Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Bonjour à tous ! Le blog sera en pause, jusqu'au 22 juillet. Je serais de retour à cette date ! A bientôt. Aurélien

Mardi 19 novembre, perturbations sur la ligne L

Vous en avez déjà beaucoup parlé sur le billet de la ponctualité voyageurs du mois d’octobre, la circulation de la ligne L est difficile. Je partage ces chiffres même si ils ne sont pas évidents à analyser face à vos trajets du quotidien, mais je sais que c’est un indicateur qu’une partie d’entre vous attend. Une chose est sûre: ils ne sont pas bons, et largement insuffisants. Tout le monde est d’accord là-dessus, je vous le confirme.

La ponctualité voyageurs est un indicateur qui se calcule via les retards, de plus de 5min00, des voyageurs de la ligne, 24h/24 et 7jours/7. Les trains supprimés ont un impact puisque le client sera en retard. Les trains en heure de pointe ont plus de voyageurs donc impactent bien sûr les chiffres.

Les lecteurs habitués le savent car je le dis souvent, la ligne est saturée et nos 690 trains* quotidiens démontrent chaque jour que le moindre incident peut perturber l’ensemble de la ligne. Cette semaine est particulièrement dure, d’où ce billet en focus sur la journée de mardi.

 

Mardi 19 novembre, un dysfonctionnement d’aiguille à Asnières a bloqué la circulation de 06h10 à 10h. L’aiguille est un appareil de voie qui permet d’assurer des croisements ou des bifurcations pour que les trains soient orientés sur une voie ou sur une autre. Son bon fonctionnement est nécessaire à la circulation de vos trains. Le plan théorique de la circulation a été impacté pendant 4 heures, ainsi que celui des conducteurs et des rames, gênant la circulation jusqu’à environ midi.

Quelques heures plus tard la circulation de la ligne a continué d’être impactée par un accident grave de voyageur…en période de pointe. Dans cet article vous trouvez des détails sur la gestion d’un tel incident.

18h25 : accident à Courbevoie, appel radio du conducteur, arrêt immédiat des circulations entre Bécon les Bruyères et La Défense

18h40 : arrivée des pompiers et de la police, ainsi que l’équipe mobile de ligne, qui informe et dirige les clients de la gare de Courbevoie

18h50 : un train circule en direction de Paris Saint-Lazare, via un itinéraire de détournement de « La Folie », qui ne permet pas les dessertes des gares de Courbevoie et de La Défense

19h15 : arrivée de la police scientifique pour la constatation de l’accident

18h58 : un train circule depuis Paris Saint-Lazare en passant par La Folie, sans arrêt possible à Courbevoie et à La Défense

20h30 : le service reprend progressivement sur la ligne, avec des retards et suppressions jusqu’à environ 22h30

*[billet modifié le 28/11 à 18h]

47 commentaires pour “Mardi 19 novembre, perturbations sur la ligne L”

  1. Cyril dit :

    Merci pour ce billet de synthèse très clair.

  2. Mathieu_ dit :

    Bonjour,

    Ce matin a été diffusée vers 9h10 en gare de Suresnes une annonce indiquant que le prochain train à destination de la Verrière serait au départ de Saint Cloud, et nous invitant à emprunter le prochain train DEBO pour Saint Cloud afin de prendre le VERI là-bas.
    Or… le prochain train DEBO était supprimé, et le prochain train vers Saint Cloud était le VERI suivant. Est-il possible de vérifier la pertinence des annonces avant de les passer ?

  3. Arnaud C. dit :

    Faire une synthèse, c’est très bien (et à la mode visiblement). Mais je pense que les usagers attendent plus. Venir nous expliquer pourquoi avant hier c’était le « bazar » sur la ligne, OK mais au final – et je ne dois pas être le seul – je m’en fous !
    Ce qui nous intéresse concrètement, c’est ce que la SNCF et la ligne L en particulier compte faire pour éviter que cela ne se reproduise. Je ne parle bien entendu pas du gars qui se jette sous le train, cela la SNCF n’y peut rien. Par contre, que l’information soit aussi problématique (dans les gares, dans les trains, etc), là, nous attendons je pense des réponses concrètes.
    Et quitte à faire une synthèse, pourquoi ne pas venir nous en faire une journalière ? On n’y a droit que quand l’excuse est toute trouvée et dédouane quasiment à chaque fois la SNCF (suicide, neige, feuilles…).
    Plutôt que de nous lister ce qui s’est passé, expliquez-nous plutôt pourquoi… Pourquoi autant de trains sont supprimés, pourquoi autant de trains sont bloqués au centre de maintenance entraînant (comme ce soir) des dysfonctionnements, pourquoi arrive-t’il si souvent des problèmes d’aiguillage sur cette ligne et enfin pourquoi les travaux de nuits entraînent encore très régulièrement des problèmes en n’étant pas « rendus » à temps…

    • alexhxc dit :

      Oui je suis d’accord. Et pourquoi en 2 ans de travaux y a t il toujours plus de problème technique. C’est à se demander si les travaux sont réellement faits sur les voies

    • Aurry dit :

      Bonjour,

      Je suis complètement d’accord avec vous Arnaud.

      Cordialement

    • Vincent dit :

      Il est important de prendre en compte qu’un accident grave de voyageur n’est pas de la faute de la SNCF, qui le subi tout autant que nous. Je pense que c’est quelques chose qui d’imprévisible difficile à gérer.
      A l’inverse, le problème d’aiguille du matin est une carence de la SNCF qui laisse moisir son matériel.

      J’ai aussi entendre dire que la ligne est saturer avec 290 trains. Dans ce cas, pourquoi avez vous mis en place une telle organisation ? Ca fonctionnait bien avant.

      Pourquoi ne pas en supprimer (pas trop non plus) quelques un pour fluidifier le trafic. Je pense aux trains de St Nom de 18h32 et 18h39 à La Défense qui sont le plus souvent vides tous les deux ou au trains de Versailles qui se suivent à quelques minutes d’intervalles. Cela permettrait peut être d’éviter des suppressions et notamment ceux de St Cloud (je pense à celui de 18h47).

    • alb64Passer en mode normal dit :

      De toute façon notre ligne ne justifie en rien d’avoir 2 trains au 1/4h en pointe. D’autres font le double en terme de charge, n’en ont qu’un au 1/4h et arrivent à s’en sortir quand il n’y a pas de problèmes. Mais malheureusement au STIF, ils ne comprennent rien à rien et nous prépare une catastrophe à long terme.

    • Ipionce dit :

      @alb64 : de quelle(s) branche(s) parlez-vous ?

    • alb64Passer en mode normal dit :

      L2 Versailles comme St Nom

    • Ipionce dit :

      On emprunte pas les mêmes trains alors parce que sur la branche Saint Nom le matin, dès que la SNCF supprime un train en heure de pointe, on voyage dans les conditions d’une bétaillère à partir de La Celle Saint Cloud (plus de place assise et on est très compressé à partir de Garches).

    • alb64Passer en mode normal dit :

      Supprimé ? Un peu logique non que quand 2 trains se retrouve dans 1 seul, la charge ne passe plus au bout de X station. N’importe quelle ligne en IDF, le principe est identique.

      Relisez le sens du propos de Vincent puis le mien. On parle de saturation en situation normale qui pousse à suppressions systématique en situation dégradée, pas le contraire…

      Mais je persiste, des lignes (ou portions) qui auraient RÉELLEMENT besoin de 2 trains au 1/4h, il y en a ailleurs.

    • Ipionce dit :

      J’ai relu les 2 posts et comme le dit Vincent (et je suis d’accord), certains trains le soir ne sont pas trop remplis mais l’heure de pointe n’est pas bien faite : elle devrait durer un peu plus longtemps.

      Concernant le post où vous proposez de mettre 1 train au 1/4 d’heure (ce qui reviendrait à réduire l’offre de 50% sur certaines branches donc supprimer 1 train sur 2 puisqu’on a 2 train au 1/4h sur la branche de ST Nom-Marly), si j’ai donné cet exemple c’est bien pour mettre en avant qu’il n’est pas possible de voyager dans des conditions acceptables avec un train au 1/4 d’heure. Si vous cela ne vous dérange pas de payer pour être debout et d’être serré, moi ce n’est pas mon cas.

      Et si certains trains sont souvent vides, c’est surtout à cause de la SNCF qui les supprime régulièrement.

    • alb64Passer en mode normal dit :

      Pendant des années jusqu’en 2011, j’ai réussi (ainsi que d’autres voyageurs) sur la branche Versailles -la plus chargée- à voyager assis au niveau des strapontins avec le 2ème train malgré l’intervalle le plus chargé de la journée (8h00-8h20). Idem avec le 1er train mais hors strapontins et je voyais même régulièrement des voyageurs de St Cloud s’asseoir tranquillement là bas. Preuve donc qu’on peut très bien se débrouiller avec un seul train. Mais pour ça, il faut accepter de devoir faire 100m supplémentaires quand on descend à La Défense et ne pas se « vautrer » inutilement dans les 2 dernières voitures (dans ce cas on assume de voyager debout et serré).

      Ensuite, toujours sur Versailles, entre 8h30 et 9h30, les trains ont une charge +/- similaire à l’intervalle précédent et pourtant il n’y a qu’un train au quart d’heure. Je suppose que c’est la même chose sur St Nom. 2nde preuve qu’un train suffit.

      Le soir, bien évidement un grand nombre de trains est moins rempli, à amplitude égale avec le matin: les salariés finissent aux mêmes intervalles mais ne rentrent pas tous systématiquement à ces intervalles. A 19h/19h30 les trains chargent bien plus à PSL/La Défense qu’à 18h/18h40. 3ème preuve qu’un train est bel et bien suffisant.

      « Si vous cela ne vous dérange pas de payer pour être debout et d’être serré, moi ce n’est pas mon cas »
      Nuance: je paye pour voyager d’un point A à un point B; en aucun cas, je considère qu’une place assise est une garantie obligatoire comme pour le TGV, l’aérien, les cars et j’en passe. Sinon autant déménager hors IDF ou prendre les transports individuels si j’espère voyager assis à 100% de mon temps. Déjà qu’avec un intervalle de 40 secondes sur le M14, j’arrive souvent à être debout sans avoir quitter St Lazare alors sur le réseau banlieue….

    • alb64Passer en mode normal dit :

      Mais paradoxalement avec le T6 en 2015, il va falloir qu’ils trouvent la solution pour faire arrêter les trains de la U d’une part à Sèvres/Chaville et d’autre part l’accélérer entre La Défense et St Cloud (supprimer 1 ou 2 arrêts par exemple) car la L ne pourra pas supporter l’affluence supplémentaire à elle toute seule.

    • Ipionce dit :

      2011 remonte a bien longtemps (à cette époque j’arrivais à voyager pile en face des sorties). Mais depuis il y a beaucoup plus de monde dans les trains et je me suis adapté : je monte dans les 1eres voitures (devant) alors que je descend à la défense.
      A cette époque, il y avait beaucoup moins de problèmes.

      « “Si vous cela ne vous dérange pas de payer pour être debout et d’être serré, moi ce n’est pas mon cas”
      Nuance: je paye pour voyager d’un point A à un point B; en aucun cas, je considère qu’une place assise est une garantie obligatoire comme pour le TGV, l’aérien, les cars et j’en passe. Sinon autant déménager hors IDF ou prendre les transports individuels si j’espère voyager assis à 100% de mon temps. Déjà qu’avec un intervalle de 40 secondes sur le M14, j’arrive souvent à être debout sans avoir quitter St Lazare alors sur le réseau banlieue…. »
      Et serré cela ne vous dérange pas (c’est ce que j’ai écrit) ?

    • alb64Passer en mode normal dit :

      La population entre 2011 et 2013 n’a pas non plus augmenté de manière exponentielle dans la région. Sur ma branche en 2011, les Versaillais à eux seul représentaient au minimum 70% de la charge des directs du matin (dans la période des 2 trains au 1/4h). Aujourd’hui, ça pourrait être quasi identique si évidemment ce n’était pas le foutoir.

      « Et serré cela ne vous dérange pas (c’est ce que j’ai écrit) ? »
      La question est de savoir si j’ai le choix de voyager serré ou assis… La réponse est non: car dans ce pays tout est centralisé dans la seule région IDF. Quand on voit des Rémois, Chartrains ou Tourangeaux qui font l’aller retour pour travailler à Paris, on se dit que quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays;
      car en IDF, il n’y a pas de réseau structurant de type rocade qui puisse épauler efficacement les radiales existantes (cf ma réflexion précédente sur l’intervalle du M14, suffit de voir aussi le M13) ;
      car dans ce pays on n’a pas encore compris que certains métiers ne nécessitent pas d’être présent sur le lieu de travail 35h/sem (le télé travail, c’est une notion concrète ailleurs en Europe mais pas ici). Donc à partir de là, je ne me pose pas la question de savoir si c’est dérangeant ou pas d’être serré.

  4. alexhxc dit :

    Et quid des retards et suppressions de lundi mercredi et jeudi?

    • pahdie dit :

      oui quid des des autres? Je me décide à mettre un mot qui je l’espère trouvera oreille!
      Mon mari a commencé un nouvel emploi l’obligeant à prendre le train de 6h à Courbevoie.
      Un collègue le véhiculant à l’arrivée à Sevres. Or, la semaine passée, 3 matins ce train a été retardé puis finalement annulé!
      Heureusement il a pu prendre sa voiture pour arriver à l’heure. Mais son collègue l’attendait (il n’a pas de portable)
      Peut on imaginer un remboursement d’une partie du navigo??????????????
      Et s’il n’avait pas pu prendre sa voiture, il aurait tout bonnement perdu son travail! Qu’aurait fait la sncf?
      Cela devient vraiment invivable!
      Pour ma part je prends 3 voire 4 fois par jour les transports et cette ligne est un calvaire. Alors même que nous avons (oserai-je le dire?) la CHANCE de pouvoir opter pour se rendre à Paris par St Lazare ou Via la Défense, vous n’êtes pas fichus avec vos beaux écrans (qui doivent coûter une fortune et qui ne fonctionnent pas tout le temps), vous n’êtes pas fichus de nous dire en temps réel qu’un train est supprimé : vous l’annoncez retardé pendant 10 bonnes minutes pour ensuite le supprimer!!!!!!!! et nous,nous ratons la possibilité de prendre le train en sens inverse et d’être à l’heure.
      Franchement qui peut venir 1/2h avant à la gare quand il se déplace 2 fois dans la journée et que chaque trajet lui prend déjà une heure????? faites le calcul.
      S’il vous plait arrêtez de nous faire espérer un train qui de toute façon ne passera pas, nous pouvons parfois prendre un bus, un tram ou choisir d’autres options, mais pas si vous reculez petit à petit l’heure hypothétique d’arrivée d’un train fantôme!
      La confiance des usagers va comme peau de chagrin et je trouve que vous avez de la chance que le nombre pourtant impressionnant d’usagers mécontents ne finissent pas par eux mêmes faire grève!!! ou d’autres actions moins pacifiques….

  5. hikkiPasser au statut dit :

    Mr Darsonville : merci pour se billet qui a le mérite de fournir au moins quelques explications.
    En revanche , ce que je retire de plus en plus souvent de vos billets c’est que, à part bien sûr le type qui se jette sous le train où là évidemment personne n’ y est pour rien, notre calvaire quotidien (oui je sais le mot est fort mais je pense que nous en sommes beaucoup à en être rendus là) est principalement dû à l’indigence/incompétence de la SNCF.
    J’aimerai bien avoir un billet sur concrètement là maintenant tout de suite que compte faire votre Direction pour améliorer les choses ?

    • bob dit :

      @hikki
      Bah,rien. Ils ne vont rien faire de plus que maintenant.
      La communication va être toujours aussi calamiteuse
      Les trains seront toujours supprimés n’importe quand sur des lignes déjà saturées
      Rien ne va changer malgré les travaux qui soient-disant, vont amélirorer nos conditions de transport

      Sinon, il faudrait que la SNCF mette plus d’argent sur cette ligne, ou que les cheminots renoncent à certains de leurs avantages hallucinants. On est pas arrivé, donc…

      Ah si, le tarif des transports va augmenter de « seulement » 3% en janvier. C’est Huchon qui le dit….
      Un vrai panier de crabes…

    • Vincent dit :

      Je suis assez d’accord avec Bob.
      Je pense que la SNCF ne fera rien … Nous nous énervons mais nous n’obtenons jamais rien. Et pendant ce temps on les payes via nos abonnement.
      Pourquoi faire plus pour toucher autant. Ou s’ils font plus on payera plus.

      Ils préfèrent payer des fortunes des personnes de la communications ou du marketing pour nous faire croire qu’ils font des choses (opérations flyers sur les sorties de La Défense ou les flyers sur les feuilles mortes) ou nous expliquer que ce n’est pas de leur faute.

      D’ailleurs, Monsieur DARSONVILLE, ça a couté combien la campagne d’information sur les sorties de La Défense ???

      Sinon ce matin, tous les trains sont passés. Pour une fois je ne suis pas trop arrivé en retards (train à l’heure mais lent avec 5 minutes de plus à La Def). Donc sur mes 9 trajets que 8 retards.

    • Adrien dit :

      @hikki : Un tel billet a déjà été posté en mai dernier ( http://malignel.transilien.com/2013/05/24/ligne-l-profil-et-projets/ ) et je ne pense pas que ça ait beaucoup évolué en 6 mois…

    • Bonjour, j’ai conscience des difficultés de la circulation sur la ligne, il n’y a pas de débat là-dessus.
      En plus de la bonne circulation du réseau, l’information des voyageurs est un sujet que je pense primordial. La création du nouveau poste d’information, PIVIF, d’Asnières sur Seine doit nous faire gagner en réactivité. Le PIVIF va permettre de diffuser un message clair et précis sur l’ensemble du réseau, des informations plus homogènes.

    • EwenouPasser au statut dit :

      Non ce n’est pas en « plus » mais « d’abord » la bonne circulation.
      Et ce n’est pas « je pense » mais les clients « souhaitent » des trains ponctuels. »

      Et pas nous faire « gagner en réactivité » mais se » réveiller de notre torpeur ».

  6. mlmanPasser au statut dit :

    Bonjour
    J’ai l’impression que la vérité est un melange de tous les commentaires ! A savoir que, au quotidien, nous aimerions avoir une information qui traduise plus ou moins la precision de votre synthese (sans evidemment tous les details peut etre), et NON PAS par exemple :

    1. un « incident materiel » dans une gare, qui soit un « incident voyageur » dans une autre,
    2. ou bien un train annoncé à 18h32 à l’ecran alors qu’il est 18h38 a ma montre,
    3. Lequel train sera ensuite retardé à l’ecran de 10mn…pour se retrouver « à l’approche » 30sec plus tard
    4. Ou bien des modifications de deserte sans explication
    5. Ou bien (vu/vecu sur un autre blog) : une « absence de conducteur » à St lazare qui devient rapidement et opportunement un »incident materiel » pour justifier une suppression
    6. Ou simplement un retard de 5mn sans aucune justification
    etc etc……
    Bref, avoir a minima l’impression que l’on ne se moque pas de nous.

    Par ailleurs je note dans votre synthese que vous ne repondez toujours pas explicitement à la question : les suppressions sont elles prises en compte dans le calcul des retards ??? Vous vous contentez de dire que « Les trains supprimés ont un impact puisque le client sera en retard »…Ambigue…
    Enfin, OUI, n’y a t-il pas un probleme de gestion de la flotte qui aujourd’hui sature la ligne? Il y a une demande croissante c’est vrai, mais ne vaut il pas mieux moins de trains (peut etre plus chargés) mais qui circulent correctement? Quid des travaux incessants sans resultats apparents…

  7. LAMBERTPasser en mode normal dit :

    Bonjour Monsieur Darsonville, merci pour votre billet de synthèse très clair. Nous aimerions vous lire plus souvent sur ce blog. En ce qui concerne la branche L3, nous avons des suggestions à vous faire pour fluidifier le trafic dans le secteur de Nanterre-Université. En effet, à la sortie de la gare de La Garenne-Colombes (juste après le pont de Charlebourg) il existe une voie centrale « en tiroir » peu (voire pas) utilisée, avec signalisation et accès programmé à partir de la gare de La Garenne. Lorsqu’il y a un « embouteillage » à l’entrée de la gare de Nanterre Université : rame bloquée au carré à l’entrée de cette gare + rame bloquée voie centrale de Nanterre U, ne serait-il pas possible de « retourner les rames » à l’aide de cette voie centrale située à la sortie de la gare de La Garenne. Ca ne gênerait en rien les missions « directs » venant de Cergy, puisque le train garé à cet endroit pourrait démarrer juste derrière le direct. Il suffit de peu : vérifier les installations de sécurité de cette voie centrale et la signalisation (carré violet) et le tour est joué. Merci à vous de soumettre cette question prochainement à vos instances, et à la direction de Transilien. Cette solution permettrait d’éviter l’agacement des voyageurs avec les « terminus Bécon ». Bien cordialement à vous.

    • papyRaleur dit :

      J’ai trouvé la parade aux trains systématiquement en retard à La Garenne-Colombes et à Saint-Lazare : je ne prend plus le train !
      Un exemple : Mardi soir Saint-Lazare-La Garenne = 55 mn, hier soir bureau-domicile (RER+tram) = 35 mn. A la RATP, au moins, cela roule !
      Est-il possible de demander que le prélèvement de mon pass Navigo ne soit versé qu’à la RATP ?

  8. Arnaud D. dit :

    Billet très synthétique effectivement qu’on pourrait encore résumer par « on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a mais on n’a pas grand chose… »

    Tout le monde se doute que ce n’est pas par plaisir d’ennuyer les voyageurs que la SNCF n’assure pas une mission conforme à son cahier des charges. Cependant, comme certaines remarques notamment celle de M. Lambert, montre encore et toujours clairement que l’émiettement des responsabilités et des tâches à la SNCF et sa culture du cloisonnement conduisent les usagers à devoir eux subir leurs conséquence et notamment des retards, des suppressions, pas d’information etc.
    Comment expliquer par exemple et comment, vu de l’usager, ne pas être en colère, quand des contrôles sont organisés à bord des trains dans les périodes perturbées quand parfois la solution consiste pour l’usager à trouver une correspondance hors de ses zones habituelles d’abonnement, non pas sur conseil de la SNCF qui n’en donne pas, mais par sa connaissance du réseau?

    Comment, vu de l’usager, accepter en période perturbée, avec annulation d’un voire deux trains d’affilée, voir passer sous son nez un train vide « direct » alors que la modification de sa mission en omnibus aurait permis de désengorger les quais et d’amortir les conséquences des annulations?

    Comment accepter enfin que les seules réponses apportées soient systématiquement « c’est pas de notre faute », « patience, ça ira mieux bientôt » ou « c’est pas nous, ce sont nos collègues (au choix) du dépôt, de la gare, de la régulation, de la traction etc… »

    Parce qu’au final, les désagrément sont pour nous, sans contrepartie, sans ménagement, sans compréhension, contrairement à ce que la SNCF nous demande régulièrement à nous, de compréhension et de patience.

    Je suis un ancien utilisateur de la ligne J qui vient d’arriver depuis quelques mois sur la ligne L. Le constat est que les réponses sont les mêmes, qu’au final, ce n’est de la faute de personne, que les moyens humains et financiers ne sont pas suffisants, qu’on est bien désolé pour nous, mais que l’organisation de la SNCF fait que de toute manière, il serait trop compliqué de trouver des solutions dans l’urgence au sein de la myriade de services compétents et que …. on nous remercie pour notre compréhension (notre patience, notre gentillesse ou pire!) face à ces problèmes qui impactent notre quotidien.

    Ah oui, au passage, les prélèvements mensuels pour le pass navigo sont à l’heure et le volume prélevé en quantité suffisante: là au moins, ni retard, ni suppression, ni allègement du service! Enfin quelque chose qui marche!

    • Vincent dit :

      Je vais voir avec ma banque si pour le prochain prélèvement NAVIGO, je peux pas le différé avec pour motif des intempéries automnales qui génère des perturbations résiduelles.

    • Kornichon dit :

      Je souscris en tous points aux messages précédents et à celui d’Arnaud.

      La question est : quels moyens vont être déployés pour sortir de la situation de crise que nous vivons depuis plus de 2 ans.
      Si le réseau est saturé, il faut l’agrandir (rien n’est prévu dans le Grand Paris, du moins pour le tronçon ligne L de St Nom), s’il n’y a pas de rames de remplacement, il faut en acheter, etc.

      C’est ce type de réponses que nous attendons/espérons.

      Un réseau doit être :
      – proportionné à ses usagers
      – avoir une capacité de réserve, justement pour pallier aux incidents voyageurs, accidents, retards, pannes, etc. sans que tout le réseau se trouve engorgé.
      En tant qu’exploitant, vous avez la responsabilité d’oeuvrer en ce sens et non de vous cacher derrière les insuffisances du réseau.
      Le STIF qui n’investit pas suffisamment est tout aussi responsable.

      Nous sommes des usagers payant le prix fort (celui de la zone 4) souvent disposant d’une seule ligne de train passant dans le périmètre de nos logements, à la différence d’habitants des zones 1 ou 2 qui ont parfois le choix entre train-RER-métro et qui payent moins cher pour finalement disposer d’une offre de transport bien plus fournie et confortable.
      Cette injustice s’ajoute au fait que les zones qui payent le plus sont aussi celles qui souffrent d’un réseau moins dense, moins bien entretenu et plus exposé aux dysfonctionnement.

  9. Clem92400 dit :

    quid des explications pour le journée du 21/11/2013 ?!

    @Courbevoie annonce à 8h32 que le train de 8h29 à destination de St Cloud ne passera pas à cause de l’absence de conducteur (non, non, ce n’est pas une blague mais visiblement, personne n’avait remarqué….) le train quand lui était toujours affiché en gare

  10. gaurelie dit :

    Je comprend aussi l’accident de personne et le fait que la SNCF ne puisse rien faire pour que les trains circulent de nouveaux rapidement compte tenu des intervenants extérieurs… Néanmoins mardi dernier, comme les trains de la ligne L ne circulaient pas sur l’axe la défense – Versailles RD pourquoi n’avez vous pas arrêté les trains de la ligne U en gare de Sèvres et Chaville ? cela aurait permis de désengorger les quais de la Défense et Saint Cloud archi bondés ! Si comme vous le dites dans votre autre blogue, il y a une cellule de crise… A cellule de crise, mesures de crise – adaptez le trafic des trains intelligemment et ne me dite pas que cela n’est pas possible, les trains de la ligne U se sont déjà arrêtés dans ces gares qd il y avait crise sur la L… cela devrait être systématique. Cela vous éviterai un certain nombre de passager mécontent en plus.

  11. Olivier C. dit :

    Oui, enfin, les accidents de personnes, etc. C’est comme l’excuse souvent présentée du trop plein de personnes qui ne s’étalent pas sur le quai, et mettent trop de temps à monter. Il y a des perturbations à toutes les heures, même tôt le matin (je prends souvent un de ceux entre 5h08 et 5h51 à Bécon…) quand il n’y a pas un chat, et tard le soir (quand il y a des trains… les très souvent travaux règlent ce problème) et ce, régulièrement. Quant aux accidents de personnes, il me semble me souvenir qu’il y en a moins d’une centaine sur l’ensemble des lignes par an, pas de quoi justifier des perturbations quasiment tous les jours sur à peu près toutes les lignes.
    Enfin, dans tous les cas, tout cela ne date pas d’hier ! La SNCF a des engagements _contractuels_ de ponctualité et régularité : en tant que clients, nous avons le droit de nous moquer royalement de comment et pourquoi elle ne tient pas ces engagements et d’exiger qu’elle le fasse ! Et comme tous ces problèmes ne datent pas d’hier (je sais, je me répète), elle a largement eu le temps de penser à des solutions et de les mettre en place. Je veux dire, « il y a des feuilles mortes qui sont tombées sur les voies, cela paralyse le trafic » est difficilement une excuse. Il y a sûrement des feuilles mortes qui tombent sur les voies depuis l’invention du chemin de fer… dans les années 1800.

    • aga dit :

      C’est sûr, depuis le temps, ils auraient pu mettre sous cloche les 29273 km du réseau ferré ou tout simplement raser la totalité de la végétation longeant les voies.

  12. Raúl dit :

    « Les lecteurs habitués le savent car je le dis souvent, la ligne est saturée et nos 290 trains quotidiens démontrent chaque jour que le moindre incident peut perturber l’ensemble de la ligne. » …

    [sarcasme=ON]
    C’est vrai qu’avec toutes les suppressions, il soit bien possible que de 690 trains on passe à juste 290.
    [sarcasme=OFF]

    • Vincent dit :

      Je réagis, car je pense de suite à la réponse de notre cher service client Transilien qui nous avance constamment l’argument suivant pour exclure tout remboursement :

      « je me dois de vous informer que activité SNCF Transilien ne souhaite pas accorder de mesure commerciale aux voyageurs à la suite des difficultés d’exploitation rencontrées, et ce, quelle que soit la ligne concernée. Cette orientation s’appuie notamment sur le fait que le nombre élevé de circulations (plus de 6000 trains par jour) sur les lignes de Transilien permet aux Franciliens de réaliser leurs déplacements même si des retards et des suppressions de trains, inhérents aux contraintes de l’exploitation en zone dense, peuvent être déplorés ».

      Personnellement, je fais un trajet « Garches – La Défense » et sur ma ligne il n’y a pas 6.000 trains qui passe et même pas 290 car il s’agit du nombre de trains toutes branches confondues.

      Donc Monsieur DARSONVILLE vient de faire tomber l’excuse du service client car un Transilien de n’importe quelle ligne autre que la ligne L (seule ligne a desservir mon trajet quotidien) ne me « permettra pas de réaliser mesdéplacements même si des retards et des suppressions de trains peuvent être déplorés ».

      D’ailleurs j’ai envoyé un mail au service client le 07/10 et toujours pas de réponse.

    • Adrien dit :

      @Vincent : A force, leur filtre anti-spam a peut-être bloqué votre adresse 😉

    • hikkiPasser au statut dit :

      Vincent : ils vont vous sortir l’autre réponse type (je dois l’avoir quelque part) à savoir que vous ne payez pas pour un trajet particulier mais pour des zones sûrement 1-3 dans votre cas ( comme moi). Vous avez donc la joie de pouvoir voyager dans les zones données en entier et pas forcément avec la SNCF.

      On pourra toujours se recycler dans le service clientèle Transilien si on perd notre travail , nous serons déjà formés 😉

    • Bonjour Raúl, faute corrigée. Merci de votre retour.

  13. alb64Passer en mode normal dit :

    Ouf après 35min d’attente, je suis parti de Psl. Comme d’habitude je laisse partir l’omnibus de 18h26 pour le direct 32. Manque de pot, il sera supprimé après 15min de délibération (oui/non il est maintenu). Pendant ce temps le 44 fait de même sur 5min puis est définitivement maintenu. Il partira comme je l’avais estimé 10min plus tard et vu la populasse qu’il devra ramasser, me suis reporté directement sur le 59 parti à l’heure. Et puis je savais qu’on allait le rattraper dès Sèvres donc… Je precise que des Marly, St Cloud et St Nom ont circulé entre temps.

  14. AurelLouveciennes dit :

    La dégradation de service est flagrante depuis plusieurs mois. Ces 15 derniers jours en particulier, un train passant à l’heure prévue est devenu une denrée rare (matin et soir). Et j’apprends que ce soir encore (tout comme hier) je vais de nouveau galérer. Réalisez-vous compte combien ces conditions de transport peuvent dégrader au quotidien la qualité de vie des usagers ? Voyager sur le réseau Transilien est générateur de stress, vraiment. Le tout avec le sentiment d’être pris pour des andouilles, pas ou peu d’information, des motifs plus que douteux, des justifications répétitives et lassantes, des abonnements dont le prix (rapport à la qualité) n’est plus justifié, aucune écoute, aucun geste commercial…
    Pas d’autre choix que de SUBIR !

  15. pahdie dit :

    Je me décide à mettre un mot qui je l’espère trouvera oreille!
    Mon mari a commencé un nouvel emploi l’obligeant à prendre le train de 6h à Courbevoie.
    Un collègue le véhiculant à l’arrivée à Sevres. Or, la semaine passée, 3 matins ce train a été retardé puis finalement annulé! et en core un cette semaine!
    Heureusement il a pu prendre sa voiture pour arriver à l’heure. Mais son collègue l’attendait (il n’a pas de portable)
    Peut on imaginer un remboursement d’une partie du navigo??????????????
    Et s’il n’avait pas pu prendre sa voiture, il aurait tout bonnement perdu son travail! Qu’aurait fait la sncf?
    Cela devient vraiment invivable!
    Pour ma part je prends 3 voire 4 fois par jour les transports et cette ligne est un calvaire. Alors même que nous avons (oserai-je le dire?) la CHANCE de pouvoir opter pour se rendre à Paris par St Lazare ou Via la Défense, vous n’êtes pas fichus avec vos beaux écrans (qui doivent coûter une fortune et qui ne fonctionnent pas tout le temps), vous n’êtes pas fichus de nous dire en temps réel qu’un train est supprimé : vous l’annoncez retardé pendant 10 bonnes minutes pour ensuite le supprimer!!!!!!!! et nous,nous ratons la possibilité de prendre le train en sens inverse et d’être à l’heure.
    Franchement qui peut venir 1/2h avant à la gare quand il se déplace 2 fois dans la journée et que chaque trajet lui prend déjà une heure????? faites le calcul.
    S’il vous plait arrêtez de nous faire espérer un train qui de toute façon ne passera pas, nous pouvons parfois prendre un bus, un tram ou choisir d’autres options, mais pas si vous reculez petit à petit l’heure hypothétique d’arrivée d’un train fantôme!
    La confiance des usagers va comme peau de chagrin et je trouve que vous avez de la chance que le nombre pourtant impressionnant d’usagers mécontents ne finissent pas par eux mêmes faire grève!!! ou d’autres actions moins pacifiques….

  16. Ducky Smokton dit :

    Ce n’est même plus de l’incompétence.
    Ca s’appelle juste « SNCF ».
    Hier soir (encore), les actions conjuguées des agents et d’un matériel préhistorique ont rendu le trajet de milliers de voyageurs incroyablement « compliqué ».
    On finit par rire des situations ubuesques provoquées par ces incidents à répétition.
    La honte…

    • bob dit :

      Et un seul commentaire de Mr. Darsonville, pour corriger une faute sur l’article.
      C’est ça l’efficacité SNCF…

  17. BenVDAPasser au statut dit :

    Petit Papa Noël, pour cette année, je voudrai des trains qui roulent. Et pas des modèles réduits, s’il te plait, histoire de pouvoir aller bosser et rentrer chez moi.

    Dites monsieur Darsonville, vous pensez que je serai exaucé un jour ? Rien qu’aujourd’hui, un train retardé ce matin pour aller au boulot, et des perturbations suite à une personne tombée sur les voies à Bécon au retour…

Les commentaires sont fermés.

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R