MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour à la normale du trafic vendredi 12 avril

122
Publié le 11/04/2013

Voici une nouvelle que vous attendez tous : le trafic de la ligne L sera normal demain.

Après avoir parcouru vos nombreux commentaires d’hier, j’ai vu que plusieurs questions revenaient souvent. Je profite donc de ce billet pour vous faire une réponse globale.

L’information délivrée au fur et à mesure

Tout d’abord, je ne pouvais pas vous informer plus en amont de ces perturbations car nous devions à chaque fois attendre le retour des grévistes pour prévoir le plan de transport. Il faut savoir que nous l’adaptons au jour le jour en fonction du nombre d’intentions de grève des agents dont les postes sont nécessaires à la circulation des trains. Il est donc difficile de vous prévenir en début de semaine du trafic à prévoir pour le week end.

Vos questions sur les raisons de ce mouvement social

J’ai bien vu que cela consistait en une demande forte de votre part, mais non je ne pouvais pas vous donner plus d’éléments sur ces perturbations ou sur leur raison. Ce sont les organisations syndicales qui sont les mieux placées pour répondre à vos questions dans ce contexte. En tant que dirigeant Transilien ces sujets dépassent ma fonction et j’espère que vous comprendrez que je ne peux pas être votre interlocuteur à ce sujet.

La réalisation des travaux

Dans le dernier billet posté sur le blog je vous indiquais que les travaux étaient annulés suite au mouvement social. Après lecture de vos commentaires je me rends compte que j’aurais dû être plus précis. Nous avons décidé de supprimer les travaux aux heures où ils avaient un impact sur la circulation. Comme la situation était déjà difficile, nous ne souhaitions pas maintenir les bus de substitution le soir. Par contre, le planning des travaux sur la ligne L est très chargé cette année et les travaux ont eu lieu, mais avec des tranches horaires réduites. Ils ont commencé plus tard que prévu.

L’information en temps réel

Je ne vous le dirais jamais assez, le site Transilien est référent si vous souhaitez obtenir rapidement une indication sur l’état du trafic de la ligne. De mon côté je n’ai pas les outils pour vous informer en temps direct de tout ce qu’il se passe sur la ligne et ce n’est pas la vocation première de ce blog.

Ainsi, si vous souhaitez obtenir rapidement de l’information, vous pouvez consulter :

– le site Transilien, et principalement la rubrique état du trafic et travaux
– l’application Transilien pour smartphone
– le fil twitter de la ligne L @LigneL_SNCF

Maintenant, j’ai lu l’ensemble de vos commentaires et je peux comprendre la véhémence de vos propos au vu de la situation que vous avez vécue. Nous ne pouvons que regretter les perturbations de cette semaine : elles ont été dures pour vous et pour tous les agents présents. Pour la suite, j’ai lu certaines de vos propositions d’articles et je vais essayer de vous apporter des informations.

122 commentaires pour “Retour à la normale du trafic vendredi 12 avril”

  1. Ben dit :

    J’ai pu constater à un véritable déferlement de haine de la part de certains sur votre personne dans les commentaires du post précédent. Je trouve cela totalement inadmissible, je n’imagine pas à quel point cela à pu être difficile de gérer tous ces événements la semaine dernière. Les informations ont quand même été transmises, difficilement parfois, mais en cherchant un peu, les usagers ont quand même pu être au courant. La grève n’est en aucun cas votre faute, même si beaucoup ont du mal à comprendre cela…

    La question suivante s’adresse aux grévistes : quels étaient les motifs CLAIRS de votre grève ?
    Suite à cette grève, avez-vous obtenu ce que vous vouliez ou compter paralyser encore une fois le trafic dans 1 mois ?
    En espérant une réponse même si les grévistes n’ont pas vraiment l’air d’avoir compris le sens de la communication.

    • Vincent dit :

      Totalement d’accord avec Ben,

      Il y a eu de l’information et Monsieur LANGE a fait son boulot sur ce blog : nous informer du mouvement et des éventuelles reconductions.
      Je ne pense pas que Monsieur LANGE fait parti du service client Transilien. Par conséquent, il n’a pas à répondre à toute nos questions liées à cette grève (sauf question sur le trafic). Il s’agit d’un blog d’information avec possibilité de commentaires. Si monsieur LANGE avait répondu à toute nos questions, il n’aurait pas pu travailler sur la programmation de nos trains.

      Par ailleurs, ce blog dévie pas mal, le niveau des commentaires régresse et certains sont parfois insultants (autant côté usagers que SNCF).

    • Adrien dit :

      Je me permets de m’associer à vos commentaires avec lesquels je suis en phase.

      Et j’en profite pour questionner M. LANGE au sujet de la gestion de ce blog (et désolé si la question a déjà été soulevée).
      Cette gestion fait-elle partie de votre mission au quotidien ou bien est-ce uniquement fait sur la base du « volontariat » en plus de votre charge de travail quotidienne ?

      Sachant que si elle fait partie de votre mission au quotidien, je comprends tout à fait que ce ne soit pas là votre activité prioritaire (et d’autant plus en cas de perturbations…).

    • Bonjour Adrien, après l’ouverture des blogs Transilien J et A sur la région de Paris Saint-Lazare j’étais très intéressé à ce qu’un blog pour la ligne L puisse voir le jour. J’ai donc pris la gestion du blog en plus de mes missions de dirigeant Transilien d’équipes de gares, mais je ne considère pas que cela soit une activité secondaire. Au contraire, cela me permet de connaître plus précisément vos attentes et vos besoins.

    • Adrien dit :

      Bonjour M. LANGE,

      Merci pour cette précision.
      Mais je me suis peut-être mal exprimé quand j’ai parlé d’activité « prioritaire ».
      Je voulais juste dire par là que votre mission principale au quotidien était sans doute d’assurer le bon fonctionnement de la ligne L (car c’est avant tout ce qu’attendent de vous les usagers) avant de venir répondre ici à nos commentaires.

      Après, en temps normal, je ne doute pas que ce blog soit un outil de travail appréciable pour communiquer avec nous.

  2. hikkiPasser au statut dit :

    je vais regarder ça ce soir , je l’ai trouvé sur le blog de la ligne J un bloggeur l’a mis en lien c’est un documentaire apparemment sur « St Lazare le terminus des oubliés  » mais je ne sais pas de quand ça date :
    http://vimeo.com/41736277

    @Ben : ce n’était le fait que de très peu de personne et dans ce cas il ne vaut mieux pas relever, évidement personne ici n’estime que Mr Langé est responsable de la grève…

    • Tom92 dit :

      Ça date de 2010 je crois.
      C’est un très bon documentaire de France 5, mais ils ne parlent que très peu de la L (à l’époque, ça tournait encore bien!)

    • Adrien dit :

      @Tom92,
      Vous qui avez l’air d’être assez au fait des choses.
      Quelle est selon vous la principale raison qui ait fait que le service se soit dégradé entre cette « époque » et aujourd’hui ?

    • Tom92 dit :

      Je pense que ce serait plutôt les problèmes techniques (rail cassé principalement), et plus bêtement la grille horaire surchargée, avec au moindre retard supérieur à 3 minutes au départ de PSL un omnibus qui saute à Bécon.
      Mais apparemment, le groupe II ne serait emprunté que par 74.000 personnes chaque jour (http://courbevoie.typepad.fr/files/courrier-sncf.pdf)… ce qui rend donc étonnant le constat de surcharge !

    • Adrien dit :

      Mmm…
      74 000 personnes par jour pour le groupe II sur les 311 000 (env.) qui empruntent apparemment la ligne L au quotidien ?
      Serait-ce à dire que le groupe III serait emprunté par 235 000 (env.) usagers quotidiennement !?!
      Difficile de trouver des informations fiables et concordantes 🙁

      M. LANGE, auriez-vous des chiffres fiables à nous communiquer ?

    • hikkiPasser au statut dit :

      74.000 personnes cela ne me semble pas beaucoup non plus.
      Mr Langé il serait effectivement intéressant d’avoir les chiffres.

    • Bonjour à tous, la ligne L accueille 290 000 voyageurs par jour, et 690 trains circulent au quotidien. Globalement, la répartition des voyageurs est d’environ 55% sur la branche Versailles Rive Droite et Saint-Nom la Bretèche, 45% sur la branche Nanterre Université / Maisons Laffitte / Cergy le Haut.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Merci Mr Langé : ce qui nous fait donc 159.500 voyageurs et non pas 74.000.
      D’où vient une telle distorsion dans les chiffres fournis ?

    • Adrien dit :

      @hikki,
      Une hypothèse :
      159 500 / 2 = 79 750 voyageurs (si l’on considère qu’un même voyageur effectue un A/R par jour) ce qui n’est pas très loin des 74 000 annoncés dans le courrier.

      Néanmoins, il serait bien que la SNCF communique des chiffres cohérents quel que soit l’interlocuteur.

      M. LANGE, une page sur ce blog présentant les chiffres principaux et « officiels » de la ligne L serait la bienvenue.

    • Bonjour Adrien, tout en haut du blog vous pouvez retrouver la rubrique « à propos de la ligne L » où le nombre de voyageurs de la ligne est justement disponible. N’hésitez pas à la consulter. Il est également possible de l’enrichir selon vos remarques.

      Lorsque nous indiquons 290 000 voyageurs par jour, c’est bien 290 000 voyageurs matin et 290 000 voyageurs le soir (un voyageur ne compte pas double).

    • Tom92 dit :

      @M.Langé
      Cela signifierait donc que la fréquentation de la ligne a baissé depuis l’année dernière?

    • stephadc dit :

      Avec le tram et son prolongement , ces chiffres sont logiquement en baisse !
      C’est ce qui arrive à chaque ouverture de ligne , comme Eole(pour le RER A) et la ligne 14(RER A et ligne 1).

    • Tom92 dit :

      Mais quand même! Une baisse de 6,75%!
      Et puis, pourquoi le tram déchargerait la L ?
      La L et le T2 ont un parcours parallèle sur la section St-Cloud La Défense, mais le prolongement pars ensuite au Nord vers La Garenne et Bezons…
      Il n’y avait quand même pas 20.000 personnes qui faisait chaque jour La Garenne/Les Vallées Bécon La Défense, non?

    • stephadc dit :

      Justement , les voyageurs en provenance de la ligne J qui faisaient le changement à Asnières passent par le tram ( Colombes, Bois Colombes et Argentueil )

    • Bonjour Jacques-Guy,

      Si je comprends bien vos chiffres, il y a donc 580.000 voyages par jour ouvrable sur la ligne L, dont 55% sur les branches Versailles et St Nom.
      C’est vraiment beaucoup : la RATP indique qu’il y a environ 1.180.000 voyages par jour ouvrable sur le RER A (cf. leur dernier comité de ligne), alors que le A dessert l’est et l’ouest parisien et que bcp ne l’utilisent que dans Paris.

      + disposez-vous des chiffres de régularité pour le mois de mars ?
      Merci !

      Arnaud

    • Bonjour Arnaud, je ne vais pas pouvoir vous confirmer les chiffres de la ligne A du RER, car sur le blog je ne me positionne que pour la ligne L. Oui, j’ai bien prévu de vous communiquer les chiffres de la ponctualité voyageurs du mois de mars, comme pour les autres mois. Ils seront bientôt disponibles sur le blog.

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Merci hikki, j’avais vu cette vidéo intéressante, mais qui date, comme vous le dites, de 2010. Donc, beaucoup d’événements se sont passés depuis. J’ai lu avec intérêt les commentaires d’un blogueur à propos des problèmes techniques de heurtoir à la gare Saint-Lazare, peu compatibles avec les rames NAT…Espérons que nous ne subirons pas de secousses brutales à l’arrivée de ces rames en gare de Saint Lazare.

    • Xlr dit :

      Je supposes que vous devez parler de mon commentaire sur le blog de la ligne J
      Oui bien malheureusement a empirer depuis le tournage de ce documentaire, néanmoins je trouves que celui ci nous permets de mieux comprendre les rouages d’une gare qui n’a pas été rénové depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale
      Pour avoir eu la chance de visiter le COT de Saint Lazare même les régulateurs de trafic avouent eux même ne pas réussir a assurer le plan de transport théorique a chaque pointe, le nombre de trains en circulation est bien trop important pour une infrastructure aussi vétuste
      Ce que j’ai du mal a saisir c’est l’achat par la région de nouvelles rames .. Celles ci ne résoudrons absolument pas le problème vu qu’on ne pourra pas les faire circuler normalement

  3. LAMBERTPasser en mode normal dit :

    Bonjour Monsieur LANGE, merci pour votre mise au point. Vous avez, en majeure partie répondu à la plupart des questions que nous avions posées et nous vous en remercions. Je comprends très bien que vous n’y êtes pour rien dans cette grève. Nous espérons maintenant que tout va fonctionner à peu près normalement sur cette ligne L au trafic important. J’aurai sûrement encore d’autres questions à vous poser concernant la branche Nanterre U.

  4. BNC dit :

    Mr Langé a bien pris soin de préciser qu’il représente la direction, et qu’il ne peut nous communiquer + d’infos au sujet des grèves du fait de sa position. Cela se comprend très bien.
    Par contre, d’autres personnes comme stephadc ou fresh devraient pouvoir nous aider pour ça ! 🙂

  5. Bruno de la ligne L dit :

    Bonjour Monsieur LANGE

    Vous écrivez : « Ce sont les organisations syndicales qui sont les mieux placées pour répondre à vos questions dans ce contexte.  » Dont Acte.
    Mais le problème, c’est qu’on ne voit jamais un syndicaliste présent sur le quai !

    Merci de vos retour, car vous n’êtes dans une situation confortable…

  6. Parent dit :

    C est très facile de dire que vous n y êtes pour rien. Cela veut il dire qu il n y a aucun contrôle a la SNCF? Finalement tout le monde est pris en otage mais personne n y peut rien. C est un comble!!!
    Que dire des trains supprimer tous les jours sans explications par contre il faut bien payer la carte orange tous les mois. Quels sont les solutions et les raisons ?
    Vivement la privatisation, nous aurons enfin notre mot a dire et éviterons les prises en otage
    Pour finir en agissant ainsi je pnse que les syndicalistes se trompent de cible, la conséquence est toujours la même : agressions et très mauvaise image. Un cercle vicieux…

  7. Tom92 dit :

    Dites M.Langé,
    j’aimerais bien avoir des DEBO comme ça : http://img94.xooimage.com/files/5/a/1/dsc01116a-3ca13e9.jpg
    😉

    • EPPasser en mode normal dit :

      Je ne vois pas trop l’intérêt car les Z2N en unité multiple ne rentrent pas à St Lazare. Il faudrait se limiter à des rames à 4 ou 5 caisses. Ceci n’offre pas forcément une capacité supérieure aux Z6400 actuelles circulant en unité multiple. De plus, les temps de monté et de descente seraient plus long car il y a moins de portes par rapport au nombre de voyageurs.
      Ensuite, cela fait ajouter un autre matériel sur la ligne. Ceci entraîne des problèmes de gestion du parc car ces Z2N ne pourraient pas servir pour aller au-delà de St Cloud. Il faudrait également former les conducteurs et prévoir la maintenance. La politique actuelle est de rationaliser le parc pour minimiser toutes ces contraintes.
      Pour terminer, il n’y a plus de Z2N disponibles. Pour l’instant, l’activité Transilien ajuste les besoins avec des échanges de matériel.

    • Tom92 dit :

      Evidemment! Juste pour détendre un peu l’ambiance 😉

  8. Alilat dit :

    Et concernant le dédommagement… pas de réponse MONSIEUR LANGÉ ??????

    • hikkiPasser au statut dit :

      @Alilat : je peux vous répondre, il n’y aura pas de dédommagement ce n’est pas dans la « politique de la SNCF ».

    • bob dit :

      Un petit train suprrimé ce matin à 8h35 sur Versailles–>St-larare.
      Comme ça, on était encore dans l’atmosphère de la grève (entassés comme du bétail)

      Merci la SNCF!!!

    • BPasser au statut dit :

      Il arrive trop souvent (plusieurs fois par semaine) que certains trains soient supprimés en heure de pointe sur cette ligne, sans que l’on nous donne la moindre information.
      Ce train de 8h35 (Viroflay) est déjà bondé (en raison notamment de la suppression depuis plusieurs mois du train de 8h21) ; lorsqu’il est supprimé, c’est une vraie galère !
      Peut on connaître les raisons de ces suppressions ?

    • A dit :

      Absolument d’accord avec vous ! Le train de 8:38 est très souvent supprimé et celui de 8:21 n existe plus. Le temps d attente entre 2 trains est donc très souvent de 30 min en heure de pointe. Le nombre d’habitants étant en augmentation dans la banlieue ouest avec le projet Grand Paris je ne comprends pas que l on puisse supprimer des trains plutôt que d en rajouter. Monsieur Lange, vous ne répondez jamais a cette question : est il prévu de rajouter des trains aux heures de pointe ? Ou du moins de rétablir le train de 8:21? En espérant avoir une réponse précise de votre part à ma question…

    • Bonjour A, étant donné le nombre de trains en circulation sur la ligne L, notamment entre La Défense et Saint-Cloud, il serait difficile d’en ajouter à infrastructure égale. Comme vous le voyez déjà, le moindre incident touchant un train entraîne déjà par effet de chaîne des perturbations sur l’ensemble de la ligne. Lorsque cela arrive, il est nécessaire de procéder à des suppressions de trains pour remettre les trains à l’heure, afin que le matériel arrive à son terminus et reparte à temps dans l’autre sens. Il en est de même pour les conducteurs de la région. L’année dernière je vous avais annoncé un délai d’au moins deux ans pour la suppression du train de 8h15 au départ de Versailles Rive Droite suite à un incendie ayant ravagé une rame de la ligne, et cette information reste malheureusement d’actualité.

    • Bonjour B, il est difficile de vous répondre précisément car les suppressions de trains peuvent avoir plusieurs causes : infrastructure (rail fissuré, dysfonctionnement d’une aiguille…), matériel roulant (avarie sur une rame…), actes de malveillance (signal d’alarme injustifié, blocage de porte…) ou encore accidents de personne. En heures de pointe, les trains se suivent seulement de quelques minutes sur la ligne et le moindre incident, peu importe sa nature, impacte vite la circulation de toute la ligne. Au mois de mars, votre train de 8h34 Viroflay Rive Droite – Paris Saint-Lazare a circulé plusieurs jours avec du retard et a été supprimé une fois suite à l’incendie du poste de signalisation de Sèvres Ville d’Avray.

  9. hikkiPasser au statut dit :

    je viens de voir ça sur le site de sudrail :

    « LA REPRISE DU TRAVAIL A ÉTÉ VOTÉE DANS LES 3 ASSEMBLÉES GÉNÉRALES LE MERCREDI 10 AVRIL

    A partir de 13h ce mercredi 10 avril 2013, les Agents de Conduite (ADC) ont voté la reprise du travail et se sont donc remis à disposition de l’entreprise. Il n’y a donc plus aucun gréviste !
    Pourtant la SNCF annonce toujours des perturbations à cause d’un mouvement social (jeudi 11 et vendredi 12 avril) ..!
    Après avoir brocardé son personnel sur des blogs, pour exacerber le ressentiment naturel des voyageurs contre ceux qui sont désignés comme les coupables des maux qu’ils subissent, voilà qu’elle ne relance pas un service normal !
    En réalité, ce mouvement lui a servi à masquer durant quelques jours son impossibilité a réaliser le plan de transport prévu à cause du matériel défaillant et des travaux sur les voies.
    Elle a aussi joué un jeu dangereux en dévoyant des ADC de leurs journées initiales pour les placer sur la ligne A, au détriment des lignes L et J. Aujourd’hui, à cause de la réglementation du travail et de l’enclenchement des journées de service des conducteurs, il n’est pas si facile de les remettre sur les journées « normales ».
    source : http://www.sudrailpsl.org/mouvement-des-conducteurs-de-train/

    Mr Lange pouvez vous nous donner des explications ou cela vous est-il interdit ?
    car cela confirme que le personnel a été utiliser sur la A a notre détriment tout de même ce qui n’est pas admissible !! et pourquoi faut-il 2 jours à la SNCF pour remettre tout en marche ?

    pour infos pour les bloggeurs : je n’ai encore eu aucune réponse à mes courriels du début de semaine à Transilien et au STIF (j’ai tout de même eu un accusé de réception du STIF…)

    sur les journées « normales ».

    • BNC dit :

      What a wonderful world !

      P.S : X-Files, la vérité est ailleurs…
      P.S : Tout ce que je sais, c’est que le service est $#!*%?, et que j’ai toujours pas été remboursé de mon argent.

    • hikkiPasser au statut dit :

      au départ j’étais allée sur le site de Sudrail pour regarder cette histoire de grève du 1er septembre , en lisant le compte rendu du Syndicat sur les essais de la nouvelle machine , les réserves qu’ils soulèvent sur les conditions de sécurité sont, je trouve, pertinentes :
      http://www.sudrailpsl.org/page-des-sections/traction-ouest-francilien-etof/essais-z50000-nat-%C3%A0-psl/

      Mr Langé : pouvez-vous nous en dire plus sur cette histoire de miroir ? et quelles différences avec ce qui est en vigueur actuellement ? Car il est clair que les beaux miroirs ne vont pas rester intact longtemps avec la propension de certains à taguer tout ce qui passe ….

    • freshPasser au statut dit :

      Le problème avec les NAT en UM, c’est pour l’arrêt à quai.
      Les rames étant un peu + longue que les Z 6400, il faut aller près du butoir! Sur les Z 6400 ce n’est pas un problème de s’approcher près du butoir, on voit près devant nous or sur les NAT, on voit 10 m devant nous et pour nous arrêter et ne pas engager les zones derrières et que la rame soit complètement à quai, il faut bien s’arrêter devant le butoir mais en voyant 10 m devant nous et pouvoir s’arrêter à 1m50 du butoir, impossible, raison pour laquelle un miroir réflechissa

    • freshPasser au statut dit :

      Fausse manip.
      raison pour laquelle un miroir(au-dessus du butoir) réfléchissant une pancarte entre les voies nous ordonnera de nous arrêter.
      Les formations qui se font actuellement se font en US donc le problème ne se pose pas mais comment cela se passera t-il en UM?
      J’avoue que je reste assez perplexe quant à cette disposition pour s’arrêter en UM et surtout le fait qu’on ne puisse pas s’exercer pendant la formation.

    • Adrien dit :

      Il est clair que la moindre des choses serait de pouvoir faire des essais en UM.
      A quand une seconde rame (voir plus) sur PSL ?

    • EPPasser en mode normal dit :

      @Adrien: Il y a 2 rames (79L et 81L) depuis quelques semaines déjà. Elles sont généralement garées entre Pont-Cardinet et le Technicentre de Levallois (faisceau à gauche en partant de Paris, juste après les immeubles en construction).

    • hikkiPasser au statut dit :

      merci Fresh de ces explications : en plus ils ont l’air de dire qu’une partie du train en UM restera hors quai (la partie conducteur en fait d’après ce que je comprend ) ce n’est pas très normal.
      Comment se fait-il que des rames peut adaptées à la configuration de St Lazare apparemment y soient affectées ?

      Après je comprend vos inquiétudes à ne pas pouvoir vous entraîner avant.

    • Adrien dit :

      @EP,
      Merci pour la précision.
      Donc on peut légitimement se demander pourquoi les formations se font en US sachant qu’en exploitation les trains rouleront essentiellement en UM…

    • EPPasser en mode normal dit :

      @hikki: Sans en avoir la trace écrite pertinente, il me semble que c’est à la demande du STIF que la ligne A est privilégiée au détriment des lignes L et J. Politiquement, c’est normal car c’est du RER (image forte dans l’opinion). Vous pourrez constater que dans quasiment toutes les déclarations de nos élus, les transports ferrés en IdF sont limités aux métros et RER. Il y est rarement question du Transilien.

    • Raúl dit :

      Et je rajouterai que quand le problème est la ligne L ou la J, le STIF doit traiter juste avec une entité concernée (SNCF), mais si le problème est le RER A, ce sont deux entités (SNCF et RATP). Alors les problèmes se multiplient (au moins) par deux.

    • Raúl dit :

      suite de mon message tronqué:

      … Alors les problèmes se multiplient (au moins) par deux dans dans la ligne A

    • Adrien dit :

      @hikki,
      La « sacro-sainte » ligne A doit être la ligne francilienne la plus utilisée au quotidien.
      Alors sans doute que pour « limiter » les insatisfactions, il a été choisi (par qui ?) de prioriser le A par rapport aux lignes L & J…

      Et pour ce qui est du délai pour un retour à la normale, il n’a pas été de 2 jours mais d’une journée (le 11).
      Sachant que M. LANGE nous avait informé le 10 en milieu de matinée que la grève était reconduite (et que par conséquent, la SNCF avait sans doute déjà pris ses dispositions en ce sens).
      Puis à 13h, les grévistes annoncent qu’ils mettent fin au mouvement… peut-être un peu « tard » pour remettre les dispositions prises pour le lendemain en cause, en si peu de temps…

      Il serait intéressant de savoir pourquoi les grévistes ont attendu 13h pour procéder au vote…

    • Bonjour, effectivement le plan de transport du jeudi 11 avril a été établi, préparé puis annoncé définitivement le mercredi 10 avril dans la matinée. Le plan de transport ne peut être ensuite modifié aussi rapidement : les sillons doivent être réalloués, l’ensemble des matériels doivent être réorganisés (garages, roulements,…). Nous avons engagé un plan de transport normal le plus tôt possible, à savoir pour la journée du vendredi 12 avril.

  10. Vincent dit :

    Bonjour à tous,

    Je vais faire un message un peu long, mais vous comprendrez pourquoi :

    J’ai fais une réclamation auprès du service client TRANSILIEN. Ci dessous mon mail (assez court car bridé à 1000 caractères) et leur mail de réponse.

    Je pense dans un 1er temps qu’il s’agit d’un mail type, mais la 2nde partie est plus adaptée à mes demande.
    Bien sur je ne suis pas satisfait de la réponse, qui selon moi, prouve que la SNCF se fout de nous et se dédouane totalement de tout problème (je pense aux réponses suivantes : « La SNCF attache une importance particulière à la qualité de service rendue à sa clientèle » et à « Nous mettons également un point d’honneur à assurer la régularité et la ponctualité de nos trains ».)

    Enfin si on veut obtenir un remboursement, il faut faire un courrier accompagnée des pièces justificatives nécessaires (infaisable …)

    Mon message :
    « Bonjour, J’ai une réclamation sur le service plus que perturbé de la ligne L depuis le mois de septembre 2012. L’année 2013 ne commence sur la même lignée voir pire et enfin, les mois de mars et d’avril sont atroces : suppressions et retards quotidiens, incendie, gestion de la neige, travaux avec bus de substitution, droit de retrait aux heures de pointes et enfin grève. Le tout sans mesure commercial de la part de votre entreprise alors que le tarif du Pass Navigo augmente une à deux fois par an (janvier et juillet). Comptez vous, enfin, agir sur les conditions de transport de vos clients sur la ligne L qui a connu une ponctualité à 82,9% en février? Deuxièmement, pourrions nous bénéficier d’un geste commercial, remboursement ou baisse des tarifs, en compensation ? Je vous rappelle que vous êtes un service public et vous devriez pensez un peu plus à vos clients.
    Je vous remercie par avance de votre retour.
    Cordialement. »

    La réponse du service client TRANSILIEN :

    « Bonjour Monsieur,

    J’ai bien pris connaissance de votre demande de dédommagement lié aux perturbations rencontrées lors de vos déplacements sur la ligne L et de la tarification en Ile-de-France.

    Je comprends vos explications et déplore cette situation.

    Pour autant, l’activité SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée.

    Toutefois, toute demande de dédommagement est à envoyer par courrier postal, accompagnée des pièces justificatives nécessaires, à l’adresse suivante :

    Relations Clientèles Transilien SNCF
    94207 Ivry Cedex

    Je comprends parfaitement votre mécontentement lié aux perturbations rencontrées pour effectuer vos déplacements ces derniers temps.

    Toutefois, La SNCF attache une importance particulière à la qualité de service rendue à sa clientèle.

    Nous mettons également un point d’honneur à assurer la régularité et la ponctualité de nos trains.

    Toutefois, plusieurs évènements peuvent venir perturber le trafic.

    Ces évènements, internes ou externes à l’entreprise, peuvent générer des situations délicates qui nous contraignent à des suppressions, retards ou modification de desserte des trains.

    Ainsi, chaque jour, la circulation de nombreux trains se trouve modifiée par un évènement, ce qui perturbe le transport de plusieurs milliers de voyageurs.

    Par ailleurs, la SNCF est amenée à procéder périodiquement à des travaux indispensables à la sécurité des circulations tout en assurant la continuité du service.

    Il ne s’agit nullement d’un manque d’attention ou d’intérêt de notre part.

    Concernant le mouvement social, la direction de la ligne et SNCF Transilien se sont efforcés d’assurer un plan de transport adapté, et de communiquer au mieux sur la mise en place de celui-ci afin de limiter le plus possible les désagréments pour les voyageurs, conformément avec la loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers.

    Comme vous le savez, il s’agit d’un mouvement social spontané, qui suit un encadrement réglementaire et législatif particulier et SNCF Transilien n’a, de fait, pas de pouvoir décisionnaire dans la mise en œuvre de ce type d’action.

    Soyez certain que le développement de la qualité du service rendu à nos clients fait l’objet de toute notre attention.

    S’agissant de la tarification, c’est le Syndicat des Transports d’Ile-de-France, le STIF (autorité organisatrice des transports en Ile-de-France), qui est responsable de la politique tarifaire en Ile-de-France.

    L’augmentation du prix des billets et des cartes commerciales n’est donc pas une décision qui émane du transporteur (SNCF ou RATP) mais du STIF qui est décisionnaire en la matière.
    La SNCF s’y conforme.

    Je comprends parfaitement votre mécontentement concernant les perturbations qui surviennent sur la ligne L et les désagréments qui les accompagnent.

    Aussi, pour préparer au mieux votre trajet, vous pouvez consulter la rubrique « état du trafic et travaux » de notre site
    à l’adresse suivante :

    http://www.transilien.com/trafic/etattrafictravaux/init

    Cette rubrique vous permet de connaître l’état du trafic en temps réel.

    Vous pouvez également contacter nos conseillers du service Information Voyageur Transilien au 36 58.

    Je reste à votre disposition pour toute demande relative au réseau Transilien et vous souhaite une bonne journée.

    Service clientèle SNCF Transilien

    • hikkiPasser au statut dit :

      @ Vincent : au moins vous avez obtenu une réponse (vous l’avez envoyé quand ?). Je pense que vous avez eu une fusion du courrier de réponse « normal » aux plaintes et de celui mis en place pour la grève de cette semaine.
      Vous voilà rassuré la SNCF comprend parfaitement votre mécontentement 🙂
      Enfin pour finir , inutile de perdre votre temps à dépenser un timbre auprès du service clientèle à chaque fois que je l’ai fait je n’ai rien obtenu à part une réponse toute prête de fin de non recevoir.

    • Vincent dit :

      J’ai du l’envoyer lundi ou mardi.
      Sur la réponse, je suis d’accord avec vous ils nous comprennent mais ne peuvent rien faire pour nous car rien est de leur faute.

      Et oui je ne vais pas gâcher un timbre pour une réponse que je connais d’avance. Sachant que c’est à moi d’apporter les pièces justificatives aux problèmes rencontrer.

  11. moPasser au statut dit :

    J’ai eu un retour de la part du service client Transilien !!!

    je vous en mets la copie ci-dessous.

    ils vont avoir le droit à un autre mail de ma part : la réponse : « parce qu’il y a 6000 trains par jour, je peux changer de gare » ne me convient absolument pas… surtout que sur le RER C ça ne fonctionnait pas mieux lundi et mardi !!
    et les autres modes de transport m’obligent à sortir des zones couvertes par mon abonnement !

    « Bonjour madame,

    J’ai bien pris connaissance de votre mail concernant votre demande de dédommagement suite aux difficultés de transport rencontrées lors de vos trajets sur la ligne L.

    Je comprends votre mécontentement et déplore les désagréments occasionnés.

    Des incidents de nature très diverses surviennent sur le réseau et entraînent inévitablement des perturbations.
    Celles-ci peuvent être dues à :
    • des causes internes -défaillance des matériels, difficultés provenant de l’interférence avec d’autres circulations (TGV, TER, FRET)
    • mais également à des causes externes comme accidents, colis suspects, agressions…

    Ainsi, chaque jour, la circulation de nombreux trains se trouve modifiée par un évènement, ce qui perturbe le transport de plusieurs milliers de voyageurs.

    Je me dois de vous informer que l’activité SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée.

    Cette orientation s’appuie notamment sur le fait que le nombre élevé de circulations (plus de 6000 trains par jour) sur les lignes de Transilien permet aux Franciliens de réaliser leurs déplacements même si des retards et des suppressions de trains, inhérents aux contraintes de l’exploitation en zone dense, peuvent être déplorés.

    Toutefois soyez assurée madame, qu’il ne s’agit nullement d’un manque d’attention ou d’intérêt de notre part.

    SNCF Transilien est conscient des difficultés que vous rencontrez actuellement et nous vous garantissons que toutes nos équipes de maintenance sont mobilisées pour vous permettre de retrouver des conditions de transport satisfaisantes, malgré les contraintes qui s’imposent à nous.

    Je vous renouvelle mes regrets liés à ces perturbations et reste à votre disposition pour toute autre demande relative au réseau Transilien. »

    • hikkiPasser au statut dit :

      wahou ils doivent traiter les mails tous en même temps , je viens à l’instant de recevoir ma réponse :

      « Bonjour Madame _______,

      J’ai pris connaissance de votre demande de dédommagement en raison de la grève survenue sur la ligne L le 9 avril 2013.

      Bien que je comprenne vos explications, j’ai le regret de ne pas pouvoir satisfaire votre demande.

      Une indemnisation ne peut être attribuée lors de difficultés de circulation sur le réseau Ile de France.

      En raison des mouvements sociaux d’une partie de son personnel, la SNCF s’est trouvée, de fait, en situation de ne plus pouvoir assurer normalement son trafic. Dans de telles circonstances, la SNCF est tenue de respecter les dispositions de la loi sur « le dialogue social et la continuité du Service Public dans les transports terrestres réguliers du 22 août 2007 ».
      Je vous informe ainsi que durant la période que vous mentionnez, les obligations relatives à cette loi ont été respectées.

      Je vous présente nos excuses pour ces situations parfaitement insatisfaisantes et vous assure de la ferme volonté de Transilien SNCF d’améliorer la qualité du service de manière notable.

      Je reste à votre disposition pour toute autre demande relative au réseau Transilien et vous souhaite une agréable journée. »

      c’est beaucoup plus court que vous, elle ne répond pas à l’intégralité de ma demande de remboursement qui ne portait pas uniquement sur la grève ….
      et vous pourrez noter qu’il est clairement indiqué que
       » Une indemnisation ne peut être attribuée lors de difficultés de circulation sur le réseau Ile de France. » !!!

    • bob dit :

      C’est clair, j’ai déjà écrit au service client Transilien et j’ai eu la même réponse, inacceptable au vu du piètre service rendu.
      Mais il est clair que la SNCF se fiche de ses clients, et M. Langé a beau jeu de rappeler à chaque fois qu’il faut écrire au service client, alors qu’il sait pertinemment que cela ne sert à rien…
      Ce qui s’appelle botter en touche.

      A quand les décisions/réformes qui s’imposent pour que cette ligne marche correctement…tout simplement???

    • Adrien dit :

      @Mo,
      Que la réponse ne vous satisfasse pas, je le conçois.
      Mais ne dites pas que la réponse est : « parce qu’il y a 6000 trains par jour, je peux changer de gare ».
      Car ce n’est pas ce qui est écrit ou du moins pas ce que je comprends…

      Pour moi, ils vous disent qu’il y a fatalement des retards et des suppressions sur le réseau qui voit passer 6 000 trains par jour. Et que si un train est supprimé, vous pouvez prendre le suivant (sans avoir pour autant à changer de gare…).

      Néanmoins, merci pour ce retour.

    • moPasser au statut dit :

      @Adrien,
      Certes, ce n’est pas inscrit comme tel, mais face à une annulation de train, et comme j’ai la chance d’habiter Versailles, il me reste la solution de trouver une autre alternative que la ligne L pour arriver le moins en retard possible à mon travail !
      Qu’il y ait fatelement des retards, passons.
      Qu’il y ait fatalement des suppressions est moins acceptable vu la cadence qu’elles ont sur la ligne L !
      il m’est arrivé à Versailles RD de voir tous les trains affichés, de descendre à la gare suivante, déposer mon enfant et vouloir reprendre le train d’après qui en 10 mins est devenu supprimé !!
      Alors oui, je peux attendre, mais mon employeur comprend mal tous les retards que je peux avoir à cause de cette ligne…
      Depuis plus de 10 ans je prends cette ligne et je n’ai JAMAIS connu un niveau de dégradation comme celui que nous subissons depuis septembre 2012… avec l’ouverture du Tram à Viroflay, j’ai peur que ça empire !
      Je vous ferai part du retour de mon 2e mail ! 🙂

    • Vincent dit :

      Adrien,

      Si on peut prendre le suivant, alors pourquoi faire des horaires … ils n’ont qu’à supprimer les horaires et faire passer le train quand ils le souhaitent et nous on attend sur le quai qu’un train passe.

      Pour moi ces réponse disent : on a tellement de problèmes partout que si on devait vous indemniser on devrait indemniser tout le monde vu notre piètre service et on serait l’entreprise la moins rentable qui puisse exister

    • Vincent dit :

      Nouveau slogan pour la SNCF : « SNCF à nous de vous faire préférer le train … mais le suivant car le prochain est supprimé » ^^

      Qu’en pensez vous Adrien ?

    • Adrien dit :

      @Vincent,
      Bien sûr, si l’on pouvait gérer les transiliens comme les métros ou trams, c’est à dire avec en « cadence », ce serait beaucoup plus simple (encore qu’il y a qu’à voir le foutoir à La Fourche sur la ligne 13…).
      Mais ce n’est tout simplement pas possible dans notre cas.

      Pour moi ces réponses disent : « On fait de notre mieux avec un réseau saturé et une augmentation perpétuelle du trafic ».

      Et puis si la SNCF se mettaient à indemniser tout le monde à tout va, que se passerait-il ?
      Soit ils augmenteraient les tarifs pour couvrir le manque à gagner, soit ce serait ça de moins qui serait réinvesti dans le service et donc un service qui se dégraderait plus encore…
      Vous pensez que ce soit une solution vertueuse ?

      Après, à chacun son interprétation et sa vision des choses 😉

    • Vincent dit :

      Le 2nd degré Adrien, le 2nd degré ^^ 😉

      J’aime me torturé l’esprit donc je réagit de la manière suivante à vos propos : si la SNCF indemnisait pour les retards les tarifs augmenteraient … c’est pas logique. Elle nous indemniserait pour reprendre cette indemnisation en augmentant les tarif … cercles vicieux eheh

  12. Bene dit :

    Bonjour,

    Je comprends très bien qu’il y ait des nécessités de gestion des personnels, de soucis de grève, des rails cassés, de la neige etc.

    Mais ce qui serait toutefois normal serait la mise à jour efficace des informations horaires transmises via les applis iphone et android « Transilien » et « SNCF Direct ».

    Si elles étaient fiables, nous pourrions nous adapter. Mais plusieurs fois, les trains indiqués n’ont pas circulé et réciproquement. Il est donc impossible de s’organiser !

    Je suis enceinte et les longues attentes debout sur le quai (vraiment peu de sièges à la Défense pour la ligne L…) et les trajets debout dans le train (il y a tellement de monde qu’il est impossible d’accéder jusqu’aux sièges et de demander une place) n’en finissent plus. Et je ne compte plus les heures supplémentaires payées à ma nounou car les suppressions et retard en heure de pointe le soir m’empêchent d’être à l’heure.

    Merci donc de bien vouloir transmettre que les informations données via les applis mobiles, les sites web, et même les affiches en gare, ne sont pas fiables pour les usagers.

    Ce matin encore, le train de 8h34 à Viroflay RD était supprimé alors qu’on était censé avoir un « retour à la normale ». Celui de 8h49 était donc bondé. ça devient très dur, je trouve….

    Cordialement,

    • Bonjour Bene, je suis conscient que la situation n’a pas été évidente pour vos trajets quotidiens la semaine dernière. Sinon, effectivement, le propre de l’information donnée par l’application Transilien pour smartphone est de vous retranscrire les horaires en temps réel du passage des trains à votre gare. En heures de pointe la décision de supprimer un train se fait en quelques minutes, ce qui explique qu’il peut y avoir des changements à tout instant. Quant aux affiches apposées en gares, elles reprennent les horaires théoriques de la circulation des trains de la ligne. Si vous notez des dysfonctionnements particuliers concernant les applications, je suis preneur de vos remarques.

  13. couvelard dit :

    « Je suis dirigeant et je ne sais pas pourquoi mes employés font la grève »
    Normal…
    Vous en connaissez beaucoup de boîtes où le patron ne sait pas pourquoi une grosse partie de ses employés font grève?
    Ah j’oubliais, « SNCF, tout est possible ».

    • Kethu dit :

      Monsieur Langé ne dit nul part qu’il ne connait pas les raisons de la grève, mais que ce n’est pas son rôle que de communiquer sur ses motifs de grève, mais bien le rôle des syndicats.

    • hikkiPasser au statut dit :

      @couvelard : bien sûr que Mr Langé sait pourquoi les conducteurs font grève , même nous nous le savons (il suffit de lire leurs tracts). Je pense qu’il ne peut pas nous répondre tout simplement à cause du droit syndical (il faudrait regarder les textes ) nous répondre équivaudrait à prendre parti et donc entacher les négociations , le droit syndical est rempli de multiples entraves je crois.
      Peut être que Vincent s’il passe par ici pourra vous répondre, il me semble que le droit social c’est sa partie .

  14. couvelard dit :

    Même ça il ne peut pas nous répondre.
    Avec un dirigeant autant impliqué, on peut être sûr que la situation n’évoluera jamais, qu’il y aura toujours autant de bras cassés à Saint Lazare et que donc régulièrement ils lanceront des grèves sur plusieurs jours.

  15. Vincent dit :

    J’ai pas pu m’empêcher de répondre au service client. Et j’invite le maximum d’usager de la ligne L à envoyer une réclamation au service client pour que notre situation soit visible.

    Voici ma réponse :

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse même si celle ci ne me satisfait pas.

    Je souhaiterais tout de même répondre à certains points de votre courrier avec lesquels je ne suis pas d’accord.

    Vous m’indiquez que « l’activité SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée ». Soit …
    Mais vous m’indiquez également que « toute demande de dédommagement est à envoyer par courrier postal, accompagnée des pièces justificatives nécessaires, au service relation clientèles Transilien SNCF ».

    Via cette réponse vous savez pertinemment que nous n’enverrons pas de courrier car vous nous indiquez juste avant qu’aucune mesure de remboursement n’est envisageable. De plus, il nous reviens de produire les pièces justificatives liées à notre demande.
    La situation de ligne L est connu de tous y compris des instances de la SNCF puisque Guillaume PEPY, votre PDG, en a parlé à la radio il y a quelques mois et qu’un blog de la ligne L a été créé par la SNCF elle même. Je vous invite donc à prendre connaissance de ce blog pour constater que je ne suis pas le seul à être gêné et excédé par la situation que vous nous faites vivre.

    Vous enchaînez ensuite sur 2 phrases qui me font sortir de mes gonds :

    – « Toutefois, La SNCF attache une importance particulière à la qualité de service rendue à sa clientèle. » Vu la qualité de votre réponse on n’en doute pas (au cas où, oui c’est ironique). De plus a force de voyager dans des bétaillères on se fait à l’idée que la SNCF abandonne ses clients.

    – « Nous mettons également un point d’honneur à assurer la régularité et la ponctualité de nos trains ». Encore mieux quand on connait les résultats de la ponctualité de la ligne L et notamment la branche St Nom que je prends 2 fois par jour (chiffres produits par la SNCF sur le blog de la ligne L).

    Février 2013 : 82,9 % de ponctualité des trains
    Janvier 2013 : 87,9 % de ponctualité des trains

    Année 2012 : moyenne de 92.2% de ponctualité (j’y ajoute le tableau de la ponctualité annuelle de monsieur LANGE)

    On constate donc une dégradation continue de la ponctualité de notre ligne depuis le mois de septembre 2012 au moins.

    Personnellement je paye 79.5 € par mois de PASS NAVIGO pour bénéficier d’un service plus que limité.

    Enfin, je voulais vous dire que compte tenu de vos performance je connais très bien le site internet Transilien : http://www.transilien.com/trafic/etattrafictravaux/init ainsi que l’application pour smartphone. Sur notre ligne il s’agit d’outil indispensable à notre survie ;-). Même si à de nombreuses reprise j’ai pu constater que ces outils sont limités et donne parfois des informations erronées.

    Je sais très bien qu’en tant qu’agent du service client vous n’y êtes pour rien dans la situation catastrophique de la ligne L. Mais l’entreprise pour laquelle vous travaillez, elle, n’y est pas pour rien et à l’inverse est à l’origine de ces perturbations.

    Pour finir je propose donc à la SNCF deux nouveaux slogans : « SNCF à nous de vous faire préférer un autre moyen de transport ». ou « SNCF à nous de vous faire préférer le train … mais le suivant car celui ci est supprimé.

    Par avance je vous remercie d’avoir prit le temps de lire ce mail.

    Cordialement.

    • Vincent dit :

      En répondant au message de réponse du service client vous pouvez écrire bien plus que 1000 caractères pour ce qui veulent faire connaitre leur situation de manière plus détaillée.

    • Vincent dit :

      Je ne sais pas si j’ai le droit de vous communiquer directement l’adresse mail sur le blog.

      Monsieur LANGE ?

    • Christophe_ligneJ dit :

      @Vincent :
      Commencez par écrire un message très synthétique et court, attendez qu’il vous refuse, puis enfin répondez (cette fois sans limite de caractère).
      Sinon, l’adresse n’a rien de secret : relation-clientele@transilien-sncf.fr

    • Vincent dit :

      C’est pile poil ce que je viens de dire … sauf que j’ai pas indiqué l’adresse mail

    • moPasser au statut dit :

      @Vincent,
      j’adoooore votre slogan « SNCF à nous de vous faire préférer le train… mais le suivant car celui-ci est supprimé » !!!!

      Effectivement, répondons au mail du service client transilien car cette fois on peut écrire un long message !
      es-ce que certains d’entre vous ont eu une réponse du STIF ?

    • Vincent dit :

      Pas encore … mais selon eu mon message est pris en compte

    • hikkiPasser au statut dit :

      Même chose que Vincent cause de réception de message pris en compte.

    • Vincent dit :

      Bonjour à tous,

      Voici la réponse à ma 2nde réclamation (je répondais à leur réponse).

      La réponse est pas bien mieux :

      « Bonjour monsieur,,

      J’ai bien pris note de votre retour et comprends les faits qui le motivent.

      Conscient de la gêne occasionnée, soyez assuré que nos équipes se mobilisent quotidiennement pour assurer le plan de transport et vous offrir un service de qualité.

      C’est dans cette optique que je transmets votre témoignage au gestionnaire de la ligne L, afin que celui-ci soit bien pris en compte.

      Je vous renouvelle mes regrets liés à ces perturbations et reste à votre disposition pour toute autre demande relative au réseau Transilien.

      Bonne journée.

      Service clientèle SNCF Transilien

  16. katy b dit :

    Bonjour,

    C’est la seconde fois que j’interviens sur votre blog, mais je viens souvent lire les articles et commentaires qui sont souvent très instructifs. Merci M. Langé de l’avoir créé.
    Le mots du jour est : ENFIN !! Oui enfin parce que chaque jour on nous disait que ça se terminait le lendemain, et cela ne se terminait pas.
    J’ai pensé à tout ces parents qui ont des enfants à aller chercher le soir et qui doivent quand même assurer leur heures de travail.
    J’en discutait avec ma sœur aujourd’hui, qui n’en peut plus ! La grève est un droit, certes, mais je vois de plus en plus de gens qui ont une haine montante envers la SNCF.
    Je fais un changement à la Défense tout les jours et je vois bien que les agents SNCF font se qu’ils peuvent pour renseigner les personnes. Et même si je n’ai rien contre eux personnellement et que je vois bien qu’ils ne sont pas en grèves, je ne peux pas les voir sans être énervé. d’ailleurs honnêtement, j’aimerai pas être à leur place quand je vois tout ce qu’ils se prennent alors que eux sont venu au boulot et qu’ils n’y peuvent rien.
    Bref je viens un peu me décharger sur ce blog, parce que je ne veux pas être la dernière à vous exprimer mon mécontentement face à ces derniers jours.
    C’est trop souvent qu’une grève éclate et perturbe les trains. La SNCF s’en est même fait une réputation ! c’est fou !
    En + de pas redoré le blason de votre société, les grévistes montrent encore à quel point ils peuvent créé des perturbations là où dans une entreprise privée, ils ne se le permettraient pas. Pour moi c’est un non-respect des personnes qui vivent dans un pays où le travail est cher. La plupart des personnes qui travaillent dans le privé prennent les transports le matin et se sentent insulté, j’en fait parti. je suis sûre que des agents SNCF eux-même peuvent être d’accord avec moi. Je sais qu’ils y en a beaucoup qui viennent du privé avant d’être entré à la SNCF (j’ai plusieurs connaissances).
    Bref je ne vais pas vous monopoliser cette page plus longtemps mais il y en à marre des perturbations, il faut que ça cesse, et il faut que l’on vous le dise.
    Sinon, je tiens quand même à dire que je suis satisfaite quand tout va bien. Et il faut aussi savoir reconnaître que en général, tout se passe bien et que les agents sont très poli quand j’en ai besoin. J’ai souvent affaire à vos agents au guichet à la gare de Puteaux et je n’ai absolument pas à me plaindre de leur service.

    Cordialement

    • Adrien dit :

      katy b,

      « C’est trop souvent qu’une grève éclate et perturbe les trains » ?
      => Si l’on regarde bien, il y en a « régulièrement » c’est un fait (et ce n’est jamais agréable, nous sommes d’accord) mais de là à dire « trop souvent »… La précédente (concernant la ligne L) remontait à début décembre (4 mois…).

      « les grévistes montrent encore à quel point ils peuvent créé des perturbations là où dans une entreprise privée, ils ne se le permettraient pas »
      => Détrompez-vous, n’avez vous jamais entendu parler des grèves chez Air France, Veolia Transport, Renault, Peugeot, les routiers, les éboueurs, les raffineries, … et même l’année dernière les filles du Crazy Horse ont fait la grève… (cette semaine ayant également été marqué par une grève chez les agents du Louvre mais je ne suis pas sûr qu’ils soient salariés du privé…)

      « La plupart des personnes qui travaillent dans le privé prennent les transports le matin… »
      => Et même des personnes travaillant dans le public… sans oublier que parmi tous ces usagers impactés il y a de nombreux agents SNCF qui eux aussi empruntent le train pour se rendre au travail.

      « … et se sentent insulté »
      => Merci de ne pas généraliser, je suis salarié du privé et emprunte la ligne L quotidiennement et je suis peut-être trop « gentil », trop « naïf », trop « compréhensif » ou que sais-je mais en aucun cas je ne me sens « insulté » (l’attitude de certains usagers m’exaspère bien plus que les dérangements du train).

      « Sinon, je tiens quand même à dire que je suis satisfaite quand tout va bien. »
      => Heureusement 😉

      « Et il faut aussi savoir reconnaître que en général, tout se passe bien… »
      => Donc si je comprends bien, « en général » tout se passe bien quand il n’y a pas « trop souvent » des grèves 😉

      Désolé, ne le prenez pas mal mais je voulais juste nuancer vos propos par rapport à mon ressenti.

  17. Raúl dit :

    Serie de question « innocentes » para rapport à SUD (surtout parce que je connais rien en matière de syndicats) et j’aimerai que quelqu’un puisse m’aider à mieux comprendre la sitution …

    Comment sont-ils arrivés aux lignes L, A et J ?
    Quand sont-ils arrivés ?
    Qui était avant ?
    Jusqu’à quand seront-ils sur les lignes de Saint-Lazare ?
    Comment est-ce que SUD détient autant de pouvoir ?

    Merci d’avance.

    • BNC dit :

      Raúl
      ils sont nés en 1995 des grèves contre le plan juppé (réforme de la sécurité sociale, et des régimes spéciaux : âges de départ à la retraite des conducteurs SNCF et RATP). C’était black-out total Novembre et Décembre 1995 avec une grève à la dure (trafic nul), célèbre par le « tous ensemble » des syndicats. Et ils ont obtenu le retrait de la réforme de juppé sur l’âge de départ en retraite.

      Après ces grèves, il y a eu une réorganisation des syndicats, et en l’occurence une scission de la CFDT, avec des syndicalistes mécontents de l’action syndicale. C’est le syndicat CFDT de PSL (Paris Saint Lazare) qui s’est désaffilié de la CFDT qui est devenu SUD.

      Saint-Lazare, c’est donc un peu leur berceau, ou du moins le point central.
      L, A et J, c’est les lignes de PSL là où ils agissent en puissance.
      ils se sont formés en 1995. Et avant ils étaient de la CFDT.

      Ils seront là éternellement tant qu’on ne les a pas éjecté.

      Ils détiennent autant de pouvoir, parce qu’ils sont très proches de leur base. C’est le syndicat le + proche de sa base.

      Ils sont entre autres connus pour avoir entraîné la fermeture en apothéose de la gare Saint Lazare le 13 Janvier 2009 après un mois de conflit : Agression d’un conducteur à Maisons-Lafitte; SUD commande illico le droit de retrait de tous les conducteurs; les usagers étaient fou de rage; et la direction ayant pris peur du risque d’agression et des mouvements de colère usagers a fait fermer la gare. Journée oh que mythique dans notre passif !

      Ils sont alors ensuite connus pour être en conflit avec Sarko qui les a traité de « syndicat irresponsable ». Et j’peux te dire qu’ils ont pas aimé.

      C’est les sacrés inventeurs des grèves de 59 minutes, qui permettent de faire durer les grèves en faisant perdre aux cheminots moins d’argent.
      Ils ont aussi inventé les grèves tournantes, où plusieurs corps de métier tournent en grève pour faire durer et pourrir la situation.

      On peut aussi dire qu’ils sont à l’origine du « service minimum » puisque Sarko avait une dent contre eux.

      Pour finir, ils sont aussi connus pour leur refus de toutes formes de dialogue, et ils n’agissent qu’au travers de la grève dont ils sont spécialistes. En un mot, c’est des extrémistes.

    • Adrien dit :

      Au moins une chose de « positive » dans tout ça => « On peut aussi dire qu’ils sont à l’origine du “service minimum”… » 🙂

    • Christophe_ligneJ dit :

      Merci BNC pour cette description assez complète et qui correspond bien à tout ce qui m’a été dit… même la conclusion (au mot près !)

    • stephadc dit :

      Non , cela est complètement faux !
      Il y a toujours eut 3 niveaux de service minimum !
      La loi impose seulement aux grévistes de se déclarer 48h avant le mouvement social et le transporteur à informer les voyageurs 24h à l’avance !

      Les grèves tournantes sont interdites par la loi , d’ailleurs , vous pouvez constater que les grèves d’aiguilleurs sont rares !
      Par contre , ils sont effectivement extrémistes !

    • BNC dit :

      @stephadc,
      Oui, tout le monde dit que le service minimum a toujours + ou – existé, et que le gouvernement Sarko nous a pondu une grosse supercherie. Mais moi, je trouve que c’est faux.
      Sarko, sur ce point, a eu le mérite de mettre les points sur les i, et de rendre l’application de cette loi réelle et palpable.

    • BNC dit :

      Ah j’ai oublié : ils sont aussi célèbres pour avoir commandé des grèves les 24 et 31 Décembre, pour permettre aux cheminots de fêter Noël et de partir réveillonner 😉

    • Christophe_ligneJ dit :

      Grèves qui sont chaque années appellées « plan d’allègement des transports » car la direction souhaite que ça ne se sache pas… surtout il y a 2 ans quand M. Pépy avait publique promis qu’il n’y aurait pas de grèves à Noel et au jour de l’an !

    • Raúl dit :

      Merci pour le temps pris pour une explication si détaillée BNC.
      Je conclus que nous les usagers des lignes de Paris Saint-Lazare sommes « au coeur du problème » sans pouvoir faire grand chose (sauf ajuster nos journées en conséquence) quand SUD a envie de se manifester.
      Ça me fait sentir en otage.

    • stephadc dit :

      Rassures toi , il y a de gentils « preneurs d’otages » sur St Lazare !
      Les syndicalistes et affiliés ne sont pas majoritaires!

    • Christophe_ligneJ dit :

      En effet, on ne va pas tomber dans le « tous pourris ».
      Mais « l’avantage » de la SNCF c’est qu’une grève de quelques postes clés peut rapidement tout bloquer. Exemple : les aiguilleurs !

    • stephadc dit :

      Pour ces postes clefs , en cas de grève , ce sont les cadres dirigeants qui sont censés prendre la relève !

    • Raúl dit :

      Je te l’accord, je suis conscient qu’il y a des gentils et que ce ne sont pas tous qui participent.
      Mais une prise en otage par une poignée ou par 2000 personnes, est une prise un otage quand même.

    • Christophe_ligneJ dit :

      Censés… au 24/25 décembre et 31 décembre/1er janvier, ça n’a pas eu lieu…

    • BNC dit :

      @stephadc
      Les cadres dirigeants viennent forcément du terrain, et savent commander un poste d’aiguillage ? De quels cadres tu parles au juste ?

      @Raúl De rien 🙂

    • stephadc dit :

      SUD n’est pas une organisation terroriste (quoique pour les voyageurs si), c’est un syndicat!
      Il existe depuis de nombreuses années !
      Avant , c’était la CGT !
      Quant à parler de pouvoir ……

  18. Xlr dit :

    Empruntant assez régulièrement la ligne Ligne R (Sud Est de l’Île de France) j’ai pu remarquer que certaines gares n’ont pas une longueur de quai égale a celle du train qui la dessert
    En effet un train desservant la gare de Monterau Falt Yonne laisse trois voitures sans accès au quai c’est a dire en pleine voie, bien entendu la SNCF fais des annonces en amont pour ne pas laisser ses « clients » au dépourvu & les invites a emprunter les voitures qui seront face au quai via infogares & des annonces sonores a Gare de Lyon

    Pourquoi ne pas mettre en place ce système a PSL pendant le déploiement de la NAT ? Avec un peu de dicernement on peut facilement augmenter l’offre assise en heure de pointe & désengorger légèrement la gare

    • Tom92 dit :

      Le problème, c’est qu’à PSL, si un bout du train est en dehors du quai, il est probable que le conducteur ne puisse pas voir les signaux pour sortir de la gare. Par contre il y a bien moins de places assises dans une NAT qu’une Z6400, il y aura donc plus de passagers debout…

  19. challenger_fr dit :

    il faut visionner cette vidéo tournée en 2009 : “St-Lazare, terminus des oubliés ?”
    => Franchement c’est très instructif, même 4 ans après c’est la situation en pire
    Disponible sur le site http://www.paris-gisors.com/ directement en page d’accueil…
    Documentaire de 52? écrit par Samuel Luret et Benoît Hopquin, réalisé par Benoît Grimont et produit par Morgane Production avec la participation de France Télévisions. 2010.
    Janvier 2009, Saint-Lazare, deuxième gare d’Europe, traversait une de ses plus graves crises. Un conflit social d’une envergure inégalée jetait des dizaines de milliers d’usagers dans le désarroi et la colère, et conduisait à la paralysie, puis à la fermeture de la gare – une première dans l’histoire de la SNCF. Il y a un an, Saint-Lazare craquait. Avaries du matériel, retards à répétition, incivilités, violences, grèves, poussaient à bout les usagers, mais aussi ceux qui y travaillaient. Un an après, qu’en est-il ? Comment continue de fonctionner ce lieu hors norme où chaque jour, 1 500 trains, un toutes les 28 secondes, déversent sur ses quais près d’un demi-million de voyageurs ? Quelles leçons ont été tirées ? Quelles sont les perspectives d’avenir de ce ” terminus des mécontents ” à l’heure de la dérégulation du transport ferroviaire et du démantèlement des services publics ? Ce film propose une immersion de plusieurs semaines aux côtés des cheminots et des usagers de Saint-Lazare.
    Qu’en est-il plus de 4 ans après …

    • Bonjour challenger_fr, je ne nie pas les difficultés que la ligne a pu rencontrer à la période où ce documentaire a été filmé ou encore les perturbations de ces derniers mois, mais la situation a évolué depuis cette vidéo, très critique sur le réseau de Paris Saint-Lazare. Depuis quelques mois de gros chantiers de modernisation des voies ont commencé et sont programmés pour les années à venir. Ils doivent à terme permettre de diminuer les causes d’incidents liés aux infrastructures et ainsi améliorer la ponctualité voyageurs. Quant à la gare de Paris Saint-Lazare, elle a été rénovée et de nouveaux écrans d’informations ont été installés tout au long de la plateforme. On peut aussi souligner les investissements effectués pour la mise en place de nouveaux équipements de sonorisation en gares suite au projet du poste d’information voyageurs centralisé à Asnières sur Seine pour toutes les gares de la ligne.

    • Raúl dit :

      Bonjour, M. Langé,

      Il y a une chose qui m’interpelle par rapport au Francilien et les travaux des dernières années en gare Saint-Lazare.

      Sachant que les trains sont commandés avec des années et que l’on connaissait leurs dimensions d’avance et que la gare a été en travaux pendant beaucoup de temps (notamment pour faire un centre commercial et améliorer les échanges de transport)…. l’option de faire de travaux pour récupérer deux ou trois mètres de la zone d’attente devant les quais n’était pas envisagé pour avoir de la place pour faire rentrer les Franciliens dans leur quais ?

    • Adrien dit :

      Bonjour M. Langé,

      Certes la gare en soit a été modernisée (ce qui n’était pas du luxe) et c’est très appréciable.

      Mais comme le fait remarquer Raúl, rien n’a à priori été fait au niveau des quais.
      Et en plus d’être un peu « courts », ils sont devenus trop « étroits » avec l’évolution du trafic.
      Leur « étroitesse » pose des problèmes de fluidité mais surtout de sécurité en cas de fortes affluences (et parfois pire encore en cas de perturbations).

      Donc existe-t-il un projet (ou une réflexion) de « modernisation » à ce sujet ?

    • freshPasser au statut dit :

      Le problème c’est qu’on ne peut pas rallonger les voies vers la plate forme. Si on le faisait, il faudrait avoir de nouveaux butoirs aux normes(comme ceux de Poissy sur le RER A) et qui prennent donc beaucoup plus de places que les anciens….

    • Raúl dit :

      Bonjour fresh,

      Peux tu développer un peu plus sur ce sujet des boutoirs ?
      Peut-être c’est plus compliqué que ce que j’imagine, mais…

      Si on rallonge les voies, on est obligé de changer les boutoirs parce qu’il ne seraient pas aux normes, donc ça veut dire que l’on a actuellement des boutoirs qui ne sont pas aux normes et qui n’ont pas été changés depuis des années ?

      Ou si les boutoirs actuels sont aux normes, mais en rallongent la voie ils devient hors normes, ce quoi qui les fait ne plus être aux normes ?

    • EPPasser en mode normal dit :

      Toute norme évolue. Dans ce cas, plusieurs options sont possibles.
      1. La norme est impérative et toute installation existante doit être modifiée (cf ascenceurs).
      2. La norme ne concerne que les installations neuves ou les rénovations lourdes (cf électricité. Il n’est pas nécessaire de refaire une installation électrique à chaque évolution).

      Pour les heurtoirs, cela ne semble concerner que les nouvelles installations. De plus, à PSL, il y a des piliers supportant la verrière de la plate-forme transversale qui se trouvent dans l’axe des voies.

      Sauf à refaire toute la gare, il ne semble donc pas possible d’allonger les quais (en dehors de ceux des grandes lignes). Pour ce qui est d’élargir les quais, cela nécessiterait de supprimer des voies. Cette gare en au milieu d’un tissu urbain où il n’y a plus de place.

  20. BPasser au statut dit :

    J’aimerais avoir une réponse à ma question concernant les suppressions de train en heure de pointe (voir ma demande du 12 avril)….
    Le pb est à nouveau survenu aujourd’hui : à La Défense, le train de 9h08 vers Versailles a été subitement annulé sans aucune explication. Les agents SNCF (très aimables au demeurant !) à qui je me suis adressés ont été eux même surpris. Après s’être renseignés, ils m’ont indiqué que le conducteur ne s’était pas présenté !!!

    • bob dit :

      Retour à la normale: ça veut dire des suppressions de trains, comme d’habitude…
      Sinon, quoi de neuf???

  21. BPasser au statut dit :

    Je me permets de revenir sur ces suppressions régulières… Merci à M.Langé d’avoir apporté une réponse, mais une réponse qui reste partielle… car je le répète, parfois, nous n’avons aucune explication sur la raison des suppressions. S’il s’avère, comme cela m’est arrivé hier, que la suppression non expliquée soit due à l’absence du conducteur, c’est un peu inquiétant !

    • stephadc dit :

      En fait , lorsque le conducteur n’est pas présent , c’est tres souvent qu’il est bloqué sur une autre mission (train).
      Le conducteur de réserve peut palier à l’absence d’un collègue mais pas de plusieurs.

    • BNC dit :

      stephadc,
      C’est quoi pour toi la définition du mot « absent » ? de l’absentéisme au travail ?
      Pour ma part, jusque là, un conducteur (ou autre) absent, c’est il ne s’est pas présenté au travail. Mais peut être faudrait-il comprendre autre chose ?
      Si dans votre jargon « absent » veut dire « bloqué sur une autre mission » : Pourquoi les agents de gare ne disent pas « bloqué sur une autre mission » ? C’est par économie de mots ? Trop de personnes à renseigner ?

      P.S : Toujours pas d’infos sur les résultats des négociations avec les syndicats au sujet de la grève de la semaine dernière, qui selon les syndicats a été arrêtée Mercredi, mais que la direction aurait délibérément prolongé jusqu’à Jeudi ?
      P.S : Tu penses quoi de la thèse du complot évoquée par SUD, selon laquelle la direction aurait été de mèche pour provoquer la grève, parc’que de toutes façons, ils n’arrivaient plus à faire circuler les trains ? (et qu’ils voulaient se donner du temps, empôcher l’argent et faire de la maintenance sur trains ?)

    • BPasser au statut dit :

      Merci pour cette réponse , qui me laisse toutefois un peu perplexe…. Cela signifie donc que plusieurs fois par semaine (et encore ce matin), 15 mn avant le départ du train, on s’aperçoit que le conducteur est sur une autre mission ? et dans ce cas, pourquoi n’a t on jamais aucune explication (contrairement aux autres suppressions où l’on nous explique par exemple qu’il y a un rail cassé, un incident technique ou autre)? ??La SNCF n’ose pas donner la vraie raison ?

  22. hikkiPasser au statut dit :

    Je viens de recevoir la reponse du Transilien suite à mes reclamations :

    « Bonjour Madame _____,

    Vous souhaitez obtenir un dédommagement suite aux incidents quotidiens rencontrés sur la ligne L depuis plusieurs mois.

    Je vous renouvelle mes regrets liés à ces situations et transmets immédiatement votre témoignage à la Direction de la ligne L afin qu’elle en prenne connaissance.

    Toutefois, je ne peux que réitérer les propos de ma collègue. A savoir que l’activité SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée.

    Cette orientation s’appuie notamment sur le fait que le nombre élevé de circulations (plus de 6000 trains par jour) sur les lignes de Transilien permet aux Franciliens de réaliser leurs déplacements même si des retards et des suppressions de trains, inhérents aux contraintes de l’exploitation en zone dense, peuvent être déplorés.

    Je me tiens à votre disposition pour toute autre demande relative au réseau Transilien et vous souhaite une bonne journée. »

    = comme d’hab..

    • moPasser au statut dit :

      J’ai reçu moi aussi une réponse du service client transilien, qui m’explique très urbainement toutes les multiples causes de dysfonctionnements existantes (peut-être à rajouter dans le post technique qui va être créé ? 🙂 ).

      Je vous copie-colle sa longue réponse si dessous.

      Bon, je me doute bien qu’il peut y avoir multiples causes d’incidents… et je peux comprendre que l’on y soit confronté régulièrement… or ce que je dénonce c’est la multiplication de ces divers incidents depuis semptembre 2012 ; encore une fois : sur une ligne qui fonctionnait très bien jusqu’ici et qui n’a pas vu d’augmentation du nombre de trains/jour…
      Donc l’explication n’est pas mathématique… à moins que ce ne soit la loi des séries depuis 8 mois…

      Bonjour Madame,

      J’ai reçu votre message qui fait suite à la réponse qui vous a été apportée par notre service.
      Je comprends bien vos remarques à ce sujet.
      Vos attentes en terme de ponctualité et de régularité des trains sont légitimes.
      Je tiens à apporter pourtant quelques clarifications sur les explications apportées, et répondre à quelques unes de vos remarques.
      Tout d’abord, il faut savoir que les incidents qui surviennent sur les lignes ne peuvent pas être anticipés.
      Par exemple, il est impossible de prévoir d’un accident de personne, un colis suspect, un acte de malveillance, et même les conséquences d’un phénomène plus ou moins prévisible comme des conditions météorologiques peuvent être multiples et inattendues.
      De la même manière, les autres types d’incidents surviennent et leurs conséquences peuvent être amplifiée si la circulation sur la ligne est dense.
      Mais des conséquences sur les trajets sont inévitables.
      Le centre opérationnel doit réguler les trains en urgence, et faire en sorte de limiter au mieux l’impact d’un incident sur la circulation.
      Il transmets alors les informations et directives aux différents agents sur le terrain, conducteur, et au points d’informations voyageurs qui diffusent l’information en gare et gèrent les affichages.
      Il est donc en effet possible qu’une suppression soit indiquée au dernier moment, voire arrive parfois trop tardivement si le centre opérationnel doit gérer une situation très complexe.
      Quoiqu’il en soit, il est toujours fait en sorte d’informer au mieux, c’est à dire rapidement et de manière fiable, les voyageurs.
      Si il s’agit de procéder à une suppression, c’est soit qu’aucune autre solution n’est possible, soit que seule cette solution est valable pour fluidifier le trafic et débloquer une ligne, donc faire en sorte de limiter dans le temps et pour le plus de voyageurs possibles l’impact d’un incident.
      Lorsque le centre opérationnel est contraint à une suppression, les choix ne sont pas opérés au hasard mais planifiés au mieux dans l’urgence d’une situation. Il est cependant bien sûr difficile (sinon impossible) de comprendre les choix effectués sans une vision globale du trafic au moment ou un incident survient.
      Par exemple, il va être plus facile et judicieux de supprimer un train précis aux heures de pointes qui permettra faire mieux circuler d’autres trains, si d’autres trains peuvent bien sûr desservir les destinations prévues dans un intervalle de temps assez court.
      Bien sûr pour faire face à ces difficultés de circulation et aux incidents qui surviennent, SNCF Transilien multiplie les travaux de rénovation sur les voies, les équipes sont mobilisées pour la maintenance régulière des rames, et des projets d’ampleur sont mis en place avec la concertation du STIF.
      Ainsi il est prévu en effet la création du tramway T6, mais aussi le prolongement de la ligne E vers l’ouest du réseau (projet EOLE) pour soulager une partie des lignes à l’ouest de Paris, surchargée par des flux voyageurs toujours plus importants d’année en année.
      Soyez assurée de notre volonté d’apporter aux voyageurs un service de qualité, malgré les différentes contraintes matérielles et logistiques inhérentes à l’exploitation du réseau, et que des actions sont toujours menées afin d’améliorer les conditions de circulation des trains sur les lignes.
      SNCF Transilien et la direction de la ligne L s’efforcent quotidiennement de faire face aux aléas opérationnels afin de minimiser l’impact des perturbations sur les voyageurs.
      Je reste à votre disposition pour toute demande relative au réseau Transilien.
      Sincères salutations,

  23. hikkiPasser au statut dit :

    PS: je précise je n’ai reçu aucune réponse du STIF pour le moment juste un accusé de réception ….

  24. moPasser au statut dit :

    M. Langé,

    Pouvez-vous nous re-préciser les conditions de délivrance de billets de retard ?
    En effet, suite à la suppression du train de 18h14 à St Cloud à destination de Versailles, l’agent au guichet a refusé de me délivrer un bulletin de retard en se référant au règlement.

    Les raisons étaient multiples..
    la 1ère : on ne le délivre qu’en gare d’arrivée
    La 2e : on peut le télécharger dès le lendemain sur le site de transilien
    La 3e : si ce n’est pas pour l’employeur, on n’en délivre pas…
    Puis comme je lui demandais à voir le règlement, il a carrément fermé son rideau, ne laissant plus aucun guichet ouvert !

    Bref, beaucoup de mauvaise foi qui me font sortir de mes gonds…

    On est mercredi, j’ai effectué 5 trajets sur cette ligne et c’est le 2e problème que je rencontre ! Je sature !
    j’ai récupéré mon enfant en larmes à la crèche qui avait vu tous ses petits copains partir et pas lui…

    Donc, je recherche le fameux règlement s’appliquant à la délivrance de bulletins de retard et ne le trouve pas…

    J’espère que vous comprenez qu’il n’y a pas que les employeurs qui ont besoin de savoir qu’on ne se moque pas d’eux grâce aux bulletins de retard, mais aussi les personnes qui s’occupent de nos enfants car les retards en crèche sont payants !

    • Bonjour mo, je suis d’accord avec vous, les bulletins de retard ne sont pas seulement utiles pour les employeurs, mais nous délivrons les bulletins à la gare d’arrivée pour être plus précis sur le retard du train. En effet, un train peut partir avec un retard de 10 minutes et en avoir 15 à l’arrivée, ou être finalement terminus dans une autre gare. Ici, le train direction Versailles de 18h14 a été terminus en gare de Saint-Cloud et le suivant est arrivé 7 minutes après. Les bulletins de retard sont effectivement accessibles pour les trains allant vers Paris le matin en heures de pointe sur le site Transilien.

    • moPasser au statut dit :

      Merci Monsieur Langé de votre réponse…

      Votre situation n’est pas simple :
      il est vrai que via ce blog nous venons ici majoritairement pour râler sur la circulation de nos trains… pourtant comme peuvent le dire d’autres internautes, cette ligne L quand elle fonctionne, est un réél bonheur : petites gares, voyageurs disciplinés, trajet en extérieur… nous mettent à 30′ du centre de Paris.
      Malheureusement, au risque de me répéter, les dysfonctionnements se multipliant les causes en sont diverses mais le résultat lui est toujours le même : le retard !! grand ou petit, il reste un retard !
      Et depuis septembre j’ai aussi noté l’accroissement de mouvement d’humeur de la part de voyageurs, mais surtout des agents !
      Je ne trouve pas admissible de voir un agent répliquer n’importe quoi sur les billets de retard pour se débarrasser d’une cliente excédée. Car il n’existe pas de règlement autre que celui de délivrer le bulletin en gare d’arrivée. (laissé à la bonne appréciation de l’agent présent au guichet).
      Alors pourquoi le site transilien n’étend pas la possibilité de délivrance de bulletins de retard sur son site à tous les trains de la journée quelque soit leurs destinations ?

      Personnellement j’ai hâte que mon enfant entre en maternelle, ce qui va me rapprocher de la ligne C, certes bruyante avec ses hordes de touristes, certes passant par le tunnel de Meudon… mais circulant avec bien moins de problèmes que la L ! pourtant sur la C aussi il y a des travaux : tous les ans, tous les étés depuis 15 ans au moins !

      Néanmoins, encore merci M. Langé d’être présent sur ce blog, vous permettez l’accès à un interlocuteur plutôt que de ruminer notre énervement sur le quai.
      Mo

    • Bonjour mo, merci. Concernant votre remarque sur les bulletins de retard accessibles via le site Transilien, pour le moment l’outil utilisé ne permet pas d’en reprendre plus, mais ce sujet fait bien partie des réflexions en cours.

Les commentaires sont fermés.