Comprendre les incidents affectant la voie.

En raison d’un incident affectant la voie… Vous l’avez sans doute déjà entendu et pas plus tard que mardi dernier en direction de Cergy. Qu’est ce que signifie « un incident affectant la voie »?

Je vous propose de revenir sur l’incident survenu mardi soir entre les gares d’Asnières et Bécon les bruyères pour mieux comprendre ce que cela signifie.

Pierre, responsable de la maintenance des voies qui est intervenu sur cet incident nous a proposé son aide pour vous l’expliquer.

Qu’est-ce qu’un incident affectant la voie ?

C’est un incident qui entrave les circulations « normales » des trains et qui est ou peut être lié à des installations de la voie ou aux circuits de voie, par exemple une zone rouge, un décontrôle d’aiguille,….

 Retour sur l’incident survenu mardi 12 janvier pour mieux comprendre…

2961719365_1_5_bAefYqnoLe train d’enregistrement de la géométrie des voies (voiture Mauzin) a détecté un défaut sur la voie 1 du groupe 3 (voie utilisée pour faire paris st Lazare vers Nanterre Université via Bécon).

Aussitôt les équipes ont effectué un relevé manuel qui a confirmé et permis de localiser précisément l’anomalie. Cette anomalie, nous l’appelons dans notre jargon dressage de la courbe donnant un ressenti de mouvement latéral, une secousse.

La nécessité d’abaisser la vitesse le temps que les réparations soient effectuées : nos règles de maintenance prévoient d’abaisser la vitesse à 60km/h au lieu des 70km/h habituels. La  maintenance s’effectuant alors de nuit après le service.

Oui mais voilà, abaisser la vitesse dans ce secteur nécessite de faire une demande  à chaque train : par défaut, le conducteur roule à la vitesse de la ligne soit 70 km/h.  Pour faire rouler le train plus doucement et donc abaisser sa vitesse, il faut indiquer la zone et la vitesse pour chacun des trains par une dépêche. C’est long, fastidieux et fait perdre beaucoup de temps : trains retardés voire supprimés pour fluidifier la circulation et éviter un énorme bouchon. Dans un premier temps, des dépêches sont passées systématiquement pour chacun de trains circulant dans la zone : le poste d’aiguillage doit contacter chacun des conducteurs qui doit circuler sur cette portion en amont soit la gare qui précède le lieu en question.

Pour fluidifier d’avantage le trafic et après des études, une nouvelle solution est proposée : utiliser les feux de signalisations . Le signal situé avant la zone en question a donc été mis en position « rouge clignotant ». Les conducteurs formés à ces signalisations savent qu’ils peuvent franchir ce signal à vitesse réduite : « lorsque le conducteur rencontre un panneau présentant un feu rouge clignotant, il peut, sans marquer l’arrêt,  s’avancer en marche à vue, mais il ne doit pas dépasser au franchissement de ce signal la vitesse de 15km/h. »

Cette procédure permet à un plus grand nombre de trains de circuler.

A la fin du service, les équipes de maintenance peuvent intervenir grâce à l’interruption des circulations. Une première intervention manuelle est effectuée : le ripage. La voie est repositionnée afin de rétablir la géométrie. De nouvelles mesures sont effectuées pour s’assurer que tout est en ordre : les circulations sont de nouveau autorisées à la vitesse normale. Une seconde intervention sera effectuée par un engin de travaux appelé « engin de bourrage »  : cet enfin est capable de repositionner très précisément la voie et de la « fixer » dans la position souhaitée. La voie reste sous surveillance mais cet incident est désormais réglé.

 

 

 

Partager sur :

40 commentaires pour “Comprendre les incidents affectant la voie.”

  1. Dada dit :

    A comprendre par le terme « dépêche », un ordre remis au conducteur du train par le responsable du secteur circulation où il se trouve de limiter sa vitesse sur une portion de voie bien définie et pour un motif précis. Cet ordre peut être remis en main propre sur papier ou via différents outils de communication à distance. Dans tous les cas, la remise de l’ordre nécessite du temps et surtout que le train soit à l’arrêt. Selon la zone concernée par l’incident, cet arrêt peut être effectué en dehors des quais d’une gare avec un risque de descente de voyageurs dans les voies. La solution de modifier la signalisation permet le franchissement de la zone en toute sécurité sans arrêt et sans remise de dépêche donc un gain de temps pour tous et des risques écartés.

    • Jennifer dit :

      Merci pour ces précisions expertes !

    • Patience dit :

      deux points
      // »incidents affectant la voie » , les passagers sont régulièrement pris en otage avec cette petite phrase.
      Je ne sais pas si ce sont les nouveaux horaires qui compliquent tout MAIS le résultat est désastreux.
      ex : 11 janvier pour un départ à 7 h 45 , après nous avoir été déplacés deux x de trains à V rive droite , départ à 8 h 25. et évidemment pas un mot d’excuse.
      Le 25 janvier , pour un départ à 9 h ….plus aucun train , il a fallu se rendre à l’évidence que la seule solution était de passer par Chantiers
      et le 1er février encore un train supprimé à 7 h 45 donc départ à 7 h 57.
      // Vos horaires : en annonçant à grand renfort de pub que les nouveaux horaires seraient géniaux . Or nous constatons qu’entre 7 h 30 et 8 h 30 vous avez supprimé un train . La conséquence est immédiate : les voyageurs sont debout à partir de Chaville.
      Nous ne pouvons que constater une dégradation forte des conditions de circulation sur la Ligne L
      Le billet ou la carte navigo sont bien cher payés pour un tel « service » rendu.

    • Patience dit :

      et re belote hier : malaise voyageur en gare de Becon
      départ en gare de Versailles à 7 h 33 comme prévu une aubaine ! Puis arrêt en gare de Suresnes où rien n’est dit dans le train à l’arrêt pendant plus de 20 minutes. Puis tout le monde descend , changement de quai , un train passe s’arrête : prend qq voyageurs les portes se referment à toute vitesse. La tension monte . Un train à moitié vide passe devant notre quai et ne s’arrête pas : incompréhension ???? Quelques annonces inaudibles à travers des hauts parleurs mal réglés enfin un 3è train s’arrête . Résultat des courses : arrivée à St Lazare à 8 h 50 . Pour sortir du quai,
      une haie d’honneur des gilets  » flux voyageurs » . Craignent- ils une émeute ? Pendant ce temps là d’autres galèrent sur les lignes A et B , soutien aux Good Year ??? Incompréhension ….!!! Mais une chose est sure/ dégradation de plus en plus forte des conditions de transports en commun . Quand aurons nous un service public digne de ce nom ? Nous sommes peut-être encore à l’âge du feu !!! voir pub …..

    • Jennifer dit :

      Bonjour nous étions présents (moi en gare de la Défense) pour vous aider suite à un mouvement social sur le RER A.
      J’ai remonté mes constatations sur l’information voyageur. En gare de la Défense, des annonces ont bien été diffusées. C’est vrai que les annonces ne sont pas très audibles en gare St Lazare, le système de sonorisation doit être changé.

  2. Gautier dit :

    Si j’ai bien compris : parce que les infrastructures existantes ne permettent pas de transmette l’ordre à tous les conducteurs de rouler à 60 km/h au lieu de 70km/h, tous les trains se retrouvent à rouler à 15 km/h ? Du coup cela provoque encore plus de « bouchons » et de suppressions de trains ?

    • Aga dit :

      Non, vous avez mal compris, c’est plus long d’arrêter chaque train pour une remise d’ordre que d’agir sur la signalisation.
      Remise d’ordre = arrêt du train avant la zone concernée, transmission de la dépêche par radio sol-train ou téléphone de voie. Généralement, ça prend beaucoup de temps et le train est susceptible d’être arrêté en pleine voie.
      Signalisation modifiée = pas d’arrêt du train mais ralentissement avec restriction de vitesse induite par le signal, dans ce cas, rouge clignotant, c’est 15 km/h au franchissement du signal puis marche à vue qui impose au conducteur de rouler avec prudence, en réglant sa vitesse compte tenu de la partie de voie qu’il voit devant lui de manière à pouvoir s’arrêter avant un signal d’arrêt, une queue de train ou un obstacle, et de ne pas dépasser la vitesse de 30 km/h.

    • Jennifer dit :

      Merci Aga, pour cette réponse experte.

    • Paulo Aquino dit :

      on peut préciser, l’autre cas, plus courant, appelé « sémaphorisation », qui consiste donc également à éviter une remise d’ordre (et son collationnement) par le déclenchement volontaire de la présentation d’un sémaphore fermé (1 feu rouge fixe, par une disposition technique ou la pose d’une barre court-circuit par un conducteur), qui impose l’arrêt au lieu des 15km/h (avec remise en marche immédiate) mais qui permet un gain de temps important, pour la progression du train concerné et de tous ceux du secteur (l’Agent-Circulation n’étant plus pris par cette partie de procédure)

    • Jennifer dit :

      Ce n’est pas tout à fait ça , dada nous l’explique plus haut.

  3. Baden dit :

    21 janvier. Louveciennes. Ligne L. 8:49. Trains vers PSL et STNOM supprimés. Gare fermée. -3degrés. LA ROUTINE. Horaires toujours aussi débiles

  4. Marredesretards dit :

    Et pour les incidents qui ne touche que la L et pas le rer A il faut comprendre que le rer A survole la voie à problème. Comment expliquer qu’un incident a maison lafitte impact la L et pas le A alors qu’ils circulent sur là même voie? Le coût réel direct et indirect pour les clients subissant de force la sncf il est de combien?
    Combien coûte la médiocrité du service aux entreprises, clients, entrepreneurs…

    • LAMBERT dit :

      @Marredesretards
      Bonjour,
      Apparemment, vous êtes le premier à évoquer cet incident de ce matin, qui a généré de nombreux retards ou suppressions sur la ligne L3 (et apparemment pas sur le RER A). Moi non plus, je ne comprends pas pourquoi les deux lignes n’ont pas été affectées en même temps.
      Toutefois, les trains de la ligne L3, même s’ils sont en tronc commun avec le RER A vers Paris, par contre, ils ont des voies différentes pour rentrer au dépôt d’Achères pour se garer. C’est donc peut-être à l’entrée du garage d’Achères que l’aiguillage en question a eu des problèmes.
      Par ailleurs, en raison de la température négative (-4°) ce matin, il est possible qu’un réchauffeur d’aiguilles n’ait pas fonctionné et le dépannage aura été lent. Ce n’est qu’une supposition.
      Bien à vous

    • Marredesretards dit :

      Bonjour Lambert,

      L’incident sera de toute façon un mystère, que les autres…
      Le problème (si il y en avait un) était à Maison laffitte, et vu que la sncf ne communique sur la nature de l’incident pour moi ça veut simplement dire « on se fou de vous, on ramassé l’argent quoi qu’il arrive ».

  5. COURAGE dit :

    Bonjour,
    La gare de Garches était encore fermée ce matin. L’employé a une maladie chronique ou un poil dans la main ?
    Quand il est présent, il lit 20 mn, ça fait un peu guignol !
    Ce matin, au moins deux trains étaient supprimés. Les usagers attendaient dans le froid. C’est lamentable !

    • Gautier dit :

      Louveciennes, Bougival, Vaucresson, Garches et tant d’autres !
      L’année dernière encore monsieur Darsonville (responsable des gares !) refusait de reconnaître le problème et parlait de simples difficultés ponctuelles à remplacer des agents en cas d’absence. Alors quand aujourd’hui on nous parle de solutions à l’étude j’ai du mal y croire ! Depuis des années que ce problème se développe et s’étend la SNCF n’a jamais daigné modifier l’affichage en gare annonçant fièrement une ouverture tous les jours de 6h à 22h !
      L’honnêteté et le respect des engagements c’est pour quand ?

    • Jennifer dit :

      Bonjour, j’ai vu la même remarque sur Twitter … Ce sujet des gares fermées est bien connue de nos services, les équipes travaillent pour améliorer la présence en gare. Nous devrions avoir plus d’informations dans les prochains mois.
      Quand il est présent, il lit 20 minutes… Que voulez vous dire ? Il ne renseigne pas la clientèle, fait attendre le client … ? Des précisions pour m’aider à comprendre cette remarque.
      Bien désolée pour cette attente matinale dans le froid, nos trains sont immobilisés en maintenance. J’attends des précisions du Technicentre sur le sujet.

    • ZigZag dit :

      Bonjour, l’amélioration pour les prochains mois, OK ça peut se concevoir si les causes sont complexes.

