MaligneL.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

L Sud : adaptation du plan de transport jusqu’au 8 mars

17
Publié le 17/01/2019

Prolongation du plan de transport adapté de 6h à 10h et de 16h à 21h30 en semaine.

La réduction de circulation sur l’axe Paris Saint-Lazare <> Versailles Rive Droite et Paris Saint-Lazare <> Saint Nom la Brétèche/GCO suite à l’incendie du poste électrique près de la Défense est prolongée jusqu’au 8 mars 2019.

Pourquoi les réparations prennent autant de temps ? Pourquoi les périodes de pointes sont affectées ? Retrouvez dans le document ci-dessous, les réponses aux questions que vous avez été nombreux à nous poser.

Cliquez sur le document pour zoomer.

 

Cette adaptation du plan de transport vaut pour la période du 21.01.2019 au 08.03.2019 inclus. La Community Manager qui arrive la semaine prochaine ne manquera pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation. 

Consultez et téléchargez les fiches horaires mises à jour :

Astreinte blog

17 commentaires pour “L Sud : adaptation du plan de transport jusqu’au 8 mars”

  1. EPPasser en mode normal dit :

    Merci pour les précisions. Toutefois, une partie de la justification des difficultés me laisse perplexe sur la gestion des urgences: « ainsi que les travaux d’infrastructure ferroviaire actuellement en cours sur cette zone ».
    Je me demande où sont vos priorités. Ne faudrait-il pas reporter ces travaux afin de réparer au plus vite la station électrique ? Vous semblez préférer simplement courir 2 lièvres à la fois et laisser les voyageurs plus longtemps voyager dans des conditions inconfortables.

  2. SSPPasser au statut dit :

    2 incendies sur le même poste! Comment est-ce possible?

  3. BPasser au statut dit :

    Ce billet ne nous apprend pas beaucoup plus et donne finalement très peu d’explications ! 3 mois pour une réparation, c’est assez difficile à comprendre !… Certains trains sont bondés, rendant les conditions de voyage particulièrement inconfortables.

  4. m92Passer au statut dit :

    Enfin quelques explications. Au final on aura (au moins) 4 mois avec un trafic réduit. Pour moi ce n’est pas seulement inconfortable, c’est dangereux : le matin pour monter à Suresnes je finis dans les portes (avec les 10 -15 cm de vide entre le quai et le train). Quand on voit le quai à La Défense vers 18h00, on se demande quand il y aura un accident…
    Est ce que la nouvelle responsable du blog pourrait nous tenir informés de l’avancement des travaux régulièrement ?

  5. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Si les incidents ont des conséquences sur la circulation des trains de manière prolongée, on peut déjà dire que la comparaison avec l’incident survenu le 27 juillet à Montparnasse apapraît peu pertinente, car l’incident était double:
    – d’abord, l’incendie d’un poste électrique RTE qui a paralysé Montparnasse
    – ensuite, la foudre sur un central signalisation.

    A savoir qu’il n’était plus possible de former les itinéraires – LA différence avec aujourd’hui – et qu’il avait été possible de faire circuler quelques trains dans un régime d’exploitation restreint.

    mais comme le précisait l’info à l’époque, avec « une offre de transport très réduite ».
    TRES réduite.
    la proportion de circulation réellement envisageables était très faible, aussi bien en pointe que hors pointe.
    https://meslignesnetu.transilien.com/wp-content/uploads/2018/07/Lettre-incident-finale-3107.pdf

    Aujourd’hui, nous sommes dans une situation totalement différente: une alimentation souterraine difficilement accessible, et sur 3×4 km comme le précise l’article, ça ne s’explore pas comme ça.

    Certains peuvent s’étonner de l’existence de travaux autres en cours entrant en conflit avec les opérations nécessaires liées à cette installation.

    Le fait est qu’on ne prévoit pas les opérations liées aux infrastructures/installations par rapport à l’éventualité d’un incident tel que celui qui s’est produit bien sûr : certaines s’entre elles peuvent ne pas avoir de conséquences sur les circulations (on a notamment les travaux de la E, importants dans le secteur de La Folie).

    Sauf que la nature de certains travaux ne permettent pas d’intervenir de manière optimale sur une installations souterraine complexe qui se trouve subitement incidentée.
    Et la localisation, le motif (supposé ou connu, par constatation, déduction, enquête … peut être différents.

    On peut par exemple, en termes d’incident lié aux installations, subir la survenue de deux non-libérations de zones isolées (« zone au rouge ») sur un même défaut d’alimentation (là encore supposé ou connu), sauf qu’en fonction de la localisation et des enclenchement activés, on peut être en présence d’une situation bloquante.
    Procédure(s) à risque élevé pour un ou deux trains afin de « dégager le réseau ferré national » (en clair, faire parvenir un train transportant des voyageurs au point d’arrêt voyageurs le plus proche dans le sens de sa marche, voire à contresens dans de rares cas) et puis y a plus rien qui roule dans le secteur concerné (et par extension dans d’autres, en fonction de ce qui est réalisable)
    Et après avoir été informé des conséquences circulation, Le COT met en place le scenario prévu.

    Du point de vue organisation, les travaux voie/caténaires sont parfois tout aussi complexes, nombreux et on doit décompter plusieurs centaines d’opérations par nuit sur le réseau St-Lazare.

    Hormis les procédures elles-mêmes, il convient de vigiler les éventuelles incompatibilités et aussi les conséquences interactives entre la circulation des trains, les installations, les opérations elles-mêmes et les mesures de protection qu’elles engendrent.

    Mais si un incident aussi complexe que celui de la sous-station avariée se produisait, il n’y aurait malheureusement rien de bien surprenant à ce que la priorisation entre les recherches, constatations et opérations de remise en état soient, par rapport aux autres opérations prévues, incompatibles dans des proportions plus ou moins importantes.

    Et la clientèle L nord et sud est bien placée pour savoir que certains débuts de service subissent parfois des retards (incident peu avant l’heure de restitution des travaux, quel que soit sa nature, mais non prévisible ou difficile à anticiper ; on ne va pas réduire la durée disponible pour les travaux, déjà peu importante, en y intégrant une plage horaire destinée à pallier l’incident le plus « impactant » qu’on puisse imaginer, en fonction de la nature des travaux… sinon on n’en fait plus du tout !)

    Ce qu’on peut dire de la situation actuelle, par contre, c’est que le service proposé n’est pas la panacée, ce n’est pas du tout une solution de facilité, car il est réellement conçu sur le principe de faire circuler le maximum de trains possibles, y compris en jouant sur la marge acceptable de réduction de tension en ligne, ce qui est un choix, la tension réellement disponible, notamment en pointe, étant inférieure à la tension nominale mais dans les limites acceptables.

    La solution de facilité aurait par contre été de proposer un service assurant la disponibilité permanente de la tension nominale à la caténaire… et donc évidemment moins de trains qu’actuellement.

  6. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    « Et la localisation, le motif (supposé ou connu, par constatation, déduction, enquête … peut être différents. »
    des deux incendies, voulais-je dire.

  7. m92Passer au statut dit :

    Merci Paulo Aquino pour ces explications détaillées. Au final on doit donc prendre notre mal en patience… au moins on a pu comprendre pourquoi le délai est si long. Mais le manque de clarté des explications officielles et le double report de la date de fin des travaux nous avait fait espèrer que ceux-ci seraient moins lourds.

  8. nico95Passer au statut dit :

    Bonjour Anne

    Je vous rappelle que ca fait depuis le 14 Décembre 2018 que nous subissons c’est horaire, je croyais ca devait ce finir le 18 Janvier 2019 ???Et en plus vous les prolongez jusqu’au 8 Mars 2019 ca fait beaucoup ??Et peut-etre vous allez les pronlongez jusqu’ a fin 2019 tant qu’on n’y est ..??!!
    4 mois pour réparer un poste d’alimentation éléctrique c’est énorme ???
    Merci de votre compréhension .

  9. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonsoir m92, merci de votre appréciation.

    Bien entendu, une explication ne change pas la donne, ni pour les voyageurs (qui subissent aléas de confort et de temps de parcours global, de porte à porte) ni pour les acteurs Mobilités Transilien et Réseau Circulation, qui font au mieux…

    dans l’absolu, les explications fournies sur les blogs tendent à apporter un propos qui n’entre parfois pas trop dans certains détails, car les domaines couverts sont multiples et vous vous doutez bien que pour nombre d’entre eux, j’en apprends autant que vous !

    cependant, lorsqu’il est possible d’apporter quelques précisions, plus ou moins techniques et plus ou moins locales, il peut être utile de permettre à un voyageur interloqué de mieux comprendre le pourquoi du comment ou parfois, dans certains cas, pourquoi deux situations annoncées comme identiques ont des conséquences diamétralement opposées…

  10. tim92Passer au statut dit :

    Bonjour,

    La prolongation des travaux du 18 janvier au 8 mars 2019 est un très gros problème pour beaucoup d’entre nous. Malgré la complexité des travaux, il est difficile d’accepter ce délai additionnel qui semble bien long compte tenu de l’urgence de la situation.

    J’attire en particulier votre attention sur le train Paris – Versailles RD que je prends tous les matins à Asnières. La suppression du train de 8h41 est un vrai problème: le train de 8h51 est systématiquement pris d’assaut et de nombreux voyageurs restent sur le quai. Demandez également le retour d’expérience du malheureux conducteur du train, qui doit s’y prendre a plus de 10 fois pour fermer les portes du train…

    Bref, je comprends qu’il manque de l’énergie pour faire circuler tous les trains, mais il est évident que vous pouvez adapter plus intelligemment les dessertes en fonction du nombre de passagers sur les quais. Pas besoin d’être un professionnel du big data pour optimiser, sortez simplement de vos bureaux et discutez avec le personnel des gares et les conducteurs!
    Et accélérez les travaux bon sang! Un peu de pression une fois de temps en temps ne fera de mal à personne.

    Merci

  11. manolodbPasser au statut dit :

    Bonjour Anne
    Serait-il aussi possible de prévoir des bombardiers aux heures de pointe pour les trains qui suivent un horaire supprimé ? Par exemple, le train qui quitte saint nom à 8h08 arrive plein à craquer à la défense, laissant malgré tout des gens à quai dans les gares précédentes. Les bombardiers acceptant plus de monde, ce serait une solution facile pour moins de désagrément, bien que certainement insuffisante.
    Merci

  12. joegibbs078Passer au statut dit :

    Bonjour,
    IDFM envisage-t’il de nous dédommager pour les préjudices subis pendant ces 4 mois ??
    Si non comment faire pour les forcer à ?
    Merci

  13. nico95Passer au statut dit :

    Bonjour Anne

    J’ai remarqué sur la fiches horaires aucun train SEBU et PEBU ne marque des arrêts supplémentaires .
    Seul les trains VASA et PASA marques des arrêts supplémentaires . Est ce normal ??
    J’aimerai bien jusqu’au 8 Mars que les SEBU et PEBU marques une arrêt supplémentaires en Gare d’Asnières sur Seine au heures de pointes .
    Est possible ??
    Merci de votre compréhensions .

  14. BPasser au statut dit :

    Entièrement d’accord avec joegibbs078 ! Entre l’absence de trains après 21 h en semaine, et durant 3 weeks end de suite (pour ceux qui comme moi habitent en bout de ligne…) et la réduction des circulations jusqu’en mars, nous sommes vraiment très lourdement impactés. Il me semblerait normal d’obtenir un dédommagement.

  15. nanajeanPasser au statut dit :

    bonjour
    quand comment et de combien serons nous indemnisés pour la situation incroyable que nous connaissons sur la ligne L GCO depuis la mi décembre? Des trains….sauf aux heures de pointe quand nous en avons besoin.. 4 à 5 heures par jour pour faire le trajet saint germain bel air Saint quentin en Yvelines c est INTOLÉRABLE! avec tout ce que nous avons déjà subi en 2018 avec les grèves, l interruption totale de circulation pendant tout l été… c est insupportable… je finis par regretter le rer A finalement beaucoup plus régulier que cette GCO !!! merci de ne pas nous laisser dans ces conditions.la !

  16. estellePasser au statut dit :

    Bonjour,

    Comme les autres usagers victimes des perturbations interminables liées à un incendie début décembre à Courbevoie, qui devaient d’abord être résolues au bout de quelques jours, puis à la fin des vacances scolaires de « Noël » puis en janvier puis à la fin des vacances scolaires de février…soit le 8 mars il reste les vacances de Pâques et les vacances d’été… on est sûr de rien puisqu’on est toujours prévenus à postériori du prolongement des travaux. La SNCF découvre le jour où le trafic doit reprendre normalement que les délais de remise en service « normal » ne seront pas tenus, belle gestion.
    Les perturbations pendant les heures de pointe… qui font qu’il y a moins de trains en heure de pointe qu’en heures creuses.
    A titre d’exemple pour un trajet Viroflay RD Bécon les Bruyères c’est à dire avec un changement sur deux branches touchées par les perturbation c’est une vrai galère. Pas de train à Viroflay entre 8 h38 et 9 h 02 parce que le train annulé est pile au moment où il y a déjà moins de trains habituellement…
    Le soir à Bécon pas de trains entre 17h05 et 17 heures 35, même en heures creuses, il y a plus de trains.

    Mais nous sommes de pauvres usagers, patients, habitués à attendre et perdre du temps qui nous est précieux, ravis quand ça fonctionne ce qui reste assez exceptionnel, de toute façon, notre avis qui en a quelque chose à faire ?

    Même notre colère, on a plus de force pour l’exprimer tellement la SNCF nous épuise.

  17. m92Passer au statut dit :

    Bonjour Anne,
    cela fait maintenant un mois que les travaux ont été prolongés. Pourriez-vous nous dire où en sont les travaux ? La date de remise en service « normal » au 08 mars sera-t-elle maintenue ?
    Normalement au bout d’un mois, et à 4 semaines de la fin des travaux, vous devriez savoir à si les travaux avancent comme prévu ou s’ils ont pris du retard.
    Ce serait vraiment bien si vous pouviez faire un sujet là dessus rapidement !

Laisser un commentaire