas son service dans l’autre sens…) que le réseau de distribution électrique (il n’y a pas de mouvements permanents, sauf à l’intérieur d’une centrale, les employés EDF ne changent de centrale qu’en cas de mutation)

    • Tom92 dit :

      Par contre je suis favorable à un service minimum avec des conducteurs d’astreinte (qui ne pourraient opposer ce fameux « droit de retrait), avec par exemple pour la L un train par 1/4 d’heure vers Versailles et vers St-Nom (alternativement) qui desservirait toutes les gares après Bécon…

      N’empêche que c’est affligeant, juste à cause de trois c***, le terme « jeune » va encore être sali… juste pour montrer qui ils sont… j’espère qu’ils finiront en taule (disons 1 mois ferme) pour « entrave au service public »…

    • Adrien dit :

      @lm,
      Je salue votre sens du dévouement et vous souhaite de ne jamais avoir à assurer votre service après avoir appris qu’un « proche » vient d’être admis à l’hôpital suite à une agression…

      @Christophe_ligneJ,
      Si je me mets à la place de l’agent de conduite, oui je serai heureux de voir que mes collègues sont un minimum solidaires et ont « marqué » l’incident en sachant que ça aurait très bien pu être eux à ma place. Je serai en revanche assez désolé devant le peu de considérations des usagers.

      Le conducteur n’a en effet à priori été que très légèrement blessé physiquement parlant et tant mieux. Mais qu’en est-il de l’aspect psychologique ? Car il aurait apparemment subit une tentative d’étranglement si j’ai bien compris, ce n’est pas rien.
      Mais peut-être que vous analyseriez les évènements différemment si cela vous était déjà arrivé.

      Et tout ce « bordel » (comme vous dites) aura duré moins de 3h, pas de quoi en faire une affaire d’état… et plutôt que de s’en prendre aux agents de conduite, crachez votre venin sur ces individus dénués de tout sens moral et dont je suis curieux de voir quel traitement leur sera réservé…

      Et pour l’analogie avec l’agent EDF, je suis tout à fait en phase avec la réponse de Tom.

    • Christophe_ligneJ dit :

      Sans rentrer dans un débat technique, une centrale (thermique, nucléaire, …) a besoin de certaines compétences en permanence pour fonctionner en toute sécurité. Et ce dernier terme est le plus important.

      Concernant le droit de retraite SNCF…
      Que le conducteur, le personnel éventuellement dans le train, le personnel de la gare en question et, à la rigueur, le personnel du train suivant utilisent ce droit de grève : OK ! Mais que 3 lignes prétextent ce droit pour arrêter plus tôt… non ! Du coup, je comprends que quelques trains soient impactés… mais pas tous !

      Il n’est pas question de service minimum, mais de droit de retrait là où il y a réellement un danger avéré !

    • Christophe_ligneJ dit :

      @Adrien :
      Votre commentaire laisse supposer que vous connaissez mieux ma vie que je la connais moi-même.

      Tentative d’étranglement ? Non : attaque à l’arme blanche + gazé aux lacrymogènes. Je pense pouvoir analyser cette situation.
      Bordel qui a duré moins de 3 heures ? Sur ma ligne (que vous connaissez très bien apparemment), l’absence de train a duré bien plus de 3 heures. A partir de 15/16h il n’y avait plus de train, et je n’ai pu arriver à ma gare finale que vers 19h50. Savez-vous faire une soustraction ?

      Enfin, bien sur que je suis indigné du comportement de quelques voyous qui mériteraient une sanction exemplaire. Mais je suis surtout effaré de la réaction disproportionné des agents de la SNCF.
      Mais si vous trouvez qu’il est normal de pénaliser des dizaines de milliers de personnes pour un acte commis par 3 personnes… c’est votre opinion.

    • Adrien dit :

      @Christophe_ligneJ,
      Après relecture, je ne comprends pas votre réaction. Quelle phrase, mots dans mon commentaire vous a donné cette sensation ?

      La tentative d’étranglement a été rapporté au JT de France3 mais peut-être que le journaliste était mal informé.
      Enfin au final peu importe, tentative d’étranglement, agression à l’arme blanche ou autre, l’impact psychologique n’est pas négligeable et oui il s’agit d’un danger avéré (forcément pas pour tous les agents mais tous auraient pu se trouver à la place de la victime).

      Je ne suis pas un usager de la ligne J donc je n’ai pas la prétention d’en connaître les détails et me garderai bien d’intervenir sur son blog.
      Nous sommes ici sur le blog de la ligne L et en ce qui la concerne, le trafic a repris avant 18h (j’ai vu partir un train de PSL à 17h55 et j’en ai moi même pris un à 18h15). Donc oui, je sais faire une soustraction (après toutes les branches n’ont peut-être pas reprises en même temps…).

      Les agents de conduite sont en première ligne au quotidien et font face aux violences verbales des usagers dès lors qu’il y a des soucis. Heureusement les agressions physiques sont plus rares mais aussi plus marquantes et donc la réaction plus dure.
      Ils se battent pour leurs conditions de travail afin de pouvoir assurer leur service en toute sécurité et malheureusement le droit de retrait, de grève ou « d’emmerder le monde », appeler le comme vous voulez et leur seule arme pour se faire entendre.

    • Christophe_ligneJ dit :

      Adrien,

      la Ligne J est ma ligne « principale »… mais je suis utilisateur aussi de la ligne L (1 jour sur 5 en moyenne). Ce matin, j’ai d’ailleurs pu constater l’anormalité du trafic…

      « Mais peut-être que vous analyseriez les événements différemment si cela vous était déjà arrivé. » >>> vous supposez que mon analyse est amputée d’une vision intérieure liée à la connaissance de ce type d’événement.

      Pour la reprise du trafic, j’ai hier utilisé uniquement la ligne J… Un collègue m’avait proposé de me rapprocher de chez moi en me déposant à une gare de la ligne L, mais celle-ci m’avait été déconseillée car à 18h30 elle aurait encore été très perturbée. Dans le doute, et connaissant la SNCF, j’ai écoute mon interlocuteur.
      Peut-être n’aurais-je pas du… certes !

