MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retards et suppressions de trains, que se passe-t-il ?

133
Publié le 16/10/2012

Suite à plusieurs commentaires d’entre vous sur les retards et suppressions de trains, je pense qu’une explication globale est effectivement nécessaire. La rentrée a été particulièrement rude pour la ligne L. Des séries importantes d’incidents s’enchaînent en plus des difficultés d’indisponibilité de rames dont nous avons déjà parlées. 

La branche Cergy le Haut a été impactée dès la première semaine de septembre, avec 3 journées noires : un accident voyageur en gare des Vallées le lundi et un défaut d’alimentation électrique le jeudi et le vendredi. La situation ne s’est pas arrangée les semaines suivantes, avec des incidents sur le RER A impactant notre ligne (obstacle sur la voie à Noisy le Grand, signaux d’alarme à Vincennes, Châtelet et La Défense…), des personnes sur les voies à Bécon les Bruyères, un incident affectant la voie  (un joint isolant défectueux, pour plus de détails cf. blog de la ligne A Transilien) à Sartrouville le 5 octobre, ou encore des accidents graves de voyageur (le 12, 23 et 25 septembre à Maisons Laffitte, le 2 octobre à Cergy Saint Christophe et le 6 octobre à Sartrouville).

Pour les branches Versailles Rive Droite et Saint-Nom la Bretèche, à partir de mi septembre la situation s’est elle aussi dégradée. Feu de traverse à Suresnes Mont Valérien le 20 septembre, signalement d’affaissement de voie à Pont Cardinet le 26 septembre, des retards sur la ligne U avec un impact direct sur la ligne L le 3 octobre, plus récemment des signaux d’alarme tirés sur la ligne (le 4 octobre dans plusieurs gares et le 8 octobre à Saint-Coud), ou encore le 9 octobre un dérangement d’aiguille à Pont Cardinet.

Malheureusement, cette liste n’est pas exhaustive.  

Comme vous le savez, le nombre de trains circulant sur la ligne en heures de pointe rend l’impact d’un incident bien plus important : un retard sur un train touche par effet de chaîne l’ensemble du trafic de la ligne, au moins jusqu’à la fin de la pointe. 

A ces incidents s’ajoute en toile de fond des tensions sur notre parc de matériel roulant. Divers incidents ont dégradé plusieurs de nos rames, qui doivent être réparées rapidement alors que le Technicentre de Levallois, chargé de la maintenance de notre matériel, est en travaux. Comme je l’explique dans ce billet, la situation est telle que nous avons provisoirement transféré les rames roulant habituellement sur la Grande Ceinture Ouest sur le reste de la ligne.

Maintenant, qu’en est-il pour les semaines à venir ? D’une part, nous  sommes en train de réparer les rames pour le moment indisponibles. D’autre part, nous préparons les possibles péripéties automnales et hivernales par de la prévention (passage du train laveur, élagage…). Ces actions n’empêcheront pas les conditions météorologies d’être défavorables à la circulation des trains ou de prévenir les incidents par nature non maîtrisables, mais notre objectif est bien de limiter leur impact sur le trafic de la ligne. Enfin, l’ensemble des agents des gares sont mobilisés pour vous informer au mieux.

133 commentaires pour “Retards et suppressions de trains, que se passe-t-il ?”

  1. Theo Dujardin dit :

    Bonjour,
    Avez vous des horaires de passage de trains de l’infra (draisines…) au Val D’Or pour les weeks ends a venir ?

    Merci beaucoup de votre reponse qui m’aideront pour mes photos

  2. Thibaud92 dit :

    Bonjour

    Ce blog n’a pas vocation à faire état de la circulation des marches X ou Y de trains laveurs, trains de travaux ou autres.
    Ce blog, à la base est un espace de discussion et d’échange entre les usagers et la direction de la ligne L du réseau Transilien SNCF, et n’a pas vocation à renseigner les « passionnés » sur les circulations spéciales !
    Des forums existent pour cela !

    • Theo Dujardin dit :

      Monsieur,
      Je n’ai vu nulle part ecrit que les messages de ce blog etaient reserves a l’info trafic, aux retards,aux messages concernant les trains uniquement de voyageurs et SEULEMENT pours les usagers de la ligne L, dailleurs j’en fais partie !
      Il n’est dit nulle part que l’on ne doit pas poster de messages concernant l’infra.

    • Thibaud92 dit :

      Certes, mais il n’a pas vocation à communiquer sur des marches & des circulations.

      Pour mémoire : http://malignel.transilien.com/2011/12/15/bienvenue/ :

      Une présentation des trains laveurs, et autres trains de travaux peut être une bonne chose.

      La diffusion de la marche X du train laveur Y n’est pas forcement d’utilité flagrante et indispensable…….. à part pour les ferrovipathes !

    • Bonjour Theo Dujardin et Thibaud92, il est effectivement plus facile pour moi de vous répondre sur les sujets relatifs à Transilien. Quand il est possible de vous donner de l’information sur les autres sujets, je le fais.
      Theo Dujardin, mis à part les informations que je vous ai données dernièrement ici, je n’ai pas plus de précisions.

  3. Alain dit :

    Bonjour,

    jusqu’à quand doivent durer les travaux du Technicentre de Levallois ?
    Quand est il prévu de mettre en route des premières rames francilien sur nos lignes ??

    • Bonjour Alain, les travaux du Technicentre se termineront pour coïncider avec l’arrivée du Francilien pour les trajets Paris Saint-Lazare – Nanterre Université fin 2013. Le Francilien circulera tout d’abord branche Cergy. Pour le moment je n’ai pas d’informations pour les branches Versailles Rive Droite et Saint-Nom la Bretèche, mais les rames actuelles n’y seront pas remplacées avant quelques années.

  4. Monsieur Lange, il y a quelque chose qui m’interpelle. Il y a quelques mois j’avais suggéré de « réquisitionner » une rame circulant sur la Grande Ceinture Ouest, afin de palier aux suppressions de deux circulations qu’il y a eu pendant plusieurs semaines sur l’axe Versailles – Paris St Lazare. Vous m’aviez répondu que cela n’était pas possible, car les rames circulant sur la Grande Ceinture Ouest sont moins capacitaire en terme de places assises et de longueur. Et voila qu’au début du mois j’apprends sur ce blog que les circulations sur la Grande Ceinture Ouest sont reportées sur la route, car les rames sont réquisitionnées pour palier à un manque de matériel. J’avoue que je ne comprends pas…

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • Bonjour Franck, je vous avais répondu ici que si, votre suggestion était un choix possible mais la rame brûlée étant indisponible pour une très longue durée, cela aurait dénaturé l’offre de la Grande Ceinture Ouest en changeant la fréquence des trains du quart d’heure à la demi heure pendant plusieurs mois. Le contexte actuel est différent, et la substitution par bus pour la GCO est une décision qui se veut temporaire.

  5. Nicolas dit :

    Bonjour,
    donc si je comprends bien les différents postes, la liaison ferroviaire GCO est supprimée jusqu’à ce que la ligne de St Nom dispose de suffisamment de rames, c’est-à-dire jusqu’à ce que le Technicentre retrouve sa capacité de réparation, soit pas avant la mise en service du Francilien, qui est prévu au mieux pour fin 2013…
    Les bus sont donc une solution temporaire qui durera au moins 1 an et demi ?!? Bref, je suis content d’être sur la ligne de St-Nom et pas la GCO…

    • Nicolas dit :

      J’oubliais, merci tout de même pour ces informations, qui bien que déprimantes ont le mérite d’être claires (et de montrer que certains des nombreux problèmes sont imputables à la SNCF ou à ses partenaires et d’autres aux gens qui se baladent sur les voies ou actionnes les signaux d’alarmes). (Il serait intéressant d’ailleurs d’avoir les statistiques sur ces problèmes, sont-elles disponibles quelque part ?)

    • Bonjour Nicolas, des cars circulent en remplacement des trains sur la Grande Ceinture Ouest depuis le 1er octobre et jusqu’au 4 novembre soit 5 semaines. Franck parlait d’une rame de la GCO qui a brûlé en début d’année et qui n’a pour le moment pas pu être réparée.

  6. Clem92400 dit :

    compte tenu de ces informations, envisagez-vous un dédommagement pour les CLIENTS qui se ruine en Navigo? !

    • Constance dit :

      Je pose la même question!!
      On paye chaque année une fortune en carte navigo et au final pas de trains sur notre ligne pendant plus d’un mois et l’obligation de faire des trajets supplémentaires en voiture (car la ligne de bus n’est pas très efficace..) Donc au final, beaucoup d’argent dépensé pour beaucoup d’ennuis..
      Si la SNCF pouvait faire un geste ce serait bien.

    • Beawat dit :

      même question pour les dessertes régulièrement supprimées, je n’ai bien souvent qu’un train sur 2 à Bécon les Bruyères .. Hormis le fait que nombre de réunions professionnelles ont du sauter…
      Envisagez-vous un dédommagement pour les usagers qui payent un pass navigo à temps plein et qui n’ont droit aujourd’hui qu’à un service à mi-temps…

  7. Alexis dit :

    Bonjour,
    Je suis un client, pas usager, de la ligne L depuis des années et je constate une dégradation qui va crescendo du service. Auriez-vous des explications qui ne ressemblent pas à des excuses ? Aujourd’hui, cela fait un mois que je n’ai pas eu un seul train à l’heure, je célèbre, donc.
    Ce serait également un travail important pour l’image de la SNCF de savoir présenter ses excuses lors de telles situations. L’apparent jen
    Merci

  8. Alexis dit :

    L’apparent jean-foutisme du « personnel », salarié, cause bien plus de dommage à la marque que les retards. Nous ne sommes pas des bestiaux.
    Merci

    • Bonjour Alexis, un des objectifs de ce blog est justement de vous fournir des explications lors de perturbations majeures sur la ligne. Vous pouvez donc retrouver régulièrement différents articles sur l’actualité de la production de la ligne ici, ici ou encore ici.

      Je peux comprendre que vous attendiez des excuses mais tout incident ne peut pas nous être imputable. Ce n’est pas une question de rejeter la faute sur un tiers, car nous avons évidemment notre part de responsabilité dans le service proposé, mais il existera toujours des incidents que nous ne pourrons pas maîtriser bien que nous essayons d’en limiter les conséquences, comme les conditions météorologiques, les actes de malveillance ou les accidents de voyageur.

  9. Dominique dit :

    Autre situation où des excuses seraient bienvenues : les conducteurs qui « oublient » une station, comme ce matin le train PELA de 8h11 à Chaville, passé très en retard et qui a « oublié » de s’arrêter au Val d’Or. Pas un mot d’excuse, ni pour les passagers du train souhaitant descendre, ni pour ceux patientant sur le quai.
    Ce soir, 2 trains en 1 à St Cloud pour retour sur Versailles ‘suite à des difficultés de circulation… » Exaspérant.

  10. Vincent dit :

    Bonjour,

    J’avoue que la situation de ces derniers temps est vraiment nullissime. Mais ça ne change rien à l’image que tout le monde à de la SNCF qui déjà plus que mauvaise, cf. cette étude qui constate une baisse de 10 points de clients satisfaits (63% de clients satisfaits ce qui me parait beaucoup).
    http://www.franceinfo.fr/societe/sncf-seulement-63-des-clients-satisfaits-777055-2012-10-22

    On notera notamment : la difficulté à se faire rembourser un billet en cas de retard d’un train (20% de satisfaits) ou encore le manque d’information en gare ou à bord des trains (un tiers seulement des voyageurs interrogés s’en dit satisfait).

    Sinon toujours pas de mesure de remboursement (cf. la belle explication de Jacques-Guy Langé). Et une belle grève jeudi prochain^^.

    Pourquoi pas une petite grève des usagers : pendant une journée on ne paie pas.

    Pour l’info en fac de droit en cours de droit des contrats on donne souvent l’exemple que l’achat d’un billet de train qui constitue un contrat dit de résultat : transport d’un point A à un point B avec le respect des horaires. Normalement les retards et suppression de train constituent un non respect de ce contrat. Nous sommes nous aussi en possibilité de ne pas respecter notre contrat, c’est à dire de ne pas payer notre billet.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Vincent

      le non-respect d’un contrat n’est bien sur établi que lorsque la cause est imputable au fournisseur du service.
      D’où la loi de 2007, sur « le dialogue social et la continuité du service public », qui prévoit justement à ce titre un délai de carence de 36 heures avant toute possibilité de remboursement lié à une interruption de service due à une cause insurmontable et imprévisible, si la SNCF n’a pu mettre à la disposition de la Clientèle un service de substitution à l’échéance dudit délai.

      On a trop souvent tendance à limiter cette loi aux cessations concertées de travail alors que LA nouveauté est justement son application quel que soit le motif del’interruption de service.

      Ensuite on retombe évidemment dans des notions telles que « délai raisonnable » en ce qui concerne le temps de parcours par exemple, notions par définitions subjectives et donnant lieu à d’interminables interprétations.

      Si on se bornait à une notion stricte, les organismes décisionnaires seraient immédiatement mis en demeure de modifier sur-le-champ les plans de transport ne respectant pas les normes de conception horaire.
      Et en attendant, bien sûr, toute statistique régularité serait de fait nulle et non avenue sur toute ligne concernée.

      Le principe de réalisation d’une offre Clientèle se juge donc de fait sur la qualité de la prestation (qui ne peut apparaitre à la Clientèle, car il s’agit de l’organisation de la circulation en opérationnel) par rapport aux moyens réels dont le prestataire dispose.

      Le prestataire pourrait aussi se retourner sur les décisionnaires en arguant de la mise en place imposée d’un système par nature ingérable… et facturer à ces décisionnaires les centaines de milliers de décisions annuelles prises au titre de la conscience professionnelle, mais en aucun cas exigible des Opérateurs concernés (c’est un peu complexe à appréhender je vous l’accorde) afin de pallier le caractère exceptionnel

      Par ailleurs, vous le dites vous-même, c’est l’achat du titre de transport qui constitue le contrat. Tant que vous n’avez pas acheté de titre, vous n’avez aucun contrat et vous êtes automatiquement en infraction avec la législation dès l’instant que vous vous trouvez physiquement au-delà des lignes de contrôle ou des limites indiquées en gare, pour celles qui n’en sont pas équipées.
      Pour ne pas respecter votre part d’un contrat, il faut… en avoir un, et donc acheter un titre. C’est seulement après cette opération que vous pourrez vous prévaloir d’un contrat, dont l’existence est déclenchée par l’opération d’acquisition à condition que celle-ci ait été effectuée dans les conditions réglementaires prévues… et donc demander indemnité et/ou remboursement, bien sûr, s’il vous apparaît justifié de le faire.

      Pour info également, il faut savoir que nombre de dispositions réglementaires liées aux remboursements, échanges, réclamations et autres objets trouvés, pour ne parler que des plus fréquentes, ne sont pas appliquées au bénéfice du Client.

      La marge entre réglementation pure et dure et prise en compte de la situation réelle du Client par définition réputé de bonne foi (dans la mesure ou il est possible d’établir clairement cette situation) est énorme. Et à son avantage bien sûr.

      Les cas sont légion.

  11. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    « Le principe de réalisation d’une offre Clientèle se juge donc de fait sur la qualité de la prestation (qui ne peut apparaitre à la Clientèle, car il s’agit de l’organisation de la circulation en opérationnel) par rapport aux moyens réels dont le prestataire dispose. »

    vous aurez sans doute corrigé, je n’en doute pas, car il convient de préciser que ces moyens sont alloués par décision budgétaire de l’organisme… décisionnaire évidemment.

  12. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    « ne sont pas appliquées, au bénéfice du Client »

    mille pardons, la virgule est d’importance.

  13. fil786 dit :

    Une petite explication concernant les suppressions sur l’axe cergy-paris ce matin? un gréviste qui est en congé demain? les feuilles mortes? la pluie? le froid? la neige? un accident de personnes? un aiguillage? un train en panne? alors quelle excuse allez vous trouver à votre employeur aujourd’hui???

    • Bonjour fil786, mercredi matin, votre branche a été pénalisée par un incident à Paris Saint-Lazare et par un acte de malveillance sur la ligne A du RER. Il s’agissait d’un signal d’alarme tiré à Nanterre Préfecture. La ligne L ayant un tronçon de voies commun avec la branche Cergy le Haut du RER A, elle est impactée par ses propres incidents mais aussi par ceux de la A.

  14. Grace dit :

    Bonjour,

    ce matin encore, suppresion et retard sur la ligne l la défense st nom la breteche. aucune info en gare, une panique totale à st cloud…jusqu’à quand?
    depuis un mois, le train de 8h13 est supprimé un jour sur deux à Vaucresson. est ce que ce train va être définitivement supprimé? En effet à versailles aussi le train de 8h15 direct n’existe plus, cela devient difficile d’arriver à 9h à paris!

  15. Gilbert dit :

    M. Lange,

    Usager quotidien de la ligne Becon – La Defense, je ne peux que constater comme beaucoup d’autres que le service aux heures de pointe (entre 8 et 9h) est fortement dégradé (retards, suppression …), depuis plusieurs années.
    Certes, on peut discuter de la qualité des informations, cependant je suis étonné qu’aucune proposition ne soit envisagée pour améliorer cette situation. Est-ce que l’on est condamné à subir cela pendant un temps indéterminé ? D’autant que le nombre de passagers ne peut que s’accroitre, en tenant compte par exemple de l’ouverture de nouveaux immeubles de bureau à Becon.

    Le trafic important sur cette ligne et les infrastructures (2 voies seulement) sont des contraintes difficiles.
    Si j’ai bien compris, un des pb majeur consiste à gérer sur ces voies à la fois des trains directs (PSL, La Defense, St Cloud), et les omnibus (les premiers étant évidemment prioritaires, ce sont des omnibus que l’on supprime en cas de difficultés). Certes, mais le constat reste : cela ne marche pas, le service n’est pas rendu.

    Est-ce que la solution (ou une ébauche de solution) n’est pas de réduire la vitesse ? On sait bien que sur les autoroutes surchargées, la réduction de la vitesse permet de fluidifier le trafic. Une solution radicale consisterait à n’utiliser que des omnibus. Le trafic gagnerait en régularité et ponctualité, mais avec une augmentation du temps de parcours (+ 7 mn entre PSL et St Cloud), ce qui mécontenterait avec raison les usagers de cette ligne.
    Alors pourquoi pas une solution de compromis, qui consiste à ajouter des arrêts (alternativement) aux gares d’Asnières et de Becon aux trains actuellement direct PSL-La Defense ?

    Pour illustrer ce point, voici un extrait des horaires actuels :

    PSL 08:04 08:14 08:17 08:19
    Asnière 08:09 08:24
    Becon 08:12 08:27
    Courbevoie 08:14 08:29
    La Defense 08:17 08:23 08:26 08:32
    Puteaux 08:19 08:34
    Suresnes 08:22 08:37
    Le Val D’or 08:25 08:40
    Saint Cloud 08:26 08:28 08:32 08:41
    Durée totale 00:22 00:14 00:15 00:22

    Et les horaires modifiés, avec ajout des arrêts Asnieres et Becon sur des directs :

    PSL 08:04 08:10 08:15 08:19
    Asnière 08:09 08:15 08:24
    Becon 08:12 08:21 08:27
    Courbevoie 08:14 08:29
    La Defense 08:17 08:21 08:26 08:32
    Puteaux 08:19 08:34
    Suresnes 08:22 08:37
    Le Val D’or 08:25 08:40
    Saint Cloud 08:26 08:26 08:31 08:41
    Durée totale 00:22 00:16 00:16 00:22

    Le résultat : un départ de PSL toutes les 5 mn environ, avec une augmentation des possibilités sur les 2 gares d’Asnières et de Becon (2 gares très fréquentées), avec un accroissement relativement réduit du temps de parcours PSL-St Cloud par rapport aux direct (environ 2 mn). On peut s’attendre à plus de régularité et moins de suppression de trains ?

    A mon avis, ce que demandent les usagers, c’est d’abord et avant tout de pouvoir compter sur des horaires respectés (sauf exception). Même si cela ne change rien en théorie par exemple pour les usagers de Courbevoie (pas d’arrêt supplémentaires), dans la pratique, trouver tous les matins son train à l’heure sur son quai serai d’un grand soulagement.
    Je ne sais pas si cette solution est viable. Par contre, ce dont je suis sûr, c’est que la situation actuelle n’est pas acceptable.

    Pour finir, je tiens à vous féliciter pour ce blog de ligne que je viens de découvrir.

    • Gilbert dit :

      Je viens de m’apercevoir que le rendu des horaires est illisible, et voici j’espère un texte plus clair:

      Les horaires actuels:
      PSL__________08:04___08:14__08:17__08:19
      Asnière______08:09_________________08:24
      Becon________08:12_________________08:27
      Courbevoie___08:14_________________08:29
      La Defense___08:17___08:23__08:26__08:32
      Puteaux______08:19_________________08:34
      Suresnes_____08:22_________________08:37
      Le Val D’or__08:25_________________08:40
      Saint Cloud__08:26___08:28__08:32__08:41
      Durée totale_00:22___00:14__00:15__00:22

      Les horaires modifiés:

      PSL__________08:04__08:10__08:15__08:19
      Asnière______08:09__08:15_________08:24
      Becon________08:12_________08:21__08:27
      Courbevoie___08:14________________08:29
      La Defense___08:17__08:21__08:26__08:32
      Puteaux______08:19________________08:34
      Suresnes_____08:22________________08:37
      Le Val D’or__08:25________________08:40
      Saint Cloud__08:26__08:26__08:31__08:41
      Durée totale_00:22__00:16__00:16__00:22

      J’espere que çà l’est (plus clair) 🙂

    • Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

      Super proposition !
      Gilbert, on peut en discuter sur contact@plusdetrains.fr

    • Beawat dit :

      Bonjour Gilbert et merci pour cette analyse…
      Quand aura-t-on de la part de la SNCF une attitude responsable pour rétablir une certaine qualité de service ? quitte à revoir les dessertes de l’ensemble des trains en ile de France..
      et pas uniquement les posts de 2/3 employés qui nous expliquent que c’est comme ça et qu’on doit porter notre croix !je ne marche pas !

  16. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonjour Gilbert et respect pour la recherche accomplie.

    Comme vous le faites remarquer , ceux de Courbevoie seraient les premiers à dire « pourquoi pas nous » et d’autres gares suivraient dans d’autres cas comparables.

    Le principe que vous reprenez consiste, comme cela est parfois le cas en cas de travaux, à modifier l’heure de départ de la gare origine.

    Seuls Paris, Cardinet, Batignolles pourront nous renseigner sur les conflits générés en entrée sortie sur le parcours entre St-Lazare et la Sortie de Clichy avec les trains de sens contraire, les évolutions, etc…

    sinon, bien qu’étant en contrepointe: 08h26m30s arrivée de l’omnibus à St-Cloud, qui repart derechef en vide voyageurs St-Nom pour retour en pointe et 08h26 arrivée à St-Cloud pour le « direct » Versailles-RD: impossible.
    ce sera arrivée 08h28 au mieux compte tenu du rattrapage au-delà de Suresnes, et 08h32 pour le St-nom suiveur pour la même raison, sachant qu’en plus la centrale Val d’Or lui est interdite: il y a du monde en face.

    l’horaire du Versailles-RD (133445 pour ne pas le nommer) est d’ailleurs 08h29m30s au départ de St-Cloud, incompressibles compte tenu de la destination différente du vide le précédent.

  17. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    autre impossibilité: les roulements, plus que « limite » à ces heures.

    un exemple: c’est le 134534 (St-Nom => PSL avec arrêts Courbevoie et Bécon, avec un départ de St-Cloud 60s après pour le Versailles omnibus La Défense et direct Paris) qui assure le 133445 de Paris: arrivée théorique à St-Lazare 08h05 (le Versailles suiveur 08h07, qui refait le St-Nom suiveur partant de Paris à 08h17), départ à 08h14, c’est correct: le minimum pour changer de cabine avec deux éléments est de 7mn.

    donc 08h05 pour 08h10: impossible.

  18. Vincent dit :

    Bonjour,

    Petite question : les retards d’hier soir (suppression des trains de 18h53 pour Versailles RD et 18h56 Pour St Nom (A La Défense)) étaient du à quoi?

  19. Frédéric - Bécon dit :

    Bonjour,

    Bécon les Bruyères ce matin, direction La Défense (pour changer) :

    – Train de 8h42 supprimé et en terminus à Bécon les Bruyères : le quai se bonde de voyageurs de voyageurs
    – Train de 8h57 : arrivée en retard, un monde fou sur le quai et bien sûr un train direct vient de passer à moitié vide (comme d’habitude). Tout le monde ne peut pas embarquer.
    – Train de 9h12 : supprimé

    Il serait peut-être temps de montrer un peu de compréhension pour ses clients. Régulièrement, pour ne pas dire tous les jours, des trains censés marquer l’arrêt en gare de Bécon les Bruyères (et donc impactant les voyageurs d’Asnières sur Seine et de Courbevoie) sont supprimés (avec annonce ou pas).

    Je comprends les problématiques de régulations du trafic mais lorsqu’il est écrit sur les écrans que la reprise normale prendra jusqu’à 2 heures, je ne comprends pas pourquoi la SNCF ne préfère pas assurer un service maximal en heure de points plutôt que rétablir une situation de normalité au plus vite sachant que celle-ci ne sera de toute manière rétablie que en heures creuses.
    Je pense que 80% des voyageurs utilisent cette ligne en heure de pointe, soit entre 7h30 et 9h et systématiquement des semi-directs sont annulés.

    Cette situation en gare de Bécon les Bruyères ne peut plus durer d’autant plus que nombres de directs quasi vides passent alors que les quais sont bondés et que les voyageurs se retrouvent à quelques centimètres du bord du quai … l’accident arrivera un jour vu le monde présent sur ces quais.
    Dans des cas comme celui-ci, n’est-il pas prévu un plan de secours permettant d’assurer un transport efficace entre le lieu de résidence et le lieu de travail des personnes ?

    Dans des situations comme celle-ci, les gens se fichent bien d’avoir un train à l’heure lorsqu’ils attendent déjà depuis plus de 30 minutes sur le quai et que les nouveaux arrivants ne pourront de toute manière pas embarquer.

    La ponctualité des trains est une chose mais elle ne sert à rien si l’on n’a pas accès aux quais à cause des annulations précédentes.

    En espérant que les choses évoluent de manière positive très rapidement pour permettre aux voyageurs d’arriver à des horaires convenables au travail et de ne pas passer une demie heure à regarder des trains quasi vides passer …

    Cordialement.

    • Bonjour Frédéric – Bécon, je comprends bien que votre position est d’avoir un train retardé qui passe dans votre gare à défaut de le voir supprimé, mais cette solution ne serait pas applicable sur la durée. Nous devons remettre les trains à leurs horaires théoriques en évitant d’accumuler du retard sur la ligne afin d’éviter des problèmes de réception de trains en gare (notamment au niveau de Paris Saint-Lazare), de réutilisation de rames pour assurer d’autres trains commerciaux ensuite, et de roulement des agents de conduite. Si le retard devait être trop important sur la ligne, les trains ne pourraient pas repartir dans l’autre sens pour assurer de nouvelles dessertes (différentes selon les branches de la ligne L) et la situation serait bloquée.

    • Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

      Bonjour Jacques Guy,

      Les usagers comme Frederic, moi ou bien d’autres ne peuvent pas etre satisfaits de votre reponse : comme Frederic l’indique c’est entre 8 et 9 qu’il y a bcp de monde. Les pb de desserte entre Asnieres Becon et La Defense font que les rares trains qui circulent sont bondes donc ne peuvent pas faire monter tout le monde. Dans le train comme sur le quai c’est la foire d’empoignr, les gens se poussent, s’engueulent. Et effectivement voir passer le sans arret Paris saint nom qui est vide au trois quart acheve de nous degouter.

      C’ est vraiment dommage qu’on en arrive là alors qu’on dispose d’une belle infrastructure et qu.il y a plein de trains qui circulent. C’est les dessertes qu’il faut revoir.

      Frederic, Jacques Guy, on est nombreux a avoir cet avis, notammentvparmi les usagers d’Asnieres et on est en train de monter une association pour défendre ce point de vue aupres de sncf, stif et pouvoir public. C’est dans les cartons.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Arnaud

      Il est essentiel que les Clients comprennent qu’une desserte ne se modifie pas que sur une partie de ligne.
      La proposition de Gilbert est basée sur un travail qu’on se doit de louer à nouveau, mais il convient de lui – et de vous – indiquer ce qu’elle implique sur l’ensemble du réseau.

      Quand vous dites « c’est les dessertes qu’il faut revoir », cela signifie obligatoirement « l’ensemble des dessertes des lignes L2 et U sur tout leur parcours », sans parler des réutilisations rames et Conducteurs et des vides voyageurs essentiels circulant.

      La proposition de Gilbert apparaît bien sûr simple bien que réfléchie à un Client ne prenant en considération qu’une petite partie d’un tout, mais les gens de métier savent qu’elle ne tient pas.

      Ce n’est pas par plaisir, car ni vous ni nous n’avons décidé de mettre en service une ligne, la U, qui n’a laissé d’autre choix qu’un système de desserte unique en son genre à sa mise en service et bien au-delà de la saturation en pointe, même en théorie.

      Le problème c’est qu’on ne peut rien proposer, ni pour les « Asnièrois », ni pour ceux de Courbevoie, du Val D’Or ou des Vallées… sauf à tout restructurer à partir de zéro, à commencer par revenir au niveau saturé en pointe et donc, comme cela fut fait sur la J, supprimer un nombre conséquent de trains.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Bonjour Paulo Aquino, savez-vous pourquoi au moment de la mise en place du cadencement en décembre 2011 , le stif/la scnf ou je ne sais quel organisme décisionnaire (je m’y perds un peu) n’en ont pas profité pour justement essayé de tout remettre à plat ?
      Tous les usagers des gares intermédiaires sont apparemment du même avis ça ne marche pas, il faut revoir les dessertes ou alors va-t-on devenir comme en Province où à force que les usagers se rendent dans les gares « principales » pour avoir plus de train, les plus petites gares ont fermées ?
      Comme je l’ai déjà signalé, je connais nombre de mes voisins qui préfère prendre le bus pour aller à la gare de St Cloud pour être sûrs d’avoir une offre correcte plutôt que de regarder passer les directs au ralenti sous leur nez au Val d’Or. Donc les comptages de la SNCF sur St Cloud affichent un taux record d’utilisation de cette gare mais si on regardait vraiment qui est dans le périmètre de la gare je pense que l’on pourrait en supprimer le quart au moins !

    • stephadc dit :

      Bonjour hikki :
      En fait ,l’opération de cadencement est étalée jusqu’en 2016 !
      Difficile d’ici là de tirer des plans sur la comète !
      Quant à fermer des « petites gares » sur la ligne , je ne pense pas qu’il y ait de risque !
      A bientot sur nos lignes!

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour hikki

      stephadc a bien résumé, la L n’est pour l’instant pas concernée, bien trop complexe, sauf à ne plus avoir d’horaires « été » pour les branches ST-Cloud/Versailles/St-Nom, mais un système unique toute l’année.

      Votre juste remarque sur les comptages s’applique… à beaucoup de gares: bon nombre de Clients se reportent sur l’offre qui les satisfait le mieux, en se rendant à la gare concernée par tous les moyens, y compris à pied.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Pour rebondir sur la discussion, ne serait-il pas plus simple d’un point de vue exploitation de rendre toutes les missions omnibus pendant l’hyper-pointe ?

      Dans ce cas, quelles seraient les réactions des voyageurs si la durée du trajet se trouvait allongée de quelques minutes mais en leur garantissant une meilleure régularité ?

    • BNC dit :

      @EP
      ils le prendraient très mal 😉

      Il faut le faire pour comprendre : Prenez le train depuis Grande Ceinture, et vous verrez qu’un arrêt supplémentaire à Courbevoie, Puteaux ou au Val d’Or devient tout juste insupportable.

      D’ailleurs, moi je suis pour qu’on diminue la desserte de certaines gares comme Bougival, Louveciennes Garche, l’Etang La ville, où il y a trop peu de monde qui monte et/ou descend.

    • EPPasser en mode normal dit :

      @BNC: Je comprends très bien que pour un voyageur souhaitant aller d’une gare A à une gare B le trajet soit le plus rapide possible.

      Par contre, la surcharge de la ligne entraine (trop) fréquemment des retards et suppressions. Donc, si le trajet est rallongé de quelques minutes mais que la SNCF est capable de garantir le cadencement des rames, n’est pas acceptable ?

    • BNC dit :

      @EP : Mon avis perso c’est non. Je préfère encore les retards et/ou suppressions aux arrêts supplémentaires systématiques.

    • Bonjour à tous,

      Arnaud d’Asnières, pour lire tous vos commentaires sur ce sujet, je sais bien que mes réponses ne correspondent pas à vos attentes et pourtant, des arrêts supplémentaires à Asnières ou aux Vallées (comme d’autres internautes le demandent) ne peuvent être réalisés qu’au cas par cas, au vu de la situation. Ne croyez pas que la préférence va aux trains directs, car les voyageurs qui font ces trajets subissent malheureusement eux aussi des retards et des suppressions de trains.

      Hikki, votre message est justement l’occasion de rappeler sur ce blog que c’est le STIF qui organise les transports d’Île de France. Il décide donc des dessertes et de la fréquence des trains sur les lignes franciliennes. Je suis ravi que des éléments de compréhension sur l’exploitation de la ligne vous soient apportés à tous au travers du blog, mais aucune action n’est envisageable sans nos partenaires sur ce sujet et sans décision du STIF. Les derniers commentaires d’EP et de BNC montrent bien la complexité des décisions sachant que chacun peut avoir un avis différent sur le plan de transport d’une ligne.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour à tous

      l’avis de BNC exprime effectivement le ressenti de la Clientèle: tout arrêt supplémentaire est en général mal vécu.

      adoptons fictivement la solution proposée par EP: tous les trains « VAAS » ou « SAAS », c’est-à-dire omnibus Asnières Versailles/St-Nom. l’allongement du temps de parcours provoquera l’occupation d’un sillon horaire évidemment plus long, et le nombre de sillons disponibles sera fortement réduit. On peut l’estimer raisonnablement à 1 train sur 4, voire 1 sur 3 supprimés sur tout le service.

      une sorte de service « dimanches et fêtes » réduit: une catastrophe en terme de capacité voyageurs offerte ainsi qu’en temps de parcours.

      De fait, il n’est pas un Dimanche sans que quelques remarques ne fusent lorsque les Clients allant ou venant de Versailles se rendent compte que leur train s’arrête déjà à Bécon dans un sens, au Val d’Or dans l’autre…

      le temps de parcours reste une donnée très sensible sur les lignes transiliennes.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Mr Langé : ok c’est le SIF = il faut faire comment pour les faire descendre de leur tour d’ivoire ces gens là concrètement ? A part les forcer à prendre les transports tous les jours 🙂 ? car de ce que je comprends nous pouvons continuer notre litanie longtemps ici mais rien ne va changer car la sncf n’y peut rien ?
      « le temps de parcours reste une donnée très sensible sur les lignes transiliennes » : oui c’est sûr mais ces mêmes personnes ne subissent-elles pas un allongement de leur temps de parcours de toute façon avec les trains à le queue leu leu les matins et soirs ? Ou alors le retard est rattrapé d’une façon ou d’une autre ?

    • Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

      Bonsoir Paulo, Jacques-Guy,
      Merci pour vos réponses.
      Vous essayez d’expliquer au mieux le pourquoi mais comme l’indique Jacques-Guy ça ne peut pas nous convaincre, nous usagers, qu’il n’est pas possible d’apporter des améliorations.

      Comme le mette un certain nombre de blogueurs, la plupart des trains directs qui circulent en pointe ne sont pas pleins, c’est quasiment toujours le cas des deux trois derniers wagons, les plus éloignés à l’arrivée à Saint Lazare. Cette ligne L n’est donc pas saturée en terme de voyageurs, mais en nombre de trains circulants, notamment avec les trains U qui viennent s’ajouter.

      C’est une bonne nouvelle ! Autant il est difficile et très couteux de régler les pb d’affluence de la ligne 13 et du RER A, autant là LA BALLE EST DANS LE CAMP DU STIF ET DE LA SNCF, il faut revoir ces dessertes mal faites, dans le but de faire gagner 3 minutes aux Versaillais qui vont à St Lazare, au détriment de piètres dessertes dans les Hauts-de-Seine.

      Pourquoi deux trains desservent à trois minutes d’intervalle toutes les gares entre Saint Cloud et la défense (le U et le Saint Cloud – Paris). Pourquoi deux trains desservent en meme temps sans arret Saint Lazare La Defense. Le matin, les Asnierois voient le premier passer assez plein, et le second passer 3 min plus tard super vide.

      Sur l’adaptation des dessertes en cas de probleme sur la ligne, c’est quelque chose qui est fait sur le RER A quand il y a un pb (dans ce cas tous les trains desservent toutes les gares), je ne vois pas bien pourquoi ce qui est faisable sur le RER le plus chargé n’est pas possible sur une ligne qui doit transporter 4 à 6 fois moins de monde.

      Arnaud

    • Alain B dit :

      Bonjour,
      Effectivement c’est le STIF l’autorité organisatrice.
      J’ai déjà plusieurs fois écrit au STIF pour le sensibiliser sur certaines problématiques de desserte, notamment durant la période estivale. Je n’ai jamais eu de réponse…

    • EPPasser en mode normal dit :

      @Arnaud d’Asnieres LaDef: Pour certains RER, le modification de dessertes est généralement plus facile à gérer car il n’y a pas d’interaction avec d’autres trains. En dehors de certains fin de ligne, ces RER circules sur des voies dédiées.

    • Raúl dit :

      Des fois, les solutions les plus sympas viennent quand on pense que l’on ne peu pas améliorer ce qui existe déjà et on commence à avoir des idées très décalées. De la même façon, à chaque fois (ou presque à chaque fois) qu’un usager propose une solution, vous nous dites que ça ne marche pas parce que l’on n’a pas tous les éléments qu’il faut et que l’on a pas la vision global du réseau.

      Donc, ma proposition est la suivante : Et si l’on mettait à disposition des usagers les éléments nécessaires pour essayer de trouver des solutions alternatives ?

      Je vous accord le fait que pas toutes les solutions marcheront, mais je pense que c’est assez juste de donner l’opportunité à ceux qui subissent les problèmes chaque jour d’apporter leurs idées. Au minimum, ça nous aidera à mieux comprendre les problèmes auxquels vous et le STIF font face.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour à tous

      les conditions d’exploitation sur le RER A et sur le Transilien L ne sont absolument pas comparables, comme cela avait déjà été indiqué.

      Le RER A est une ligne a desserte unique pour les deux sens dans sa partie centrale, la plus chargée, la ou la L en a de multiples, et différentes dans chaque sens: la A ne possède très peu de conflits de circulation: aucun en rattrapage (qui de plus est complexe sur la L), ni en jonction, ni en bifurcation, ni en parallèle, etc… la liste est très longue.

      Un simple exemple déjà cité: le conflit terminus origine, le seul subi par la A.
      Lorsqu’un train est terminus La Défense sur la A, cela occasionne un risque de conflit en déviation (le train terminus est plus lent que le suiveur) et un risque de conflit en « origine » ou en « sortie ».

      Cette situation de produit 53 fois par jour sur la A dans sa partie centrale… et entre 210 et 220 fois sur la L (hors train-laveur).
      On ne « joue » pas du tout dans la même catégorie…

      Le nombre de Clients transportés est une chose, les conditions d’exploitation en sont une autre.
      Celles de la L, dûes à la mise en service de la U (qui n’est pas l’objet de ce blog, bien entendu), fondées sur le principe de partage des missions, sont quasiment uniques, seule la J entre Poissy et Mantes adoptera les mêmes quelques années plus tard.

      Ce sont les conditions de circulation des trains qui font la complexité d’exploitation, pas le nombre de Clients transportés.

      De son côté, je ne vous apprend rien en rappelant que la J nord, en attendant la construction du deuxième pont d’Argenteuil permettant de passer à 4 voies, avait choisi la solution radicale: supprimer un train sur trois en pointe et contrepointe, en conservant les dessertes.

      C’est une solution proposée par nombre de Clients: quitte à avoir moins de trains, les faire desservir toutes les gares.
      BNC et d’autres savent – et nous aussi – que l’émeute serait gigantesque, notamment au-delà de Garches.
      Cela reste cependant une éventualité.

      Il faut savoir par ailleurs que même si bon nombre d’idées reprennent ce qui avait été étudié il y a 15 voire 20 ans, il n’empêche que nous nous permettons de les remettre « au gout du jour »
      Quand Gilbert, par exemple, propose une solution de desserte, on se permet – si on le peut – d’en faire une projection réelle, car on sait ou chercher quoi… mais par expérience, pas par documents.
      On essaie ensuite d’expliquer assez précisément le pourquoi du comment.

      Il faut savoir que les collaborateurs du STIF lisent les blogs, et ce genre d’échanges remonte par des voies diverses.

      Le principe de glissement de desserte des trains de la U en cas de retard en pointe du matin, les adaptations d’itinéraires des trains vers St-Nom en pointe du soir sont des exemples d’optimisations de solutions multiples réduites à une seule, préférée des Clients par l’absence de retours négatifs…

      A cet égard, ce qui dit Raùl (qui me pardonnera pour l’accent inversé, je n’ai plus le clavier espagnol), n’est pas dépourvu de sens, sauf que pour utiliser tous ces éléments, il faut une solide formation !
      Ma modeste expérience ne me permet pas, par exemple, de trop « calculer » sur les roulements de Conducteurs, mais de supposer au cas par cas ce qui est probable ou pas.

      Maintenant si un système non condamné par les lois sur la concurrence (faut pas que nous Cheminots les oubliions…) permet de diffuser des éléments à une Clientèle intéressée, je serai le premier – après nombre d’entre vous bien sur – à applaudir.

    • Beawat dit :

      Monsieur d’Aquino : « La proposition de Gilbert apparaît bien sûr simple bien que réfléchie à un Client ne prenant en considération qu’une petite partie d’un tout, mais les gens de métier savent qu’elle ne tient pas… »
      Certes, alors que proposez-vous pour remédier rapidement à cette situation intenable ???
      Ceci dit, bien que consultante bancaire, j’ai également un mastère 2 en transport et logistique et je pense être tout à fait à même de comprendre la petite partie, tout comme le tout, si on daigne m’expliquer son fonctionnement 😉

      Bonne journée !

  20. MME ANDRE dit :

    Voilà déjà plusieurs semaines que le train en direction de Saint la Bretèche de 18h56 est supprimé!!Durant toute une semaine, ce train ne passe pas,obligeant les voyageurs à prendre le train suivant dans de mauvaises condiions puisqu’il est bondé!! Que se passe t-il? Où est le respect du voyageur? Car je ne vois aucune information concernant ces suppressions! Nous sommes nombreux à avoir des enfants qui nous attendent à la maison, chez la nourrice ou en garderie!! Aucun voyageur ne se plaint, aucune révolte.Cette ligne est fréquentée par des voyageurs respectueux (ce n’est pas le cas partout!!) Est-ce pour cela qu’il y a autant d’abus, faut-il se rebeller pour se faire entendre? Je suis une personne pacifique et patiente rassurez vous mais je suis fatiguée de subir des disfonctionnements qui perdure!!Les voyageurs sont maltraités et je ne crois plus à vos explications!! Que faut-il faire pour que ça change!! Où se plaindre?

  21. Vincent dit :

    Mme André, s’il n’y a pas de révolte c’est parce que nous sommes respectueux mais surtout habitués aux retards …

  22. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonjour Mme André

    le train de 18h56 (que vous devez emprunter à La Défense), n’a jamais été supprimé toute une semaine, vous trouverez des précisions ici

    http://malignel.transilien.com/2012/11/02/experimentation-de-lidee-dun-client-pour-les-annonces-sonores/comment-page-1/#comment-6706

    pour la compléter, ce train à circulé normalement le Vendredi 16 et le Mardi 20 et s’il a été supprimé le lundi 19, il ne l’a pas été seul: deux omnibus l’ont été également.

    Le respect du Client consiste à assurer le meilleur service possible en fonction des moyens dont on dispose et de ce qui a été imposé bien au-dessus de SNCF qui n’est pas décisionnaire.

    Il serait bien sûr impossible de faire une journée « sans actions » c’est-à-dire en se bornant à ne pas supprimer de trains et laisser aller. Le cumul des retards supprimerait de fait des dizaines de trains et le décompte final se solderait par des dizaines de milliers Clients non transportés.

    • Beawat dit :

      Mme André

      pour la compléter, ce train à circulé normalement le Vendredi 16 et le Mardi 20 et s’il a été supprimé le lundi 19, il ne l’a pas été seul: deux omnibus l’ont été également.
      3 que doit-on comprendre ? à paritr du moment ou votre train a été » supprimé » mais d’autres omnibus également (chose sensée être rare alors qu’elle est quotidienne, vous êtes sensée l’accepter !)

      Le respect du Client consiste à assurer le meilleur service possible en fonction des moyens dont on dispose et de ce qui a été imposé bien au-dessus de SNCF qui n’est pas décisionnaire.
       » En bref, si on ne dispose pas de moyens adéquats, ne pas s’étonner si le service est merdique ! »

  23. Vincent dit :

    Je ne suis pas d’accord il a bien été supprimé une semaine du 8 au 16 novembre. Une avarie de matériel.

  24. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    allons allons Vincent, je ne pense pas que vous soyez un de ces intervenants qui s’arc-boute par principe sur des exagérations…

    le Vendredi 16 Novembre, par exemple, le train 134671 a circulé normalement et à l’heure.

    quand des intervenants « métier » donnent des infos sur ce blog et ailleurs, ce ne sont pas des déclarations gratuites !

  25. Vincent dit :

    Je ne m’arc-boute pas. Mais ça m’énerve quand on ne dit pas la vérité.
    Certes vous êtes intervenants métiers, mais le fait qu’il soit passé le 16 ne veut pas dire qu’il soit passé de la semaine.
    Je prend cette ligne depuis 8 ans et ce train en particulier tout les jours et je peux vous dire qu’il n’est pas passé du 8 au 15. Et le fait qu’il soit passé le 16 ne change rien à la gène du 8 au 15.

    Je peux comprendre que votre rôle soit de minimiser les critiques négatives mais il ne faut pas mentir non plus. Dire  » le train de 18h56 n’a jamais été supprimé toute une semaine » est donc totalement faux … vous pouvez demandé aux usagers.

    L’info m’a été donné par des agents SCNF à St Cloud et a été confirmé par Jacques Guy Langé.

    Enfin, même le week end la SNCF n’y arrive pas : le train de 12h52 à Garches vers St Nom a été supprimé… un train toute les heures c’est ridicule. Heureusement les bus sont là pour faire votre travail.

    Et toujours pas l’idée d’un remboursement.

    Je réfléchis fortement à faire un beau courrier à la SNCF et/ou la STIF.

    • Bonjour Vincent, je pense que Paulo Aquino et vous êtes tous deux d’accord sur le fait que les suppressions de ce train sont malheureusement multiples ces temps-ci. Il a été supprimé 3 fois il y a deux semaines (lundi, mardi, mercredi) et 1 fois la semaine dernière (lundi).

      Je suis d’ailleurs une nouvelle fois revenu sur ces suppressions dans l’article sur la ponctualité voyageurs. Comme l’expliquait Paulo Aquino, ces suppressions ne sont pas programmées à l’avance mais sont d’ordre opérationnel, les décisions étant prises au dernier moment pour réguler la circulation de la ligne.

    • Beawat dit :

      « Les décisions sont prise au dernier moment pour réguler la circulation de la ligne »… Ne pourrait-on pas passer d’un mode réactif à un mode proactif ?

  26. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonjour à tous
    Effectivement, en résumé, le problème n’est pas que ce train ait effectivement circulé 4 jours durant la période indiquée, puis de nouveau supprimé le Lundi 19 pour re-circuler de nouveau tous le jours du 20 au 24… le problème est qu’un déficit d’information a fait que certains Clients n’ont pu se joindre aux centaines d’autres qui ont emprunté ce trains les jours où ils l’ont cru supprimé (les 9, 10, 15 et 16/11 donc) – certainement de bonne foi – et que la production oblige malheureusement à supprimer nombre d’autres trains, permettant ainsi de ne pas toujours péjorer les mêmes dessertes.

  27. Kethu dit :

    Bonsoir,

    Même si c’est à moitié HS avec ce blog, il m’est venu une question en regardant le plan Métro + Transilien :

    Est-ce que le prolongement de la ligne 3 du métro jusqu’à la gare de Bécon a déjà été envisagé ? Si oui, quelles en ont été les conclusions ?
    La station terminus est à 1,5km à pied, et (en tracé tout droit) 1,1km entre le bout des tiroirs de manœuvre d’arrière gare de la station et la gare.

    Merci de vos réponses !

  28. Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

    Ce serait une bonne idee avec un effet reseau super. Mais il faut traverser la Seine. Pas sûr que les voies de rangementdes metro passent sous la Seine, les voies ne sont pas assezprofondes. Donc j’ai peur que cesoit un tres tres gros chantier.
    Ce n’est jamais indiquedas les projets STIF ou RATP

  29. Beawat dit :

    « La ligne L »
    Je suis ce qu’on appelle un usager (une usagère ?) quotidien(ne) de la ligne L et l’emprunte donc tous les jours avec tous les aléas que cela occasionne…
    Alors, plutôt que de raler, vitupérer, grogner … j’ai décidé de m’exprimer sur ma vie au quotidien en empruntant les idées de nos grands écrivains Français .. c’est une forme de plagiat, certes, j’assume … mais c’est beaucoup plus drôle d’exprimer son vécu comme ça !
    constaté hier 27/11 à Bécon les bruyères : façon Charles Perrault..
    Ce matin, le petit chaperon rouge a décidé d’emprunter la ligne L pour rejoindre sa mère grand à Saint Cloud…avec sa galette et son petit pot de beurre…
    Arrivée à la gare de Bécon, miracle ! le train précédent était bien passé à 9h21 et non pas à 9 h 25….comme d’habitude !
    Le petit chaperon rouge décida donc de s’installer sur le banc pour attendre le train de 9h 41, retardé, puis supprimé, puis le train de 9h56, retardé, puis supprimé, puis le train de 9h11, retardé puis supprimé; puis le train de 10h 26… remplacé par le train de Versailles rive droite qui, dans un élan de courtoisie, décida de s’arrêter à Bécon pour récupérer les 300 personnes attendant sur le quai… Petit hic, c’était un train court et les pauvres mamans avec poussette sont restées sur le quai ….
    Le petit chaperon rouge, attendu à 10 heures à saint cloud, pour une réunion importante avec sa grand-mère, n’arriva qu’à 11 h moins le quart…. La grand-mère affamée, avait mangé le loup !
    Voilà mon quotidien sur la ligne L, la veille le 26/11, c’était la même chose… même train, même suppression de desserte… Le 26, j’ai pu choisir de travailler de chez moi, hier, j’avais juste une réunion avec 4 personnes qui m’attendaient pour leur expliquer la marche à suivre… Vous avez une solution ?

  30. BPasser au statut dit :

    Beawat… vous avez bien raison de le prendre sur le ton de l’humour, moi, je ne suis pas assez zen pour cela ! Terribe journée effectivement hier ! Alors que j ‘attendais un train à la Défense depuis plus de 40 minutes, un agent SNCf m’a demandé pourquoi je n’empruntais pas plutôt le T2 + le bus…. soit au moins 45 min de trajet. La SNCF a réponse à tout !!

    • Beawat dit :

      Il y’a également les rollers, la trotinette, la course à pieds..tout moyen permettant aux usagers des transports en commun de se tourner vers des solutions alternatives et écologiques qui nous permettraient peut être d’économiser 82 euros mensuels….Si tous les usagers mécontents arrêtaient de prendre les transports en commun et de payer leur forfait navigo, nous aurions peut être de vraies réponses plutôt que : « C’est comme ça ! mais vous ne pouvez pas comprendre, vous ne comprenez rien à notre métier ! »

    • Vincent dit :

      Exact c’est un peu mon ressenti également …
      Ce blog est dédié à notre ligne et à ses usagers mais on n’arrête pas de nous dire que nous ne comprenons rien à rien à l’organisation logistique de la ligne L. Le tout en utilisant des mots très techniques pour nous perdre volontairement et ne jamais répondre à nos questions (d’où la demande d’un lexique…).

      Au final aucune réponse, aucune excuse… Tout ce qu’on comprend c’est qu’on ne comprend rien à leur métier … mais apparemment eux aussi puisque la ligne L ne fonctionne jamais normalement …

    • hikkiPasser au statut dit :

      Je suis d’accord, je pense que l’on a fait le tour des problèmes ( ce sont peu ou prou toujours les mêmes) Maintenant j’aimerai bien savoir quelles solutions sont recherchées ! parce que peut être que les clients proposent des choses irréalisables mais au moins ils proposent quelque chose ! que fait le STIF à part me faire payer 80,5 € par mois ? rien apparemment !
      « Il faut savoir que les collaborateurs du STIF lisent les blogs, et ce genre d’échanges remonte par des voies diverses. » il faudrait qu’ils fassent plus que le lire le blog mais qu’ils se mettent à bosser pour nous faire rouler des trains dans des conditions correctes!
      quand on lit l’histoire de Beawat c’est édifiant tout de même !

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour à tous

      le langage professionnel utilisé couramment en service est fait d’abréviations, de codes et d’expressions qui n’ont bien sûr rien à voir avec celui utilisé dans ce blog et qui ne s’apprennent qu’en interne et au fur et à mesure.

      les définitions de mots plus couramment utilisés sont par ailleurs en général mal définis par les dictionnaires usuels.

      On s’efforce toujours de trouver une « traduction » en langage Client, mais simplifier sans changer le sens du mot est loin d’être facile.

    • Adjovi Thomas dit :

      C’est exactement ce que je fais entre Bécon les Bruyères jusqu’à chez moi Vers le métro Gabriel Péri. Je suis obligé de faire la course à pieds car, les trains en provenances de Saint-Cloud ne s’arrête pas à Asnières. Et je suis obligé si
      -Le train en provenance de Nanterre est supprimé ou retardé
      – Soit, je le rate sur le file le train POPI et je dois attendre 10 minutes.
      Avec la marche à pieds, je met moins de temps que les trains et en BUS car, je dois prendre aussi un BUS à la Gare d’Asnières mais malheureusement, il arrive très souvent que le temps d’attente est beaucoup trop élevé, soit, il y a des bouchons sur le secteur.
      Je gagne entre 5 et 15 minutes voir plus si j’attendais le BUS et le train.

  31. Vincent dit :

    Paulo Aquino va vous répondre avec des phrases incompréhensible pour vous dire que les trains que vous avez cru supprimés sont en réalité passés…

  32. LAMBERTPasser en mode normal dit :

    Bonjour à tous et à toutes. Je serai bref : j’ai lu avec attention les 74 commentaires de ce blog qui concernent essentiellement la branche « Saint-Cloud » de la ligne L.
    Je crois que tout a été dit ici et que Monsieur LANGE et Pablo AQUINO ont répondu correctement à toutes les questions.
    Ca me permet de constater que la branche « Cergy – Nanterre U » de la même ligne L n’est pas si mauvaise que cela, malgré toutes les suppressions quotidiennes de trains aux Vallées et à La Garenne-Colombes.
    La synthèse qu’on peut en tirer, c’est que ces deux lignes sont saturées et que l’alternance « directs /omnibus », si elle était facile à gérer à l’époque de l’électrification en 750 volts, est maintenant devenue très complexe. Chers utilisateurs, peut-être y a-t-il lieu pour vous de créer un « comité d’usagers de ligne » comme cela s’est fait ailleurs et surtout, plutôt que d’encombrer le blog de toujours les mêmes réclamations, pourquoi n’écririez-vous pas directement à vos élus respectifs, les maires et présidents du conseil général des Hauts de Seine. A suivre

  33. Beawat dit :

    Bonsoir monsieur Lambert et tous les usagers de la ligne L,

    L’idée de créer un comité d’usagers est une très bonne idée !
    Je propose à l’huissière, Vincent, Hikki, B, Arnaud D’asnières la Def, Kethu et tous les usagers soucieux d’une certaine qualité de vie .. et de transport de me contacter.
    Plan d’action proposé :
    1 – noter tous vos retards quotidiens ainsi que tous les désagréments que ça vous a occasionné (cela pourra être utile si nous décidons d’aller plus loin et de demander des réparations ..)
    2 – dès que le retard de votre train dépasse 15 minutes, aller au guichet demander le registre des réclamations et exprimez vous… même si le responsable de la ligne ne répond jamais, vous aurez le récépissé de votre réclamation qui constituera une preuve tangible.
    Quand à encombrer le blog de toujours les mêmes réclamations, ne vous en déplaise monsieur Lambert, nous allons continuer tant que les problèmes ne seront pas résolus… le titre du post n’est-il pas : « 75 commentaires pour Retards et suppressions de trains, que se passe-t-il ? »
    Quand à écrire à nos élus respectifs, après l’épisode de mardi (1 heure d’attente à Bécon), j’ai communiqué le dossier à mon député maire…

  34. Gary dit :

    Bonjour,

    J’ai remarqué que depuis plusieurs semaines, les trains direction St Lazare qui doivent passer à Vaucresson a 8h00 sont supprimés. Afin de mieux pouvoir m’organiser, savez-vous si ces suppressions sont programmées et si oui, jusqu’à quelle date ?

    • Bonjour Gary, depuis le 19 novembre jusqu’à hier votre train de 7h59 à Vaucresson a été supprimé 3 fois, le mardi 27, jeudi 29 et vendredi 30 novembre. Ces suppressions n’étaient pas programmées et sont dues pour la première au patinage des trains suite à l’accumulation de pâte végétale sur les rails, ce qui est principalement causé par la chute de feuilles mortes (je reviens sur ce sujet et son impact sur la circulation des trains ici). Pour les deux autres journées il s’agissait aussi de suppressions décidées en opérationnel, selon le trafic de la ligne (il s’agit de l’accumulation de retards qui nécessitent au final de supprimer un train pour que la situation ne s’empire pas, j’en parle ici).

  35. Vincent dit :

    D’après ce que je comprend de la réponse de Monsieur LAMBERT, nous devons nous débrouiller par nous même et ne plus encombrer ce blog. De plus il estime que les réponses apportées sont suffisantes … Certes il y a des réponses mais qui ne font rien avancer.

    Vive la SNCF.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Monsieur Lambert: si la réponse « la ligne est encombrée ce n’est pas notre faute nous faisons de notre mieux  » vous suffit tant mieux ! j’espère que vous ne faites pas un métier en rapport avec la clientèle sinon je plains votre patron car moi si je réponds ça à mes clients, je vais être tranquille ils vont tous aller ailleurs ! et oui je vais continuer à me plaindre ici ou ailleurs car je paye 80,5 € /mois pour un service qui n’est pas rendu, je ne sais jamais si je vais partir/arriver = je pars plus tôt ce qui m’occasionne de la fatigue supplémentaire, du stress pour mes enfants que je lèvent plus tôt etc…, je fais des détours pour optimiser mon trajet au mieux alors que je travaille à côté de Psl (Villiers pour être plus précise) je fais 2 changements le matin au lieu d’un trajet direct pour ne pas être coincée bref je pourrais continuer comme ça longtemps !alors si vous êtes satisfait tant mieux mais sachez que moi non.

      j’ai déjà parlé à mon maire plusieurs fois mais apparemment le dialogue avec la sncf et le stif est compliqué.

      Beawat: je vais essayer de noter les retards on peut commencer ce matin paf le train de 8h15 à la défense vers psl supprimé.

  36. BPasser au statut dit :

    Certaines situations me laissent perplexes…. pourquoi les suppressions deviennent-elles monnaie courante ? Un seul exemple ce matin avec le train de 8h34 supprimé à Viroflay. Pourtant, pas de pb de feuilles mortes, d’avarie matériel ou de « difficultés de circulations » annoncées …. Cela est d’autant plus problématique que ce fameux train de 8h34 est déjà bondé en raison de la suppression depuis plusieurs mois du train de 8h21…..

    • Guillaume dit :

      Je confirme que ce train de 8h30 au depart de Versailles RD est régulièrement supprimé sans aucune explication. Ce qui crée un trou de 30 minutes en pleine heure de pointe. Typiquement ce matin, plus une seule place assise dans le train au départ de Versailles. Je ne comprend pas la suggestion de Mr lambert de nous adresser à nos élus et reflète bien la mentalité de certains agents (heureusement pas tous) dans le traitement des usagers (peut etre un jour parlera-ton de clients…). Je trouve méprisant le terme ’emcombrer le blog » alors qu’il s’agit d’un espace de discussion. Et si ce sujet revient le plus souvent, c’est que c’est réellement la préoccupation des utilisateurs et pas l’installation de telle ou telles boutiques à Saint-Lazare… Ameliorer le service et le blog se desemcombrera tout seul

  37. Vincent dit :

    Voici un copié / collé du site transilien :

    « Dernière mise à jour : 29/11/2012 à 16h33 .
    En raison d’un manque de matériel, le train suivant est supprimé sur la ligne L:
    134671 SILS de Paris Saint-Lazare 18h47 à Saint-Nom la Bretèche 19h25
    SNCF Transilien ».

    Le train de 18h56 à La Défense est encore supprimé … Hein Monsieur Paulo Aquino.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Arnaud d’Asnieres LaDef

      comme il a déjà été maintes fois expliqué, il ne faut pas comparer deux lignes qui n’ont pas du tout les mêmes caractéristiques, en particulier celles à desserte unique: le RER A ne souffre aucun conflit de circulation, notamment en entrée sortie, ce qui est le cas à st-lazare et c’est valable pour chaque groupe (il y en a 5, soit les 10 voies que vous citez); il convient d’y ajouter les nombreuses évolutions, notamment entre PSL et CLichy/Batignolles, qui n’existent pas non plus sur la A.

      près de 75% des trains entrant ou sortant de St-Lazare sont en conflit avec un train de sens contraire.
      Tous les trains terminus à La Défense et St-Cloud sont en conflit avec un train suiveur ou croiseur.

      malgré cela et un rattrapage complexe également inexistant sur la A, l’écart théorique entre deux trains, qui sur la A était de 180s avant de descendre il y a peu à 120s, peut descendre à 60s sur la L.

      votre commentaire sur la complexité des dessertes est exactement celui qui avait été (on espère) remonté jusqu’au STIF lors de sa mise en place.
      depuis, il y a eu un paquet de modifications, même si on ne peut s’en satisfaire.

      Comme vous le faites remarquer, les dessertes complexes mises en place en 1995

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Vincent

      ce qui a été dit sur la répartition des trains supprimés est toujours valable, à savoir que le train que vous citez a circulé les 26, 27 et 28, jours où au moins un train a dû être supprimé en soirée (17h00-20h30), notamment 18h32 (PSL => Versailles) à deux reprises.

  38. Vincent dit :

    Bonjour,

    Mon message d’hier était il prémonitoire ???
    Voyant cette annonce sur le site internet transilien, je me suis dis que pour une fois j’étais informé et que j’allais partir plus tôt pour éviter les désagréments et de faire part de mon mécontentement sur le blog.

    Je pars donc pour prendre le train de 18h39 à La Défense.

    Miracle, j’arrive à La Défense devant des écrans qui affiches uniquement des trains supprimés ou retardés et même des trains à 18h30 alors qu’il est 18h35 …

    J’arrive sur le quai, enfin l’escalor m’envoie sur les gens qui attendent sur le quai (j’ai rarement vu un quai aussi bondé). Que des trains pour Versailles.

    Au final je prends un train pour St Nom à 18h45 qui en réalité était le train de 18h24. Le train de 18h32 supprimé et le train de 18h39 retardé.

    Vive la vie avec la SNCF. On passe une sale journée et on à du mal à rentrer chez soit.

    Après l’épisode de mardi, encore une fois la SNCF nous montre toute sa compétence.

    Monsieur LANGE ne fera que nous expliquer qu’il s’agissait d’un énième accident incident (chose que l’on sait déjà) mais qu’il ne peuvent rien faire… Monsieur AQUINO nous dira qu’il ne sait jamais rien passé car on a cru qu’il y avait un incident mais en réalité les train sont bien passés. Enfin Monsieur LAMBERT va nous demander de ne pas encombrer ce blog pour des problèmes connus de tous et qu’il y avait le tram ou nos pieds pour rentrer.

    Je suis heureux de payer 80 € pour ce service.

    • hikkiPasser au statut dit :

      Bonjour,

      Vincent j’ai eu plus de chances que vous car le chauffeur nous a informés (et très bien informés tout le long de notre trèèèèèès long trajet vers la Défense, j’ai ensuite pris la U pour rentrer ) de tout ce qui se passait : panne de signalisation à Bécon les Bruyères.
      je suis donc partie de Villiers à 18h10 pour arriver au Val d’Or vers 19h15 youpi ! Notre train a marqué l’arrêt à Courbevoie (alors qu’il était direct à la base train normalement de 18h17 à psl mais pas les autres arrêts )
      en revanche vous avez beau nous dire tous qu’en aucun cas les directs sont privilégiés mais tous les omnibus St Cloud on sauté hier soir. Il aurait peut être d’ailleurs été judicieux d’orienter, à la Défense, les gens vers la U pour désengorger les quais(pour ceux qui ne la connaisse pas)car tous les omnibus étaient retardés ou supprimés.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Vincent

      lorsque cela m’est possible, j’apporte une précision sur un évènement. c’est tout.
      il est regrettable que votre mécontentement tente à vous faire penser que certaines explications ne sont pas exactes.

  39. Bonjour à tous, les explications qui vous sont données sur le blog ne veulent pas dire que nous n’agissons pas pour améliorer la qualité du service que nous vous proposons. Elles ont vocation à vous permettre de mieux comprendre l’exploitation de la ligne L pour que nous puissions ensemble mieux échanger sur le sujet. Je comprends tout à fait votre mécontentement et croyez bien que nous non plus nous ne sommes pas satisfaits de la situation actuelle. Toutes nos équipes sont mobilisées et préparent d’ailleurs l’arrivée de l’hiver.

    Je lis bien vos demandes d’arrêts supplémentaires et de modifications de desserte mais au vu de la densité des circulations et du plan de transport, toutes ne peuvent pas être envisagées dans l’état actuel du réseau, très contraint. C’est le Syndicat des Transports d’Île de France qui décide des horaires et des dessertes, mais il faut bien comprendre qu’ajouter des arrêts supplémentaires conduirait à des temps de trajet plus longs et un nombre de trains plus réduit par heure, et qu’une refonte totale des horaires impacterait ceux des lignes interconnectées avec la L (U, A et J). Pour compléter mes propos sur la contrainte du réseau, sachez par exemple qu’un train arrive ou quitte la gare de Paris Saint-Lazare toutes les 28 secondes en heures de pointe. Tout comme vous nous cherchons à améliorer la qualité de service qui vous est proposé, mais nous devons tenir compte des contraintes du réseau. Cela ne veut bien sûr par dire que rien n’est fait. Pour ne citer que quelques exemples, de nombreux travaux en gares et sur les voies sont effectués pour moderniser le réseau et nous mettons en place de nouveaux outils pour l’information voyageurs. Certaines actions sont déjà en place, d’autres demandent plus de temps pour voir le jour. J’y reviens régulièrement sur le blog.

  40. Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

    Bonjour Jean Guy,

    arretez svp de nous sortir à chaque fois l’argument imparable du train tous les 28 secondes !
    Il y a dix voies en sortie de Saint Lazare, ça fait donc en moyenne un train tout les 280 secondes en heures de pointe, soit toutes les 4min40.
    En comparaison le RER A c’est un train toutes les 120 secondes et la ligne 13 c’est un métro toutes les 100 secondes.
    Les dessertes de Saint Lazare sont juste beaucoup trop complexes sur certains tronçons. Comme Paris Versailles ou Paris Cergy, où les lignes sont de type RER et devraient donc avoir des dessertes de RER : – – sur la ligne A, les trains desservent quasiment tous les arrets tout le temps (2 exceptions par branche généralement).
    – Sur le RER B, il y a un projet RER B+ Nord pour que les rames s’arretent à tous les arrets ou quasiment.
    – Sur le RER C, les trains de la branche Ermont Pontoise s’arretent maintenant à toutes les gares entre Ermont et Porte de Clichy

    C’est la desserte des lignes St Lazare qui est super HASBEEN qui n’est plus au gout du jour.
    On compte sur le STIF et la SNCF pour améliorer ça. Nous sommes des contribuables, des usagers et des citoyens engagés qui préfèrent les transports en commun à la voiture, vous nous devez d’ouvrir ce projet rapidement.
    Dans ce contexte de disette budgétaire, il améliorerait les choses sans rien couter.

    Arnaud

    contact@plusdetrains.fr

    • BNC dit :

      J’aime bien la comparaison des trains avec les RERs. Justement, ça permet de voir ce qu’est l’un, et ce qu’est l’autre. Et le risque c’est qu’on est entrain de trop vouloir devenir RER.

      Un train doit rester un train, et un train c’est fait pour rouler 😉

    • Bonjour Arnaud d’Asnieres LaDef, sur quels chiffres vous fondez-vous pour votre calcul ? Je vous confirme bien que le chiffre d’un train toutes les 28 secondes en heures de pointe est exact.

      A Paris Saint-Lazare nous avons bien 10 voies en sortie mais par contre il y a 27 quais. Nous comptons les trains de la ligne L mais aussi ceux de la ligne J (les lignes étant interconnectées), ainsi que les TER et les trains Intercités. Pour rappel, sur une journée 1 600 trains circulent sur la région de Paris Saint-Lazare.

    • Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

      Bonsoir Jacques Guy,
      Il y acertainement un train toutes les 28 secondes. Mais cean’a rien d’extraordinaire sachant qu’il y a 10 voies…

      Je noteque vous ne repondez pas surle fait queles autres lignes se sont adaptees et desservent bcp mieux que la ligneL les villes pres de Paris…

    • EPPasser en mode normal dit :

      Je ne comprends pas le terme « autres lignes ». S’il s’agit des RER A et B, ceux-ci ont la particularité contrairement à la ligne L de ne pas être terminus dans Paris. Elles disposent également des voies propres dans une grandes partie de leur tracé et notamment dans la traversée de Paris.
      Il faut également noter que cela a permis de doter le RER A d’un système d’exploitation spécifique (SACEM) qui permet de réduire l’espacement des trains dans le tronçon central.
      La ligne L dans son tronçon entre La Défense et Saint-Cloud, c’est quant même 5 trains au 1/4h en hyper-pointe. Soit un train toutes les 3 minutes (arrêts compris). Ceci fait un espacement de 2’30 avec des arrêts de 30 secondes. Pour une ligne ferroviaire classique (RFF), c’est un espacement extrêmement faible.

    • Bonjour Arnaud d’Asnières LaDef, le fait que je ne réponde pas sur certains sujets ne veut pas dire que je suis d’accord. Ce blog a vocation à parler de la ligne L et j’essaye donc d’avoir des échanges constructifs avec tous les internautes le fréquentant sur ce sujet. Je ne peux pas aborder le cas de toutes les lignes Transiliennes.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Rien que pour le groupe II (vers Saint-Cloud), en 1/4h, il y a 4 trains qui partent de Paris à la pointe du soir et donc autant de trains qui arrivent (vides ou avec des voyageurs). En considérant que les voies de ce groupe sont isolées du reste du réseau mais que les trains peuvent se croiser à l’entrée de la gare, cela fait quant même moins de 2 minutes entre les trains et les trains sont espacés de moins de 4 minutes.
      Même si le nombre de trains est à moduler en fonction du nombre de voies d’accès, la cadence est élevée.

  41. piccaxu dit :

    Bonjour,

    Arnaud, je trouve ton point de vue intéressant, faire en sorte que tous les trains s’arrêtent à toutes les gares.
    Perso, j’habite à St Nom la Bretêche et je met déjà 40mn pour faire mon trajet depuis saint lazare.
    ça voudrait dire que si mon train s’arrête partout je vais mettre au moins 1 heure pour rentrer.

    Je ne suis pas d’accord.

    • BNC dit :

      +1.

    • Beawat dit :

      Bonjour Piccaxu,
      je comprends ton point de vue, mais moi je ne suis pas d’accord pour mettre régulièrement une heure et quart pour aller travailler pour 6 stations (de Bécon à Saint Cloud)…

    • Beawat dit :

      J’adhère donc tout à fait à la proposition d’Arnaud !

      Que certains trains soient directs, certes !mais pas les 2/3 comme c’est le cas aujourd’hui entre Saint Lazare et Saint Cloud …
      Les trains omnibus, déjà peu nombreux, sont aujourd’hui les premiers à être supprimés par la régulation pour atteindre les objectifs de ponctualité négociés avec le STIF…objectifs associés à des intéressements …

    • Freddy dit :

      Bonjour Beawat

      Comment la régulation du trafic, qui est struturellement indépendante des entreprises ferroviaires et de leurs activités, peut-elle négocier des objectifs de ponctualité avec une autorité organisatrice ?

    • BNC dit :

      Bonjour Freddy,
      La réponse est dans la suite du commentaire : « objectifs associés à des intéressements … »

    • Beawat dit :

      Bonjour Freddy,
      Je n’ai rien inventé, je me contente de lire et d’écouter les réponses qui nous sont apportées par des personnes compétentes, en l’occurence Jacques Guy Langé le 30 novembre 2012 :
      « Jacques-Guy Langé
      30 novembre 2012 à 19:07 · Répondre
      Bonjour à tous,

      Comme l’expliquent BNC et EP, non nous ne considérons pas que les résultats de la ponctualité voyageurs de septembre et octobre sont suffisants, bien au contraire. Nous ne pouvons pas être satisfaits de la situation. Notre but est évidemment de prévenir et limiter les incidents qui peuvent survenir sur la ligne en oeuvrant quotidiennement pour améliorer vos conditions de circulation. D’ailleurs, notre contrat avec le STIF, l’autorité organisatrice des transports en Île de France, nous engage sur notre qualité de service. Il est accompagné d’un système d’incitation financière où la ponctualité constitue une part principale. En cas de non atteinte d’objectifs de ponctualité, des malus nous sont alors appliqués.

      Pour revenir sur la pâte végétale créée par l’humidité de l’automne et la chute de feuilles mortes, le train laveur qui passe deux fois par jour sur la ligne permet de prévenir au maximum son impact sur la circulation des trains. Ses passages n’ont pas suffit pour venir à bout de toutes les feuilles tombées sur les rails dernièrement, même s’il a permis une réduction des effets par rapport aux années précédentes. Nous continuons cependant nos actions. Je souhaite aussi préciser que nous diminuons le nombre d’événements conduisant à des irrégularités depuis quelques années déjà, mais chaque cause impacte plus de trains et plus de voyageurs, en raison de l’augmentation des trafics. »

    • Freddy dit :

      Bonjour Beawat.

      Vous avez raison d’indiquer la présence d’un contrat STIF / Transilien SNCF, contrat qu’évoquait Jacques-Guy Langé et qui reprend une multitude de paramètres à respecter dont la ponctualité sur la période 2012-2015.

      Je tiens toutefois à rappeler que la Régulation du trafic (et d’une manière générale toute la gestion des circulations, ce qui inclut les postes d’aiguillage) ne dépend en aucun cas d’une entreprise ferroviaire (SNCF Transilien ou autre).

      La régulation du trafic dépend de la Direction indépendante de la Circulation Ferroviaire et, sur Saint-Lazare, du COGC (Centre Opérationnel de Gestion des Circulations).

      Je vous confirme donc qu’il n’y a strictement aucun objectifs négociés entre la régulation (et d’une manière générale la DCF) et l’autorité organisatrice.

    • piccaxu dit :

      Bonjour,

      Je serai plutôt de l’avis de Beawat et donc d’un avis contraire à Freddy.
      En partant d’une logique simple : de la régulation découle en grande partie la ponctualité voyageur.
      Donc si le niveau de ponctualité est négocié avec le STIF, la régulation est forcément l’un des principaux leviers pour y parvenir.

    • Beawat dit :

      Freddy,
      Est-ce que les objectifs mis en oeuvre par la Direction indépendante de la Circulation Ferroviaire et le COGC (Centre Opérationnel de Gestion des Circulations)dépendent de l’atteinte d’objectifs négociés avec le STIF (un maximum de trains arrivant à l’heure (moins de cinq minutes de retard) … et donc de leur déclinaison opérationnelle ?

    • Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

      Bonsoir Piccaxu,

      Tu ne perdrais pas 20 minutes si ton train desservait les gares entre LaDefense et Saint Lazare.
      Un train perd a peu pres une minute par arret desservi, j’ecris sous le controle de Paulo.
      Si les Saint Nom Paris desservaient les 5 gares entre La Defense et Saint Lazare, tu perdrais 5 minutes.

      Je comprends que tu preferes aller plus vite, je penserai pareil a ta place, mais si on regarde l’interet general:
      -Il y a 8 trains directs entre Asnieres et La Defense pour 81000 habitants a Asnieres, qui est par ailleurs en correspondance avec la ligne J.
      – il y a 54 trains St Nom – La Defense alors que je vois sur wikipedia qu’il y a 5500 habitants.

      On peut aussi comparer Clichy a Marly le Roi, Courbevoie a Bougival, on aura les memes ecarts de plusieurs 10aine de milliers de personnes a chaque fois…

  42. Adjovi Thomas dit :

    Je souhaite bon courage pour ce qu’ils vont vers Saint-Nom car le trafic est fortement pertubé car, un arbre est couché sur la voie vers Garches…
    Bon Week end comme même !

    PS: A mon avis, c’est peut-être dû à cause des grosses rafales de vent et des grosses averses que l’arbre est tombée…

    • EPPasser en mode normal dit :

      J’ajouterais que les perturbations ont commencé vers 18h, impactant également les circulations vers Versailles RD. Par chance, j’ai eu le train de 17h55 qui n’a pris que 5 minutes de retard et n’était pas bondé (même à La Défense alors que le train précédent pour St Nom était resté stationné à Bécon).

      Outre la belle pagaille, l’alerte sur le site n’est arrivée que vers 18h30 !

    • Sabine dit :

      Train dont je suis descendue en me disant qu’il ne repartirait jamais…

    • Bonjour Adjovi Thomas, EP et Sabine, en effet la chute d’un arbre a perturbé le trafic de la ligne vendredi. J’en parle ici sur le blog.

  43. Beawat dit :

    Bonsoir monsieur Langé et merci pour les explications que vous avez donné le 16 octobre sur la situation tendue que nous subissons depuis quelques mois.
    Si je synthétise votre post : problèmes électriques, affaissement de voies, tensions sur le parc de matériel roulant… (la liste est non exhaustive)
    En bref, nous subissons tous : usagers comme employés de la SNCF, le non investissement qui aurait du être fait dans un entretien normal des lignes et du parc matériel.. (le TGV aurait-il été prioritaire ?)
    C’est dur à avaler pour tout le monde, car nos contraintes professionnelles ne nous permettent pas d’arriver avec des horaires aléatoires… d’où la colère des usagers, qui deviennent critiques sur tous les points, y compris sur la distribution de chocolat dans certaines gares (initiative que je trouve sympathique, même si je n’emprunte pas les gares concernées).
    Nous avons simplement l’impression qu’on noie le poisson, qu’on essaie de détourner notre attention des vrais problèmes : comment arriver à l’heure au bureau et comment rentrer chez soi à l’heure le soir pour ne pas avoir à payer des horaires supplémentaires de nounous ou tout simplement pour retrouver sa famille, aider le petit dernier dans ses devoirs et pouvoir profiter d’une vraie vie sociale et familiale…
    Nous sommes tous concernés : clients usagés (la faute est voulue : clients usés par des heures d’attente) et employés confrontés à l’ire de personnes survoltées par des heures d’attente (si je cumule le temps passé en gare de Bécon depuis début septembre, il est loin d’être négligeable).
    L’information en gare est importante, certes, tout comme les actions de communication que vous mettez en oeuvre, mais ce n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois.
    Aujourd’hui, nous avons besoin de trains qui circulent, qui partent à l’heure et qui arrivent à l’heure et pas de retards et de suppressions de dessertes à répétition…
    Et pour cela, il faut un investissement réel et conséquent de la part de la direction de la SNCF et pas de plan quiquennal ou décennal : je n’attendrais pas 5 ans d’avoir un système de transport qui m’assure une certaine quiétude, j’aurais trouvé un système alternatif avant !
    La ponctualité de la SNCF Francaise a été citée en exemple pendant des décennies.. ce n’est malheureusement plus le cas pour les franciliens..
    Je sais que vous n’êtes pas responsable de la situation actuelle, mais nous aimerions que vous soyez notre relais pour exprimer nos revendications (que j’estime justes) auprès de monsieur Pépy.
    Merci par avance

    • BNC dit :

      +1 Beawat pour tout ce qui concerne les usagers.
      Néanmoins, en attendant que Mr Langé revienne Lundi pour les réponses officielles, je me permets de débattre quelques autres points de détail.

      « nous subissons tous : usagers comme employés de la SNCF »
      « Nous sommes tous concernés : … employés confrontés à l’ire de personnes survoltées par des heures d’attente »

      >> Là, je ne suis pas d’accord pour inclure les employés de Transilien dans le même moule que nous. Ils subissent trop pour montrer une volonté de dépasser le manque de moyens. Trop fatalistes, ils abandonnent vite.
      Dès qu’ils n’ont pas les moyens, ils considèrent que c’est une fatalité, et ne font plus rien. Ils restent là à déplorer le manque de moyens, alors que leurs aïeux ont beaucoup mieux fait avec le sourire, le courage et la vapeur et charbon de l’époque.
      Aujourd’hui, ce qui règne, c’est le « j’ai pas, j’fais pas ».

      Quand un usager est survolté face à un agent de la SNCF, moi j’ai l’impression d’avoir du « je m’enfouttisme » face à moi; je ne les ressens aucunement touchés par cette révolte qui ronge les usagers. ça rentre par une oreille et ça sort par une autre, ils ne sont nullement affecté. Quand je m’emporte face à un agent de la SNCF pour des raisons réelles, j’ai l’impression d’avoir un mur en face; j’ai pas la sensation que ce que je peux dire secoue quelque chose en eux. Ils sont trop habitués à laisser-dire sans en être affectés, ou se sentir concernés parc’que trop cachés derrière l’excuse du manque de moyens. Or ils n’ont jamais autant équipés que de nos jours.

      Qui prend la décision de supprimer les trains ? c’est les agents de circulation et les régulateurs. Qui nous garantit que ce n’est pas la solution de facilité qui a été choisie ? Personne.
      Donc, si la SNCF prend des pénalités, c’est bien à cause de la prestation de ses agents qui font des suppressions massives.

      Qui montre de la non-nonchalance à contrôler les titres de transport, et refuse de bosser le soir : C’est les contrôleurs !

      Bref, je ne suis pas certains que les employés soient exempts de tout reproche et à mettre dans le même sac que nous.

      Par ailleurs, en ce qui concerne la direction : Moi j’ai toujours rencontré des responsables qui se défoncent pour nous. Les responsables de nos blogs sont très réactifs, et répondent à nos requêtes dans la mesure du possible.
      De +, on ne peut pas dire que le manque d’investissement ce soit de leur faute : ils sont pris en tenaille entre l’argent alloué par le Stif, et la prestation des employés qui génèrent des pénalités, des grèves, et des difficultés à rapporter le manque à gagner.

      P.S : Mr Pépy est + accessible qu’on ne l’imagine. J’ai pu le rencontrer et discuter avec lui à maintes reprises, lors de rencontres clientèle. Cependant lui non plus n’y peut pas grand chose vu les tourbillons et vents contraires dans lesquelles il est pris. Mais moi je trouve que c’est quelqu’un de top et qu’il tient malgré tout la baraque.

    • Kethu dit :

      En même temps, quand on voit des dizaines de clients énervés par jour, je comprends qu’au final on ne réagisse plus vraiment… Les choix politiques et commerciaux des dernières décennies sont en cause, le système actuel ne peut juste plus assurer le transport.

      L’employé de gare n’y peut rien, tout comme les conducteurs on régulateurs qui font avec ce qu’ils ont. Leur reprocher les pénalités je trouve ça un peu gros, ce n’est pas eux qui décident de faire des horaires et dessertes réalisables correctement seulement au pays des Bisounours…

      Et du temps de la vapeur, il n’y avait pas un train toutes les 3 minutes avec des dizaines de milliers d’usagers à transporter. Et il y avait aussi des grèves ^^

    • freshPasser au statut dit :

      Là tu fais fort BNC quand même!! En gros, tout ce qui se passe dans les transports, retards/suppressions sont de la faute aux employés SNCF parce qu’ils ne sauraient pas faire correctement leur travail?
      Vu que tu connais le boulot de régulateur apparemment(parce que toi tu ne supprimerais aucun train et t’arriverais à tout faire rouler), tu peux prendre la place à Freddy par exemple et lui montrer ce que toi tu ferais à sa place!!
      Comme je le disais sur l’autre blog, on voit vraiment ce que tu penses des cheminots et on ne peut pas dire que tu les portes dans ton coeur à part les hauts cadres dans leurs bureaux….
      Et avec ce genre de discours, t’aimerais faire un tour en cabine? Visiter le CRO, discuter avec des agents lors de réunion comme si de rien n’était?
      La prochaine fois que t’iras visiter le CRO par exemple, tu pourras leur dire en face ce que tu penses d’eux et de leur travail au quotidien!!

  44. +1 Beawat les retards yen a marre !

  45. Benoit678 dit :

    Apprendre sur le quai, 1 minute avant l’heure prévue une annulation, ça rend fou. Et cela arrive tout le temps.
    Une exploitation de réseau est complexe, quelle que soit la finalité : téléphone, eau, voyageurs…
    Il est le résultat d’un outil industriel, et des personnes en charge de son fonctionnement.
    Visiblement la ligne L et le matériel roulant ont souffert d’un manque d’investissement récurrent. Quant aux personnes, leur nombre et leur compétence,impossible de juger.
    Une mise en cause des personnes n’aboutit à rien, refaire le passer je suis preneur de la recette.
    Par contre négocier une compensation, si cela ne sera pas simple, mais si la pression collective est suffisante, les actions médiatiquement visibles, ça peut prendre. La ligne L n’est visiblement pas une priorité pour l’exploitant. Le prix de notre transport doit refléter cette non priorité.
    Qui a une idée ? Peut être la SNCF ? Ce serait super, et équitable

    • Bonjour Benoit678, effectivement vous subissez actuellement des perturbations sur la ligne et des suppressions peuvent être effectuées en opérationnel à la dernière minute : un arbre tombé sur les voies vendredi, un dysfonctionnement d’une aiguille et un malaise voyageur hier… je reviens régulièrement sur les fortes perturbations de la ligne sur le blog. Par contre cela ne veut pas dire que la ligne L est laissée de côté, au contraire, et vous pouvez d’ailleurs voir que les travaux dans ses gares et sur ses voies se multiplient, tout comme ses outils d’information. La ponctualité a chuté de quelques points en septembre et en octobre, mais les mois précédents ont été plus propices. Je vous ferai un bilan de l’année 2012 en janvier.

  46. Vincent dit :

    Bonjour,

    D’après ce que je vois sur le site du Transilien, ça va être encore la galère pour rentrer ce soir… Merci la SNCF.

    Heureusement dans une semaine ce sont les vacances et la SNCF redeviendra compétente pour 2 semaines.

    Déjà que ce matin ce n’était pas glorieux

  47. Adjovi Thomas dit :

    AiE Aie Aie !!! Bonne chance pour ce qui prennent la ligne vers Versailles ou Saint-Nom car, d’après de ce que j’ai reçu via l’alerte des perturbations sur Transilien, le trafic est interrompu entre Saint Lazare et la Défense car, il y a un problème à Pont Cardinet… Un malaise de voyageur plus précisément depuis 18h…

  48. EPPasser en mode normal dit :

    Bon courage à tous. Ce matin je suis arrivé à l’heure à Lyon (http://malignel.transilien.com/2012/12/13/du-chocolat-sur-la-ligne-l/comment-page-1/#comment-7849). Une soirée de travaux téléphoniques m’attendent. C’est moins gênant que les perturbations.

    PS: Je ne rentre que demain après-midi. J’espère que d’ici-là la SNCF aura réussi à faire circuler des trains sur la ligne L ;-).

  49. Aurry dit :

    Petite précision sur l’incident : incident de voie à Pont Cardinet et malaise voyageur. J’imagine l’un comme la conséquence de l’autre.

    On atteint des sommets, vendredi soir + lundi matin + lundi soir … mardi matin ? 😉

    Il faut voir le bon côté, il ne risque pas de supprimer le poste de modérateur de ce blog vu le nombre de compte rendu à réaliser par semaine.

    Bon retour quand même

  50. agent de la ligne L dit :

    bonsoir, ce soir nous avons eu le droit à un décontrole d’aiguille à pont cardinet, ainsi qu’un malaise voyageur (crise d’épilepsie) qui a nécessite l’intervention des pompiers,ces 2 événements combinés ont malheureusement fortement perturbé la circulation sur les lignes Paris/ Versailles rd et Paris/ st Nom. C’est tombé en pleine heure de pointe, ce n’est pas de chance, nous avons quand même pu faire rouler des trains jusqu’à la Défense, où vous pouviez récupéré soit le métro 1 soit le RER A. Dans le sens Paris/ « province » les trains pour La Verrière circulaient normalement. Il est vrai qu’il fut difficile de se rendre du côté de Versailles ou de St Nom.

    • BNC dit :

      « C’est tombé en pleine heure de pointe, ce n’est pas de chance »

      >> Hé ben, figurez vous qu’en soirée vous n’avez pas fait meilleure figure.
      A 21H24, le train de 21H23 à la Défense pour St-Nom passe subitement sur l’infogare à 21H34 : Comme ça, ni d’une ni deux, vlam prends toi les 11 minutes dans la tronche. Aucune annonce n’a été faite en tout mépris de la clientèle; comme si un retard subit de 11 minutes était tout à fait normal, et ne bouleverse en rien nos possibilités de rentrer chez nous.

      Ce train partait de Saint Lazare à 21h13 : Donc, à 21H13 (vu qu’il n’est pas parti de St Lazare) vous saviez déjà qu’il allait être en retard à la Défense, mais vous ne l’avez pas annoncé. A 21H19, vous le saviez sans doute mieux, parce qu’il n’était sûrement pas encore de la Défense, mais vous avez persisté à ne pas nous informer en gare de la Défense.
      C’est seulement à 21H24 quand le train aurait déjà dû être là, que là vous vous êtes décidé à nous faire un de vos coups de malice et à infliger 11 minutes de retard.

      Quel service miséreux.

    • BNC dit :

       » A 21H19, vous le saviez sans doute mieux, parce qu’il n’était sûrement pas encore de la Défense »

      >> Je voulais dire, A 21H19, vous le saviez sans doute mieux, parce qu’il n’était sûrement pas encore de SAINT LAZARE.

  51. Lemaitre dit :

    Il n’y a qu’une voie à Pont Cardinet ?
    Et l’entretien des voies ET DONC des aiguillages est bien effectué par la SNCF !
    Étonnant aussi que des voyageurs fassent des crises ou soient malades quand ils attendent plusieurs heures dans un train !…
    Si vous ne savez pas géré le trafic, ce qui est manifeste, laissez des opérateurs privés entrer sur le marché, on verra bien si le problème vient des infrastructures ou de l’incurie de la SNCF.

    • Bonjour Lemaitre, la gestion des travaux est effectuée par la branche Infrastructure de SNCF pour le compte de Réseau Ferré de France, et les gros travaux sont généralement réalisés par des entreprises privées, comme cela va être le cas pour les travaux que j’ai annoncés en janvier à Versailles Rive Droite, La Garenne Colombes, Saint-Cloud et au Val d’Or.

  52. Arnaud d'Asnieres LaDef dit :

    C’est tellement le souk sur la ligne L qu’on arrive à passer à deux pages et 130 commentaires sur les pb de régularité et suppression de train…

    Chapeau Messieurs de la SNCF !
    Quand est ce que le responsable de Transilien vient nous expliquer les actions mises en oeuvre pour régler ces pb ?

Les commentaires sont fermés.