MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Le plan Grand Froid

23
Publié le 20/01/2015

grandfroidLa baisse importante des températures et les fortes chutes de neige ont un impact important sur le système ferroviaire. Pour anticiper au mieux ces perturbations, SNCF a mis en place son plan Grand Froid.

Cet après midi, nous avons reçu une pré-alerte Neige.

Qu’avons nous prévu cette année pour limiter l’impact de ce phénomène météorologique sur les circulations ?

Et dans vos gares quelles sont les mesures prises ? Comment pouvons nous anticiper ce phénomène ?

 

info  grand froid

SNCF est en partenariat avec Météo France qui nous fait parvenir les bulletins météo. Grâce à ce partenariat, nous sommes plus à même d’anticiper l’impact des conditions climatiques sur notre réseau et nos circulations.

Pour anticiper au mieux ces perturbations, la SNCF a activé le plan Grand Froid.

Il concerne avant tout, la préparation et l’entretien du matériel, du réseau ferré national ainsi que la mobilisation des équipes et les dispositifs d’information et de prise en charge voyageurs.

En cas de fortes neiges, SNCF privilégiera le confort et la sécurité des voyageurs en prenant des décisions en cohérence avec sa mission de transporteur. Ainsi elle pourra être amenée pour la sécurité du voyage à réduire la vitesse, ce qui augmente le temps de parcours des trains. Elle pourra aussi être amenée à adapter le plan de transport.

Les conditions hivernales (froid, gel, neige) créent des contraintes particulières sur les composants du système ferroviaire. Elles touchent les infrastructures, le matériel et les gares. Dans le cadre du plan grand froid, SNCF a mis en place des actions pour prévenir et anticiper l’impact des conditions hivernales sur nos infrastructures et nos circulations.

L’infrastructure

C’est la première impactée en cas de gel ou de neige.

Les chutes de neige peuvent s’accumuler sur les voies, l’accumulation de neige dans les aiguillages ou le gel empêchent leur manoeuvre et si rien n’est fait cela bloque les circulations.

Pour y pallier, SNCF prévoit la mise en fonctionnement des réchauffeurs d’aiguille et une surveillance accrue par des agents d’astreinte en période de neige.

aiguilles

L’accumulation de glace autour de la caténaire empêche le passage du courant et peut provoquer la paralysie de certaines lignes. SNCF fait intervenir des engins équipés de lames racleuses en acier pour dégivrer les caténaires. Des circuits électriques de réchauffage des caténaires peuvent être activés.

racleuses

La circulation des trains entraîne avec le temps, des fissures de rails. Or, l’acier qui compose ces rails se rétractent avec le froid ; ce phénomène engendre la propagation des fissures et peut donner lieu à des ruptures de rails. En cas de rupture de rails, après un diagnostic, la circulation peut soit être rétablie à vitesse réduite, soit arrêtée jusqu’au changement du tronçon impacté.

Les rails sont régulièrement contrôlés soit par des trains spéciaux, soit par des agents munis d’appareils portatifs. Un émetteur, appelé « champignon » est posé sur le dessus du rail. Il envoie des ondes qui se propagent à l’intérieur du rail jusqu’à sa base appelée « patin ». L’écho de l’ultrason remonte jusqu’au champignon ; la durée de l’aller-retour permet de connaître l »état du rail : lorsque les ultrasons buttent sur un défaut dans le rail, l’écho remonte plus rapidement. C’est le principe d’une échographie.

Les trains

Les blocs de neige glacés soulevés par le souffle des trains et projetés agissent comme des projectiles très agressifs. Plusieurs centaines de vitres sont cassées chaque années, mais aussi des organes essentiels comme les capteurs de signalisation situés sous caisse. Les véhicules deviennent alors indisponibles pour des raisons de sécurité.

– Installation de protections autour des organes sensibles

– Mise en place d’une machine permettant d’asperger un antigel sur les bas de caisse des trains pour empêcher le collage de la neige pour les TGV.

– Utilisation de l’injection de résine pour réparer les fissures . Ceci permet de réduire les délais de réparation. Néanmoins en cas de d’impact trop important la rame doit être immobilisée et la vitre changée.

trains

Abaissement des vitesses lorsque cela devient nécessaire (utilisé principalement pour les lignes TGV et intercités, TER)

Comme dans toutes les entreprises, l’impossibilité pour certains opérateurs (conducteurs, aiguilleurs, contrôleurs) de rejoindre leur lieu de travail.

SNCF demande aux pouvoirs publics de dégager les accès aux sites. Dans cette situation exceptionnelle l’entreprise utilise au mieux ses ressources disponibles pour assurer les trains prioritaires.

En cas de chute de neige, plusieurs centaines de cheminots sont mobilisés pour participer au déneigement des voies et des quais, afin que tous les trains continuent à rouler et que vous soyez acheminés en toute sécurité.

Les gares

La neige et/ou le verglas peuvent compliquer l’accès aux quais.

Les agents se mobilisent pour déneiger les quais. en cas d’absence d’agents en gare, les équipes mobiles de lignes mettent tout en oeuvre pour assurer le déneigement des quais et des accès.

SNCF investi dans les équipement de déneigement.

gares

L’information et la prise en charge voyageurs.

Pendant l’hiver, des chutes de neige importantes pourront amener SNCF à retarder voire supprimer certains trains. Dans tous les cas, l’entreprise soignera particulièrement l’information des clients.

Une certain nombre de supports d’information voyageurs sont à votre disposition :

Sans titreun repère « info trafic neige »

– un visuel « Alerte météo France » pouvant être affiché ou distribué sous forme de tracts en gare.

– un visuel « perturbations neige » pouvant être affiché ou distribué en gare sous forme de tracts.

– un visuel destiné à la communication des plans de transports adaptés en raison de la neige.

En cas de situation exceptionnelles, les horaires des trains qui circulent seront affichés en gare.

Les contrôleurs sont équipés de smartphone qui leur permet de mieux renseigner les clients sur l’état du trafic en temps réel. Pour cela, l’entreprise a mis en place un plateau d’assistance ouvert tous les jours de 6h à 22h en soutien aux contrôleur des trains « longues distances ».

Concernant la prise en charge des voyageurs, SNCF sera attentive à ne laisser partir aucun train si un risque météo important lui est indiqué par météo France.

Lors de chutes de neiges abondantes en journée ou fin d’après midi, SNCF pourra se heurter à des difficultés de rapatriement des voyageurs en banlieue pour l’Ile de France ou autour des grandes agglomérations régionales. Aussi, plus de 540 gares dites « d’accueil » ont été identifiées.

Dans le cas de situations extrêmement perturbées, SNCF peut faire appelle à plusieurs aides extérieures via des conventions signées avec les préfectures, la protection civile ou encore la croix rouge.

 

Téléchargez en avant première la brochure qui sera distribuée dans vos gares dans les prochains jours ici :

recto gf

 

Verso grand froid

 

Pour votre sécurité, par temps enneigé, nous vous recommandons d’adopter ces comportements !

• Retrouvez toutes les informations sur l’état du trafic en temps réel en vous rendant sur notre site internet.
• Depuis votre mobile, consultez l’application Transilien SNCF ou le site mobile Transilien.mobi.
• Anticipez votre retour autant que possible par principe de précaution.
• Consultez les affiches en gares et soyez attentifs aux annonces orales.
• La neige et le verglas rendent les sols glissants et dangereux, nous vous invitons à être vigilants.

 

Si vous rencontriez des problèmes dans vos gares à l’occasion d’épisodes neigeux, de verglas… tout ce qui pourrait être susceptible d’être amélioré, faites moi vos retours.  Un mot d’ordre : restez prudents lors de vos déplacements en gare.

 

23 commentaires pour “Le plan Grand Froid”

  1. Karim dit :

    Bonjour,

    Je vous remercie, J’ai pleinement pu profiter du grand froid sur vos quais depuis lundi grâce à l’annulation systématique de trains (aux alentours de 7h28 – 7h38).
    Si on ajoute à ça que vers 18h les retards/annulations et changement de terminus ont eux aussi été systématiques, je n’ai pas réussi à faire un seul trajet « normal » depuis lundi.
    Le plan grand froid, c’est bien , mais un plan annuel de « respect des horaires » serait beaucoup plus intéressant.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonjour Karim,
      Désolé de vous répondre dans cette rubrique, mais c’est le seul moyen de vous joindre.
      Vous habitez La Garenne. Je voulais vous signaler que nous sommes maintenant un petit groupe de blogueurs de la ligne L3 représentant les gares de La Garenne et Les Vallées. Personnellement, je me bats depuis plus d’un an pour que nous arrivions à la réduction du nombre de dysfonctionnements sur cette ligne L3.
      Sachez que, la semaine dernière, j’ai rencontré les responsables de la Direction commerciale (service clientèle) de la ligne L et que je leur ai fait part de nos doléances. On m’a promis de faire en sorte que les dysfonctionnements diminuent. Il ne reste plus qu’à espérer.
      Je voudrais vous rencontrer. Pour cela, il vous suffit d’envoyer votre adresse maiil perso en cliquant dans l’onglet « contact » (en bas de cet écran) et Transilien me fera suivre. Une autre solution consiste à ce qu’on se donne rendez-vous un matin aux Vallées dans un train de votre choix (moi, généralement c’est 9 h 20). Bien à vous et bon courage.

    • Arnaud C. dit :

      LAMBERT, sérieusement, vous avez gobé ces c*nneries ?!

  2. benfun dit :

    Nous voulons un PLAN du respect de la clientèle!!!!
    Rien de plus.
    Il y en a marre de payer un service nul!!!

  3. ospina dit :

    Bonsoir, je suis à st Lazare. Il est 23h28, le train en direction de Nanterre université devait partir à 23h19, il vient juste d’arriver. Le train de 23h26 direction Versailles est arrivé à 23h19 et vient de partir 23h29. Je vais faire court, il se passe le même problème presque tous les soirs. Je veux bien comprendre qu’en période de pointes, les trains soient en retard mais à 23h00, faut m’expliquer.Par contre aucune annonce sur le retard, personne ne s’est pourquoi, même les agents de la gare. Bravo, dire que dans un précèdent article vous parliez de la communication renforcé par la SNCF. C’est vraiment quand cela vous arrange. Maintenant vous faites un article sur le plan froid, je me prépare au pire pour mes trajets de train. Bonne soirée

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Bonsoir Ospina,
      Vous n’êtes pas le seul à être victime des retards ou annulations de trains en soirée sur la L3 et j’ai déjà alerté la Direction commerciale de Transilien sur ce sujet, mais je vois qu’aucun résultat positif n’a été obtenu.

      Jennifer, j’ai plusieurs fois évoqué ce problème de détérioration de desserte de la L3 à partir de 21 h 30, voire 22 h. Ca provient du fait que, pour raison de travaux, sans doute, les trains du groupe II sont mélangés à ceux du groupe III, avec un cisaillement soit à la sortie de la gare d’Asnières, soit à l’entrée de la gare de Bécon pour que les trains de chaque groupe retrouvent enfin leurs voies dédiées ou respectives.
      Il semblerait que vous faites partir en premier les trains du groupe II (vous m’avez répondu qu’il n’y avait pas de favoritisme, je veux bien le croire, mais les faits sont là : c’est toujours le train du groupe III vers Nanterre ou Maisons Laf qui part en dernier de Saint Lazare, avec un retard conséquent).

      Nous vous demandons à nouveau de faire en sorte que ces retards répétés (ou suppressions) sur le groupe III ne se reproduisent plus. Merci d’avance.

    • freshPasser au statut dit :

      Bonsoir LAMBERT »
      Ca provient du fait que, pour raison de travaux, sans doute, les trains du groupe II sont mélangés à ceux du groupe III, avec un cisaillement soit à la sortie de la gare d’Asnières, soit à l’entrée de la gare de Bécon pour que les trains de chaque groupe retrouvent enfin leurs voies dédiées ou respectives. »

      Tout à fait. Les Nanterre U et Maisons Laffitte stationnent à quai à Asnières afin de laisser passer un train venant de Versailles ou Saint Nom.
      Le problème c’est que les trains du Gr III prennent 2/3 min de retard(si c’est pas + parfois) et il est impossible de le rattraper au terminus. A Nanterre Université on a 7 min pour changer de bout et à Achères 5 min(si en plus on a une UM, c’est pire) on repartira forcément en retard et on arrivera aussi en retard à Saint Lazare et là, 6 min pour changer de bout et on recommence…….déjà qu’en temps normal les horaires des trains du Gr III arrivant à Saint Lazare ne peuvent pas arriver à l’heure pile(2 min pour faire pont Cardinet/Saint Lazare, on ne peut pas) alors si en plus il y a des cisaillements pour travaux……
      Pendant les travaux il faudrait faire de nouveaux horaires en tenant compte des cisaillements, il faudrait donc refaire tout le plan de transport.

    • La Fouine dit :

      @Fresh j’ai aussi remarqué que le soir après 22h les agents de départ de la gare St Lazare étaient moins ponctuels pour envoyer les trains. Il arrive en effet que le Signal de Départ soit activé plusieurs dizaines de secondes après l’ouverture de la voie, alors que le train devrait déjà être parti !

  4. gg92Passer au statut dit :

    Bonjour à tous,
    Avez vous prévu des boissons chaudes pour les usagers qui attendent dans le froid, des trains qui bien qu’annoncés arrivent avec 6 minutes de retard, comme ce matin.
    Ce soir la neige est annoncée, mais c’est le week end alors vu le foutoir sur les routes, je redoute le pire sur les rails.
    PS Bravo pour le Strike hier à Bonnières, à quand la suppression des passages à niveau ?
    Encore des promesses, toujours des promesses ….

  5. COLOMBOROL92Passer au statut dit :

    Bonjour ospina, j’étais dans le même train que vous , pour ma part je ne pensais pas avoir le 23h19 étantparti du travail pour avoir 23h34 . En arrivant à Saint Lazare j’ai vu le Versailles qui partait ( un grand classique ) avant le 23h19 . Je me suis engouffré dans le 23h19 pour les vallées , sinon je ne sais à quelle heure le suivant 23h34 serait parti. C’est un peu la même rengaine depuis la rentrée , une fois sur deux ou sur trois , ces trains tardifs sont soient retardés , supprimés ou limités à Becon . Faut dire qu’il y a toujours un groupe de neutralisé cette semaine visiblement c’est le groupe 2 puisque les trains de Versailles et Saint Nom arrivent entre les voies 5 et 8 . Sinon c’est le contraire selon les semaines . Jennifer , je comprend bien qu’il y ait des travaux , cependant avec le basculement à Asnières aux niveaux des aiguillages pour que les trains rejoignent leurs groupes de missions , ça pose des problèmes qui pourrait peut être se résorber en adaptant les horaires comme cela avait été le cas l’été dernier du fait des travaux en gare Saint Lazare et je peux témoigner c’était plus efficace durant cette période ( j’ai bien conscience qu’il faudrait également modifier ceux du RER A mais si les travaux durent ce qui que d’être le cas ça peut être une opportunité ) . Bonne journée et bon courage ospina et nous hésitez pas à vous rapprocher de Philippe Lambert , membre ô combien actif de ce blog qui se démène pour que la L3 puisse retrouver son attractivité d’antan … Jennifer, pensez vous ma pproposition de revoir le reamenagement des horaires en soirée tardive crédible ? Je sais que c’est pas simple d’autres paramètres sont en jeu mais on peut toujours essayer vu la duree des travaux . Bien à vous et bonne journée .

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour Colomborol92,

      J’ai assisté à la mise en place du cadencement du RER A pour Cergy et la disparition des omnibus Maisons-Laffitte <> St Lazare en dehors des heures de pointe. Vu la saturation du réseau et les infrastructures non extensibles je ne vois pas comment il serait possible de revenir à ce qui existait auparavant.

      Des travaux sont réalisés de nuit et il est très difficile de réaménager les horaires du soir dans ces conditions.
      Pour le moment, effectivement nous devrions revoir en priorité la desserte L3 notamment la Garenne et Les Vallées dans les cas d’incidents de circulation. Dès que j’ai des nouvelles sur ces retours je reviens vers vous.

      Ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît de faire circuler les trains. En effet, nous sommes soumis aux sillons accordés par RFF pour faire circuler nos trains (plus de renseignements sur ce sujet dans quelques minutes maintenant).

      Bonne journée

    • SebB dit :

      « Des travaux sont réalisés de nuit et il est très difficile de réaménager les horaires du soir dans ces conditions. »
      Je ne vois pas en quoi le fait que ces travaux aient lieu la nuit justifierait le fait de ne pas modifier les horaires. Ils ont un méga poil dans la main vos horairistes ou quoi ?! Ces travaux de nuit ça fait des années que ça dure et ils vont encore durer des années, ça justifie bien de se bouger un peu pour les horaires de ces périodes !!

    • COLOMBOROL92Passer au statut dit :

      Bonjour Jennifer , je sais bien que c’est pas aussi facile que ça en a l’air de modifier le horaires , mais bon on parle horaires de soirées tardives là et pour vous démontrer l’efficacité encore hier soir , le train de 23h34 pour Nanterre U à été supprimé … je ne compte plus les retards ou suppressions de celui ou du précédent par exemple et que doit on faire.. rien? Simplement dire ben oui à cause des travaux faut s’ attendre à des perturbations sans rien bouger ? Étonnant comme conception tout de même alors qu’avec un peu de volonté on pourrait améliorer ces roulements . J’avoue mal comprendre vos arguments certes réels mais quand même n’est ce pas le travail de la SNCF de faire en sorte que les usagers prennent des trains à l’heure autant que possible ?

    • COLOMBOROL92Passer au statut dit :

      Jennifer, permettez de moi de rajouter que la circulation des trains à ces heures là est quand même loin d’être comparable aux heures de pointes y compris sur les branches du RER A .

    • COLOMBOROL92Passer au statut dit :

      Concernant la desserte en heures creuses journée des trains de Maisons Laffitte supprimés en 2008 je reconnais que c’est plus délicat ou faire en sorte que 2 RER A par heure sur les 6 de cergy deviennent des Saint Lazare Cergy en mission transilien , il resterait tout de même 4 RER A Soit un par quart d’heure pour Cergy ce qui est suffisant et donnerai un peu plus de cohérence d’un point de vue de la multimodalite si cher au STIF …

  6. B dit :

    Par ce grand froid, il serait également intéressant de vérifier le chauffage dans les trains ! A plusieurs reprises cette semaine, j’ai voyagé dans des trains très mal chauffés.

    • LAMBERTPasser au statut dit :

      Ce problème d’absence de chauffage dans les Z6400 est RECURRENT : j’en ai été victime hier soir sur le groupe III et je suis solidaire de vous : le conducteur du train peut sûrement vérifier si le chauffage (air pulsé) a bien été mis en service. Le problème est que certaines rames stationnent portes ouvertes dans la gare Saint-Lazare pendant un long temps, ce qui les refroidit à fond. Il faut que la Direction de Transilien ligne L revoie ce problème, qui refera surface régulièrement.
      Le paradoxe, c’est que les utilisateurs des nouvelles rames Bombardier se plaignent aussi d’une climatisation mal réglée, qui souffle de l’air froid au lieu de chauffer. Personnellement, j’ai trouvé que les Bombardiers étaient bien chauffés….

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour B,

      Certains d’entre vous ont fait la même constatation. J’ai transmis, ne connaissant pas trop ce sujet. J’attends la réponse très prochaine, je l’espère. En attendant, sachez que je me rendrais courant février au centre de maintenance : ce sera l’occasion de vous faire un retour plus précis sur ce sujet.

      Bonne journée

    • EPPasser au statut dit :

      Il me semble qu’en période de grand froid dans certains dépôt des agents s’assurent que les rames sont chauffée (maintien du chauffage en dehors du service ?).

    • Paulo AquinoPasser au statut dit :

      Lorsque qu’une alerte grand froid est reçue de Météo France, l’ensemble des fonctions (Transilien, Infra Voie, Infra Circulation, Traction, …) prennent des mesures en conséquences.

      En ce qui concerne les rames, on les laissera si possible en stationnement (diurne ou nocturne) pantographes levés et en maintien de service.

      Des Agents de Conduite sont dépêchés dans les différents sites de garage en cas de nécessité: rames déjà en stationnement lorsque l’alerte grand froid survient, remise en service dès que possible (nocturne notamment) en cas de travaux nécessitant l’interruption de l’alimentation électrique, problèmes liés aux batteries, etc…

  7. LAMBERTPasser au statut dit :

    Bonjour Jennifer,
    Une question subsidiaire à propos du grand froid. Qu’est-il prévu pour les bus de substitution routière du week-end prochain au départ de la gare de Bécon vers Les Vallées et La Garenne Colombes, sur le plan des arrêts de bus ? En cas de verglas ou neige, l’emplacement (trottoir) où montent ou descendent les voyageurs, sera-t-il salé ou sablé pour éviter aux voyageurs des glissades ou chutes ? Qui est responsable en cas d’accident, dans la mesure où ce n’est pas la commune de La Garenne qui a décidé de mettre en place ces navettes de substitution ? A mon sens, c’est le transporteur, alias la SNCF qui doit faire en sorte que les accès au bus soient dégagés. Je compte sur votre réponse, Jennifer. Bien cordialement.

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour LAMBERT,
      J’ai eu la confirmation, le déneigement incombe à la commune de Courbevoie. En effet, la commune doit prévoir le déneigement de l’ensemble des accès, des principaux axes de circulation même pendant la période de transport par substitution.
      Cordialement

  8. Gautier dit :

    Les grandes oubliés du plan grand froid ce sont les clients de la SNCF qui se gèlent sur les quais car les gares sont maintenant fermées tous les jours ! Impossible de se mettre a l’abris quand la température ressentie dessend a -9 et que les trains sont supprimés (ce qui arrive tous les jours !!)

Les commentaires sont fermés.