MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Les coulisses d’une visite VIP : le train usine

6
Publié le 21/02/2019

Les coulisses d'un train hors norme spécialement conçu pour les travaux SNCF en IDF.

L’année dernière, des travaux ont été réalisés sur la ligne entre Paris Saint-Lazare et Nanterre Université. Ces travaux sont possibles grâce au passage d’un train « hors-norme » connu sous le nom de train usine.

Jennifer s’est rendue sur un chantier pour enquêter, avec des commentateurs du blog, des Twittos, des associations d’usagers, ainsi qu’avec Cédric, mon homologue de la ligne J, sur les coulisses de son fonctionnement.

Ce billet a été écrit avant son départ, elle m’a demandé de le partager avec vous. C’est chose faite : c’est parti pour la visite !

Un briefing avant de débuter pour une visite en toute sécurité

Qui dit visite de « chantier » dit port des équipements de sécurité obligatoires ! Nous nous sommes donc tous équipés et nous avions rendez-vous sur Nanterre…nous nous sommes retrouvés sur la zone de 21h à 1h du matin, j’ai eu l’occasion d’accompagner des commentateurs  du blog et des followers Twitter pour une découverte VIP de la suite rapide, plus communément appelée « train usine ».

Cette visite avait pour but de pouvoir vous apporter toutes les informations nécessaires à vos questionnements et vous faire rentrer un peu plus dans notre univers.

Le train usine : qu’est-ce que c’est?

Un train spécialement conçu pour SNCF dans le cadre des travaux en zone dense comme la région de Paris Saint-Lazare et plus particulièrement votre ligne L.

Mesurant environ 600 mètres de long, il parcourt les voies afin de :

  • remplacer le ballast ancien
  • renouveler les traverses et les rails.

Il parcourt environ 300 à 500 m par nuit en Île-de-France. Entre 250 et 350 personnes travaillent en permanence sur ce chantier regroupant pas moins d’une douzaine d’entreprises / corps de métiers différents.

Nous pouvons retrouver 2 types de train usine:

  • Le TEVO : Train de Renouvellement Ballast (RB)/ Renouvellement traverses (RT). Il change le ballast et les traverses usagées.
  • Le REVO : Train de Renouvellement de Rail (RR).

Le train usine que nous avons vu est le TEVO. Le renouvellement du ballast et des traverses se fait en plusieurs étapes.

Découverte en réel du train usine en action :

ajouter des photos et vidéos

  1. Le Criblage : Une fois que le train est positionné sur la voie, les ouvriers creusent un trou au point de départ de la zone à renouveler, afin d’y positionner une chaîne. Les rails seront écartés au préalable. Cette chaîne fera des mouvements circulaires qui permettront de ramasser le ballast usagé. En même temps, une autre machine enlèvera les vieilles traverses (en bois concernant la gare de Courbevoie).
  2. Le relevage : De nouvelles traverses (en béton) seront ensuite positionnées et fixées aux rails. Le train usine y déversera par la suite le nouveau ballast.
  3. Le bourrage : Cette étape est effectuée avec une machine appelée « la bourreuse ». Elle mélange le ballast et le tasse afin d’égaliser et stabiliser la voie.

Ce qu’il faut savoir : le ballast permet un maintient supplémentaire sur les traverses ainsi que la stabilité et la solidité de la voie. Il est donc très important que cette étape soit bien réalisée.

  1. Le régalage : 

Suite au passage de la bourreuse, une autre machine va faire son entrée. Celle-ci, munie de lumières bleues va prendre les mesures de la voie et vérifier si celle-ci est bien droite et stable. Cette machine va ensuite transmettre les informations à une seconde bourreuse.

  1. La stabilisation : 

Une seconde bourreuse va repasser sur la voie afin de corriger ses défauts et de la rendre praticable et apte à assurer le passage d’un train.

Ce train a une particularité, il a été conçu pour que les ouvriers puissent travailler à l’intérieur. Chaque ouvrier a une tache bien définie. Ils travaillent à la chaîne et en même temps que le train avance.

Où sont-ils stationnés la journée ?

Les trains usines sont garés la journée dans des « Bases arrières » c’est à dire des anciens voies qui ne sont maintenant plus utilisées.
Il y a 6 bases arrières aménagées pour l’accueil quotidien de la SRZD :

  • Brétigny-sur-Orge
  • Chelles-Vaires
  • Trappes
  • Verberie
  • Vernouillet-Verneuil
  • Villeneuve-Saint-Georges

Ces bases arrières permettent de ne pas gêner le trafic des train !

Au fait riverains, je ne vous ai pas oublié

Nous savons tous que, ce train usine est la cause de certains désagréments telles que les nuisances sonores en pleine nuit. Les lumières bleues et les « bip bip » viennent de ce train et servent à garantir la sécurité de nos ouvriers. Les « bip bip » s’enclenchent dès que le train redémarre. Il faut donc que les ouvriers aient fini leur tâche.

Nous savons que cela est plus que contraignant pour vous, mais le train, avançant de 300 à 500 m par nuit ne sera vite plus dans votre périmètre.

Nous avons pu constater nous même, ce soir là, ces bruits très stridents mais ce n’est que temporaire.

Ces travaux on été très contraignants pour vous mais ils permettent, une fois achevés, d’améliorer votre confort et votre sécurité. La suite rapide a quitté la ligne L fin 2018 pour rejoindre la ligne J en 2019.

 

Voici quelques photos de notre visite et de cette immense machine (le train usine).

 

Les travaux sur la ligne Lchevron-droite

6 commentaires pour “Les coulisses d’une visite VIP : le train usine”

  1. EPPasser en mode normal dit :

    Encore un grand merci à Jennifer et à toute l’équipe pour l’accueil et pour nous avoir permis de voir ce monstre de technologie à l’œuvre.

  2. nico95Passer au statut dit :

    Bonjour Anne

    Merci à Jennifer de nous avoir partager ce moment avec nous sur le blog.
    Anne pourriez vous nous offrir aussi les coulisses de la sncf en tant que voyageur comme : le train usine ou encore la maintenance ou les annonces sonores en gares .
    Pour comprendre comment s’organise un départ de train .
    Merci de votre compréhension.

  3. Peggy bathiasPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous m’indiquer pourquoi tous les soirs sur la ligne L Versailles Rive droite (entre 19h30 et 20h) il y a systématiquement 15 minutes de retard et que les trains ne sont disponibles que 30 minutes après mon arrivée sur le quai de La Défense ? Mais que se passe-t-il ? Je viens de m’installer à Versailles, dois je me résoudre à attendre tous les soirs 30 minutes pour avoir un train ? C’est le service minimum sur cette ligne ? Si j’avais su que les transports étaient si peu efficace pas sûr que je me serais installée à Versailles.
    Merci par avance de votre réponse,
    Cordialement
    Peggy Bathias

    • AnnePasser au statut dit :

      Bonjour. En ce moment, vous vivez sur la ligne un plan de transport réduit en raison d’un incident survenu en décembre. Certains trains sur cette branche sont supprimés en heure de pointe, pendant la durée des travaux de réparation d’une station électrique. Vous trouverez plus d’informations dans ce billet. La fin des travaux est prévue pour le 8 mars. Je reste disponible si vous avez d’autres questions.

Laisser un commentaire