      D’accord avec vous : on est désolé pour le conducteur, mais peu importe ce qui s’est passé : c’est un choc psychologique. Et peu importe ce qu’il s’est passé, l’ensemble du réseau n’a pas à être arrêté pour ça ! C’est de l’égoisme que de tout arrêter à cause de ce malheureux événement isolé !
      OK que les collègues à proximité interviennent… mais pas toutes l’ile de France ? 100% des conducteurs étaient à l’hopital pour tenir la main de leur collègue ?

    • Adrien dit :

      Ok, j’aurais dû tourner cette phrase autrement (je ne suis pas un pro en communication).

      Après, en cas de situation perturbée comme hier, c’est un peu la loterie, on est d’accord. Habituellement, je rejoins à pieds PSL pour prendre un train direction la Défense. Hier, étant donné la situation, je me suis dit que j’allais prendre le M2 qui se trouve non loin de mon boulot pour rattraper le M1 à Etoile en direction de la Défense.
      Arrivé à « Rome », j’ai hésité et ai décidé de tenter ma chance et quand j’ai vu un train partir depuis le pont des Batignolles (il était 17h55) alors je me suis dit que le trafic reprenait et j’ai eu le train suivant à 18h15…

      Alors bien sûr, tout le monde n’a pas eu cette « chance » et je conçois que la gêne soit perçue différemment selon les situations de chacun.

      Pour vous c’est de l’égoïsme que de stopper le trafic pour ce malheureux événement isolé, pour moi ça aurait été égoïste de « laisser couler »…
      Après, il y a peut-être un juste milieu à trouver dans la réaction à un tel événement afin de marquer le coup sans pour autant pénaliser les usagers.
      Mais ne surenchérissez pas vous même, toute l’île de France n’a pas été « bloquée ». Et bien sûr les agents de conduite n’étaient sans doute pas à l’hôpital mais certainement aux nouvelles et en train de négocier pour un meilleur accompagnement afin d’essayer d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

    • Christophe_ligneJ dit :

      L’incompétence d’un certain nombre de fainéants qui ne savent pas ce qu’est légalement le droit de retrait !

    • lm dit :

      la passivité de la sncf qui refuse de mettre en cause légalement un droit de retrait abusif ?

    • Christophe_ligneJ dit :

      Aussi !

    • Adrien dit :

      Avez-vous une idée de ce qu’est la « paix sociale » ?

      Vous préféreriez sans doute que la direction entre en conflit ouvert avec les salariés afin de déclencher un mouvement de grève et ainsi avoir un nouveau motif pour pouvoir jeter votre venin sur la profession…

    • Christophe_ligneJ dit :

      Ah ça y est ! Revoilà les idées extrémistes consistant à protéger les pauvres petits employés qui abusent devant les grands méchants clients et patrons !

    • Adrien dit :

      @Christophe_ligneJ,
      Il est vrai que les patrons et clients sont des enfants de coeur…
      Toutes mes excuses d’avoir osé soutenir ces pauvres « moins que rien », honte à moi, je vais aller me repentir…

      Plus sérieusement, je suis le premier à dénoncer une grève ou manifestation que je jugerai mal venue (notamment concernant les régimes spéciaux…) mais je ne peux qu’être de leur côté quand il s’agit d’un problème de sécurité.
      Mais peut-être faudra-t-il un réel drame pour que vous compreniez leurs revendications d’aujourd’hui… c’est dommage.

    • Christophe_ligneJ dit :

      Ai-je dit que les patrons et clients sont des saints ? Ai-je dit que tous les conducteurs sont des ***** ?

      Peut-être qu’il faudrait arrêter de tout mettre dans le même panier. En quoi une agression à St Nom La Breteche doit arrêter tout un réseau ? La prochaine fois qu’un usager se fait agresser par un controleur (verbalement ou physiquement), tous les usagers arrêtent de payer leurs titres de transports ?

      Dommage qu’il faut que les usagers en arrivent là pour que vous vous rendiez compte que vous ne transportez ni des animaux ni des cartons.

    • Adrien dit :

      Christophe,

      Non, vous ne l’avez pas dit, mais vous avez parlé d’idées extrémistes qui consisteraient à protéger, je cite, « les pauvres petits employés qui abusent devant les grands méchants clients et patrons »…
      Donc ma réaction était ironique car loin de moi l’idée de « protéger » qui que ce soit. Je ne fais que donner ma vision des choses en essayant d’être pragmatique.

      Aussi je serai curieux de voir ce qu’il adviendrait si un agent de conduite prenait l’initiative d’agresser un usager. Je n’ai personnellement jamais assisté à une telle scène mais
      si ça devait arriver, les usagers pourraient user de leur droit de retrait et refuser de prendre le train… (ironie, je précise…)

      Enfin les problèmes ne peuvent en rien justifier un acte répréhensible quel qu’il soit sinon on va droit vers l’anarchie, chacun trouvant de bons prétextes pour justifier ses actes…

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonsoir à tous, je suis content de voir que ce méga incident a déclenché sur ce blog un débat sur « le droit de retrait ». Renseignez-vous bien tous. En tout cas, il est évident qu’un certain nombre de cheminots ont ABUSE du droit de retrait, mais comme la DIRECTION DE LA SNCF, après plusieurs heures de négociations, n’a pas voulu arriver au clash (qui aurait entraîné, pour nous, usagers, une grève perlée demain matin..), elle n’a pas sanctionné les agents qui ont abusé de leur droit de grève. Lisez bien l’article du Parisien des Yv elines et vous constaterez que les agresseurs du cheminot ont été arrêtés et l’affaire devrait être classée. Quand on écrit que le trafic a repris progressivement à partir de 19 h sur la ligne L, c’est FAUX : j’ai voulu reprendre le train de 21 h 04 pour Nanterre U et il n’est parti, bondé, qu’à 21 h 49. Alors Monsieur LANGER, nous aimerions bien que vous fassiez demain une mise au point sur ce qui s’est réellement passé. C’est un très mauvais point pour la ligne L et nous allons monter au créneau auprès des élus pour revendiquer un audit sur cette ligne L.

  15. Vincent dit :

    Blasant … et monsieur LANGE muet … ça veut tout dire.

    Pas de commentaire

    • Vincent dit :

      Ah si un commentaire … Voici les précisions des itinéraires bis du site Transilien : Pour St Nom on fait comment … Merci d’avance.

      Je suis juriste en droit social et le droit de retrait est une excuse facile à la SNCF.

      « Lignes L et J : trafic interrompu Train L

      Dernière mise à jour : 03/04/2013 à 17h19 .

      Agression d’un agent SNCF en gare de Saint-Nom la Bretèche sur la ligne L.
      . Le trafic est interrompu sur l’ensemble du réseau de Paris Saint-Lazare, lignes L et J.

      Les voyageurs souhaitant se déplacer entre :

      * Paris et Pontoise et entre Paris et Ermont Eaubonne, ou inversement, sont invités à emprunter les trains des lignes C du RER ou H (Paris Nord).
      * Paris et Epône Mézières / Mantes la Jolie, ou inversement sont invités à emprunter les trains de la ligne N ( Paris Montparnasse).

      L’agglomération de Cergy est accessible par bus depuis la gare de Pontoise.

      A proximité, le réseau de la ligne C du RER pour les gares suivantes :
      – Chaville Rive Droite à 800 mètres environ à pied de la gare de Chaville Rive Gauche.
      – Viroflay Rive Droite à 600 mètres environ de la gare de Viroflay Rive Gauche.
      La ville de Versailles est accessible par la ligne C du RER (gares de Versailles Château Rive Gauche et de Versailles Chantiers), la ligne N (gare de Versailles Chantiers) ou la ligne U (Versailles Chantiers).

      La circulation des trains est perturbée sur la ligne A du RER .

      SNCF Transilien »

    • Adrien dit :

      C’est vrai, c’est une « excuse facile », il devrait tendre l’autre joue dans ces circonstances…

    • Vincent dit :

      Adrien,

      Vous ne faites jamais avancé un débat en prenant des positions trop tranché de défense de vos propre intéret.

      Je suis juriste en droit du travail dans le secteur PRIVE et dans un secteur bien plus sensible que le votre. Pour votre information, les salariés bien plus en souffrance que vous ne font pas le dixième de vos actions.

      D’un côté une agression, que je ne cautionne pas du tout, de l’autre une interruption totale de trafic en heure de pointe. Certes la solidarité à du bon, la compassion aussi … mais est ce que ça passe vraiment par un arrêt total d’un service public?

    • Adrien dit :

      Vincent,
      Défendre mon propre intérêt ? Je n’ai aucun intérêt à défendre quiconque ici.
      Je ne suis qu’un usager, salarié du PRIVE (moi aussi) et qui n’a aucun lien avec quelque opérateur que ce soit. Combien de fois devrais-je le répéter, vous faut-il une preuve ?

      Je viens ici partager ma vision et mon ressenti sur la ligne L et ce n’est pas parce qu’elle ne suit pas la ligne « agressive » de certains ici qu’elle a un parti pris.

      La réaction apparaît disproportionné, elle l’est peut-être mais je ne la trouve pas illégitime.
      C’est mon avis, j’en fais part, vous ne le partagez pas, ce n’est pas un problème pour moi.

    • hikkiPasser au statut dit :

      je n’ai pas l’impression d’être agressive , vous avez votre ressenti j’ai le mien. Je paye pour un service qui n’est pas rendu , sauf que la relation contractuelle est déséquilibrée , je ne peux pas rompre mon contrat car j’ai besoin de moyens de transport ..
      Et encore j’ai la chance d’avoir des patrons compréhensifs mais combien n’ont pas cette chance et en cette période de crise perde leur emploi, rate un entretien ou ne sont simplement pas embauchés à cause de leur lieu d’habitation à cause des transports ( situation vécue dans un de mes précédents Cabinet, il y a quelques années, où j’ai entendu l’un des patrons donner comme instruction de ne convoquer pour un poste que des gens habitant à moins 1/2 heure en transport et n’habitant de préférence pas sur la ligne A du RER…)
      Je me suis tout de même pris une réflexion du collège de ma fille l’année dernière me disant que si je choisissait de la scolariser dans une autre commune que la mienne il m’appartenait de m’assurer qu’elle soit à l’heure le matin… sur la belle fiche horaire de la SNCF son trajet prend moins de 15 mn en théorie !
      Et je pourrais continuer comme ça longtemps !

    • Adrien dit :

      @hikki,
      Cette notion d’agressivité ne ciblait pas l’ensemble des intervenants et ne vous était pas destinée car vous faites en effet parti des personnes qui savent exprimer leur mécontentement avec retenue.

      Alors bien sûr qu’il y a des problèmes, tout le monde est d’accord là dessus mais ça n’autorise pas à tomber dans la facilité et à insulter ou manquer de respect à ces personnes (qui, c’est mon sentiment, font de leur mieux pour assurer le service dans des conditions pas toujours faciles).

      Personnellement, je ne me plains pas du service qui rempli tout à fait son rôle en ce qui me concerne (il m’ammène au travail le matin et me permet de rentrer chez moi le soir).
      Dans un précédent emploi, je prenais la voiture… et je peux vous dire que j’apprécie aujourd’hui grandement le Transilien malgré ces imperfections et que je ne suis pas prêt de reprendre la voiture pour aller au travail…

      Après, on peut donc bien sûr discuter des imperfections du service, de sa fiabilité, de sa qualité, de son confort, etc. mais le service de base pour lequel je paie, m’est rendu, c’est mon opinion. Nous ne la partageons pas mais ce n’est pas un problème.

  16. Alex dit :

    Vous avez déjà vu des pompiers mettre leur droit de retrait?! ou des policiers?!! Ils font des métiers bcp plus dangereux et difficiles que des agents de conduite et ne posent pas leur droit de retrait en permanence ! Ok ils ont un droit, mais s’ils avaient une conscience ca serait bien aussi !! Encore une fois je suis dsl pour l’agent, mais cela ne mérite pas un arrêt total du traffic !! C’est juste scandaleux !

    Personnellement je ne peux rentrer chez moi que par la ligne L, absolument aucun itinéraire bis est possible, je vais donc devoir prendre un taxi et payer 60 euros minimum à mes frais !! Merci la sncf (car dsl adrien je considère la sncf responsable même si j’entend ce que vous dites)

    • Adrien dit :

      @Alex,
      Vous avez oublié les militaires…
      Vos propos sont méprisants envers les agents de conduite, vous êtes qui pour dire qu’ils n’ont aucune conscience ? Car c’est sans doute leur conscience qui les a fait reprendre le service vers 18h pour ramener chacun chez soit alors qu’un de leur collègue venait de subir une agression.

      Ce sont vos propos qui sont scandaleux.

    • Christophe_ligneJ dit :

      Ce qui les a fait reprendre le travail à 18h ? Peut-être qu’ils sont conscients que leur mouvement illégal pourrait leur attirer des ennuis à force d’abuser…

  17. hikkiPasser au statut dit :

    La ligne U fonctionne apparement quelques trains sur la L au compte goutte à la défense. J ai pas bien entendu les annoncés car j étais dans la U . Bon courage à tous

  18. lm dit :

    @tom92
    pour répondre à l’argument affectif, oui je pense que je continuerais mon travail, certainement pas sans émotions, pour affirmer la primauté du service publique qui contribue au bien commun sur des actes antisociaux qui minent le vivre ensemble (je suis médecin dans un milieu difficile et je crois savoir de quoi je parle)

  19. hikkiPasser au statut dit :

    @Adrien @Tom :: je maintiens ce que j ai dit, la réaction est disproportionnée que ses collègues proches s arrêtent pour le soutenir soit, bloquer des milliers de personnes non. Et je peux vous garantir qu à 18h le trafic n avais pas repris.
    Je suis d accord que cett agression est
    scandaleuse et que l agent puisse être atteint psychologiquement

    • Adrien dit :

      @hikki,
      J’ai vu un train partir à 17h55 de PSL et j’ai moi même pris un train à 18h15 donc le trafic avait repris sur L et depuis un moment sur la U (info transilien.com).
      Alors peut-être pas sur toutes les branches, clairement pas tous les trains mais ça avait repris je peux le certifier.

    • Vincent dit :

      Adrien,

      J’étais à 19h45 à La Défense et la reprise n’était que très partiel. J’ai pris le T2. Parler de reprise est un grand mot.

      Pourquoi les conducteurs ont fait un droit de retrait et pas les agents d’information. Ils étaient très nombreux hier à La Défense et impuissant car seul les conducteurs ont stoppés le travail. Je pense qu’un agent d’information est plus sujet à une agression qu’un conducteur … pourtant ce sont toujours les 1er à stopper le travail.

    • hikkiPasser au statut dit :

      @ Adrien : effectivement parler de reprise vu le peu de trains circulant est exagéré. Super vous avez eu un train à 17h55 ou 18h15 moi à cette heure là je quitte à peine mon travail…
      Comme je l’ai indiqué dans un post plus haut la U fonctionnait (ce qui est normal vu que seule la L et la J et partiellement le A étaient touchées). Je peux vous garantir qu’à 18h30 tous les écrans étaient éteints à la Défense = il fallait deviner où était la U et que les agents d’information orientaient les voyageurs en amont pour prendre d’autres mou

    • hikkiPasser au statut dit :

      @ Adrien : effectivement parler de reprise vu le peu de trains circulant est exagéré. Super vous avez eu un train à 17h55 ou 18h15 moi à cette heure là je quitte à peine mon travail…
      Comme je l’ai indiqué dans un post plus haut la U fonctionnait (ce qui est normal vu que seule la L et la J et partiellement le A étaient touchées). Je peux vous garantir qu’à 18h30 tous les écrans étaient éteints à la Défense = il fallait deviner où était la U et que les agents d’information orientaient les voyageurs en amont pour prendre d’autres moyens de transport !

    • Adrien dit :

      @hikki,
      A partir d’une interruption totale, même quelques trains qui circulent, cela est pour moi une reprise certes partielle mais reprise tout de même… non ?
      Et la U avait été également impactée au début de l’événement.

  20. hikkiPasser au statut dit :

    J ai publie trop vite… Je disais donc je comprend que l agent puisse être atteint mais il y a d autres façons que de bloque des milliers de personnes pour montrer sa solidarité. Et avant que vous me traitez de
    sans coeur oui je sais ce que ça fait une
    agression…bien que je n ai jamais été étranglee. Et oui il m est arrivée de continuer à travailler après avoir appris des nouvelles pas très réjouissantes car mes clients n y était pas pour grand chose.

    • Adrien dit :

      @hikki,
      Bien sûr vous avez continué à travailler après avoir appris des nouvelles pas très réjouissantes, moi même, ça m’est arrivé.
      Mais je n’avais alors pas la même « ardeur », la même « concentration » dans mon travail et heureusement, je n’avais alors pas la responsabilité de centaines de voyageurs à convoyer…

    • hikkiPasser au statut dit :

      @Adrien je pense que je vais arrêter là mon argumentation avec vous, vous trouvez normal de paralyser tout un réseau pour une gifle (car d’après ce que j’ai lu le conducteur n’aurait pas été étranglé mais giflé par trois jeunes aussitôt interpelés ) et bien que je déplore cette agression et la trouve anormale, je ne pourrai jamais être d’accord avec vous.

  21. izad dit :

    Train de 7h19 à PSL en direction de St Cloud supprimé. Annonces en gare de la suppression du 7h17 pour St Nom, et puis non, finalement il partira (en retrad…) et desservira Courbevoie et Bécon (alléluia!). Nous ne sommes probablement pas encore tirés d’affaire aujourd’hui… Quels seront les prétextes du jour?

  22. BNC dit :

    Quelqu’un sait me dire sur quelle voie à St Nom les jeunes ont traversé, ce qui a provoqué la colère de l’ADC ?
    Si c’est sur les voies du GCO, alors (et en particulier pour Adrien) il n’y a aucune surprise : il fallait bien que cette bagarre arrive un jour ou l’autre (et les conséquences qui en ont découlé). J’ai maintes et maintes fois écrit sur ce Blog pour dire que le pont de Saint Nom n’est pas une solution adéquate aux usagers, et que cela devait arriver. Mais comme d’habitude, il n’y a pas eu d’entendeur !

    Il n’y a qu’à aller voir l’article réservé à la gare de Saint-Nom pour voir que cela était écrit !
    Ce qui devait arriver arriva.

    • Adrien dit :

      @BNC,
      J’ai cru comprendre qu’il y avait un soucis à St-Nom pour la correspondance avec la GCO mais cela ne justifie en rien une agression physique.

      Car aujourd’hui c’est une agression physique sur un agent de conduite mais demain ce pourrait être un accident plus grave si les usagers se mettent à traverser les voies en masse et de façon désordonnée.
      Peut-être d’ailleurs que ce point faisait parti des revendications des adc hier…

    • BNC dit :

      Adrien,
      il n’y a jamais rien qui justifie une agression physique, mais des fois (quand les esprits s’échauffent), elle peut devenir inévitable.
      Et oui, dans le cas de Saint Nom, l’accident + grave n’est toujours pas à exclure ! Cette station est trop dangereuse.

      Est-ce que tu sais où je peux en lire sur les circonstances de l’agression ? Est-ce que le conducteur est sorti de sa cabine ou ça s’est passé dans la cabine ? S’agissait-il d’une baffe ou d’un étranglement ?

      P.S : Une fois à Saint Lazare, des adultes qui ont bousculé un papa avec sa poussette en le ruant de coups parce qu’il n’a pas pu les laisser passer dans l’escalator ont pris 3 mois de prison ferme, et de grosses amendes. Là à mon avis, ils vont s’en sortir parc’que c’est des petits jeunes.

    • Adrien dit :

      @BNC,
      Je n’ai pas plus d’informations sur l’agression que ce que j’ai entendu hier soir au JT de France3.
      Il était question d’une tentative d’étranglement sur l’agent de conduite qui à priori était descendu de sa cabine pour « sermonner » les individus en faute.
      Voilà, après, je n’ai aucune certitude, n’étant pas témoin, je ne peux que relater ce que j’ai lu ou entendu.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      BNC, la lecture de votre PS (« des adultes qui ont bousculé un papa avec sa poussette en le ruant de coups parce qu’il n’a pas pu les laisser passer dans l’escalator ») me conduit, tout en condamnant bien sûr vivement cet acte, à m’interroger toutefois sur la présence des poussettes dans les escalators. En effet, si j’ai bien compris le pictogramme sur ceux de la gare St-Lazare, il est interdit de les emprunter avec une poussette et ce n’est d’ailleurs pas trop contraignant vu qu’il existe maintenant des ascenseurs dans la gare.
      Jacques-Guy, me confirmez-vous cette interdiction ? La SNCF ne devrait-elle pas renforcer le pictogramme par l’émission d’annonces vocales ? Car il s’agit d’éviter des accidents dont la survenue n’est pas impossible vu que beaucoup de voyageurs sont pressés (retard des trains, distance vers le métro allongée vu la nouvelle configuration des escalators…).

    • Adrien dit :

      @Stéphane,
      Il s’agissait là d’une poussette mais j’ai déjà vu un cas similaire (sans aller jusqu’à l’agression) d’usagers s’en prenant à une dame qui prenait l’escalator avec une valise « imposante » et bloquait le passage pour ceux qui souhaitaient « doubler ».

      Alors devrions-nous interdire l’accès aux escalators à toute personne accompagnée d’un objet « volumineux » (poussette, vélo, gros caddie, grosse valise, etc.) voir en allant plus loin, à toute personne dont le physique empêcheraient les autres de « doubler » ?

      Un conseil pour les gens pressés qui courent dans les escalators, ils peuvent prendre l’escalier, il est rarement encombré.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      @ Adrien :
      Qu’entendez-vous par “s’en prendre à une dame avce une grosse valise” : simplement lui reprocher de gêner le passage ou carrément la bousculer ? Il est vrai que certaines personnes ne pensent pas toujours à placer leur valise devant ou derrière elles, ce qui est pourtant souvent possible…
      Sans doute que d’autres objets trop volumineux sont interdits d’emprunter les escalators de PSL. M. Langé nous le précisera sans doute, suite à ma question…
      Pour ce qui est d’un physique “large”, le respect de la dignité humaine s’oppose bien sûr à toute prohibition !
      Prendre l’escalier fixe quand l’escalator est encombré est certes plus rapide que de ne pas avancer sur un mécanique mais aussi moins que d’avancer sur un escalator, les vitesses des marches et de l’individu s’ajoutant !

    • Adrien dit :

      @Stéphane,
      De mémoire la valise était très imposante (et certainement suffisamment lourde pour en limiter la maniabilité). Et donc quelques réflexions ont été faites sur un ton qui n’avait rien de courtois. Pour ce qui est de la teneur précise des propos, je ne m’en souviens plus mais ça n’avait rien d’amabilités.

      Et à ce que je sache, il n’y a pas de « règles » qui régissent le bon usage des escalators et précisent que la moitié gauche correspond à une « voie rapide ». Je plains les touristes qui débarquent à Paris et se font « bousculer » sur les escalators parce qu’ils osent squatter sur la gauche…

      Bien sûr que d’emprunter un escalator est plus rapide que d’emprunter un escalier en temps normal. Mais en heure de forte affluence, c’est beaucoup plus aléatoire avec le risque de trouver un gros bouchon en bas et sur l’escalator alors que l’escalier lui est très peu sollicité…

      Enfin je pense que les escalators ont été initialement conçus pour faciliter les accès aux personnes qui éprouvaient des difficultés à monter des escaliers, pas pour gagner du temps…

    • StephanePasser en mode normal dit :

      M. Langé, pourriez-vous répondre à mon message du 4 avril dernier à 12h44 (« BNC, la lecture de votre PS (“des adultes qui ont bousculé un papa avec sa poussette en le ruant de coups parce qu’il n’a pas pu les laisser passer dans l’escalator”) me conduit, tout en condamnant bien sûr vivement cet acte, à m’interroger toutefois sur la présence des poussettes dans les escalators. En effet, si j’ai bien compris le pictogramme sur ceux de la gare St-Lazare, il est interdit de les emprunter avec une poussette et ce n’est d’ailleurs pas trop contraignant vu qu’il existe maintenant des ascenseurs dans la gare./ Jacques-Guy, me confirmez-vous cette interdiction ? La SNCF ne devrait-elle pas renforcer le pictogramme par l’émission d’annonces vocales ? Car il s’agit d’éviter des accidents dont la survenue n’est pas impossible vu que beaucoup de voyageurs sont pressés (retard des trains, distance vers le métro allongée vu la nouvelle configuration des escalators…). »)

    • Bonjour Stéphane, oui je vous confirme que l’utilisation des poussettes dans les escaliers mécaniques est interdite. Pour autant, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de reprendre cette interdiction par annonce vocale.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Dans ce cas, il faudrait également interdire les escalators à ceux qui ont des valises volumineuses. Personnellement, lorsque je suis pressé, j’évite les escalators notamment à St Lazare où la gestion des flux RATP-SNCF est désastreuse.

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Jacques-Guy, vous estimez donc que cette interdiction est assez respectée ? Par ailleurs, pouvez-vous nous dire si elle est assortie d’une sanction (amende) ?

    • Christophe_ligneJ dit :

      Il serait inconvenant de verbaliser quelqu’un avec une poussette dans un escalator…

    • BPasser au statut dit :

      Je suis très étonnée que les poussettes soient interdites dans les escalators. Les ascenseurs sont parfois hors service, et il n’est pas toujours simple de trouver une bonne âme pour vous aider à transporter une poussette, je peux en témoigner !

    • StephanePasser en mode normal dit :

      B, c’est pour une raison de sécurité que les poussettes sont interdites dans les escalators. Quant aux ascenseurs, ils sont maintenant présents et au nombre de trois dans la gare. Cela dit, dans le cas où ils seraient tous HS, cela constituerait sans doute une cause exonératoire de responsabilité pour ceux qui empruntent les escaliers mécaniques avec une voiture d’enfant. Cette dernière remarque n’a bien sûr aucun intérêt si l’interdiction que nous évoquons n’est pas prescrite sous peine d’amende. Jacques-Guy nous dira ce qu’il en est…
      Christophe, cela peut vous paraître choquant de verbaliser un tel comportement mais ne doit-on pas parfois protéger les gens contre leur propre inconscience ?
      Quoi qu’il en soit, je ne vois pas en quoi ce ne serait pas une bonne chose d’inviter les parents à emprunter les ascenseurs.

    • Bonjour Stéphane, je ne suis pas un spécialiste de ce sujet mais à ma connaissance il n’existe pas d’infraction que nos agents assermentés pourraient relever pour un usage contraire de ce type d’installation. Par contre, les poussettes sont interdites pour des raisons de sécurité. Au niveau des annonces sonores, il faut faire des choix car nous avons beaucoup de messages à passer. Nous privilégions donc ceux relatifs à la sécurité des circulations sur ce genre de thématique.

    • Christophe_ligneJ dit :

      @Stéphane,
      Sur le fond, je ne suis pas contre une « verbalisation » contre les interdits. Mais avant de verbaliser les gens avec une poussette dans les escalators, il faudrait verbaliser tout ce qui ne va pas en gare & dans les trains et qui est prioritaire :
      – ascenceurs non-fonctionnels
      – structures dangereuses (en commençant par le sol glissant…)
      – trains en retard
      – trains sur-bondés
      – non-respect, par la SNCF, de la législation française
      – …

      Bref, avant d’aller embêter les mamans, les mamys et papys, les femmes enceintes, … que la SNCF (Transilien, Connexion & gare, …) soit exemplaire.

  23. BPasser au statut dit :

    « des suppressions et retards sont à prévoir » …. trains encore supprimés ce matin. De qui se moque-t-on ???????

    • hikkiPasser au statut dit :

      oui ce matin ma fille n’a (encore) pas eu de train….

      Dans mon sens (vers PSL ) ça fonctionnait pas trop mal.

      Je ne sais quelle excuse la SNCF va nous inventer ce matin ….

  24. A dit :

    Train de 8:38 encore supprimé à Chaville RD! J ai du mal a comprendre comment a 7:00 ce matin, la sncf savait deja qu il serait supprime ? Le train était encore bondé ce matin. Quel enfer !! Et toujours aucune explication …

  25. Luc29 dit :

    Voici deux matins de suite 3 et 4 Avril que le train de 8h56 départ Puteaux -> PSL est supprimé. Pas une explication. Je ne mentionne même pas le fait qu’il n’y avait plus un seul train hier soir. De toute façon c’est le bordel depuis deux ans sur cette ligne (et bien d’autres)
    C’est vrai qu’a 8h56 très peu de personnes voyagent ! Quels mépris pour les usagers et quel manque de professionnalisme.
    De toute façons les cons de voyageurs que nous sommes payent plein pot leur abonnements.
    Franchement a prendre les gens pour des cons, ne vous étonnez pas que la fraude soit en hausse ainsi que les dégradations. Je ne parle même pas de l’acte regrettable d’hier soir.
    C’est pas grave qu’ une personne arrive 10 fois au travail en retard et se fasse virer par votre faute, ou qu’une personne arrive en retard a un entretient d’embauche.
    A la SNCF c’est pas votre problème ….

    • Adrien dit :

      Il est vrai qu’un service imparfait justifie la fraude, les dégradations et bientôt les agressions physiques…
      Il n’y a aucun doute que ça aidera le service à s’améliorer…

      Moi aussi ce matin j’ai « pâti » de la suppression du 8h56 mais franchement, avec le T2 et la U, nous ne sommes pas les plus à plaindre à Puteaux. Ce matin, cette suppression a dû me faire perdre 10mn grand maximum sur mon trajet vers PSL.

    • Luc29 dit :

      Super pour toi mais moi je descends a Becon. Donc ce matin comm hier je suis allé au travail a pieds.

    • Adrien dit :

      Parce-que le 9h11 était supprimé également ?

    • Luc29 dit :

      C’est le problème a la SNCF. Vu la qualité de l’information aux « clients » les trains sont supprimés a la dernière minute. Ca m’est arrivé tellement de fois
      Evidement c’est plus drôle comme ca ceux qui ont poireauté 15 min sont bon pour 15 min de plus !
      Evidement toi ca n’a pas l’air de te déranger car de toute façon tu prends le tram et le direct PSL et que j’ai l’impression que le sort des autres n’est pas tres important a partir du moment que tout va bien pour toi.
      Sauf que tu oublie qu’il y a aussi des pauvre cons qui habitent et travaillent au Val D’or, Suresnes, Becon, Asnieres, Courbevoie.
      Eux savent tres bien de quoi je parle.
      Et juste une autre précision, moi si j’arrive 15 en retard mon boss ne grogne pas trop (il connait la SNCF). Par contre 30 min de façons répétés c’est la porte !!!
      Donc voila a quoi on en est réduit. Marcher de peur d’une nouvelle annulation de train.
      Super le service public !

    • Adrien dit :

      Nous sommes d’accord, la qualité de l’information en gare n’est pas à la hauteur de ce qu’elle devrait être, c’est un fait.

      Je ne connais bien sûr pas la situation de chacun mais ce n’est pas pour autant que j’y suis indifférent.
      Dans votre message initial vous parliez du train de 8h56 en direction de PSL sans préciser que votre destination finale était Bécon, je ne pouvais donc pas le deviner.

      Les usagers des gares du Val d’Or, Suresnes ou Puteaux ont la ligne U et le T2 comme solution de « secours ». Mais il est clair en revanche que ceux de Courbevoie et Bécon sont plus « démunis » en cas de soucis (encore que ceux de Courbevoie ne sont pas loin de la Défense et ceux de Bécon peuvent éventuellement passer par Nanterre U. même si ce n’est pas le plus commode, je vous l’accorde).

      Ceci étant dit, vous pourriez remercier la SNCF de vous permettre de faire vos 30mn de marche à pieds quotidiennes, c’est bon pour votre santé (joke…)

  26. StephanePasser en mode normal dit :

    Quelle que soit la gravité de l’agression inadmissible subie hier par un conducteur à la gare de St-Nom-la-Bretèche, il est évident que l’exercice du droit de retrait qu’elle a entraîné est manifestement illégal. En effet, un tel événement peut survenir à tout moment et n’importe où sur le réseau. Devrait-on pour autant, par mesure de précaution, ne jamais faire partir aucun conducteur aux commandes d’un train ? Il en irait toutefois autrement s’il s’agissait, par ex, de ne pas desservir telle gare localisée dans une ville où se déroule une émeute. Et je ne fais ici qu’exposer l’état de la jurisprudence de la Cour de cassation. De plus, ce choix fait, sous le coup d’une émotion compréhensible et à la demande de syndicats, par les agents de conduite est doublement inopportun puisque, d’une part, il a porté une grave atteinte à la liberté de circulation d’un très grand nombre d’usagers dont la grande majorité ne sont jamais agressifs envers le personnel de la SNCF et, d’autre part, fait trop d’honneur à la toute petite minorité capable d’en venir à atteindre physiquement un agent du service public.
    L’article du Parisien nous informe que “des syndicalistes ont indiqué que les conducteurs avaient repris le travail après avoir obtenu « un accompagnement spécifique » de chacun d’entre eux par un agent supplémentaire” et qu’a été revendiqué “un renforcement des effectifs dans les « trains sensibles »”. Combien de temps sera offert cet “accompagnement spécifique” ? Le train concerné hier était-il un train sensible ? Pour élargir la question de la prévention, ne conviendrait-il pas de remplacer les agents “médiation” par des éducateurs spécialisés ? En effet, il n’y a pas lieu de transiger s’agissant des règles relatives au respect des autres voyageurs et du personnel et à la sécurité dans les gares et les trains mais de les expliquer.
    Jacques-Guy, allez-vous publier aujourd’hui un article sur cet événement ? Pourrions-nous savoir, notamment, combien, depuis hier après-midi et jusqu’à ce matin, de trains de la ligne L ont été supprimés ?

    • EPPasser en mode normal dit :

      Je ne peux que le joindre aux propos de Stéphane. Il me semble que la direction de la SNCF doit des explications aux voyageurs pris au piège de ce mouvement et dont les questionnement sont nombreux.

      Par ailleurs, les trains de la L2 sont tellement ‘sensibles’ que je n’y vois que rarement les agents de a SUGE, même dans les derniers trains.

  27. Adrien dit :

    @Stéphane,
    Merci pour ce commentaire clair et posé.

    Alors soit, l’action est illégale. Mais quels sont donc concrètement les risques pour les contrevenants ?

    Car bien sûr qu’un tel événement peut survenir n’importe où et n’importe quand sur le réseau et les agents en ont sans doute conscience.
    Bien sûr également que cela a porté atteinte à la liberté de circulation des usagers et peut-être fait trop d’honneur aux individus à l’origine de cette situation.
    Mais pour une agression qui déclenche une telle réaction, combien sont « passées sous silence », existe-t-il des « chiffres » ?
    Et peut-être que les avancées obtenues étaient réclamées depuis bien longtemps et qu’il aurait fallu attendre encore bien longtemps avant qu’ils obtiennent gain de cause sans leur réaction d’hier.
    Donc fallait-il attendre un événement plus grave pour « tolérer » une réaction de leur part ?

    Enfin, dernier point, vous parlez de remplacer des agents « médiation » par des éducateurs spécialisés mais est-ce le rôle de la SNCF que de devoir éduquer les gens et leur expliquer ce qu’est le respect et le bon vivre en société ?

    • StephanePasser en mode normal dit :

      @ Adrien :
      “Quels sont donc concrètement les risques pour les contrevenants ?” :
      Je n’ai pas pris le temps d’étudier assez les éventuelles actions en justice envisageables mais il me semble que, par ex, une association d’usagers pourrait obtenir réparation pour le préjudice subi en citant devant le tribunal civil les syndicats ayant appelé à une telle action. Quant à la décision, qui me semble prévisible, de la SNCF de ne pas sanctionner financièrement l’exercice illégal du droit de retrait par ses conducteurs, un recours pour excès de pouvoir contre elle, avec conséquences sur les situations individuelles en cas d’annulation, n’est-il pas envisageable ?
      Quoi qu’il en soit, en agissant ainsi, on a répondu à la force par la force et, deux fois de suite, l’Etat de droit a souffert ! Et je rappelle que, selon la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la loi est “la même pour tous, soit qu’elle protège [les voyageurs de ne pas se retrouver sans moyens de transport pour rentrer chez eux], soit qu’elle punisse [ceux qui, à trois, agressent lâchement un agent seul du service public]”.
      En ce qui concerne les avancées obtenues, je repose ma question : combien de temps les ADC seront-ils accompagnés en cabine ?
      Je ne sais pas si c’est le rôle de la SNCF d’éduquer les gens mais, quitte à dépenser de l’argent pour accompagner les trains autant que cela soit par des personnes formées à contribuer à faire d’enfants, d’adolescents, des hommes ? A ce compte-là, on pourrait aussi dire qu’une police spéciale ferroviaire n’a pas à exister et se contenter d’appeler la police nationale…

    • Adrien dit :

      @Stéphane,
      Etat de droits, loi la même pour tous… voilà de beaux clichés.
      Je ne suis pas pour un recours systématique à la justice mais si c’est la seule façon de se faire entendre et de faire valoir ses droits, et bien qu’attendent les usagers qui se sentent floués ?

      Pour ce qui est de votre question, vous l’avez déjà posé et ce n’est pas moi qui pourrais vous donner une réponse. M. LANGE doit sans doute déjà s’atteler à régler les problèmes du moment avant de prendre le temps de venir vous répondre, un peu de patience…

      Faire d’enfants/d’adolescents des hommes, ne serait-ce pas déjà le rôle des parents ? Déjà que l’on demande de plus en plus aux enseignants de les suppléer, il faudrait aussi maintenant que la SNCF s’y mette ?… Qui seront les prochains ?
      La police nationale, quant à elle, a sans doute déjà bien d’autres choses à faire que de se balader en train toute la journée…

  28. cergy dit :

    le chiffre de 80% pour la branche Cergy est catastrophique!
    est ce que des projets sont en cours pour amleiorer significativement cela ou tout le monde sen fou???

    • Bonjour cergy, effectivement les derniers résultats de la ponctualité voyageurs sont en dessous de nos ambitions. La difficulté de la branche Cergy est que les voies sont communes avec la ligne A du RER entre Cergy le Haut et Achères. Du coup, le moindre incident survenant sur le RER A peut aussi avoir des impacts sur la circulation des trains de la ligne L. Il existe des projets, de nombreux travaux de rénovation des voies sont notamment prévus. Ce blog vous permettra justement de suivre l’actualité de la ligne. Pour compléter mes propos, vous pouvez retrouver des informations sur le RER A partie SNCF sur le blog de la ligne A. Il en est de même pour les gares allant de Cergy le Haut à Houilles Carrières sur Seine, mes collègues du blog A s’occupant directement de ces gares.

Les commentaires sont fermés.

L'info trafic sur Twitter

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’en début d’après-midi et suis disponible pour répondre à vos questions.

Bonne journée !

Violette 🌸

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne soirée ! 🌙😴

Violette sera de retour demain dès 6h pour vous accompagner sur vos lignes L et J.

Rose 🌹

🍾#EnAttendantlesFêtes🍾

Souvenez vous il y a quelques mois la gare de Courbevoie a gagné son match contre les indélicatesses avec cette installation …⬇️

Jeu, Set et Match🎾

#Sondagedelasemaine ❄️

C'est l'hiver, c'est décembre :

1 mois de famille et d'amitié
1 mois de souvenirs et de sourires
1 mois de partage et de convivialité🍾
1 mois de…

Retrouvez en commentaire un indice💡

Bonjour à toutes et à tous,

Je prends le relais de Violette et vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’à 21h. N’hésitez pas à me solliciter si besoin !

Bon après-midi !

Rose 🌹

⚠️ Infotrafic #LigneL :

Un incident vient de se produire sur votre ligne, entre Cergy Le Haut et Paris-Saint-Lazare. En attendant des précisions, prévoir des ralentissements.

🔶 Infotrafic #LigneL :

Le trafic est fortement perturbé entre Paris Saint-Lazare et Cergy Le Haut.

⏱️ Jusqu'à 07h00.

Motif : prolongation des travaux.

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R
prochains départs