Gratuité des transports franciliens le vendredi 16 décembre 2016

Nouvel épisode pollution : sur demande du STIF, les transports en commun sont gratuits le vendredi 16 décembre sur l’ensemble du réseau d’Ile-de-France.

[ASTREINTE BLOG]

Partager sur :

23 commentaires pour “Gratuité des transports franciliens le vendredi 16 décembre 2016”

  1. Daniel PEIXOTO dit :

    Gratuits? Pas pour tout le monde visiblement.
    Le STIF a demandé mais nous continuons tous à payer notre passe NAVIGO 2.40 Euros quotidiennement.
    Aujourd hui il s agit du 5ème jour que nous payons tous, alors que nous passons les portiques.
    Comprenez bien qu en ses temps ci, en plus du service déplorable du RER A en début de mois, des impacts sur la ligne L pour ma part, il parait honorable, même si cela est contractuel, que le STIF fasse un effort commercial pour tous les usagers à hauteur des jours de gratuité.
    Travaillant dans le secteur des services, c est ce que je fais au quotidien pour mes clients.
    Bon courage aux usagers.
    Bonne journée.

    • EP dit :

      Attention, tout le monde parle de gratuité là où il convient de dire « libre accès au réseau ». Si le résultat est le même, il y a une différence économique notamment pour les abonnés.

    • gg92 dit :

      Non c’est bien spécifié gratuité, aussi bien SNCF que RATP, y compris dans les annonces sonores, sur écrans… alors si l’on veut se lancer dans une procédure pourquoi pas, mais individuellement ça ne représente que (73€/30)*5 = 12,16 € à aujourd’hui, mais groupés soit 4 000 000 * 12.76 = 48 640 000 ça fait mal au C… pardon au STIF.
      Je ne crois pas qu’il soit près à faire l’effort.

    • Paulo Aquino dit :

      (adaptation d’un message publié sur le blog N/U)

      alors pour résumer, il y a:

      https://www.iledefrance.fr/fil-presidence/pic-pollution-reconduction-circulation-alternee-transports-gratuits

      qui indique la “gratuité des transports en commun sur tout le réseau » ce qui est FAUX.

      car on peut lire clairement sur le site du STIF à cette adresse:

      http://www.stif.org/transports-aujourd-hui/tarification-francilienne/les-titres-et-leurs-conditions-d/les-titres-speciaux/article/la-gratuite.html

      le texte précis suivant:

      “Autres cas de gratuité

      Les enfants de moins de 4 ans voyagent gratuitement sur l’ensemble des réseaux.

      En cas de pic de pollution exceptionnel déclaré par le préfet de police, l’accès aux réseaux OPTILE, RATP, Transilien SNCF est libre.”

      ce qui n’est pas la même chose.

      L’erreur est donc liée à la formulation utilisée par le STIF lui-même et par l’ensemble de la profession journalistique française. Je viens encore d’entendre, à 08h34 sur iTélé, Aïda Touirhi annoncer que « les transports en commun sont gratuits ». Nooon chère Madame, non…

      une formulation correcte serait:

      “l’accès au réseaux de transports régionaux (en précisant éventuellement OPTILE, SNCF et RATP) est libre pendant toute la journée de service » et d’ajouter « cette mesure s’applique à toutes les GARES des lignes Transiliennes relevant de la tarification Île-de-france”

      Ce qui est très intéressant, car comme nombre d’intervenants l’ont fait remarquer sur d’autres blogs, le texte édicté par le STIF ne parle ni de gare, ni de lignes, mais de réseau.

      Et pose le problème très concret des 24 gares des lignes Transiliennes situées Hors-Île-de-France (Gisors étant, par exemple, « terminus hors île-de-France d’une ligne Transilien, et j’ai là une belle photo où on peut bien sur voir la signalétique « Gisors – Transilien SNCF »)

      A cela, on pourrait ajouter les 5 gares de la ligne D.

      donc selon la directive du STIF lui-même, de Précy-sur-Oise (ligne H) à Chaumont-en-Vexin (ligne J) en passant par Dordives (ligne R), Nanteuil-le-Haudouin (ligne K) et pourquoi pas Dreux (ligne N, mais si, regardez le plan !

      https://www.transilien.com/sites/default/files/atoms/files/plan_idf_sncf_v2016-01_1.pdf)

      l’accès au réseau Transilien devrait être libre.

      le STIF décisionnaire (et pourquoi pas la Région, mais quand même à priori mois pointue sur la terminologie exacte) s’emmêlerait-il un peu les crayons ?

  2. Usager 75-95 dit :

    J’ai comme l’impression que l’on aurait dû ne pas prendre d’abonnement ce mois !!! Car bien drôle d’impression de payer un Navigo mais de voir les tourniquets ouverts !!

    Bref, en cette période de fêtes nous sommes bien les dindons de la farce !!!

  3. Marmotte dit :

    Comme toujours, les gens qui prennent les transports au quotidien (et donc qui participent à la lutte contre la pollution chaque jour de l’annee) se retrouvent à payer plein pot. Nous, qui subissons chaque jour les aléas du trafic, sommes aujourd’hui soumis à la double peine. Une remise sur le pass navigo serait bienvenue, surtout en cette fin d’année. Un peu comme une manière de nous montrer que vous entendez vraiment ce qu’on vous dit sur ce blog…

    • Jennifer dit :

      Malheureusement Marmotte, cela dépasse mes compétences sur ce blog. En revanche, c’est un point que j’ai déjà remonté pour les jours précédents et qui sera de nouveau remonté au vu de vos nombreux commentaires sur ce sujet.

  4. gg92 dit :

    Bel affrontement Gauche/ Droite, Mairie / Région, Hidalgo / Pécresse, bref aujourd’hui vents NO soutenus, pas de pollution visible et ressentie CHERCHEZ L’ERREUR.
    Sénior Météo, ta grenouille est malade comme disait la chanson, à moins que ça ne soit nos politiciennes mais pour elles tout va bien ….
    Bon Week End et Bonnes Vacances.

  5. phn60 dit :

    Pollution ou pas, il ya des usagers pour qui les transports sont gratuits en permanence, je m’explique: hier (15 décembre), air pur peu de pollution donc transports payants, à PSL je prends le train de 7h29 direction Saint Nom la Bretèche, une équipe de contrôleurs monte à bord. Mon voisin, qui n’a pas de titre de transport ni de papiers d’identité présente au contrôleur une feuille format A4 intitulée « attestation d’assurance » sur laquelle figure UN nom et UNE adresse, ce seul document a permis au contrôleur de rédiger son PV; il n’avait aucun moyen de vérifier l’authenticité de cette attestation qui pouvait être fabriquée de toutes pièces; cet usager, natif de Turquie selon ses dires à pu se rendre sans autre forme de procès à sa destination de Marly le Roi. Je pense que le STIF peut dès à présent clore le dossier de ce PV qui ne sera sans doute jamais réglé….
    Il me semblait pourtant que la chasse aux fraudeurs était ouverte.

    • gg92 dit :

      D’où l’intérêt de faire de la présence aux CABs ou d’empêcher l’accès aux trains, métros, Bus.., Mais là nous touchons l’évidence alors qu’employer 10 personnes (Contrôleurs + sécurité + le Chef) à se balader dans un train pour verbaliser un gugusse avec des faux papiers, syndicalement parlant c’est très intéressant. Malheureusement ce n’est pas spécifique à la SNCF, je vois ce type de contrôle tous les jours à CDG / M2, où le mec déchire hilare le beau papier bleu que l’agent vient de se faire CH… à rédiger.

  6. Tomaya dit :

    Personnellement, même si cela fait visiblement plusieurs qu’elle y est déjà, je souhaite de bonnes vacances à Jennifer!

    • Jennifer dit :

      Je n’y suis pas Tomaya, je prépare les derniers billets et programme des tweets… Bonnes vacances à vous et surtout bonnes fêtes de fin d’année !

    • La Chavilloise dit :

      Jennifer, votre message ressemble à celui de quelqu’un qui s’apprête à être en vacances…
      Que l’année qui s’achève pour permettre de vous engager à plus de vérité auprès de vos blogueurs et un peu moins de discours sncfiens.Courage, vous devriez y arriver avec un peu de bonne volonté.
      Bonnes fêtes à vous.

  7. Hélène Bécon dit :

    Je viens d’apprendre que la circulation alternée sera reconduite demain samedi 17. Donc les transports gratuits. Alors nous aurons:
    Circulation alternée + transports gratuits + départs en vacances + affluence dans les magasins pour Noël = beaucoup plus de monde dans les trains.
    Je pense donc que nous aurons un service renforcé (plus de trains, trains longs…)
    Euh…pardon, je crois que je rêve là….

    • Jennifer dit :

      Bonjour Hélène de Bécon, je viens de l’apprendre à l’instant également, mes collègues de l’astreinte le préparent en ce moment même.

  8. Sandrine78 dit :

    Bonsoir,
    Que se passe t-il encore ce soir??? Il est 18h28 et le train de 18h23 est retardé à destination de VRD….
    Et après tout va bien…..
    Bref bref bref…
    Bon WE à tous…

  9. Fabrice 95 dit :

    Ce matin entre 7h et 7h30 en gare de Neuville il n’y avait qu un train sur deux en direction de st lazare. Pourriez-vous relayer l information auprès des agents que la circulation alternée ne concerne que les véhicules à moteur et que meme si le numéro du train est impair il peut circuler. Cela montre tout l’ intérêt que porte la sncf à l’ effort commun pour réduire la pollution et pour agir concrètement sur le terrain auprès des usagers
    Pour info sur les affichages en gare les train ne sont plus supprimés c est le temps d attente qui augmente sur l ecran
    Bon we a tous

  10. Blabla dit :

    A partir de 2017 pour ma part, je tiendrai un journal des retards, suppressions, grèves et autres incommodités sncf.
    Marre de payer régulièrement alors que je suis régulièrement entravée dans ma ponctualité professionelle, qui ne fonctionne pas sur le même référentiel que celle du Stif. Le prélèvement est bien régulier, non ?…
    Je note toutefois que vous remontez nos réclamations Jennifer. Sans me faire grande illusion je vous en remercie néanmoins.

  11. Hélène Bécon dit :

    Paulo, je suis ravie, car vous abordez un domaine de sémantique, ce qui est bien plus dans mes cordes que la circulation des trains.
    Vous semblez opposer « libre » et « gratuit » ce qui pourrait se justifier dans d’autres cas mais pas ici. En effet, demandez vous en quoi l’accès aux transports n’est pas libre hors ces périodes spéciales. Il ne l’est pas parce que pour y accéder, il faut s’acquitter d’un droit, d’un paiement sous une forme ou une autre (abonnement, billet). Il n’y a ,à ma connaissance, aucune autre condition restrictive, telle que l’age, le sexe, l’origine ou je ne sais quoi. Donc, quand l’accès devient libre, c’est que l’obligation de paiement est abolie . Or comment appelez-vous un bien ou un service dont on peut disposer sans payer: C’est gratuit ! Dans ce cas, à mon sens, c’est synonyme.
    N’accusez pas seulement le profession journalistique (non, je ne suis pas journaliste) mais tous les prestataires, STIF, SNCF,RATP: partous samedi j’ai entendu des annonces « aujourd’hui les transports sont GRATUITS. »
    J’ai même vu dans un bus un autocollant apposé sur les valideurs : « ne validez pas votre billet, aujourd’hui c’est gratuit » ….

    Tiens, d’ailleurs, comment ferait-on la nuance en anglais, puisque « free » signifie aussi bien libre que gratuit !

    Pour ce qui est du distinguo entre « gares » et « réseau », je plaide l’incompétence.

    Bon, c’était juste une remarque comme ça, en passant, ce n’est pas très important.

  12. Hélène Bécon dit :

    Pardon pour le « partous », il m’a échappé à la relecture avant envoi. J’ai honte!

    • Paulo Aquino dit :

      Bonjour Hélène

      Tout d’abord, s’il m’arrive de citer les journalistes en tant qu’entité généralement très mal informée, ce n’est que dans la chaîne d’information dont l’origine se situe dans les textes du décisionnaire, à savoir le STIF, et surtout en tant qu’entité de diffusion massive, quel que soit le mode utilisé (presse écrite, médias divers…)

      La sémantique nous permet parfois d’analyser non pas la signification réelle des mots mais celle, disons « calculée », de la différenciation entre deux termes ou expressions synonymes (ou considérés comme tels) dans leur signification dans l’absolu donc… MAIS surtout de comprendre pourquoi on utilise l’un ou l’autre.

      « accès libre » signifie que la validation d’un titre de transport n’est pas nécessaire.
      dans l’absolu, bien sur, cela DEVRAIT se traduire par la « gratuité » (devrait se traduire = avoir pour conséquence, et non pas seulement « signifier »).

      Or avec une forte majorité de voyageurs titulaires d’un abonnement, dans la réalité, ce n’est pas le cas, puisque dans les faits certains paient cette journée « de facto ».

      En anglais, ce serait « access free » (ou le contraire, j’ai déjà vu les deux), ce qui ne changerait rien à l’analyse du problème.

      Car tout part de la différence entre « gares » et « réseau ».
      Une gare a une localisation précise: elle peut être située en Île-de-France ou non.
      Un réseau est quant à lui un ensemble de lignes désigné par une appellation (Transilien, Optile, RATP, …)

      Et le site du STIF ne parle pas d’ « accès libre dans toutes les gares du réseau Île-de-France » , mais indique bien « l’accès au réseau Transilien SNCF est libre »
      Du coup, un simple coup d’oeil sur ce plan
      https://www.transilien.com/sites/default/files/atoms/files/plan_idf_sncf_v2016-01_1.pdf
      implique en théorie – mais sans équivoque – que les voyageurs au départ de Vernon (Vernon-Giverny pour être exact, j’y suis passé il y a quelques jours) et ceux de Gisors, bien que se trouvant dans une gare située dans le département de l’Eure, et bien que relevant de la tarification hors Île-de-France, n’en sont pas moins utilisateurs du Transilien J.

      Donc si « l’accès au réseau Transilien est libre », je peux emprunter le train dans une quelconque des gares concernées facilement repérables sur le plan (et il y en a près d’une trentaine mine de rien, sachant que plus la gare est éloignée de Paris, plus la probabilité que le train soit le moyen de transport exclusif pour s’y rendre – où s’en rapprocher – est grande)

      La sémantique a par ailleurs très souvent comme conséquence – en particulier en ce qui concerne la SNCF – une interprétation à priori sincère en termes de simplification (en clair: « pour la compréhension de la clientèle » et aussi par le client lui-même, par une interprétation « personnelle ») mais qui prête parfois à confusion.

      Et nombre d’interprétations ou parfois de « traduction » d’une expression réglementaire ont pour conséquence une information que le client pense plus simple… mais qui peut l’induire en erreur:
      la tarification des « petits animaux dans un contenant » et celle des enfants de moins de 12 ans, le tout sur le réseau principal, en sont deux exemples flagrants.

      Et les « TGV verts » du début des années 90 en sont un troisième, qui fut l’occasion de confirmer que l’extrapolation clientèle est une composante récurrente de la relation clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *