Un blog Transilien pour Île-de-France Mobilités

Troisième semaine pour le Francilien sur la ligne L

Francilien 2Depuis le 15 juillet, 2 rames Francilien circulent sur notre ligne. Elles assurent chaque jour de la semaine une soixantaine de voyages : 27 allers retours sur les trajets Bécon les Bruyères, et 3 allers retours sur Nanterre Université.

Son déploiement

Avant la fin de l’année, une dizaine de rames sera déployée pour couvrir la majorité des navettes Paris Saint-Lazare / Nanterre Université en train long.

2 unités de réserve seront utilisées pour les formations des conducteurs et la continuité du déploiement sur le réseau de Saint-Lazare.

A partir de l’été 2014, le Francilien circulera jusqu’à Cergy le Haut. Au total, ce seront 55 rames qui seront déployées sur les lignes L et J d’ici 2015.

Ses équipements

Pour n’en citer que quelques uns :
– un système complet d’information voyageurs
– la climatisation qui permet par exemple d’avoir une température de 28 degrés intérieur par 35 degrés
– des portes larges de 1,95m pour améliorer les montées et descentes des voyageurs en gare
– un éclairage 100% LED qui gagne en efficacité et optimise l’énergie utilisée
– le déverrouillage des portes, possible seulement à l’arrêt du train

Le Francilien est un train dit « communicant » pour deux raisons. Tout d’abord, le Centre Opérationnel Transilien de Paris Saint-Lazare pourra, à terme, directement diffuser de l’information sur le trafic par les écrans mis en place. Ensuite, le Francilien permet aussi d’anticiper les interventions de maintenance des rames et de faciliter leur préparation. Il n’est pas nécessaire d’attendre l’entrée de la rame au Technicentre, l’information est donnée en temps réel alors que la rame est en service commercial.

Articles précédents : Le Francilien est arrivé sur la ligne L, Le Francilien en test sur Paris Saint-Lazare

44 commentaires pour “Troisième semaine pour le Francilien sur la ligne L”

  1. LAMBERTPasser en mode normal dit :

    Bonjour, merci pour cette information intéressante. Il est dommage qu’une 3e rame ne soit pas mise en service afin que TOUTES les missions Paris – Bécon soient assurées avec ce matériel. Elle serait fort appréciée en cette période de canicule, car les Z6400 sont un vrai four, voire un sauna (en raison de leur caractère « métallique »).

    • Bonjour, oui les rames Z6400 ont un système de ventilation d’air ambiant, mais il a ses limites.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Vous avez bien dit ventilation et non réfrigération. Ca fait une sacré différence. Dans le premier cas le système fait circuler l’air chaud et il faut un bon courant d’air pour avoir une sensation de fraîcheur (plusieurs dizaines de km/h).

    • Adrien dit :

      La seule ventilation que je ressens en été dans les Z6400, c’est en roulant et ça provient des fenêtres ouvertes, le reste…

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour, sans vouloir faire rebondir le débat à propos des Z6400 et de la chaleur. Sur l’ensemble de la ligne L, la vitesse limite a été réduite, et ces rames ne roulent plus jamais à la vitesse de 120 km/h à laquelle elles sont habilitées. Conséquence : même pour des trains directs entre La Défense et Saint-Cloud, on ne roule pas au-delà de 90 km/h, ce qui limite la ventilation.
      Ou alors, le seul cas où les Z 6400 roulent à plus de 100 km/h, c’est, exceptionnellement, lorsqu’elles assurent des directs entre Paris et La Garenne-Colombes par le groupe V. Je ne vois donc pas de solution immédiate en période de canicule avec ce type de matériel. Mais il semblerait que c’est pire avec les rames Inox (RIO ou RIB).

    • freshPasser au statut dit :

      Les Z6400 peuvent circuler à 110 km/h entre Sèvres et Montreuil sauf qu’il y a une zone à 90 km/h juste après la Bif de Viroflay donc on reste à 90 km/h jusqu’à Montreuil.
      Pour les circulations sur le Gr V, elles peuvent circuler jusqu’à 120 km/h mais encore faut-il qu’à cette vitesse là elles ne disjonctent pas….il faut y aller doucement par pallier pour voir comment se comporte la rame et ne pas la « brusquer » au 120 direct au risque qu’elle ne supporte pas vu qu’elles roulent généralement à 90/100 maxi.
      Entre la Bif de Courbevoie et Sèvres et Saint Nom, la vitesse maxi est de 90 km/h quelque soit le matériel.
      Etre habilitée à une certaine vitesse ne veut pas dire rouler directement à cette vitesse maxi!
      Par exemple, départ de PSL à 40 km/h jusqu’à l’apparition de la flèche ou là on peut monter à 60 km/h jusqu’à Pont Cardinet, après dégagement du dernier véhicule de cette gare, 70 km/h jusqu’à la Bif de Courbevoie(juste après le sectionnement), après dégagement du dernier véhicule 90 km/h jusqu’à Saint Nom et Sèvres puis 110 km/h jusqu’à Montreuil mais zone à 90 de la Bif de Viroflay à Viroflay et 80 km/h à partir de Montreuil.
      Dans l’autre sens les vitesses limites ne sont pas les mêmes partout.

    • Iw6482 dit :

      Sans parler des Z5300 qui ont un chauffage mode tout ou rien avec en plus l’odeur des banquettes oranges.

  2. Elias dit :

    Bonjour,

    A quand des UM sur ces trains ?
    Car les missions en US Paris – Bécon sont archi pleines et le conducteur a du mal a fermer des portes parfois !!

    Bien a vous,

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour, Monsieur DARSONVILLE vous a répondu sur ce point : les UM ne seront mises en service que progressivement, à partir du 1er septembre…

  3. Raúl dit :

    J’ai testé les rames la semaine dernière dans un trajet Paris-Bécon en heure creuse (vers 11h). Ci-après mes premières impressions :

    Les aspects positifs :
    – L’aspect extérieur est sympa.
    – La climatisation est la bienvenue
    – Les grands fenêtres aussi sont les bienvenues
    – L’espace sans sièges immédiatement collés aux portes (surtout pour les fauteuils roulants, poucettes et les gens avec des valises)
    – La largeur de portes

    Les aspect négatifs :
    – Avoir des sièges disposées en rangés de 3 dont le siège du couloir et vraiment au milieu du couloir, n’est pas top, ça empêche de circuler avec aisance dans le couloir dès qu’il y a un peu de monde, surtout parce que les rangés à 3 sont alternés de fois à droite, de fois à gauche. Ce qui annule en partie la bonne idée d’avoir des trains où l’on peut circuler à l’intérieur du début à la fin par un seul couloir. Au même temps, je comprends qu’il peut s’agir d’une question de sécurité pour empêcher que les gens courent dans le couloir et pour récupérer des places assises.

    Autres :
    – Le son de fermeture des portes : Comme c’est pas le son habituel, dans un premier temps j’ai eu du mal à repérer qu’il s’agissait de la fermeture de portes. Peut-être c’est juste question de s’y habituer.
    – L’aménagement intérieur me rappelle les rames des trains de banlieue allemands (Munich, Sttutgart), je crois que c’est aussi Bombardier qui as fourni des trains pour ces villes dernièrement.
    – Les écrans : je ne suis pas du tout contre les vidéos du patrimoine historique, mais pour améliorer je pense que quelques écrans pourraient aussi diffuser des messages sur l’état de circulation du réseaux SNCF et RATP (très nécessaire dans la vie du passager).

    Pour l’instant presque tout semble positif, mais je me réserve le droit de rajouter des avis (négatifs ou positifs) selon l’usage en conditions plus contraignantes (ex : la rentrée avec des rames en unité multiple) ou selon l’adaptation et le vieillissement des rames dans la ligne L.

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour, moi aussi j’ai voyagé déjà 2 fois dans ce type de rames. J’ajouterais à votre analyse, bien faite, que le confort des sièges est un peu spartiate, comparé à celui des Z6400 plus rembourrées.
      Pour le reste, vous avez raison : attendons de voir ce que va donner le service en UM et ensuite, étant donné ce que je viens de lire de négatif sur le blog de la ligne P concernant le matériel Bombardier qui vieillit mal, j’émets des réserves quant à la maintenance du matériel d’ici 5 ans et les éventuelles pannes…

    • Raúl, les vidéos reprendront bien plus tard des informations sur le trafic de la ligne. C’est une des raisons pour lesquelles le Francilien est communicant : le Centre Opérationnel Transilien pourra diffuser des messages sur les écrans.

    • KERRICH Antoine dit :

      Je prends ces trains presque tout les matins à Pont Cardinet.
      Je partage les mêmes avis positifs.
      Je confirme que les rangées de trois sièges sont une gène à la circulation dans la rame. Tout les matins, les voyageurs peinent à évacuer la rame à Clichy Levallois. En réponse, le conducteur tente de fermer les portent alors que seule la plate forme centrale s’est vidée, que des passagers sont encore entrain de sortir, et qu’aucun voyageur sur le quai n’a pu monter.
      Les portes sont plus larges mais en même temps moins nombreuses, en station lors de la descente de voyageur, ça bouchonne dans le train et sur la quai au niveau des portes.

    • JVM dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec cette intervention d’Antoine.
      La circulation dans la rame pose problème pour la sortie des voyageurs aux extrémités du train.
      Ces wagons sont plus chargés, mais c’est un classique compte tenu de la proximité des sorties, tout le monde cherche à s’en rapprocher.

      Le problème va sérieusement se poser en période de pointe à mon avis même lorsque le francilien sera doublé sur le trajet vers nanterre, notamment à clichy levallois.

  4. JLuc dit :

    Un grand merci pour les habitants de La Celle Saint Cloud.
    Qui continuent leurs merveilleux voyage de 45 minutes.
    Par les températures actuelles, un plaisir sans cesse renouvelé.
    Et notre plaisir est encore décuplé avec tous ses trains annulés le matin.
    Que tu bonheur !

  5. nanar dit :

    Je savais pas que la branche st nom versailles rd ne faisait pas partie de la ligne L apparament le francilien c’est pas pour nous

  6. bellerophonvschimere dit :

    à quand des transiliens bombardier desservant Courbevoie et La défense?

  7. Bonjour, le Francilien sera déployé en train long sur les missions Paris Saint-Lazare / Nanterre Université à partir de septembre puis au second semestre 2014 il commencera à circuler jusqu’à Cergy le Haut.

    Les rames Z6400 de Saint-Cloud / Saint-Nom la Bretèche / Versailles Rive Droite sont en bon état et seront remplacées lors de leur radiation mais ceci pas avant quelques années. Le Francilien est envisagé, en attente de validation.

    • EwenouPasser au statut dit :

      Bonjour,

      Heureusement que les rames Z6400 sont en bon état. D’ailleurs on le constate régulièrement avec les nombreuses pannes……….(sans parler du début d’année avec trains qui résistent mal au froid;………et à la chaleur;………..et à la pluie;………..etc….) Vivement…………quand ?…….2021 ?

    • alb64Passer en mode normal dit :

      Allez sur la P ou sur la E, vous allez voir ce que c’est de voyager avec un train de 4/5 voitures au lieu du double ou alors d’attendre une heure en pleine pointe pour pouvoir TENTER de rentrer chez vous… A côté les 2/3 pannes ponctuelles des Z6400 me font bien rire face aux pannes quotidiennes des AGC & autres Z2N de la banlieue est.

  8. corinne dit :

    Je suis ravie de savoir que les rames de la ligne de versailles sont en bon état: en effet, cela fait au moins 1 an 1/2 que le train de 8h26 à sévres-ville d’avray est supprimé : la raison communiquée à l’époque : cette suppression permet de réparer des trains en panne..

    • EPPasser en mode normal dit :

      Pour revenir au train en panne, il s’agit d’une rame GCO ayant subit un incendie. L’étendue des dégâts entraîne des réparations très lourdes qui ne peuvent être réalisées que dans quelques grands centres de maintenance. Dans ces centres, le délai moyen d’attente est de 2 ans.
      Afin de maintenir le service sur la GCO, il faut 3 rames. Ceci oblige donc à prélever une rame sur L2 ou L3.

  9. Stéphane DG dit :

    «Les rames Z6400 de Saint-Cloud / Saint-Nom la Bretèche / Versailles Rive Droite sont en bon état»
    Sachant qu’au moindre problème, il y a des suppressions ou retard car il n’y a pas de train de remplacement.
    j’ai noté depuis 4 mois tous les retard pour ≠ raisons et j’en suis à 8h. Si je compte un salaire moyen de 2000€ et que chacun des 3 millions de «Usagés» parisiens a les mêmes problèmes que moi, ça fait une perte de plus d’1 milliard… et plus de 2 milliards en comptant les charges patronales…

    Ça me rappelle une publicité à la Celle saint Cloud il y a 6 mois où il était indiqué que Bombardier construisait nos trains (j’ai même la photo)… C’est un peut une publicité mensongère et je suis très déçu que le renouvellement se soit pas fait avant plusieurs années.

    • Adrien dit :

      Le temps de transport n’est, à priori, pas comptabilisé dans le temps de travail…
      La seule « perte » est, me semble t’il, sur le temps libre de chacun…

    • stephanedg dit :

      C’est quand même du temps perdu qui nuit à la productivité de la France à cause de ces retards. Et s’il était payé, ça ferait une perte de 1 milliard par an.

      Pourquoi cela devrait être pris sur notre temps libre à cause de pannes techniques de plus en plus fréquentes ou de personnel qui défendent leurs acquis sociaux?

  10. EPPasser en mode normal dit :

    Suppression de trains ne veut pas dire que la rame est en panne. C’est souvent une mesure pour alléger le trafic et rattraper le retard. Même sans incident notoire sur la ligne (panne, signal d’alarme,…), au cours des pointes, les trains accumulent du retard (quelques secondes d’arrêt supplémentaires dans plusieurs gares suffisent). C’est le phénomène de dérive de grille. Pour alors que tous les trains soient en retard, certains sont supprimés.
    A cela, il convient d’ajouter les interactions entre les lignes (tronçon commun, conducteurs,…) pour que par exemple un problème sur le RER A ait indirectement des retentissements sur la ligne L.

    • stephanedg dit :

      S’il y a saturation du réseau, pourquoi ne pas utiliser des cantons mobile comme les RER au lieu des cantons fixes qui sont plus long et limite le trafique?

      C’est un investissement, mais qui semble de plus en plus nécessaire.

  11. Iw6482 dit :

    A savoir que si le francilien ne remplace pas les Z6400 (1976 donc moins de 40 ans et rénové) pour le moment c’est qu’il y a encore de nombreux petits gris sur les autres lignes comme les Z5300 des ligne D, N et R qui datent de 1965 (bientôt 50 ans) et pour la plupart non rénovés et bien moins fiables que les Z6400. Sans oublier les vétustes composition BB17000+RIB/RIO des lignes H, J, K et P qui ont le même âge et les mêmes problèmes que les Z5300. Une fois ces rames éliminés on pourra s’attaquer au retrait des Z6400 et des VB2N.

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour Iw6482, votre analyse est bonne et je la partage. D’autres voyageurs se sont en effet plaints auprès de moi de la vétusté des Z 5300 qui circulent encore sur la banlieue Paris – Montparnasse vers Rambouillet ou Plaisir Grignon. Alors, ne faisons pas le procès de nos Z6400…Et, sur la région de Paris-St Lazare, il y a bien d’autres problèmes de matériel, dont on ne parle pas ici. Exemple : sur Paris Le Havre, hier matin, on fait installer les voyageurs dans une rame longue VO2N (non climatisée) au quai 18 et, au bout de 30 min, on apprend qu’il faut changer de rame, aller au quai 27. Là, nous attend une rame TER 2N NG Haute-Normandie en unité simple. Du délire pour faire tenir la totalité des voyageurs dans cette composition trop courte et des passagers ont voyagé debout, voire sur les marches d’escalier entre Paris et Rouen. Et tout cela, pour un problème technique de la BB 15000 dont le câble de raccordement à la rame pour ouverture et fermeture des portes ne fonctionnait pas.
      Conclusion : moi, je dirais : il y a d’autres matériels pires que les Z 6400 qu’il faudrait retirer de la circulation. Exemple : arrêter la réversibilité sur Paris – Rouen ou Le Havre, qui ne pose que des problèmes.

  12. JLuc dit :

    Paris Saint Lazare – La Celle Saint CLoud : Une belle histoire !
    Jeudi 1 aout après une journée de travail, rentrons dans ces merveilleuses rames en très bons états et chauffés à prés de 40° sans doute plus …

    Arrivés à Saint-CLoud, une jeune femme déboule dans le train : c’est le terminus du train, un nouveau train arrive pour vous dans 2 minutes.
    Nous nous retrouvame ejectés du trains pendant 10 minutes par 30 degrés à l’ombre.

    Les rames prennent feu sans doute parce que elle sont très bien maintenues.
    Et donc pendant d’eux ans d’attente, les trains sont annulés 🙂

    Tout cela n’a pas de sens.
    Ce n’est pas professionnel.
    Voir des rames partir de saint non la bretèche, bondées à Vaucresson, c’est simplement nous manqué de respect, car à vaucresson, il reste encore 40 minutes d’un interminable trajet!

    Il n’y a pas de justification recevables à des conditions de transport inacceptables !
    c’est malheureusement notre sombre quotidien.

  13. Monsieur Darsonville, vous pourrez me dire à votre retour de vacances si une erreur s’est glissé dans cette phrase : la climatisation qui permet par exemple d’avoir une température de 28 degrés intérieur par 35 degrés

    28°C au lieu de 35 dehors, c’est 7°C de moins certes. Mais 28°C ça n’empêchera pas les usagers d’avoir des malaises et de souffrir de la chaleur…

    Je ne comprends pas ce qui a motivé la mise en circulation de rames courtes entre Paris et Bécon cet été. La SNCF semble oublié que tout le monde ne part pas en vacances.

    J’ai fais un aller/retour Paris -> Becon les Bruyères en début de pointe un vendredi soir lors de la 1ère semaine de circulation pour tester le Francilien made in Paris St Lazare. Au départ de Paris, la rame qui était en Unité Simple était à demi-pleine. Pas de soucis pour se déplacer dans la rame, ni trouver des places assises. À Pont-Cardinet, la montée et la descente ce sont faite rapidement. À Clichy-Levalois et Asnières, la rame s’est considérablement remplie, occasionnant un surstationnement en gare de Clichy, et un retard certes léger au terminus à Bécon. Plus une seule place assise à partir de Clichy, et vu le monde sur les plateformes, il aurait été difficile de se déplacer d’un bout à l’autre de la rame.

    Au voyage retour, le même phénomène s’est produit : départ de Bécon quasiment à vide. À Asnières la rame c’est déjà bien remplie, et à Clichy, elle était pleine. Le conducteur à dû s’y reprendre à 3 fois pour pouvoir fermer les portes. Mêmes difficultés à Pont-Cardinet.

    Toutes ces difficultés auraient pu être évitées si le Francilien avait circulé en Unité Multiple, d’autant plus que des rames étaient garées à Pont-Cardinet. Nous sommes certes en été, mais tout le monde n’est pas en vacances, la preuve ! Le ressenti des usagers est de ce fait mitigé. J’entendais les usagers dire autour de moi : “il est beau, mais il n’y a pas de place ! À partir de Clichy il est plein. Ca change pas grand chose par rapport aux anciens trains !

    Franck – Comité d’usagers de l’ouest francilien

    • StephanePasser en mode normal dit :

      Franck, Transilien L, A, J a sans doute voulu que, dès le début, une mauvaise réputation soit faite à ce nouveau matériel sur le réseau de PSL qu’est le Francilien ! 🙂

  14. je cite franck :
    « Au départ de Paris, la rame (…) était à demi-pleine. À Clichy-Levalois et Asnières, la rame s’est considérablement remplie, occasionnant un surstationnement en gare de Clichy, et un retard certes léger au terminus à Bécon. Plus une seule place assise à partir de Clichy. »

    –> on observe sur cette branche Nanterre le même phénomène que ce qu’on voit sur la branche de La Défense : beaucoup d’usagers ne cherchent pas à rallier Paris mais à aller d’une ville de banlieue à une autre. il est très urgent que la SNCF et le STIF s’en rendent compte et modifient les dessertes en conséquence !

    Allez deux petites anecdotes sur le train Asnières La Défense :
    ce matin 8:39 : le train arrive avec une seule rame au lieu de deux (on dit en « unité simple »). Ce qui nous a permis d’être serrés comme des sardines un 5 aout comme toute l’année. Merci Transilien?
    Ce soir 19:29 : train supprimé comme si souvent. Par contre tous les directs autour ont bien roulé, et pas un ne s’est arrêté pour desservir les gares pas desservies pendant une demie heure en période de pointe…

    bon mois d’août à tous

    Arnaud

    • Adrien dit :

      Arnaud,

      Je ne pense pas que les instances aient attendu après vous pour faire le constat du besoin de transport banlieue à banlieue…

      Donc, au delà d’un constat et d’anecdotes (auxquelles nous sommes tous confrontés), que proposez-vous pour améliorer le service sur l’ensemble de la ligne L ?
      J’insiste sur l’ensemble de la ligne et de ses usagers car à la lecture du site de votre association c’est surtout la desserte de La Défense depuis les communes de Levallois, Clichy, Asnières et Courbevoie qui vous intéresse. Le reste, à priori, vous importe peu, vous n’en parlez pas beaucoup…
      Et je doute fort que le fait d’ajouter des arrêts (voir des trains), comme vous le souhaitez, aide à améliorer la ponctualité et la qualité de service sur l’ensemble de la ligne.

    • Aymeric dit :

      Bonjour,

      Selon moi le constat est assez simple il suffit de regarder les chiffres de la ponctualité on est passé de 90,1 (janvier – juin 2012) à 84,8 (janvier – juin 2013). Perso je trouve quand même la différence importante surtout en 1an… Ensuite les solutions je pense qu’il n’y a que la SNCF (et RFF) avec peut-être le STIF car c’est eux les professionels. Mais bon depuis des mois on nous répond toujours la même chose, « on ne peut rien faire ». Alors je suis d’accord, je ne pense pas qu’ajouter des trains soit une solution. Il faudrait tout simplement que les trains prévus circulement et qu’on retrouve le niveau de service du printemps 2012 (90%)

      Cordialement
      Aymeric

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour Adrien, et bonjour aussi à Franck et à Arnaud,
      Merci à Franck et à Arnaud pour leurs récits d’anecdotes. Vous avez raison : on se demande, quand on passe à Pont-Cardinet, ce que font les 3 rames NAT restantes, en période de pointe. Seules 2 rames simples circulent. Si c’est pour une question de rôdage, alors il aurait fallu, Messieurs du Transilien, avoir l’honnêteté de dire la vérité et ne pas carillonner, comme on l’entend à répétition dans la gare Saint-Lazare « découvrez le nouveau Francilien ».
      Personnellement, je voyagerai avec plaisir dans ces rames à partir du 1er septembre entre Les Vallées et Paris, mais ce n’est pas là le fond du problème et je voudrais ici m’adresser à nouveau à Arnaud. C’est très bien d’avoir fait une association à Asnières, elle est dynamique, vous avez réussi à mobiliser des personnalités politiques. Mais ce n’est pas vraiment ce dont nous étions convenus lors de notre rencontre il y a quelques mois : vous aviez promis d’élargir votre champ d’action à l’ensemble de la ligne L. Vous savez pertinemment que ce n’est pas en créant une association « bis » qu’on va arriver à défendre nos droits. Au contraire, il faut s’unir et je serais prêt à vous rencontrer une seconde fois, à la rentrée de septembre. Pour calmer le jeu, je vous propose d’attendre la première quinzaine de septembre pour observer comment va se dérouler le trafic avec des NAT à toutes les missions Paris – Nanterre U et vice-versa. Est-ce que le nombre de trains omnibus supprimés va diminuer, car moins de pannes ? J’en doute.
      Pour votre info, la situation est la suivante sur notre branche de ligne L : chaque matin, il y a au moins 1 suppression d’un train mission Maisons-Laffitte – Paris, avec, en plus, des retards quotidiens de 10 minutes. Alors, contrairement à l’an dernier, on ne peut pas dire que le « service allégé » d’été (5 trains au lieu de 12 entre Nanterre U et Bécon puis Paris) a permis d’avoir une meilleure régularité. C’est faux et, le soir, les suppressions à partir de 21 h sont encore trop fréquentes même en plein mois d’août. Conclusion : il y autant de dysfonctionnements sur la branche Nanterre U que sur la branche Saint-Cloud, mais beaucoup moins de blogueurs qui se plaignent de cette branche. Pourquoi ?
      Bon été à tous. Philippe

    • Walldryx45 dit :

      Je partage votre avis aussi, J’ai vu l’association pour ma part est franchement très intéressant, réussi et dynamiques.
      MAIS, il faudrait vraiment élargir l’association sur l’ensemble de la ligne L, et non uniquement sur une partie de la ligne.
      C’est vrai qu’il y a très peu de blogueurs qui utilisent les axes Paris-Nanterre-Cergy.
      Bon, moi, j’utilise je prends la L de Asnières jusqu’à Ville d’Avray dont j’en garde de très mauvais souvenir lors que mon train que je prends d’habitude, le 8h39 est terminus Bécon en retard au carrément supprimé.
      Et oui, je suis d’accord aussi, rien qu’en regardant la ponctualité sur la branche Paris-Nanterre U, les chiffres sont souvent en dessous que celle de Paris-Versailles-St Nom…
      Bon, on va voir ce qui va se passer à la rentrée…
      Bonne journée!

  15. Oliv' dit :

    Bonjour, je sais que M. Darsonville est absent mais je tiens à faire part d’un incident unique hier soir à PSL, et espère avoir une réponse de sa part à son retour.
    De l’unique, du jamais vu, du haut niveau…Les mots ne manquent pas pour définir la magistrale preuve d’incompétence constatée hier soir à partir de 20h25.
    Voici le récit : le train en direction de St-Nom est affiché 5′ avant le départ en quai 4. Il est en unité multiple, tout le monde monte donc dans les 8 voitures sans se soucier…Quelques instants plus tard, le conducteur fait une annonce dans le train comme quoi seuls les 4 wagons de queue partiront. Il aura peut-être raison sur le fond mais n’aura rien fait pour clarifier la situation : étant donné qu’on est presque à l’heure de départ, les gens en queue croient à une erreur et remontent en tête tandis que ceux installés devant font le chemin inverse…Grosse pagaille avec tout le monde sur le quai !
    Le conducteur confirme le train court, tout le monde se masse à l’arrière et hop, entre en scène la « voix » de la gare qui annonce que le train en direction de SNLB se trouve à l’avant ! Et de 2 ! Nouvelle cacophonie sur le quai, on peut voir le conducteur du train en liaison avec la gare pour signaler la bêtise et confirmer les wagons arrières…Et de 3 ! Attendez, vous n’avez encore rien vu…2-3 minutes plus tard, on entend la « voix » annonçant le train pour St-Nom en voie 3 !!! Magique…Une personne en charge de l’accueil, dans le même moment, au début du quai, retient les gens et crie qu’il va finalement bien partir sous peu en voie 4 et avec les 4 wagons arrières.
    Un de ses collègues présent ne trouvera rien de mieux que de rire à l’annonce…
    15 minutes perdues pour faire démarrer un train sans aucun problème technique, une confusion totale et pas moins de 3 descentes/montées dans le même train à l’arrêt suie aux annonces !!! Un grand moment que seule la SNCF peut nous offrir.
    Histoire d’en rire un peu, j’aimerais connaître la raison invoquée à ce retard du train à La Défense ou St-Cloud…

    • Adrien dit :

      Merci Oliv’ pour le bon moment que m’a procuré la lecture de votre post’ ! 🙂

      Je crois que plus que les mauvaises stats, les retards et suppressions de train le plus gros problème reste, malheureusement, une information voyageur qui laisse à désirer (et je suis gentil)… 🙁

    • LAMBERTPasser en mode normal dit :

      Bonjour Adrien, bonjour Oliv’, ce n’est pas la première fois qu’un pareil scénario se produit, mais là, je crois que vous devez, à tout prix, déposer une réclamation sur le site de Transilien à la rubrique « nous contacter ». Vous aurez une réponse.Je suis moi-même victime, au moins 1 fois par semaine de ce genre de bêtise. Il faut que vous sachiez une chose : ne prenez pas le train entre 21 h et 21 h 30 sur les groupes I-II et III de la ligne L. En effet, c’est à ce moment-là que les rames doubles Z6400 se DEGROUPENT (quand l’attelage Scharfenberg veut bien fonctionner). Autrement dit, c’est l’heure où la moitié des rames partent au garage. Le petit détail pour repérer les rames à scinder : en queue du train, sur l’écran de départ, vous trouvez en haut à droite de l’écran, une heure, par exemple 20 h 56 avec un écran vide (on devrait écrire : ce train ne prend pas de voyageurs). En suite, allez VOUS MEME en tête de quai (ça ne coûte rien) et demandez au conducteur de la 1ere rame où il va (il vous répondra « www », c’est à dire « à vide ». Lorsque la première rame sera partie, vous serez à quai et vous attendez 5 minutes que l’affichage indique la destination de la 2e rame et voilà, le tour est joué. Mais tout le monde n’est pas, comme moi, un fada des trains !!!Je plains le grand public qui est trimballé d’une rame à l’autre. Ca arrive aussi sur les grandes lignes, comme dimanche sur Paris – Le Havre et ça fait mal (on remplace une rame longue à deux niveaux par une rame courte TER 2N NG Haute Normandie et il faut alors entasser les voyageurs dans les escaliers. Tout ça, c’est inadmissible !

    • Bonjour Oliv’, je viens d’avoir des réponses sur ce qu’il s’est passé.

      Le soir à cette heure-ci, le train de 19h37 qui part de Versailles Rive Droite arrive à 20h03 à Saint-Lazare, en train long. Il est ensuite divisé en 2 trains courts par le même conducteur. La rame côté province part au garage, et celle restée à quai permet d’assurer le train Paris Saint-Lazare / Saint-Cloud de 20h20. L’affichage de son départ ne se fait que quand le train est rendu court. La rame partie au garage revient ensuite à quai pour assurer le train de 20h27 pour Saint-Nom la Bretèche.

      Le 5 août, un dérangement de la signalisation à Puteaux a impacté plusieurs trains de la ligne. Quand un tel incident se produit, les trains et les agents de conduite peuvent voir leur planning réorganisé pour faire partir le plus de trains possibles, car un agent de conduite qui doit assurer un train fait plusieurs services dans la journée. Lors de perturbations, il peut être bloqué dans son train précédent et ne pas arriver à temps pour faire partir à l’heure le suivant. Suite à l’incident de Puteaux le train qui devait arriver à 20h03 à Paris est arrivé avec 4 minutes de retard. Malheureusement entre temps, l’affichage s’est fait avant que la séparation ait eu lieu et la réalité du train ne correspondait pas à l’information délivrée. La cause de l’événement est bien imputable à la base au problème de signalisation de Puteaux, mais la situation aurait dû être mieux gérée en opérationnel pour éviter ces erreurs, qu’on ne peut que regretter.

  16. moPasser au statut dit :

    Ah malheureuse ligne L !

    ça faisait lontemps que je n’avais pas pris un train par ici !!!
    et oui, durant une semaine, je t’ai fait des infidélités ligne L… préférant la ligne C pour mes trajets !
    Bon… ce matin, j’évalue les risques : c’est les vacances, Versailles se vide, il est 10h… aller je tente le 10h04, soyons fous !
    Il fait beau, je m’installe dans le wagon….. à 10h07 annonce sonore : suite à un incident d’exploitation, ce train subira un retard… »
    Grrrrr !!!!
    et à 10h10 : re-annonce sonore : « suite à un incident d’exploitation, ce train est supprimé, prochain train 10h20 ».

    Alors je le connais ton incident d’exploitation ligne L : il fallait séparer les deux trains pour en faire un court.
    Visiblement personne n’était là pour le faire, alors on supprime purement et simplement le train !
    Pourtant plein d’agents étaient dans la cabine aux vitres de commissariat (faut pas laisser la porte ouverte si on ne veut pas être vus)… et ça rigolait !
    C’est sûr, c’est pas grave, c’est les vacances… et bien non, pas pour tout le monde.

    En tous les cas, ligne L, c’est fini, je ne passerai plus par chez toi… pourtant le paysage est joli, les trains sont confortables… tant pis, j’affronterai les hordes de touristes et les sièges en skaï : je retourne sur la C…

    Bon courage à vous tous, je passerai prendre de vos nouvelles via ce blog !

  17. Oliv' dit :

    Ah oui le fameux incident d’exploitation, un grand classique !
    Pour faire suite à mon expérience racontée supra, j’ai demandé des explications par mail sur cet incident précisément en faisant l’innocent histoire de voir leur réponse et le flagrant délit de mensonge est bien là !
    On me parle d' »incident affectant la signalisation à Puteaux » à partir de 19h, soit 1h40 tout de même avant l’épisode et alors même que le train en direction de Versailles ce soir là juste avant est bien parti à l’heure…

  18. Davina dit :

    Bonjour! Où sont ils sur la branche Saint nom la bretèche? J’en peux plus du four à 220 degrés… Et ce même si l’été en IDF ne dure que 15jours non consécutifs 😉 Merci

Les commentaires sont fermés.

L'info trafic sur Twitter

⚠️ Infotrafic #LigneL :

Un incident vient de se produire sur votre ligne, entre Nanterre Université et Paris-Saint-Lazare. En attendant des précisions, prévoir des ralentissements.

Bonjour à toutes et à tous,

Je prends le relais d'Azalée 🌺 et vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’à 21h. N’hésitez pas à me solliciter si besoin !

Bon après-midi !

Rose 🌹

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous accompagne en ce mercredi sur votre ligne L pour une nouvelle session info trafic.
Bonne journée !
Azalée 🌺

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne soirée ! 🌙😴

Azalée sera de retour demain dès 6h pour vous accompagner sur vos lignes L et J.

Rose 🌹

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’à 21h et suis disponible pour répondre à vos questions.

Bonne journée !

Rose 🌹

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous accompagne aujourd’hui sur votre ligne L jusqu’en début d’après-midi et suis disponible pour répondre à vos questions.
Bonne journée !
Azalée 🌺

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne soirée !

Retrouvez Azalée 🌺 demain dès 6h pour vous accompagner sur votre ligne L.

Rose 🌹

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R
prochains départs