MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Premiers flocons en Ile de France : comment SNCF et Transilien s’organisent ?

15
Publié le 22/01/2019

Premiers flocons en Ile de France : comment SNCF et Transilien s’organisent pour votre confort et votre sécurité ? Voici quelques réponses.

Vous l’avez vu sur le blog, twitter et l’appli : une Alerte Neige a été déclenchée par Météo France.

Vous êtes nombreux à nous dire qu’il neige « tous les ans en hiver », et à ne pas comprendre pourquoi la neige, ou un épisode de Grand Froid peuvent être synonymes de ralentissements et de suppressions de trains. Voici quelques éléments qui vous permettront de mieux comprendre ce qui se passe en coulisse chez SNCF et Transilien quand une Alerte Neige est déclenchée.

Ce que le froid et la neige peuvent provoquer sur le réseau

  • Une accumulation de neige sur une aiguille peut bloquer son bon fonctionnement. Pour rappel, les aiguilles sont un élément essentiel pour orienter les trains sur les voies.
  • Le givre peut se former sur la caténaire, ce qui empêche le passage du courant et peut paralyser la ligne. La caténaire, c’est l’ensemble de câbles situés au dessus des voies, qui permettent d’alimenter les trains en électricité.
  • La rupture de rail : à cause du froid, le rail se rétracte et provoque des fissures, ce qui impose immédiatement une réduction de la vitesse des trains

Des agents SNCF Réseaux réchauffent les aiguilles. Source : www.sncf.com – Plan Grand Froid : Faire face aux conditions météo hivernales. Crédit : Bernard Baudin

Un réchauffeur d’aiguille. Source : Blog RER E et T4 

Ce que Transilien et SNCF entreprennent pour assurer votre sécurité pendant un épisode Grand Froid

Préserver l’infrastructure pour une circulation sécurisée de trains : 

Les équipes SNCF Réseau effectuent une vérification minutieuse des réchauffeurs d’aiguilles, et effectuent également un dégel de la caténaire par tension électrique, ou par le passage du train racleur avant les premières circulations.

SNCF dispose de 69 engins « chasse-neige » pré-positionnés aux endroits à risques pour intervenir en cas de fortes chutes de neige obstruant les voies.

Protéger le matériel et le confort de nos clients : 

Journée dégelage : Dans la nuit qui précède un épisode Grand Froid, un conducteur est prévu de 00h à 6h pour ce que l’on appelle le maintien de service des trains. Cette opération consiste à monter et descendre les pantographes ou encore serrer et desserrer les freins pour éviter qu’ils ne gèlent lors d’un arrêt prolongé. Le pantographe, pour celles et ceux qui l’ignorent, c’est une sorte de bras mécanique articulé d’environ 2 mètres, généralement en forme de Z, qui se situe en toiture du train et qui se déplie pour aller capter le courant sur la caténaire.

Nos équipes veillent également à laisser le chauffage dans les trains pendant le maintien de service en attendant le premier voyage, pour le confort des voyageurs. Ce serait un peu comme  faire chauffer sa voiture quelques heures à l’avance avant de partir travailler.

Le saviez-vous ? Les blocs de neige et de glace qui se forment aux abords des voies peuvent agir comme des projectiles au passage d’un train et ainsi casser des vitres. Il peut arriver que nous installions des housses de protection ou d’antigel autour des portes ou des suspensions afin d’éviter la formation de blocs de glace. Des équipes mobiles d’urgence Matériel sont prêtes à intervenir en cas de débris de vitres.

Voici une vidéo de SNCF Réseau qui illustre les mesures prises contre le Grand Froid.

Déneiger les gares pour votre confort et votre sécurité : 

Bien sûr tous nos agents sont à l’oeuvre pour saler et sabler les quais et les escaliers pour faciliter votre circulation. En 2018, 6 millions d’euros ont été investis pour le déneigement et le déglaçage des quais : main-d’œuvre, produits et équipements de déneigement (sel, sable, pelles, balais, gants, lunettes).

D’ailleurs, si vous constatez une zone glissante ou dangereuse n’hésitez pas à le signaler à nos agents ou sur Twitter. Soyez prudents !

S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires !

Anne.

15 commentaires pour “Premiers flocons en Ile de France : comment SNCF et Transilien s’organisent ?”

  1. nico95Passer au statut dit :

    Bonsoir Anne

    Pourquoi la Gare de Bécon les Bruyères ,Courbevoie et Les Vallées n’ont pas eu de sel avant 11h30 ??
    C’est quand la neige est arrivées qui ont seulement a salées les quais. Est ce normal ??
    Pourquoi il n’ont pas salées le 21 Janvier au soir ???
    Merci de votre compréhension .

    • AnnePasser au statut dit :

      Bonjour Nico95. Je comprends votre réaction. Je vais envoyer un message aux équipes concernées. Je reste disponible.

  2. MozziePasser au statut dit :

    Je ne sais pas ce que vous vous en pensez mais je trouve que les nouveaux trains sont extrêmement chauffés trop chauffés. Quand on arrive de l’extérieur en ayant couru dans le train c’est horrible mais surtout Bonjour la quantité d’énergie gâchée !

    • AnnePasser au statut dit :

      Bonjour Mozzie ! Le chauffage et la climatisation sont des questions très subjectives. Parfois, il nous arrive dans un même train d’avoir des voyageurs qui se plaignent qu’il fait trop chaud et trop froid 🙂 Cependant comme l’avait évoqué Jennifer dans ce billet Entre vous et moi : vous êtes nombreux à avoir le même avis. Ce qui l’avait conduit à vous expliquer comment marchait les capteurs des nouveaux trains.
      Notez que vous pouvez aussi signaler en temps réel toutes vos remarques sur la propreté ou le confort à bord grâce aux QR codes. Plus d’infos : ici
      De mon côté je note votre commentaire. J’espère avoir répondu à vos questions.
      Anne.

    • estrellita30Passer au statut dit :

      je confirme! très très chaud, mais bon, mieux vaut ca que trop froid 🙂

  3. jeneeverdPasser au statut dit :

    Bonjour

    Comment se fait t-il qu’hier vous avez pu metre un train entre noisy et st germain en rotation a 18h!!!!! Malgrer les bus qui circuler??? Et pourkoi vous le faite pas tout les jours????

  4. MozziePasser au statut dit :

    Merci pour votre réponse sur la température. Bien sûr il y a des gens frileux qui vont trouver que c’est très bien, cette chaleur. Mais franchement à l’heure où il faut basculer rapidement vers la sobriété écologique, envoyer autant de calories par les portes, ça fait hurler. N’oublions pas que quand on entre dans un train on est déjà très couvert avec manteau gants etc, on a pas besoin d’un chauffage plus fort que dans son salon, non ?

  5. BPasser au statut dit :

    Bonjour, effectivement, c’est une appréciation très subjective. J’espère ne pas être la seule à considérer qu’il ne fait pas trop chaud dans les trains ! Pour moi, la température est idéale , et on voyage dans de bien meilleurs conditions que dans les « vieux  » trains, où chauffage défectueux et courants d’air sont particulièrement désagréables.

  6. nico95Passer au statut dit :

    Bonjour Anne

    Encore Aujourd’hui nous nous avons pas eu de nouveau sel en Gare de Courbevoie et des Vallées ils ont seulement déneigé a partir de 10h20 . Entre 5h00 et 8h25 ce n’est pas facile de ce repéré en nuit et en neige . Est encore normal ???
    Merci de votre compréhension.

  7. JeromePasser au statut dit :

    Bonjour
    Comment se fait il que la ligne de St Nom soit encore la dernière à devoir supporter les anciens trains. Si l’on peut concevoir qu’il y ait un programme de déploiement progressif des nouveaux trains, j’ai du mal à comprendre pourquoi les anciens modèles continuent à être en service aux heures de pointe et les nouveaux en heures creuses. Étrange décision.
    Jérôme

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Jérôme

      en fait tous les matériels disponibles sont engagés, la différence étant qu’en pointe, le nombre de rames en circulation est supérieur, c’est pourquoi on voit encore les anciens trains (Z6400), notamment pendant ces périodes.

      le cas n’est par contre pas exclusif à L Sud St-Nom: ces rames circulent aussi sur Nanterre/Cergy, dans des proportions au moins équivalentes.

  8. BPasser au statut dit :

    Le cas n’est pas du tout exclusif à St Nom ou Nanterre/Cergy je confirme ! Depuis quelque temps, on revoit aussi des anciens trains sur PSL/Versailles (je n’ai peut être pas de chance, mais je tombe dessus au moins 3 fois par semaine, en heure creuse, comme en heure de pointe…).

  9. estrellita30Passer au statut dit :

    Problème de fond sur les équipements je pense. J’ai vu des gens descendre à St CLoud car le train n’allait plus jusqu’à St Nom, et marcher sous les intempéries et dans le froid pour trouver un bus bondé ou faire du stop, souvent chargés et avec des enfants, cela faisait beaucoup de peine.
    Chaque épisode neigeux soulève ces mêmes problèmes. Pourquoi pas plus d’équipement ou de meilleurs équipements comme dans les pays nordiques? L’évolution du climat l’exige désormais….

    • AnnePasser au statut dit :

      C’est vrai qu’on est en droit de se demander pourquoi chaque épisode neigeux engendre des problèmes. Je trouve que cette vidéo répond très bien aux questions que vous posez. Elle parle de ce qui est mis en place, et des équipements dont nous disposons en Ile-de-France, et qui correspondent au climat tempéré que nous connaissons dans notre zone géographique. Merci pour votre message ! Anne.

Laisser un commentaire