Entre vous et moi #41

Entre vous et moi cette semaine : l’esplanade en gare des Vallées, la 200ème rame Z50, des photos du mouton qui a causé des retards sur la ligne et une animation photo à Paris Saint Lazare.

 

Les Vallées

Suite aux retours que vous nous avez fait sur les travaux en gare des Vallées, l’esplanade (aussi appelé pas d’âne) a été provisoirement ouverte, ce qui permet un accès direct au parking.

L’arrivée progressive des Franciliens

La 200ème rame Z50 a été mise en service sur la ligne. Elle fait partie des 27 nouvelles rames en cours de livraison sur les lignes jusqu’en janvier 2018. Elles permettront d’assurer la desserte en Francilien de l’axe Versailles Rive Droite à la fin de cette année. Au 30 janvier, 4 nouvelles rames ont été mises en circulation sur l’axe Cergy, et 4 autres rames seront mises en service début avril 2017. Changer le matériel permettra de réduire le nombre de trains supprimés et améliorera donc la ponctualité de la ligne ainsi que votre confort.

Le mouton à Achères Ville

Vous vous en souvenez sûrement, le 6 février dernier en soirée, la circulation a été interrompu entre Maisons Laffitte et Cergy le Haut à cause d’une présence d’animaux sur les voies à Achères Ville…l’animal s’était échappé de son enclos en forêt de Saint Germain, et a été capturé quelques temps après. C’est un motif quelques peu déconcertant, j’en conviens, et certains d’entre vous ont eu du mal à y croire. Voici donc une photo de l’animal qui est un mouton d’Écosse (qui ressemble à un bélier) dans la forêt de Saint Germain. À la suite de cet incident, la décision a été prise de clôturer toute la zone située en forêt de Saint Germain, pour éviter que ce type d’évènement se reproduise.

La gare fête la Saint Lazare le 23 février

Le jeudi 23 février, c’est la fête des Lazare…tout comme il y a la Saint Thomas ou la Saint Sebastien, Lazare a aussi sa propre fête. À cette occasion, nous vous proposons une animation photo en gare de Paris Saint Lazare : vous avez à votre disposition une borne photo, où vous pouvez choisir le format de la photo (gif ou photo standard), le fond (parmi 4 photos historiques), et la partager (par mail ou sur les réseaux sociaux). Vous pouvez ensuite l’imprimer sur place, et repartir avec une photo souvenir ! Si vous êtes intéressé, rendez-vous au niveau des voies 26/27, près de la terrasse de la salle des pas perdues.

 

Partager sur :

16 commentaires pour “Entre vous et moi #41”

  1. La SNCF En Marche! dit :

    Bonjour,

    Serait-il possible d’avoir les statistiques concernant les trains annulés sur la ligne L PSL-Cergy?
    Je veux dire par là: seriez-vous capable de nous fournir via fichier excel une liste de ces annulations par jour, afin que nous effectuions des stats claires et non biaisées?
    Ce serait selon moi une information très importante!

    Merci.

    • Jennifer dit :

      Bonjour La SNCF En Marche!
      Je ne dispose pas de ces chiffres. Les statistiques disponibles sont la ponctualité voyageurs (contractualisé avec le STIF). Pour l’heure, comme vous l’indique carolm, vous pouvez consulter le site maponctualité.

  2. carolm dit :

    Bonjour, vous pouvez trouver des infos sur le site: http://www.bulletinsretard.transilien.com cdlt Carol

  3. carolm dit :

    Bonjour, mes excuses je me suis trompée de lien, c’est ici:
    http://bulletinsretard.transilien.com/

  4. MC dit :

    Jennifer, toujours pas de réponse de votre pôle d’analyse sur les suppressions de trains Cergy/PSL heure de pointe du matin (surtout entre 8h30 et 9h, avec une suppression systématique du train de 8h33)?

    Exemple du 17/02, vacances scolaires pourtant…

    8h13: OK
    8h23: retard 6 min
    8h33: SUPPRIME (comme d’habitude)
    8h43: OK
    8h53: SUPPRIME
    9h03: SUPPRIME

    Soit 3 suppressions sur 4 trains, et un seul train en une demie-heure, en pleine pointe!

    Quand est-ce que vous allez rendre des comptes là-dessus?

    • Jennifer dit :

      Bonjour MC,
      Pas de retour, je les ai vu en début de semaine et m’ont dit qu’ils m’enverrait ces résultats au cours de la semaine prochaine.

    • MC dit :

      Ok, merci.

      Sinon hier soir, en prenant le 19h02 à Clichy-Levallois, j’ai mis 1h à rentrer à Maisons-Laffitte (arrivée à 20h) au lieu de 20 min!

      Arrêt en pleine voie très long entre Houilles-Carrières et Sartrouville, on a eu des messages automatiques, mais pas de message du conducteur et franchement ça manquait, car dans ce genre de situation on aimerait plus d’infos, et ça rassure!

    • Jennifer dit :

      Je transmets votre commentaire. Je partage votre point de vue, un message à bord de la part du conducteur est toujours apprécié. Combien de temps êtes-vous restés immobilisés en pleine voie ?

    • MC dit :

      Bonjour Jennifer,

      Je n’ai pas regardé ma montre immédiatement, mais au moins 25 min je dirais!

    • Jennifer dit :

      Merci MC pour ce retour. 25 minutes à bord, c’est long… je transmets ce complément d’information.

  5. SSP dit :

    Ce matin dans le train de 8h51 à Viroflay, 6 contrôleurs installés sur la plateforme, en grande discussion. Ils sont restés là pendant tout le trajet sans contrôler personne. Cela a donc couté leurs salaires, sans rien rapporter puisque personne n’a été contrôlé. Et pourtant, j’aurais été la première à devoir m’acquitter de mon obole de 5 euros, le train ce matin encore étant parti à 8h50 je n’ai pas eu le temps de valider!!

    • Jennifer dit :

      Bonjour SSP,
      Triste constat, je suppose que les contrôleurs revenaient d’une opération réalisée dans une gare… je transmets votre retour.

    • MM dit :

      Ah oui, c’est la nouvelle mode ça, partir en avance. Le 5 février je suis arrivée à 11h17, pile poil pour voir le VRD de 11h20 partir, et le 11h35 était supprimé…
      C’est tout ce que vous avez trouvé pour améliorer vos trafistiques « ponctualité » ?

  6. carolm dit :

    Bonsoir, un message de l’Association Plus de Trains:

    Lundi soir nous avons assisté à la réunion du Comité des Lignes RER A + L Nord. Comme vous le savez, notre association travaille depuis des mois avec la RATP et la SNCF, ainsi que d’autres associations, sur un projet de refonte horaire qui diminuerait la fréquence de trains afin de fluidifier le trafic sur les lignes. Pour ne pas faire porter tout l’effort sur l’usager, nous avons toujours insisté sur le fait que la refonte soit accompagnée de réorganisations claires de la gestion du RER A. Notamment nous avons demandé la mise en place d’un commandement unique pour ces deux lignes, ainsi que la suppression du changement de conducteur à Nanterre Préfecture.
    Lors de la réunion, les opérateurs ont signalé leur intention de procéder à la refonte à la fin de 2017 et au commandement unique fin 2018. On va revenir vers vous avec des précisions sur la refonte, dès qu’on disposera de la grille intégrale, c’est assez complexe avec pas mal de changement d’horaire et de desserte de gare. Quant au commandement unique, c’est une vraie avancée qui va simplifier la gestion de la ligne.

    Et la relève de conducteur à Nanterre? Là, nous sommes très déçus. Les opérateurs ne veulent rien fare avant 2020 – et à ce moment-là ils proposent de faire une étude!
    Je pense que c’est le bon moment pour vous exposer l’histoire de cette relève, véritable serpent de mer sur nos lignes. Comme vous verrez c’est une histoire remplie des promesses non tenues, des arguments bidons, et des fausses données.

    Voici quelques dates clées —

    1988-89 : L’introduction des trains « interopérables » liant le tronçon central (RATP) et les branches Cergy-Poissy (SNCF) … avec changement de conducteur à Nanterre.

    2009: La relève conducteur sur la ligne RER B est supprimée progressivement entre février et novembre 2009. La ponctualité de la ligne s’améliore d’une façon dramatique, en passant de 78% en 2009 à 83,1% en 2013. Peu étonnant, les demandes de suppression de relève sur la ligne A se multiplient!

    Mars 2011: L’Assemblée Nationale lance une enquête sur la mauvaise performance des lignes du RER. Lors de l’enquête, une « charte d’engagement pour un RER au service des Franciliens » est présentée aux deputes par la SNCF et la RATP, représentées par Guillaume Pépy et Pierre Mongin. Ces derniers s’engagent à « lancer dans les plus brefs délais un groupe de travail visant la création d’un centre unique de commandement de la ligne A (CUA), et supprimer la relève de Nanterre Préfecture entre conducteurs RATP et SNCF. »

    Décembre 2011: Lors de l’inauguration des rames M109 sur la ligne, le Président de la République demande la suppression de la relève.

    2012: Le STIF confie à Egis Rail une étude sur la relève. Egis Rail trouve que la suppression de la relève peut donner un gain de ponctualité « supérieur à 1 voire 2 minutes. » (Bizarrement, l’étude n’a pas prise en compte des trains avec un temps de sur-stationnement supérieur à 3 minutes, soit 2% des missions – donc forcement elle a sous-estimé le temps de retard!) Les opérateurs ne diffusent pas les conclusions de Egis, ils disent aux voyageurs que la suppression de la relève ne donnerait qu’un gain de quelques secondes.

    2015: En campagne des régionales, Valérie Pécresse dit: « Nous mettrons fin à la relève des conducteurs à Nanterre Préfecture sur le RER A en mettant en place un commandement et une gestion unique et intégrée, comme sur la ligne B. »

    19 janvier 2017: Lors d’une réunion avec des associations et des élus, Lucile Quessart, directrice de la ligne A, dit que aucun problème technique ou problème de formation empêcherait la suppression de la relève, en fait la SNCF n’était pas opposée à l’idée.

    20 février 2017: Lors d’une réunion du Comité de la Ligne, présidée par le STIF, les opérateurs proposent de faire une étude sur la pertinence de la relève … en 2020!

    Ils nous ont dit que supprimer la relève ne ferait pas grande chose pour la ponctualité, car seulement 30% des retards à Nanterre étaient dus à la relève (l’autre 70% étant liés aux problèmes de circulation sur la ligne). Nous avons demandé la source de ces chiffres… aucune réponse. Même si on accepte les chiffres, ça veut dire qu’on peut éliminer 30% des retards à Nanterre en supprimant la relève ..ça serait du progrès!!!

    Ils nous ont dit que l’amélioration de ponctualité sur le RER B n’était pas due principalement à la suppression de la relève, c’est plutôt le résultat de la mise en place d’un commandement unique de la ligne, à la fin de 2013.
    C’EST FAUX!!
    Après la suppression de la relève, le taux de ponctualité du RER B est monté de 78% en 2009 à 83,1% en 2013, donc un gain de 5,1% AVANT la mise en place du commandement unique, fin 2013. Avec commandement unique, la ponctualité s’est améliorée davantage, en 2016 elle était à 87,7%. (Oui, je le sais, en tant que usager du RER A, ces chiffres me donnent envie de pleurer!!)

    Sans doute la RATP et la SNCF ont des raisons pour ne pas vouloir faire cette démarche reclamée depuis longtemps par les voyageurs — et promise par la direction des deux entreprises devant l’Assemblée Nationale! Mais les arguments abordés en réunion étaient bidons. On soupçonne que la rivalité SNFC-RATP joue dans l’histoire, ou bien des problèmes de syndicat. Mais l’objectif n’est pas de faire plaisir aux opérateurs ou aux syndicats! C’est de fournir un service fiable aux usagers!

    • EP dit :

      Un grand merci pour ce compte-rendu qui prouve encore une fois que l’attention des 2 entreprises (RATP-SNCF) n’est pas la satisfaction des voyageurs mais leur petit confort personnel. Chacun dans son coin à gérer ses petits problèmes internes et l’éternel refrain « c’est pas moi, c’est l’autre ». Une solution radicale de la part du STIF serait d’exiger un objectif de qualité de service solidaire pour le RER A. Cela forcerait peut-être la RATP et la SNCF à travailler main dans la main.
      On est dans un mal typiquement français où l’intérêt individuel prime sur l’intérêt collectif (cf la guerre du nucléaire entre Areva et EDF pour gagner des marchés à l’étranger…). Au final, nos « grandes » entreprises ne font plus le poids face à la concurrence étrangère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *