MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog prend une pause jusqu'au lundi 29 octobre.
S'informer

L’antisèche travaux du 8 octobre au 14 octobre 2018

10
Publié le 5/10/2018

Toutes les infos travaux de votre ligne pour la semaine à venir

SYNTHÈSE HEBDOMADAIRE

TRAVAUX DE JOUR EN SEMAINE

 

Pour permettre le passage du train de surveillance des voies entre 2 périodes de travaux, 2 allers-retours sont supprimés entre Paris Saint-Lazare et Nanterre Université :

  • Les trains de 11h46 et 11h56 au départ de Paris Saint-Lazare à destination de Nanterre Université sont supprimés.
  • Les trains de 12h01 et 12h11 au départ de Nanterre Université à destination de Paris Saint-Lazare sont supprimés.

TRAVAUX DE NUIT

 

Nature des travaux :

  • Aménagement pour la création de la 4ème voie en gare de Cergy le Haut
  • Renouvellement des voies et appareils de voies
  • Suite rapide

Ces travaux modifient la circulation des trains  de votre ligne en soirée.

Attention : le début des travaux est avancé à 20h25 sur le nord de la ligne L et à 21h45 sur le sud de la ligne L.

  • La ligne L Nord est fermée en semaine à partir de 20h25 entre Paris Saint-Lazare et Nanterre Université / Maisons Laffitte.
  • La ligne L Sud est fermée en semaine à partir de 21h45 entre Paris Saint-Lazare et La Défense.

Comment se déplacer pendant les travaux ?

  • Les trains circulent entre La Défense et Saint-Nom la Bretèche/Versailles Rive Droite.
  • La ligne A du RER circule aux horaires habituels pour rejoindre les gares de Houilles Carrières sur Seine, Sartrouville et Maisons Laffitte (destination Cergy le Haut / Poissy).
  • Les bus de remplacement entre Pont de Levallois et Houilles Carrières sur Seine desservent les gares de Asnières, Bécon les Bruyères, les Vallées, la Garenne Colombes, Nanterre Université dans les 2 sens de circulation.

Préparez vos déplacement en consultant la fiche horaire travaux. Les horaires du calculateur d’itinéraire de l’application SNCF et du site Transilien.com tiennent compte de ces travaux.

TRAVAUX EN JOURNÉE LE WEEK-END

 

Paris Saint-Lazare < > Nanterre Université / Maisons Laffitte / Cergy le Haut

  • Les trains de 12h07 au départ de Paris Saint-Lazare à destination de Maisons Laffitte, et de 11h59 au départ de Paris Saint-Lazare à destination de Nanterre Université sont supprimés.
  • Les trains de 12h10 au départ de Maisons Laffitte à destination de Paris Saint-Lazare, et de 12h07 au départ de Nanterre Université à destination de Paris Saint-Lazare.

 

Les travaux sur la ligne Lchevron-droite

10 commentaires pour “L’antisèche travaux du 8 octobre au 14 octobre 2018”

  1. WotuePasser au statut dit :

    Bonjour

    A quoi correspondent les sonneries très fortes qui interviennent a intervalles reguliers tous les soirs en gare de becon ? Cela correspond-t-il à l’entrée en gare de trains ou cela est-il lié à des travaux ? Le son est en tout cas assourdissant même en étant situé à plusieurs centaines de mètres de la gare? Merci pour votre réponse.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonsoir Wotue

      j’entends également ces avertisseurs, qui sont utilisés, pour faire simple
      — pour annoncer des trains à l’approche d’une voie contiguë à des travaux en cours (risque de heurt ou d’effet de souffle)
      — dans le cadre des déplacements des trains-travaux et autres engins sur leur zone de travail, laquelle est souvent complexe à protéger et à gérer.

      ces trains et autres engins, contrairement aux circulations hors travaux, peuvent effectuer des mouvements inhabituels, dans les deux sens, occasionnant un risque potentiel de heurt, sachant que l’environnement acoustique des équipes en activité sur le terrain, associé à leurs propres déplacements et à la nécessité d’évoluer en « zone dangereuse » (là où ils risque d’être heurtés par un train/un engin) est lui-même à risque (il l’est déjà pour toute intervention hors travaux d’ailleurs en fonction des circonstances)

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour Wotue,
      Comme vous l’a expliqué Paulo, ces sirènes se déclenchent au passage des trains pour assurer la sécurité des agents qui interviennent sur les voies pour travaux. J’ai remonté ces nuisances occasionnées, elles sont temporaires, le temps des travaux.