      Une explication du pourquoi ces fermetures chroniques se multiplient, est-ce que cela peut être pour les prochaines heures ? Cause profonde de la dérive, svp, pas une tautologie du genre « parce que les agents sont absents ».

    • Jennifer dit :

      Bonjour ZigZag,
      Nous avons déjà discuté de ce sujet des gares fermées. Des embauches sont prévues pour renforcer les effectifs (agents en gare et équipes mobiles de ligne). Par ailleurs, nous devons améliorer la présence en gare. Pour l’instant, les discussions sont en cours et rien n’est encore défini. Les responsables sont bien au fait de ce suejt.

    • ZigZag dit :

      Bonjour, vous n’avez pas répondu à ma question.

    • Jennifer dit :

      Vous voulez savoir pourquoi certaines gares sont fermées sans vous dire : » pas une tautologie du genre « parce que les agents sont absents ». Je ne vois pas quelle peut être la réponse. Oui, il y a des mouvements de personnel au sein de l’entreprise (comme dans toute entreprise), des agents malades, en congés … malgré l’intervention des équipes réserves nous n’avons pas la possibilité de couvrir tous les postes, d’où les embauches et appel à candidature. Vous songiez à quoi exactement ?

    • ZigZag dit :

      Ma question était très précise, je songeais à comprendre pourquoi ce phénomène, qui n’existait pas il y a 2-3 ans, se multiplie (augmentation observée à Garches, signalée sur d’autres gares par d’autres intervenants). Le personnel est-il plus malade ? Prend-il plus de congés ?

    • Jennifer dit :

      Bonjour ZigZag,
      Je ne pense pas qu’il y ai plus d’absence des agents. En revanche, beaucoup de départ ces dernières années, des embauches sont réalisées cette année dans plusieurs services.

    • ZigZag dit :

      Bonjour,

      Petite relance discrète 😉

    • ZigZag dit :

      Bonjour,

      Merci pour cette réponse, j’apprécie d’avoir enfin une explication à ce phénomène qui nous touche au quotidien (et accessoirement, qui fait qu’on paye pour un service en partie inexistant !)

  6. Marredesretards dit :

    Tiens aujourd’hui pareil I ter diction d’aller travailler. Et on ne sait pas pkoi.

  7. Marredesretards dit :

    Faudra aussi nous expliquer pourquoi il faut payer chaque mois pour ne jamais avoir de trains…

  8. Baden dit :

    Louveciennes. 8:50. Train vers PSL avec retard de 4 min. Train vers SNB annulé. La routine. Horaires toujours aussi débiles.

  9. FT dit :

    Si je comprend bien, l’effet bouchon vient du fait que vous n’avez pas de systeme efficace et contextuel de signalisation.
    Je vous suggère de prendre contact avec une école d’ingénieur pour qu’ils vous développent un « coyote » permettant à chaque train d’être alerté lorsqu’il approche une telle zone avec un visuel simple (exemple: écran avec la vitesse limite et la distance + clignotant/bip pour voir l’alerte).
    En bonus, vous pourrez avoir une jolie interface où il vous suffit de cliquer sur la zone problématique pour activer ou non cette alerte, avec diffusion immédiate de l’information.

    • EP dit :

      Les systèmes existent déjà mais les coûts de mise en œuvre sont très très très élevés. Le milieu ferroviaire évolue dans un contexte très sécurisé. Outre l’environnement (industriel, extérieur,…), certains équipement sont redondants et il faut également prévoir des boucles de rattrapage.

    • Jennifer dit :

      Merci EP pour cette réponse

    • Jennifer dit :

      Bonjour FT,
      Nous travaillons au quotidien avec des ingénieurs. L’ensemble des circulations sont supervisées depuis le COT et les postes d’aiguillage. Les conducteurs doivent respecter la signalisation en place et ne peuvent librement franchir les signaux quand bien même nous changerions la signalisation déjà en place. Le conducteur d’un train n’a qu’une vue restreinte. Plusieurs trains se croisent et c’est le rôle des postes d’aiguillage de tracer les itinéraires. C’est en traçant ces itinéraires que les signalisations lumineuses sont comme elles sont. Ces postes ont une vue complète des circulations de l’ensemble des trains de leur secteur. Ce fonctionnement est nécessaire, obligatoire, pour assurer la sécurité des circulations et donc des voyageurs à bord.

  10. Baden dit :

    Louveciennes. 8:41. Train vers SNB supprimé. Panne vers Puteaux. Ligne bloquée. La routine quoi !

  11. Sane dit :

    Encore des retards ce matin. En gros tous les jours on va avoir un problème c’est ça? Pour un trajet qui me prend en temps normal 30 minutes (porte à porte) j’ai mis 1h10 ce matin! c’est inadmissible! Soit disant le temps de trajet supplémentaire est de 10 à 20 minutes!
    Le pire c’est que quand tu regarde 2 minutes avant de sortir de chez toi l’application transilien et qu’ils disent que ça n’affecte le trajet que dans un sens et que tu vérifie que tous les trains seront bien à l’heure et que 5 minutes plus tard t’arrive à la gare et que ton train et les 2 suivants sont retardés tu as un peu la rage!

    • Jennifer dit :

      Bonjour Sane, pour être plus précise dans ma réponse j’ai besoin de connaître votre gare de départ.

  12. alix dit :

    Ce matin merci, vous nous avez fait rire pour une fois, au lieu de nous faire pleurer.
    A 8.05hrs, en gare de Montreuil, annonce « Mesdames et Messieurs nous sommes le mercredi 3 février 2016, il est 8hrs05 et je vous annonce que tous les trains sont prévus à l’heure actuellement » (bon ensuite il explique que ça a été le binz avant parce qu’il y a eu des « incidents de panneaux » à PSL et il reste prudent parce qu’il dit « actuellement »). Tout le monde a bien rigolé qu’on nous annonce que tout allait bien. Rebelote à La Défense, 8.30. « Mesdames et Messieurs, nous sommes le mercredi 3 février 2016, il est 8.30 et vous ne rencontrez actuellement aucun incident de circulation sur les lignes L et U ». Extraordinaire ! les types ils sont trop fiers ! Le 3 février 2016 entre 8hrs et 8.30 restera une grande date dans l’histoire de la ligne !!! pas de problèmes de circulation ! c’est merveilleux, vraiment merveilleux, il y a des petits moments comme ça dans la vie où dès le matin on rigole, ça nous change.

    • Jennifer dit :

      Ou alors ils sont contents autant pour eux que pour vous car une journée sans incident est toujours appréciable, vous ne pensez pas ? Merci pour ce retour sympathique.

  13. Philippe 78160 dit :

    Madame
    La situation sur la ligne L est CATASTROPHIQUE.
    On ne compte plus les retard très importants depuis la mise en place de train omnibus entre St Nom la Bretèche et Paris Saint Lazare en décembre dernier.
    Hier je suis resté coincé 2h30 (oui 2 HEURES ET TRENTE MINUTES !) dans un train parti de St Lazare à 18h20 et arrêté quelques minutes plus tard en pleine voie avant la gare d’Asnières suite à un nouveau accident voyageurs. 3h10 pour faire Paris -> Marly Le Roi au lieu des 40 minutes habituelles.
    Ce n’est pas la première fois que ce type de malheureux accident se passe; ce n’est pas la première fois que des personnes se trouvent sur la voie entre les gares de Puteaux et Pont Cardinet et en conséquence la circulation des trains se trouve stoppée.
    Quelque chose doit être fait RAPIDEMENT par la SNCF pour sécuriser les quais et limiter l’accès aux voies.
    La prochaine fois, un train rempli de voyageurs (ce n’était pas le cas hier) arrêté des heures durant en pleine voie : conséquences ?

  14. Leblanc dit :

    Mais c’est une blague !

  15. Leblanc dit :

    Mais c’est une blague !

    J’aimerais comprendre pourquoi il faut arrêter un train pour lui remettre une information de sécurité basique, alors que téléphone cellulaire existe depuis 40 ans, le portable depuis 20 ans, et qu’a ma connaissance aucun avion de ligne n’a jamais eu besoin de s’arrêter en plein vol pour reçevoir une information ! En aéronautique (ou la sécurité est encore plus importante, redondante et avec boucle de retour) les informations clés sont expédiées par radio identifié automatique depuis 30 ans !

    Et gérer un airbus à 800km/h en toute sécurité c’est un poil plus compliqué, sauf votre respect.

    Alors pourquoi n’y arrivez-vous pas ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *