MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Que s’est-il passé sur votre ligne ce jeudi 9 mai ?

8
Publié le 9/05/2019

Retour sur incident.

Ce matin, la circulation a été interrompue sur les lignes L, A et J.

Vers 8 heures, nos équipes constatent une absence d’alimentation dans un triangle situé entre Maisons-Laffitte, Poissy et Achères-Villes. Des pies ont installé leur nid en haut d’un pylône d’alimentation de plus de 5 m. L’amas de brindilles entremêlé aux câbles provoque une disjonction. Nos équipes spécialistes sont intervenues pour enlever le nid et réalimenter les caténaires.

 

 

Découvrez ce document qui revient sur cet incident exceptionnel et qui sera distribué en gare.

Cliquez ici pour télécharger le document au format .PDF

8 commentaires pour “Que s’est-il passé sur votre ligne ce jeudi 9 mai ?”

  1. afitahPasser au statut dit :

    C’est faux ! la reprise n’était pas à 9h30 ou 9h39, elle a été effective qu’à partir de 11h30. Une matinée de perdu pour les travailleurs !

    • AnnePasser au statut dit :

      Bonjour. Vous avez raison. Peut être à tort, l’heure de reprise indiquée ici est celle de la remise en circulation du premier train. Après un incident de ce genre, avec beaucoup de trains arrêtés, et qui doivent repartir les uns derrière les autres, la reprise « générale » du trafic peut s’étaler sur une heure ou ici, plusieurs heures. Je comprends que ce choix d’heure de reprise soit contrariant, j’en ai parlé lors d’une réunion qui revenait sur cet incident. Cette remarque a été prise en compte. Merci pour votre question qui nous permet à tous d’avancer.

  2. boubinette95Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Je trouve cela navrant de « mentir » aux usagers. A 10h00, il y avait encore une interruption totale .. donc impossible de dire que la reprise à eu lieu a 9h30. Il y a des conséquences à cela, c’est a dire le fait que nous sommes une grosse majorité à être arrivé en retard au travail.
    Le pire, c’est que même le conducteur n’avait pas d’information.. nous sommes restés bloquer sur les voies au moins sans 40 minutes…

    Il serait temps de faire des efforts!!!

    • AnnePasser au statut dit :

      Bonjour, comme je l’ai expliqué dans un autre commentaire, effectivement l’heure de reprise peut sembler mal choisie. Celle que nous avons indiqué dans ce document est celle de la remise en circulation du premier train. Après un incident où de nombreux trains sont à l’arrêt, et qu’ils doivent repartir un par un, la reprise « générale » du trafic peut s’étaler sur une heure ou ici, plusieurs heures. Comme évoqué aussi : j’en ai parlé lors d’une réunion qui revenait sur cet incident. Cette remarque a été prise en compte. Par ailleurs, quand vous écrivez que le conducteur n’avait pas l’information, c’est parce qu’il n’a pas fait d’annonce à bord?

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Effectivement comme le dit Anne on note que parfois l’heure de reprise indiquée correspond à l’heure « d’autorisation de reprise du service normal » telle que reçue par Réseau Circulation.

      Ce qui signifie qu’à partir de ce moment, on peut commencer à lever les mesures prises ici et là dans le cadre des procédures en cours, ce qui ne correspond évidemment pas à l’heure de circulation de tel ou tel train en attente dans une gare où il n’est évidemment plus du tout ni dans sa marche, ni même dans son roulement.

      Il y a quelques mois entre Garches et Marly, la « reprise du service normal » avait été autorisée à 07h54.
      Sur ce cas précis pour exemple, les voyageurs en attente à Garches et se dirigeant vers St-Nom étaient les mieux « placés »: sans entrer dans les détails, une seule voie était utilisable (pour des raisons « mouvement », rien à voir avec un incident quelconque) le premier train a pu partir à 08h07; mais pour les voyageurs en attente à Marly vers Paris, ça aura évidemment été beaucoup plus long.

      Il peut y avoir aussi confusion entre l’heure de restitution de travaux, l’heure de fin de levée des mesures liées et l’heure de reprise du service normal suite à incident, ces trois données pouvant être imbriquées.
      Bon là c’est plus compliqué mais ça s’est déjà produit et ça a aussi été remonté en ce qui concerne l’info clientèle: la liaison directe PIVIF Aiguilleurs peut alors « corriger le tir »

  3. Fatiguee5Passer au statut dit :

    Bonjour
    Et hier lundi 13, quel est ce « choc » à Clichy qui a interrompu toune circulation entre Paris et la Défense ?
    Pourquoi les trains de Versailles et St Nom n’ont ils pas été rendus terminus Asnières ou Bécon, voire la Défense, plutôt que St Cloud ? C’est plus facile d’accès depuis Paris à Clichy, et il y aurait eu bcp plus de trains sur la Défense St Cloud !

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour FAtiguee5

      Un choc (plus précisément « choc anormal ») … ça peut être beaucoup de choses, pas seulement un défaut au rail: corps étrangers déposés ou jetés sur les voies (on ne donnera pas de détails pour ne pas apporter de l’eau au moulin de l’imagination de certains, qui tournent à Mach 7…) qui peuvent apporter leur lot de dégâts (notamment aux installations), barre métallique d’une ‘cahute’ située dans un domaine privé et qui engage le gabarit de la voie, …

      Par contre, l’Arlésienne de l’acheminement voyageurs revient à la charge: le scenario applicable par le COT correspond à une interruption de circulation entre Paris-St-Lazare et La Défense.
      Impossible de faire plus restreint: sauf à pouvoir faire passer quelques trains par les voies L Nord entre Bécon et Paris (ce qui est rarement possible), tout incident bloquant à Cardinet, Clichy ou Asnières condamne le secteur PSL La Défense.

      Les capacités changent en fonction de la période (pointe ou hors pointe), mais personne ne dépassera La Défense vers Paris: on utilisera les retournements possibles à La Défense, Suresnes ou St-Cloud (parfois Le Val d’Or) et il ne faut – encore et toujours – surtout pas oublier la U, qui compte tenu de ses contraintes (intégration avec C, L, N et TER Centre) garde un service normal, y compris en période de pointe.

      Il manque une installation essentielle qui fait défaut depuis des années: la liaison voie 2 (venant de Courbevoie) vers voie centrale Bécon.

      C’est une des deux installations manquantes qui ont le plus de conséquences sur la circulation au moindre incident, ce qui complique tout pour tout le monde…

      Elle permettra de décaler les différents terminus intermédiaires et de reporter certains voyageurs sur L Nord et les bus 167 (+ M3) /275/178 en fonction des destinations.
      Cette installation est actée par le dernier comité de ligne L consultable sur le site d’IDFM:
      https://www.iledefrance-mobilites.fr/wp-content/uploads/2017/04/20160606_comite_ligne_l_vdef.pdf

  4. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    J’ai oublié de préciser, pour vous éviter de chercher: c’est page 37 sur le document
    (Ce qui n’empêche pas de lire le reste bien sûr, très instructif…)

Laisser un commentaire