  2. Bonjour, utilisateur régulier de la ligne L, j’ai peu à peu chercher dû chercher des alternatives suite aux multiples retards, grèves, problèmes de fonctionnement ou d’encombrement de cette ligne L.

    Entre les mouvements sociaux, la vétusté du matériel ou les intempéries empêchant la circulation des trains (une simple chute de feuilles mortes couplée à une pluie fine peut empêcher les trains de circuler en IDF) les raisons d’énervement face à la SNCF, aux réseaux ferrés… ou aux arbres m’ont conduit à abandonner ce moyen de transport.

    Maintenant, j’aimerai que l’on m’explique les raisons et la nécessité impérieuse de réaliser des travaux à l’intérieur des futurs bureaux de cette gare le samedi et le dimanche dès 8h00 du matin sur la gare de Ville d’Avray à l’aide de scies circulaires, marteaux-piqueurs ou autres engins de terrassement.

    Les jours de la semaine ne sont-ils pas suffisamment nombreux ???

    Fournissez-moi une seule bonne raison de faire travailler des ouvriers le samedi-dimanche dans un futur espace commercial pour des travaux qui peuvent être tout à fait réaliser en semaine.
    Vous annoncez vouloir limiter au maximum les nuisances pour les usagers et les riverains afin d’améliorer le confort de cette gare? Soit ! Alors commencez par respecter l’aspect basique du repos dominical et du week-end en général !! Arrêter de vous cacher derrière vos grands discours et admettez juste que vous n’en avez rien à faire des citoyens (riverains et usagers compris).

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour Tout sauf la SNCF, bonjour à tous

      En ce qui concerne les retards, problèmes de fonctionnement, d’encombrement, intempéries… vous trouverez ci-dessous des infos essentielles, issues de commentaires publiées sur les blogs de ligne, toujours d’actualité.

      Je compte sur votre lecture attentive pour vous permettre de mieux comprendre le pourquoi du comment, certaines réalités étant souvent trop peu connues .

      ===================================
      (extrait du commentaire publié en 09/2017
      https://malignel.transilien.com/2017/09/25/l-nord-les-horaires-changent-en-fin-dannee/#comment-50851)

      « Bonsoir à tous
      Il y a 25 ans nous étions donc en 1992.
      La U n’existe pas encore.

      Lorsqu’elle est mise en service, le plan de transport L/U est dérogatoire (on ne le répètera jamais assez): aucune autre ligne en France ne possède une conception aussi complexe.
      Strictement aucune.

      Et en 1995, l’affaire est claire: le RER E viendra sur nos terres se substituer à l’actuelle L Sud, le matériel à 2 niveaux type MI2N sera adapté au réseau St-Lazare, il circulera donc en 2x4caisses.

      La carte ferroviaire de l’ouest parisien de l’époque parle d’elle-même: RER A Cergy, RER A Poissy, RER A St-Germain, RER E St-Nom et RER E Versailles-RD.

      Au menu donc: 2km de tunnel je crois, 1 gare nouvelle dans le secteur de Cardinet et 23km de ligne à remettre à neuf.

      On respire…
      Pas longtemps: en 1999 la variante « Mantes » apparaît, des motifs économiques que certains pensent plutôt liés à des influences bien établies changent la donne… et aujourd’hui la E ne mettra plus une roue par chez nous.

      Economiques ?

      Curieux, parce que pour la version définitive de la E, avec 8km en tunnel, 3 gares nouvelles et 46km de voies à remettre à neuf là il n’y a plus de problème…
      Et la L se dém…e comme elle peut.

      En 2008, c’est la A qui vient subtiliser les sillons de la L: fermer une partie de ligne pour s’arroger le droit d’en tirer les bénéfices, c’est du jamais vu.
      Du jamais vu.
      Et la L se dém…e comme elle peut.

      Ensuite, il y a eu un paquet d’adaptations, dans tous les domaines: gestion des travaux, création de l’E.M.L. (Equipe Mobile de Ligne), restructuration du matériel et des machines du train laveur, modifications de l’organisation de la circulation à l’intérieur de plusieurs secteurs (voies de réception, circulation en parallèle, gestion de jonctions, des bifurcations, garages-dégarages…), création ex-nihilo du principe de « double-double dépassement » avec glissement de sillon (unique en France là aussi à notre connaissance), dépassement des VERI par les SEBU à Suresnes, inversion des croisements entrée/sorties, création des notes-travaux, intégration des rentrées atelier dans les roulements de rames, création de documents info voyageurs spécifiques (innovations locales, pas d’équivalent connu), on pourrait y passer des heures à les détailler…

      Mais ce ne furent que des palliatifs comme le fait remarquer Alb64.
      A partir de 2013, un écart-horaire de 8mn autrement dit un retard de 8mn) est admis comme « normal » sur L/U compte tenu du caractère dérogatoire de son plan de transport.
      Là aussi, du jamais vu.

      Nulle part.

      On a donc jusqu’à fin 2015 des trains qui se suivent à 30s, des circulations en parallèle, plus de 200 conflits de circulation de tous types, des points de jonction en veux-tu en voilà, 21missions en ligne, des procédures qui n’existent nulle part ailleurs, un mode de fonctionnement toujours inédit… et ingérable.

      résultat ? C’est simple: sachant que la L ne peut supporter qu’un train toutes les 180s pour circuler sur voie libre, soit on modifie le plan de transport en conséquence, soit on continue et c’est la notion même de régularité qui disparaît.

      Donc fin 2015 on ne fait pas de miracle fabuleux: on sort du caractère dérogatoire, en clair on met en place un plan de transport qui est au maximum de ce que les installations peuvent accepter (et encore, il y a un certain nombre d’exceptions pas simples à gérer, mais rien à voir avec auparavant…)

      Sauf qu’entretemps, en 2013 aussi, le PRCI télécommandé de Sèvres a rendu son dernier soupir.
      Sur-galère pour tout: la gestion des travaux, des circulations, de certaines procédures…
      Il est décidé de ne pas le remettre en service… bon ben voilà quoi…
      Et la L se dém…e comme elle peut.

      Quant on dit L, bien sur c’est aussi bien L nord que L sud: il faut rappeler l’optimisation des roulements de conducteurs, qui évoluent ici et là et pour reprendre le cas concret d’un PASA bloqué à Chaville-RD, hormis une série de mesures, le conducteur s’empresse d’indiquer que la suite de son roulement va se passer sur les plaines cergyssoises, dont les clients en attente auront bien du mal à comprendre qu’un incident à Chaville-RD puisse supprimer leur train au départ de Cergy-le-Haut à peu près 1h30 plus tard.

      Récemment, 3 incidents (dont 2 pour des motifs non SNCF), ont donné lieu à l’utilisation des installations de contre-sens, sauf que dans la situation actuelle les intervalles sont longs et le COT y regarde – justement – à deux fois avant d’entériner leur utilisation.
      Même si on a noté qu’elles ont permis d’acheminer des centaines de voyageurs, leur valeur ajoutée est drastiquement diminuée par ce déficit d’installation.
      Et la L se dém…e comme elle peut.

      Concernant Le Val d’Or, combien de fois a-t’on, nous autres petites main sur le terrain, fait remonter qu’on pourrait peut-être ne pas supprimer cet arrêt …

      Et que nous dit Franck, sur le blog J, répondant à un intervenant:
       » Je crains qu’en heure de pointe vos enfants devront faire Cormeilles -> Herblay, puis Herblay -> La Frette. Même problème avec la gare du Val d’or sur la ligne U… »
      tiens donc….

      phn60 a écrit, le 22/09 à 15h05, sur le même blog J, cette formulation
      « il semble effectivement que tous ces grands travaux ne génèrent aujourd’hui aucune amélioration du service malgré les nombreuses promesses faites depuis maintenant de nombreuses années. »
      le verbe « sembler » est bien choisi.

      Alors oui, avec le SA2016 on a à peu près 30% de suppressions en moins avec seulement 7% de trains en moins et la branche St-Nom qui est passée au quart d’heure en heures creuses… mais il faut voir d’où le duo L/U partait: fin 2015, il y avait autant de suppressions sur l’ensemble de la L que sur l’ensemble de la A ET l’ensemble de la J réunies !!!
      triste « médaille d’or » qui restera inégalée…

      On pourrait faire de mémoire une looongue liste de trains quasi-systématiquement supprimés, à commencer par feu les omnibus St-Cloud, dont le quota de suppression était là aussi supérieur à toutes les autres missions L/U. Mais pas qu’eux.

      Grands travaux…
      C’est vrai: Versailles-RD a récupéré l’ensemble de ses installations le 07janvier 2016.
      Une date mémorable; ça faisait plus de 10 ans qu’elle était handicapée par telle ou telle restriction.

      Mais là aussi, la fameuse 3ème voie à quai disparue il y a longtemps, n’a pas été jugée utile.
      « les deux voies à quai sont suffisantes »… HAHAHA je rigole: le nombre de situations où cette troisième voie à quai aurait « sauvé » une situation ne se compte même plus…
      Vous en connaissez une, vous, de gare terminus/origine qui gère près de 160trains/jour, avec des évolutions/mises à quai en deux mouvements, deux malheureuses voies à quai, 9 voies deservice de trois entités différentes (ça aussi, on en reparlera trèèèèsss régulièrement, car il faut au moins savoir poser un problème en des termes clairs, nets, et précis) un délai minimal entre deux circulations (successives ou en conflit) de 240s (une exception notoire là encore) et dont la plupart des circulations sont en conflit entre elles ?
      Cherchez pas , y a pas.

      On l’a vu encore ce matin: un vrai casse-tête pro-antalgique de compétition.
      Et tout départ retardé, tout écart, tout conflit sans solution optimale va irrémédiablement se répercuter en ligne.

      Alors oui, sur de nombreux petits incidents, les trains reviennent à l’heure plus rapidement qu’avant, c’est aussi indéniable. Mais si c’est le matériel lui-même qui pose problème, y aura suppression(s), au mieux limitation(s)

      Grands travaux dit-on … alors oui: aiguilles, voies, signaux, installations au sens le plus large du terme oui. Y en a eu, y en a et y en aura partout et ailleurs.

      Mais des maillons essentiells – des liaisons et certaine installations qui pourraient être très utiles – manquent à l’appel , ceux de la L Nord en savent aussi quelque chose.
      Et puis L Sud (comme L Nord Nanterre) a des gares en moyenne deux fois plus rapprochées que les autres lignes transiliennes.

      Donc des cantons bien plus courts.
      Donc des prises de décision moins « temporisables »
      Donc une information voyageurs qui doit aller deux fois plus vite.

      On entre aussi dans une période de « difficultés d’adhérence ».
      Bon. On a un super train laveur qui tourne, aussi bien sur L Sud que sur L Nord, avec du matériel neuf et de superbes BB75000.
      Trèèès bien.

      Mais il pourrait arriver qu’une absence ou un défaut d’adhérence au freinage se produise donc, et si c’est dans le secteur St-Cloud/Garches/Sèvres, on en revient à des procédures uniques en France.
      Et allez, rebelote et dix de der.

      « Y en a pas deux », comme on dit, et à cette exclusivité au moins nationale s’ajoute la non-remise en service du module télécommandé de Sèvres.

      Et les deux ensemble génèrent encore des particularités qu’on ne trouve nulle part ailleurs…
      Mine de rien entre les « la L se dém…e comme elle peut » et les exclusivités locales trop sou vent inconnues ça fait un peu beaucoup (doux euphémisme)…. «

      ====================================================

      Pour l’historique des lignes E/L/U, absolument indispensable pour une bonne compréhension de la réalité des choix pris par les décisionnaires :

      https://malignel.transilien.com/2017/02/03/blog-en-pause-3/#comment-49988

      =======================================================

      Pour la spécificité des défauts d’adhérence au rail sur L/U :

      https://meslignesnetu.transilien.com/2017/05/18/sest-passe-hier-nos-lignes/#comment-20234

      En rappelant là aussi que le secteur St-Cloud/Viroflay-RD/Garches (et par extension Marly-le-Roi) présente des caractéristiques nécessitant l’application d’une procédure complexe, unique en France.

      ==========================================

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour Tout sauf la SNCF,
      En réalisant les travaux le weekend, vous comprendrez que nous réduisons ainsi la durée totale des travaux. Par ailleurs, certains travaux, dont les gros travaux dont vous parlez sont bien souvent réalisés en période de moindre affluence pour assurer la sécurité des voyageurs lors de leurs déplacements en gare.
      Je me renseigne pour connaître la durée de ces travaux.

  3. Benjamin KPasser au statut dit :

    Travaux, travaux, travaux, travaux, travaux sans fin et sans plus aucune limite (vacances, soirs, week-end, tout le temps), depuis des années, sans compter les innombrables trains qui sautent, les retards divers, les pannes … Mais est-ce que vous réalisez encore que votre travail est de transporter les passagers ?!?! Chaque business a ses difficultés, chaque métier a ses impondérables, vous avez les votres, c’est votre travail de les gérer. Est-ce que, lorsque vous allez à la boulangerie, vous trouvez du pain 1 jour sur 2 ? Est-ce que les bus circulent 1 jour sur 3 ? Est-ce que, quand vous vous connectez sur le site internet de votre banque, il est indisponible 1 fois sur 4 ? Est-ce que le site internet de la Fnac ou de Amazon est à l’arrêt 80 jours par an ?? Je vais poser une question simple : nous sommes le 15 octobre, 288ème jour de l’année. Etes-vous capable de dire, pour la ligne St Nom la Bretèche, combien de jours se sont écoulés depuis le 1er janvier sans aucune difficulté pour les passagers, i.e. aucun train qui saute, pas de travaux, pas de grève ?? 20 jours ? 30 jours ?

    • JenniferPasser au statut dit :

      Bonjour Benjamin K,
      Je comprends tout à fait votre mécontentement mais la comparaison entre FNAC, une banque ou SNCF n’est pas possible. Les travaux sont nécessaires pour renouveler l’ensemble des infrastructures et nous sommes en zone dense. Cela signifie que les installations, le matériel… sont fortement sollicités. Je pense que la comparaison serait plutôt possible avec une voiture : plus une voiture roule, plus elle s’use et il faut plus souvent changer les pièces ou passer au garage.
      Alors oui, je comprends que ce soit difficile mais nous essayons de concentrer un maximum des travaux pendant les périodes de moindre affluence.

  4. baghy42Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Depuis quelque jours je constate qu’au départ de la gare de Bécon après 8h40 il n’y a plus de trains en direction de Cergy le Haut, uniquement en direction de Nanterre Université.
    Alors qu’il y a encore quelques jours ce n’était pas le cas. Ce qui signifie a minima 10 à 11 mn d’intervalle entre chaque train pour se rendre à Nanterre Université.
    Que se passe-t-il?? Une com importante (distribution de flyers en gare, panneaux d’affichage) a été faite auprès des usagers en fin d’année 2017 pour annoncer que les temps d’intervalle allaient être réduits à 6-8 mn concernant les branches Nanterre U et Cergy le Haut entre autres, ce qui n’est pas du tout le cas. Quid de cette promesse de la SNCF non tenue??
    Mon temps de trajet est rallongé de 20 mn depuis quelques jours (sans parler bien-sûr des problèmes courants sur cette ligne tels que: pb de signalisation, trains retardés ou supprimés), soit 1h de trajet au total. Fatiguée et excédée avant même d’arriver au travail….un gros ras le bol.

Laisser un commentaire

Le blog prend une pause jusqu'au lundi 29 octobre.