MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur le concours ensemble au quotidien

7
Publié le 15/02/2013

Affiche_concours2012_BDDe novembre à décembre un concours était organisé sur la ligne, de Bécon les Bruyères à Versailles Rive Droite, Noisy le Roi et Saint-Germain en Laye Grande Ceinture. Le but était de nous raconter une situation vécue en gare qui vous aurait particulièrement touché par l’aide, le conseil ou l’orientation d’un agent. Depuis, le jury s’est réunit pour désigner les gagnants et la cérémonie de remise de prix s’est déroulée fin janvier.

Je tiens à remercier tous les participants, clients et agents qui nous ont par leur témoignage fait partager des exemples de bons moments en gare malgré les difficultés que connaît actuellement le trafic de la ligne. Au total 5 personnes ont gagné un coffret cadeau, soit 2 clients et 3 agents. Le 1er prix client remporte également un voyage en cabine de conduite.

Toutes les belles histoires ont été particulièrement difficiles à départager. Elles méritaient toutes de gagner, mais il a fallu faire un choix. Voici ci-dessous les deux témoignages qui ont remporté le 1er prix. Vous reconnaîtrez celui d’une internaute du blog, que je remercie une nouvelle fois de sa participation. Le deuxième est celui de Mohamed, un agent de la ligne.

 

1er prix client : le voyage du portable

« Je voudrais rendre hommage à Nathalie guichetière au Val d’Or qui le 27 septembre dernier m’a tirée d’un bien mauvais pas. Ce matin là, la journée a mal commencé pour ma fille : son portable a glissé de sa poche lors de son changement à Saint-Cloud pour Versailles Rive Droite. Elle m’appelle de Saint-Cloud à 7h45 du portable d’une copine pour me le dire. Je me suis rendue au guichet et ai été reçue par Nathalie qui a décroché immédiatement son téléphone pour appeler ses collègues de Saint-Nom-la-Bretèche mais le train n’était pas encore arrivé là-bas. Elle a pris mes coordonnées et a promis de me rappeler. Après plusieurs tentatives, un homme a fini par décrocher au portable de ma fille. Il l’avait ramassé et comptait le déposer en gare de Bougival. Nathalie a faxé à toutes les gares intermédiaires ma recherche de portable car rien n’avait été trouvé à Saint-Nom-la-Bretèche. Elle m’a rappelé en début d’après-midi pour m’indiquer qu’elle avait gentiment fait rapatrier de Bougival au Val d’Or mon portable pour m’éviter des soucis. J’ai récupéré le portable le soir même. Je lui ai acheté un bouquet de fleurs en remerciement. J’ai vraiment apprécié sa gentillesse et sa disponibilité. Merci encore à elle. »

 
1er prix agent : une touriste japonaise perdue à Saint-Nom la Bretèche

« Un soir, une cliente est descendue du train et s’est dirigée vers moi avec un air complètement désorienté. C’était une touriste asiatique perdue. Elle ne parlait pas un mot de français ni d’anglais. J’ai pris une feuille de papier afin de pouvoir échanger avec elle. J’ai dessiné une maison pour qu’elle me donne son lieu de résidence, elle m’a dessiné une mappemonde pour me faire comprendre qu’elle venait du Japon. Elle contacta par téléphone un ami japonais puis me le passa mais il ne parlait ni anglais ni français. L’heure du dernier train en direction de Paris approchait. Il me fallait réagir vite ou elle risquait de rester bloquée à Saint-Nom-la-Bretèche. J’ai d’abord pensé appeler la police, mais elle allait probablement être effrayée. J’ai alors pris mon portable et lancé une recherche dans les pages jaunes pour trouver un restaurant japonais. Au bout de plusieurs appels, j’ai compris que la majorité des restaurants japonais étaient tenus pas des Chinois. Ne perdant pas espoir, je persistais à appeler des restaurants japonais en me présentant comme un agent en gare qui avait besoin d’une personne parlant japonais et français. Je finis par trouver. J’ai expliqué à la restauratrice ma situation et l’ai informé qu’il fallait absolument qu’elle lui dise de prendre le dernier train pour Paris. Après une longue conversation entre elles, la Japonaise me rendit le téléphone. La restauratrice m’expliqua qu’elles ont pu se comprendre. Elle lui donna son numéro afin qu’elle puisse la rappeler une fois arrivée à Saint-Lazare pour venir la chercher et l’accompagner à son hôtel. Je fus agréablement surpris par la solidarité de cette personne qui, dérangée sur son lieu de travail vers 23h, se propose de se déplacer d’Issy-les-Moulineaux à Saint-Lazare pour une personne qu’elle ne connaît pas. »

7 commentaires pour “Retour sur le concours ensemble au quotidien”

  1. BNC dit :

    Combien de temps de pause un ADC a-t-il entre la conduite de 2 trains ?

    En lisant l’article :
    « J’ai dessiné une maison…elle m’a dessiné une mappemonde »
    « Elle contacta par téléphone un ami japonais puis me le passa  »
    « J’ai alors pris mon portable et lancé une recherche dans les pages jaunes »
     » Au bout de PLUSIEURS appels, j’ai compris… »
    « Ne perdant pas espoir, je persistais à appeler DES restaurants japonais … »
     » Après une LONGUE conversation entre elles… »

    Est-ce que le jury du concours peut nous valider au moins que le train de l’ADC gagnant est arrivé à l’heure à Paris ?

    Je comprends bien que ce récit à sensations ait gagné : C’est un peu à la sauce Hollywood du cheminot qui a sauvé le monde. C’est genre de récits qui plaisent bien aux cheminots. Est-ce que le jury était 100% cheminot ?

  2. BNC dit :

    Est-ce qu’on pourrait avoir des retours sur le nombre d’usagers qui ont participé à ce concours ? Et donc pour le rappeler, ce sont des usagers qui estiment qu’un cheminot a fait quelque chose d’utile en + par rapport à son cadre habituel de travail (autrement dit, ce qui est attendu de lui).

    Pourquoi ne pas avoir publié tous les récits pour lecture par tout le monde ? J’aurais bien voulu lire les autres récits..

    • Bonjour BNC, le concours portait sur une situation vécue en gare où un agent vous aurait aidé ou conseillé. Il s’agit donc plutôt de l’aide d’agents commerciaux Transilien dont une de leur mission principale est justement l’accueil et l’orientation des voyageurs. Faisant partie de ce jury, je peux vous dire qu’il concernait les agents des gares de mon périmètre, et non des agents de conduite. Je sais que ce concours s’est passé dans une situation difficile pour la ligne et je conçois qu’il puisse être critiqué. Il n’a d’ailleurs pas récolté autant de participations que ce que nous aurions espéré. Par contre je tiens tout de même à mettre en avant le travail des agents de la ligne, car ils sont justement là pour répondre à vos questions alors que le contexte peut parfois être difficile.

    • BNC dit :

      Bonjour,
      D’accord, merci pour cette précision Mr Langé : J’avais en effet cru que la cliente asiatique a été voir le conducteur du train qui l’a amenée à Saint-Nom La Bretèche.

  3. Mme dit :

    Moi aussi je suis agacée de voir mes trains supprimes tous les jours!! mais il faut tout de même savoir reconnaître les actions humaines dont font preuve les cheminots parfois!

  4. Raúl dit :

    À faute d’un meilleur endroit pour poster ce commentaire, voilà, je le laisse ici …

    Mardi soir (19/fév), j’ai pris à Saint-Lazare le train de 21h13 à destination de St-Nom-La-Bretèche, le conducteur du train ne maquait pas de confiance pour prendre la parole et nous faire des annonces sonores qui ont réussi à convertir ce voyage qui normalement est monotone dans un voyage très drôle.

    Quelques exemples de ses annonces son les suivants:

    Quand le train s’est arrêté à Bécon-les-Bruyères : « On va avec une minute de retard, et nous sommes en gare de Becon les Bruyères, et… oh, c’est une minute et demi déjà, bon, ne vous inquiétez pas, je rattrape ! »

    Entre Bécon et Courbevoie, quand on a changé de sous station électrique et on est tombé dans les ténèbres : « Vous ne voyez peut-être pas… mais depuis ma cabine je vois La Défense et c’est plutôt jolie »

    Quand le train s’est arrêté à Courbevoie, je suis descendu du train, mais depuis le quai j’ai réussi à écouter le suivant : « Ah, il y a une dame qui court pour rattraper le train, est-ce que je l’attends ? …. oui, on va la attendre … »

    Franchement, ça a été très sympa de sa part, ça a fait un très agréable voyage et à juger par les visages souriants de tout le monde, j’étais pas le seul a avoir cet avis.

Les commentaires sont fermés.